Management de l'entreprise

Sigles et acronymes, je vous aime 1/2

Par Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   
...

Vous aussi vous aimez les sigles et les acronymes ?

Il est assez plaisant de découvrir les formules plus ou moins “chocs” cachées derrière une suite de lettres soigneusement choisies, pur fruit de l'imagination des spécialistes du marketing. Et puis, il faut bien reconnaître qu'il est quelque part “rassurant” de constater qu'une fois le message décodé, rien ne bouge et rien ne change. D'ailleurs, entre nous, il faut les comprendre. Pourquoi se prendre la tête à organiser des réformes voire innover, lorsqu'il suffit de changer d'acronyme ou de créer un nouveau sigle ? Les opérations cosmétiques, faire du neuf avec du vieux, sont bien plus faciles et bien moins risquées. Un nouveau sigle, un message bien formaté, où chaque mot est pesé, calibré, un ou deux clients complaisants pour ancrer le propos et Hop ! C'est empaqueté.

PM, BAM, CPM, EPM, BSM...

Regardez simplement dans l'univers de la Business Intelligence. Un secteur d'avenir dit-on. Et comme il se doit les nouveaux sigles foisonnent : BPM, BAM, CPM, EPM, BSM… Vous pouvez compléter la liste sans vergogne. Ne craignez rien. N'hésitez pas si la plume marketing vous démange. Inventez le vôtre. De toute façon, une fois le brouillard du message marketing dissipé, ce sont toujours les mêmes techniques et pratiques qui constituent l'ossature.
Je me demande même si comptabiliser le nombre de nouveaux sigles émis en un laps de temps donné ne serait pas un bon indicateur pour mesurer la vitalité d'un secteur.

Dans tous les cas, je ne saurais que trop recommander à tout un chacun de créer son propre sigle. C'est une excellente technique pour donner un peu d'assise à sa méthode ou de prestance à son titre.

Ainsi dans le patrimoine des rumeurs d'entreprise, il y en avait une qui circulait il y a une bonne vingtaine d'années à propos d'un “ingénieur” futé. Il aurait bâti toute sa carrière grâce à sa carte de visite portant la sibylline mention : “Ingénieur DPLM”. Selon la légende, personne n'osait lui demander la signification du qualificatif “DPLM” de peur de passer pour un ignare. Il allait ainsi de poste en poste, d'affaire en affaire, sûr de lui. Au moment de prendre sa retraite il aurait alors révélé la teneur du sigle : Diplômé Par Lui Même. (On notera que la question de la valorisation des acquis était déjà d'actualité, mais c'est un autre sujet...)

Lire la suite Comment redonner un sens aux acronymes ?


Points de vue



Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 145)

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017- Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog »»