Management de l'entreprise

Devenir un manager de projet

Par Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   
.

Un conseil pour les managers qui abordent leur premier projet

L'expérience est le nom que chacun donne à ses erreurs." Oscar Wilde
Réunion projet

Quels sont les "réflexes" les plus difficiles à acquérir pour un manager débutant ?

Je vous en propose trois. Tant que l'on n'a pas été amené à conduire plusieurs projets dans des contextes différents, ils ne tombent pas toujours sous le sens. L'importance de ces "réflexes" n'apparaît qu'avec l'expérience. Celui qui sait en saisir la portée sans perdre de temps s'accorde une avance certaine et améliore sérieusement son "quota" de projets réussis.
Ces trois "réflexes" complètent les 4 conseils au manager débutant déjà développés au cours d'un article précédent.

1) Savoir communiquer en toutes occasions

Il est essentiel d'éviter de s?enfermer dans une bulle étanche, même lorsque les problèmes tombent comme une pluie de giboulée. Communiquer, ce n?est pas seulement rendre compte de l?avancement pour rassurer le client et les parties-prenantes :
?ne vous inquiétez pas, tout va bien, tout est sous contrôle?.
Ce n'est pas non plus exposer ses misères en se lamentant dès que la moindre des péripéties sort de la ligne prévue.

Communiquer, c?est bâtir un réseau relationnel au sein de l'équipe bien entendu, mais aussi avec toutes les autres parties prenantes directes et indirectes. Il faut donc prendre le temps de soigner ses relations pour non seulement créer des alliances, mais aussi pour collecter de l'information.

Par recoupement, elle sera ensuite utile pour éclaircir les enjeux "masqués" et alimenter ainsi l'analyse des risques ou celle des menaces potentielles. Ce sont les fameux "micro-signaux" qui sont peut-être annonceurs d'une opportunité heureuse.

2) Repérer rapidement les influenceurs

L'intérêt pour le succès du projet n'est pas nécessairement partagé par tous les protagonistes, loin s'en faut. Déjà, il y a tous ceux qui s'en foutent. Ils ne se sentent pas concernés puisque, selon eux, le projet n'aura pas d'influence sur leurs prérogatives. Mais gare au changement de position en cours de projet !

Si, finalement au fil de l'avancement, ils découvrent que leurs domaines de responsabilités ou leurs ambitions inavouées ont toutes les chances d'être chamboulés, ils prendront alors position.

Ce seront des alliés potentiels s'ils y trouvent leur intérêt, ce seront peut-être des saboteurs en puissance s'ils perçoivent un danger. Parmi les premiers, on trouve généralement les opportunistes toujours prêts à grimper dans la barque du projet si celui-ci se déroule sous les meilleurs hospices.

Les parties prenantes directement concernées semblent plus faciles à cerner. Mais, là aussi, les points de vue peuvent changer selon les évolutions au gré de l'avancement.

Malgré l'idée que s'en font les frais émoulus des écoles et formations, ainsi que tous ceux qui ne l'ont approché que de loin, un projet, quel qu'il soit, ne peut se résumer à des méthodes, des outils et des procédures. Un projet, c'est avant tout des femmes et des hommes qui tentent de créer quelque chose ensemble... Toutes les problématiques des relations humaines sont donc au coeur de la conduite des projets.

3) Toujours prendre du recul

C'est un peu la synthèse des deux points précédents. Ce n'est pas toujours facile de prendre le recul nécessaire pour apprécier le contexte dans sa globalité lorsque l'on a les mains dans le cambouis.

D'ailleurs le débutant ne voit pas nécessairement l'intérêt tant il est pris dans le "feu de l'action" en charge de traiter les avalanches d'imprévus, que ce soient le manque de moyens, les compétences mal ciblées, les plannings trop rigides ou les clients impatients...

Pourtant, sortir la tête du guidon,c'est bien là l'unique solution pour mieux prévenir les risques et saisir les opportunités. Bref, c'est une condition de la réussite.

A lire...

Extrait : Le livre s'adresse autant aux chefs de projet déjà expérimentés qu'aux débutants. Les premiers profiteront de cette lecture pour forger leurs propres outils ; les seconds trouveront matière à aiguiser leurs propres pratiques.

Le chef de projet efficace Le chef de projet efficace
Alain Fernandez
Editions d'organisation
5ème Edition 2014 revue et augmentée

220 pages 22 Euros
www.amazon.fr
Immédiatement : eBook (PDF &ePub), Amzn Kindle (prix ebook)



Points de vue



Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 85)

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017- Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog »»