Management de l'entreprise

Le poste de travail de l'utilisateur Business Intelligence

Par Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   
.

Le poste de travail idéal de l'utilisateur de la BI

Un peu de prospective pour terminer cette série d'articles consacrés au projet Business Intelligence.

Au cours du premier billet de cette série, nous nous étions attardés sur la réalité des sources d'information du décideur.
Toutes les données susceptibles de devenir des informations utiles à la prise de décision ne passent pas systématiquement par le système d'information de l'entreprise.
Loin s'en faut.
Seules les données formelles et de surcroît structurées sont à même d'être stockées dans les bases de données de production et récupérables par les outils de collecte (ETL) afin d'alimenter la base décisionnelle, le Data Warehouse.
Ainsi, pour assister au mieux le décideur en situation, le poste idéal comportera les moyens d'accéder aisément, autant aux données formelles structurées et non structurées qu'aux données informelles.

Oui mais quels moyens ?

1. Données formelles et structurées

Ils sont désormais bien connus. Ce sont les outils de la Business Intelligence comme les tableaux de bord et le cas échéant les outils d'analyse comme OLAP ou le Data Mining.

2. Données formelles non structurées

Ce cas est bien plus délicat. Il n'existe actuellement aucun outil informatique permettant d'explorer efficacement une somme de dossiers composés de documents écrits, mails, schémas, présentation Powerpoint, etc..., afin d'en extraire la substantifique moelle, le sens en quelque sorte.

En tout cas en attendant que l'on puisse voir plus clair les capacités du big data en la matière, encore noyées sous les promesses et slogans marketing des éditeurs et de tous ceux qui les relaient sans le moindre esprit critique.

Dans tous les cas, le salut viendra vraisemblablement des solutions du type text mining et des moteurs de recherche, notamment lorsqu'ils intégreront des mécanismes d'apprentissage. Bien sûr, les données structurées entrent aussi dans la sphère d'intervention de ces nouveaux outils.

3. Accès aux données informelles

En fait, il s'agit surtout de faciliter les échanges d'information entre les décideurs, chacun expert de son domaine. C'est cet échange qui permet d'accroître la valeur de l'information.

On pensera bien sûr aux réseaux sociaux, mais aussi aux plate-formes de blogs pros, sites Wiki, les réseaux professionnels à valeurs ajoutées, les forums, communautés de pratiques, et toutes autres déclinaisons actuelles des communautés virtuelles, le "Web 2.0" comme il était de bon ton de s'y référer il y a peu encore.

Et pour conclure, un petit coup d'oeil à ma boule de cristal et ma prédiction du jour : Lorsque la Business Intelligence sera bien intégrée sur le poste de travail, étroitement liée aux classiques outils bureautiques, banalisée dirons-nous, lorsqu'elle n'existera plus en tant qu'application spécialisée, eh bien là, à mon avis, elle trouvera toute son efficacité.
Ce sera seulement en ces temps assez proches qu'elle sera utile, utilisable et utilisée. Nouvelle publication après mise à jour

Le livre de référence du dossier.

Les nouveaux tableaux de bord des managersLe projet Business Intelligence clés en main

Alain Fernandez
Editions Eyrolles
6ème édition
495 pages 35 Euros
Téléchargez le dossier pdf
Les thèmes de ce dossier sont méthodiquement développés dans cet ouvrage.


Commentaires lecteurs...


  • Le problème que vous soulevez n'est pas nouveau. Le temps où l'on pourra remplacer l'analyste par la machine n'est pas encore accessible. C'est une vieille lubie d'ingénieur que de croire qu'il pourra remplacer l'homme en toute matière. Pourtant, en matière de traitement d'information stratégique, lorsque l'objectif est de comprendre le jeu des acteurs, d'évaluer les stratégie des autres, de concevoir l'action "gagnante", seul un humain peut comprendre ce qu'un autre humain a conçu ... sauf à ce que tous les acteurs en présence soient dépourvus d'imagination et ne font que reproduire des schémas connus et déjà mis en œuvre ailleurs ...
    Celui (ou le groupe) qui concevra la "machine" qui remplacera l'intelligence humaine en matière d'intelligence (au sens anglais du terme) n'est peut être pas encore né ... pour ma part, je m'en félicité :):)
    Construire la vision stratégique d'un dirigeant nécessitera encore un petit moment d'alimenter sa réflexion d'un flux continu d'informations éclairant l'avenir pour qu'il construise sur les fondements de sa culture générale ...
    Si le sujet vous intéresse : http://blog.dubitare.fr
    Cordialement
    Ecrit par : Olivier Chaillot


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 145)

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017- Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog »»