Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
Le portail du Manager Efficace
»» Toutes les fiches Piloter.org »»

Action commerciale et Marketing pour freelance

Par   Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   

Le freelance organise son action commerciale

Pourquoi les clients achètent ? Pourquoi les non-clients n'achètent-ils pas ? Quels sont les risques que les clients n'achètent plus ? Quelles sont les chances que les non-clients achètent ?

Qui sont nos clients ?

Comme tout entrepreneur efficace, le freelance a tout intérêt à s'intéresser de près à ses clients s'il ne souhaite pas voir dépérir à moyen terme la profitabilité de son activité. Ainsi il est bon de se poser des questions du type
"Qui sont nos clients ?"
"Que font-ils avec nos produits et nos services ?"
"Pourquoi n'achètent-ils pas chez nos concurrents ?"
Ah ! Au fait, il ne suffit pas de se poser les questions, encore faut-il y apporter des réponses argumentées et bien ancrées dans la réalité et pas dans les présupposés. Autrement dit on laisse de côté les propos de confiance du type "ils sont fidèles..." qui n'engagent que celui qui les tient et non les clients concernés qui ne connaissent pas cette contrainte et disposent eux de leur libre arbitre. La mesure du risque de perte des clients est utile pour anticiper et donner le cas échéant un point d'inflexion salutaire à la stratégie commerciale.
De même il est aussi important de se poser la question inverse afin de savoir "Qui sont les non clients ? et "pourquoi n'achètent-ils pas nos produits et nos services ?". Dans ce cas on pourra évaluer l'opportunité de prospecter ce pan de marché et les chances de rentabiliser les efforts.


Différencier le marketing du commercial

Intuitivement, tout un chacun connaît à peu près la différence entre ces deux fonctions absolument essentielles, si l'on décide de vivre de la vente de ses prestations ou de ses produits.Mais dès que l'on cherche à bien préciser le rôle, la portée et les limites de chacune des fonctions, le débat devient plus délicat.
Personnellement, j'aime bien la formulation de Théodore Levitt que je traduis ici :
« La différence entre commercial et marketing est plus qu'une question de sémantique. Le commercial est orienté sur les besoins des vendeurs, le marketing sur celui des clients. Le commercial ne s'intéresse qu'à transformer ses produits en espèces sonnantes et trébuchantes; tandis que le marketing est bien plus proche de l'idée de satisfaire les besoins des clients au moyen du produit, tout en prenant en compte l'innovation, la logistique et les modes de consommation. »
D'après Théodore Levitt (In marketing myopa, HBR (1))

Piloter son action commerciale

Pour répondre aux quatre questions essentielles posées en exergue de cette page, Peter Drucker, dans l'ouvrage "Managing for results", suggérait le questionnement suivant. C'est un exercice que chaque commercial se doit de pratiquer périodiquement. Ce questionnaire complet et exhaustif (à mon avis, n'hésitez pas à le compléter en utilisant la fonction commentaire) est tout à fait utilisable une fois adapté pour l'entrepreneur freelance après quelques heures de vol... soit quelques mois de pratique.
  • 1 Qui achète ?

    Qui sont les clients, pour qui créons-nous de la valeur ? Etablir un profil assez précis pour mieux les comprendre. On en profitera pour identifier les "bons" clients.
    Voir à ce sujet ce court article du perfologue : Identifier les clients les plus importants.
  • 2 Où est-ce acheté ?

    Localisation géographique, par quels intermédiaires, par quel canal...?
  • 3 Pourquoi est-ce acheté ?

    Quelles valeurs offrons-nous à nos clients ? Quels problèmes contribuons-nous à résoudre ? Plus délicat, mais essentiel, il s'agit de comprendre l'intérêt et l'usage réel des produits et services vendus
  • 4 Qui sont les non clients et pourquoi n'achètent-ils pas nos produits ?

    La première partie de la question est bien plus facile. Là encore, l'établissement d'un profil permet de mieux comprendre. La seconde partie est plus délicate, mais mérite une bonne de séance de "brainstorming" pour comprendre à quel point le résultat est important.
  • 5 Qu'est-ce que les clients achètent en même temps ?

    Mieux comprendre les comportements d'achat.
  • 6 Quel part du budget consacrent-ils à ces achats ? Quelle est la tendance de leurs revenus (hausse ou baisse) ?

    Quel est l'effort d'achat ? Comment anticiper et estimer les évolutions du comportement d'achat ?
  • 7 Quel produits, les clients et non-clients, achètent-ils chez les concurrents ? Quel type de satisfaction obtiennent-ils chez eux et pas chez nous ?

    Mieux comprendre le pourquoi de la concurrence. Là encore un peu de "brainstorming" s'avère nécessaire pour mieux ancrer dans le concret les projets d'amélioration.
  • 8 Quels sont les produits ou services qui satisfont pleinement les clients (existants ou que l'on pourrait fournir) ?

    Une étude et un classement de ses propres produits.
  • 9 Que feraient les clients sans nos produits et services ? (quelles sont les solutions de substitution ?)

    La réflexion inverse afin de mieux cerner les usages et anticiper les voies potentielles de concurrence.
  • 10 Qui ne sont pas nos concurrents et pourquoi ? (autrement dit, pourraient-ils devenir nos concurrents ?)

    Anticiper la concurrence potentielle, surtout si vous êtes sur un marché de niche. Il est intéressant de comprendre pourquoi les leaders du créneau l'ont délaissé...
  • 11 Question inverse : de quel pan de secteur ne sommes-nous pas identifiés comme concurrent et pourquoi ? Est-ce une voie d'opportunité ?

    Quel créneau négligeons-nous et pourquoi ?
(1) Lire à ce sujet l'ouvrage "The Strategic Drucker: Growth Strategies and Marketing Insights from the Works of Peter Drucker" de Robert W. Swaim, publié chez Wiley en 2009.



À lire...

livre créer son entreprise44 Astuces pour Démarrer votre Business
Comment transformer son envie d'émancipation en une activité durablement rentable. Les meilleurs "trucs" des pros de l'entrepreneuriat sont ici mis en forme, structurés et illustrés de témoignages de créateur d'entreprises.
Editions Eyrolles 2014. 160 pages. 16 Euros
Dispo : www.amazon.fr

Livre monter son entrepriseLe livre associé
7 étapes pour lancer son activité individuelle et la gérer efficacement
afin d'en profiter durablement.
Editions Eyrolles 2012, 272 pages, 20 Euros
Dispo : www.amazon.fr


tableau de bord de l'entrepreneur indépendantL'essentiel du tableau de bord avec Excel
Alain Fernandez - Editions d'Organisation Groupe Eyrolles
22 Euros, 250 pages, 4ème Édition
Une démarche de progrès spécifiquement adaptée aux PME et parfaitement
utilisable par les entrepreneurs indépendants.
Dispo : www.amazon.fr eBook Kindle


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 85)

Commentaires lecteurs...

Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail

Tous les articles de ce dossier

♥ Le plan du site »»


Pour les créateurs

livre créer son entreprise44 Astuces pour Démarrer votre Business
Les meilleurs "trucs" des pros de l'entrepreneuriat structurés et illustrés pour tous les créateurs d'entreprises "avertis".
Editions Eyrolles . 160 pages. 16 Euros
Dispo : www.amazon.fr

Devenir entrepreneur , le livre

Dispo : www.amazon.fr    PDF (izibook)      format Kindle

En savoir plus >Lire la suite, fiche détaillée et dossiers...
Télécharger le dossier du livre (pdf) Guide pour entreprendre en indépendant

Formation en ligne

Cours en ligne
Vidéo : 44 Astuces de pro

Les Meilleures Astuces Pour Démarrer Votre Business et en assurer la rentabilité dans la durée



Réussir sa carrière

Réussir sa carrière

Tous les dossiers

À propos

alain fernandez
Le site asoncompte.com est dédié à tous ceux qui pensent à juste titre que l'entreprise individuelle
est le moyen de concrétiser un projet de vie professionnelle conforme à leurs aspirations.
La fiche à propos...