Management de l'entreprise

Maitriser l'intégration des technologies, la clé du pilotage de la performance

...

Tous les articles de ce thème...

Stratégie et Big Data

Articles à propos du Big Data, le mythe et ses limites

Le Big Data peut s'avérer un excellent instrument pour mieux connaître ses produits et ses concurrents. Pour juger de l'opportunité de s'en équiper, il est prudent de ne pas prendre trop au pied de la lettre les discours de ses promoteurs.

Qu'ils soient éditeurs de solutions, vendeurs de technologies ou consultants spécialistes de l'analytique, ils sont comme tous les bons marketeurs. Ils maîtrisent la stratégie de la communication et notamment le storytelling. Pour attirer le chaland, ils n'hésitent pas à illustrer leur propos d'anecdotes époustouflantes. C'est leur job.

À ce sujet, il est bon aussi de se méfier un tant soit peu des experts improvisés. Ils foisonnent sur le net, et relaient sans discernement aucun les fictions autour du Big Data. Ils font preuve d'un tel aplomb qui laisse supposer qu'ils les ont eux-mêmes vécues. C'est ainsi que se construisent les légendes, c'est aussi ainsi qu'elles s'ancrent dans l'imaginaire commun.
Lire la suite


Lorsque le client essaie de communiquer avec l'informaticien...

Dialoguer avec les informaticiens...

Humour dialogue informaticien et client

Pas facile le métier d'informaticien. Traduire pour une machine particulièrement têtue et butée un besoin mal exprimé, faut le faire ! Bon je suis d'accord, quelquefois les informaticiens en oublient d'écouter le client...


Lire la suite


Elaborez votre cahier des charges Humour

Cahier des charges informatiques

Le dialogue client fournisseur

La représentante du prestataire confiante, elle est sûre de maîtriser la situation : "J'ai parfaitement compris ce que vous voulez ! Nous allons procéder ainsi..."

Le client est pour le moins perplexe : "???"


Lire la suite


Sécurité informatique et malfaisance interne

"Le ver est dans le fruit"

Sécurité informatique, humour

  • Le DSI est réjouit et totalement rassuré : "Avec le nouveau Firewall, nous sommes protégés de toutes attaques extérieures. Nous allons enfin pouvoir travailler en toute sécurité !"
  • Le salarié brimé contraint de signer un contrat léonin : "Je ne suis pas si sûr..."
  • Le contrat : "Nouveau contrat avec diminution du salaire"

Les entreprises ne sont pas vraiment une grande bande de copains. Déjà il n'y a pas que des mecs sympas. Il faut apprendre à se méfier de tous ceux qui suivent une stratégie de reussite "toute personnelle".

Ensuite, la direction n'est pas nécessairement aux "petits soins" pour ses salariés. Au final, les vacheries, brimades et autres gracieusetés du même tonneau engendrent nécessairement inimitiés, jalousies et esprit de vengeance.
Conclusion : l'ennemi est aussi à l'intérieur.
Lire la suite


Soigne ta comm !

Aïe, aïe aïe... La nouvelle version est arrivée...

Bug Intelligence artificielle, humour

Les chargés de communication des boites de services informatiques ne perdent jamais courage. Avec eux, la nouvelle release est toujours une véritable révolution. Faut dire aussi qu'ils sont payés pour cela.

Une fois installées, le masque tombe vite et les nouveautés ont toujours un arrière goût de réchauffé. Une seule constante, la version débarque toujours avec sa petite livraison de nouveau bugs en prime... De toutes façons, le client n'a pas le choix. L'éditeur lui a bien fait comprendre qu'il ne maintiendra plus les versions antérieures...

Le dialogue : Soigne ta comm !

Le Commercial exubérant et débordant d'enthousiaste : "Ces nouveaux ordinateurs sont tellement puissant qu'ils anticipent vos besoins ! On peut presque parler d'intelligence..."
Le client fataliste : "Ah Bon ?"


Lire la suite


Bigdata, algorithme, données... et nous alors ?

Modérons un tant soit peu les technophiles bien trop enthousiastes.

algorithme et big dataDepuis déjà quelques années, le Big Data et la course aux algorithmes sont devenus un thème incontournable des médias.

Les plus enthousiastes, adorateurs de la dithyrambe, n'hésitent pas à relayer, sans aucun contrôle ni la moindre retenue déontologique, les jolis contes de fées soigneusement élaborés par ces maîtres du storytelling que sont les responsables marketing et les communicants des sociétés vendeur de solutions et des cabinets prescripteurs.

Sans plonger dans l'excès inverse et basculer de la technophilie à la technophobie, il est toutefois prudent de jeter un oeil de l'autre côté du miroir (aux alouettes ?).

Deux conseils pour mieux aborder ces technologies d'avenir :

  • 1) Ne pas accorder des vertus messianiques aux applications du Big Data
  • 2) Se méfier, et le mot est faible, des conséquences de la généralisation des algorithmes dans la société.
En substance, ce sont ces deux points que développent les trois ouvrages présentés ci-après.


Lire la suite


Comment utilisez-vous vos bases de données ?

Les bases de données, ça sert à quoi ?


Le bon usage des technologies dessin humoristique

Le dialogue

- Le DSI Doctoral : "Avec le nouveau système de bases de données, vous pouvez, avec une simple question, connaître la liste de tous les clients qui commandent d'habitude et n'ont pas commandé ce mois-ci"

- L'UTILISATEUR Enthousiaste :" Wahou ! Super ! : 'Donne-moi la liste de toutes les filles disponibles de la boîte qui ne me connaissent pas encore'..."

Commentaire

Et vous, vos bases de données, vous les utilisez comment ? Vous collectez des monceaux d'informations. Mais vous en faîtes quoi ensuite ? Comment mesurez-vous le Retour sur Investissement ?

Pour aller plus avant

Deux types de bases de données fondamentalement différentes... laquelle sera capable de donner la bonne réponse à cet incorrigible "dragueur" ?
Lire la suite

Qu'est-ce qu'un bon client ?

Choisir les bons clients, dessin humoristique

Le dialogue avec la cliente sceptique

- LUI, enthousiaste : " Avec le nouveau système de CRM, vous pourrez identifier les mauvais clients : ceux qui discutent systématiquement les prix et exigent des remises ainsi que ceux qui demandent toujours de nouvelles études jamais concrétisées sans oublier tous ceux qui paient en retard"

- ELLE, sceptique : Moi j'en ai un comme cela : Il discute tous les prix, ses nouveaux projets n'aboutissent jamais et il paie toujours en retard. Seul hic, c'est mon seul client !

Commentaire

Connaître ses clients, les qualifier et les choisir sont un privilège que bien peu d'entreprises, a fortiori les TPE, peuvent se permettre. Cela dit, entre-nous, il faut aussi savoir faire des choix et éliminer sans regret les malfaisants qui nous pourrissent durablement la vie...

Pour aller plus avant :

o o o

C'est qui le bon client ?

Evaluer le ratio temps passé / rentabilité effective ( Et non la rentabilité promise !) permet, de temps à autre, de "remettre les pendules à leur place" comme on dit chez Seiko (à moins que ce soit Johnny. l'auteur de cette mémorable locution...;-)).
"Les clients qui sollicitent sans fin les services clientèles et se contentent de n'acheter que les produits d'appel et les promotions coûtent bien plus cher qu'ils ne rapportent !" ( voir le chapitre 4 des nouveaux tableaux de bord des managers

Ce petit dessin a été publié dans le livre "Le bon usage des technologies expliqués au manager".


Lire la suite


Cool Infographics

Données complexes, storytelling et infographie

Le perfologue a lu pour vous : Cool Infographics Effective Communication with Data Visualization and Design de Randy Krum

Cool Infographics *****
La présentation graphique des données est désormais la seule solution pour faire passer le sens. On ne peut plus se contenter d'un enchainement de classiques camemberts entrecoupés de phrases supposément "chocs". La complexité du monde des données impose de raconter une "histoire" et quel est le meilleur outil de storytelling que l'infographie ?

Mais une infographie ne s'improvise pas. Il ne suffit pas d'utiliser un canevas "tout prêt" d'un des très nombreux outils en ligne pour réaliser une infographie digne de ce nom c'est à dire qui transmet un message. Tout est là : composer une belle histoire pour transmettre un message. Ecrire des histoires et donner vie aux données exige un vrai travail de création.

Cool Infographics est un excellent livre pour bien apprendre à réaliser une infographie qui tienne vraiment la route. L'auteur traite à peu près tous les aspects et toutes les situations :
Lire la suite


Un petit tour sur le front de la Business Intelligence

Le marché de la Business Intelligence est en pleine effervescence

. Au fil de la décennie écoulée l'offre s'est bien structurée et les PME sont plus que jamais une cible de choix....

Désormais, l'informatique décisionnelle ne mérite plus le qualificatif de "marché de niche" dont elle fut longtemps affublée. La Business Intelligence est un secteur dit "porteur", elle semble en effet un peu mieux résister à la crise que les autres domaines des technologies.
La Business Intelligence affiche encore aujourd'hui un taux de croissance à faire pâlir les autres secteurs de l'industrie du progiciel. Cela dit, avant de se livrer à des comparaisons hasardeuses, on va encore attendre un peu que les parts de marché soient suffisamment significatives.
Lire la suite


Data Visualisation au service de l'analyse des données

Analyse graphique des données décisionnelles

J'ai mis en ligne un premier volet consacré à la "data visualisation" ou "analyse graphique des données" dans le chapitre Business Intelligence du site piloter.org.
Bien exploitée, la data-visualisation de nouvelle génération s'avère un puissant instrument d'analyse là où des outils plus classiques révèlent leur impuissance notamment face à l'abondance des données et à la complexité des situations. Le rôle de l'analyse n'est autre que de mieux comprendre les données, de révéler un enseignement caché.
Il existe aujourd'hui pas mal de travaux autour de la visualisation graphique des données pour trouver de nouvelles représentations et mieux extraire le sens porté tout en facilitant la communication. Pour capter l'attention de son auditoire, le graphique a tout intérêt à être esthétique sans pour autant tomber dans le piège de la recherche du spectacle aux dépens du passage du sens et de la compréhension commune. Sur cette page du chapitre analyse du dossier Business Intelligence, vous trouverez une explication un peu plus complète, quelques outils et des ressources de référence.


Lire la suite


Business Intelligence et aide à la décision

Business Intelligence et aide à la décision

La Business Intelligence n'a d'autre finalité que de faciliter le processus d'aide à la décision dans l'entreprise. Ce n'est pas en réduisant la BI a un assemblage de briques technologiques que l'on accèdera à cet ambitieux objectif. Sur le plan technologique, la BI remplit les fonctions suivantes : collecte, stockage, analyse et présentation. Une grande majorité des concepteurs de solutions BI, influencés par les éditeurs de progiciels il est vrai, se contentent de ce schéma et prennent pour argent comptant le postulat suivant :
il suffit de mettre à la disposition des décideurs le maximum d'informations pour qu'il prennent la bonne décision"

Ce n'est pas ainsi que se déroule le processus d'aide à la décision. Nous le savons depuis déjà plusieurs décennies, en tout cas depuis les travaux de Herbert Simon autour de la rationalité limitée.

  • En premier lieu il est impossible d'être pleinement informé et ce, malgré le phénomène "big data". La possibilité de collecter et d'analyser de très grande quantité de données a en effet réveillé le mythe de l'homo oeconomicus que nous pensions bien enterré.
  • En second lieu, chaque décideur a des préoccupations bien précises selon les activités qu'il pilote. C'est uniquement pour celles-ci qu'il souhaite une information plus complète afin d'éclaircir un peu mieux sa perception de la situation, de mieux évaluer les risques en quelque sorte et de prendre la décision qui s'impose le cas échéant. C'est pour cela que ce livre de référence est centré sur le tableau de bord afin d'être au plus près des besoins des décideurs.

Lire la suite

Le projet Business Intelligence centré tableau de bord

La V6 est sortie !

La nouvelle édition des nouveaux tableaux de bord des managers est disponible en librairie dès aujourd'hui. Cette 6ème édition a été entièrement refondue et remise à jour. Elle profite en effet des retour d'expériences de l'utilisation de la méthode Gimsi sur le terrain pour différents secteurs d'applications, dans le privé comme dans le public, dans l'industrie comme dans les services, en France comme à l'étranger. Pour mémoire, la méthode Gimsi, décrit en 10 étapes le processus de conduite d'un projet Business intelligence centré sur les besoins précis des décideurs.


Lire la suite


Projet Business Intelligence

Les points d'inflexion du projet BI


1 Business Intelligence et aide à la décision
Le projet Business Intelligence 1
Postulat fondamental : Quel que soit le type de décision que vous soyez amené à prendre, vous aurez toujours besoin de disposer d'informations validées et actualisées. C'est ainsi. Le processus de décision commence invariablement par une phase de collecte des informations.
Lire la suite

Le poste de travail de l'utilisateur Business Intelligence

Le poste de travail idéal de l'utilisateur de la BI

Un peu de prospective pour terminer cette série d'articles consacrés au projet Business Intelligence.

Au cours du premier billet de cette série, nous nous étions attardés sur la réalité des sources d'information du décideur.
Toutes les données susceptibles de devenir des informations utiles à la prise de décision ne passent pas systématiquement par le système d'information de l'entreprise.
Loin s'en faut.
Seules les données formelles et de surcroît structurées sont à même d'être stockées dans les bases de données de production et récupérables par les outils de collecte (ETL) afin d'alimenter la base décisionnelle, le Data Warehouse.
Ainsi, pour assister au mieux le décideur en situation, le poste idéal comportera les moyens d'accéder aisément, autant aux données formelles structurées et non structurées qu'aux données informelles.
Lire la suite


Projet BI Où sont les utilisateurs ?

Un projet centré utilisateurs

Après la réforme du ROI, Retour Sur Investissement, combattre l'esprit de systématisation me semble un point tout aussi important.
Encore aujourd'hui, de nombreux projets Business Intelligence privilégient la quantité à la qualité. L'objectif étant de profiter de l'accroissement exponentiel de la capacité des systèmes de stockage pour engranger un maximum de données.

Cette approche systématique part sûrement d'un bon sentiment, n'en doutons pas, "Plus j'en mets, plus ils ont de chance de trouver leur bonheur" semblent nous dire les concepteurs. Malheureusement elle conduit généralement à un système proposant de bien piètres performances. Toutes les données ne sont pas porteuses de sens. L'énergie utilisée pour ce long et fastidieux travail est définitivement consommée. Elle ne sera plus au service du traitement des besoins précis des utilisateurs.
Lire la suite


Calculer le TCO du projet BI

Estimer le coût de possession

Le calcul de la rentabilité financière des projets sera incomplet si l'on n'intègre pas une juste estimation du coût de possession, aussi connu sous l'acronyme TCO (Total Cost of Ownership).
Nous avons tous rencontré de près ou de loin des réalisations informatiques qui au final coûtaient bien plus chers que prévu. Séduisantes sur le papier, elles s'avéraient à l'usage de véritables gouffres financiers. Bien que sur le plan budgétaire la mise en oeuvre du projet ait été correctement maîtrisée, une fois opérationnel, l'utilisation du système réalisé générait une multitude de coûts non prévus, mettant à mal les perspectives de rentabilité à court, moyen ou long terme.
Lire la suite

ROI du projet BI

Mesurer la rentabilité du projet Business Intelligence

Il est pour le moins délicat d'évaluer avec précision la rentabilité des projets technologiques de nouvelle génération telle la Business Intelligence.
Une fois mises en oeuvre, les solutions de ce type n'ont que peu d'impact direct sur le processus de production, en tout cas pas de quoi justifier l'investissement à court terme. Il est ainsi recommandé de ne pas utiliser les méthodes classiques d'évaluation de la rentabilité comme le ROI (Return On Investment) sans prendre le soin préalable d'en réformer le mode de calcul. Il est importe en effet de prendre en compte les multiples formes de valeur ajoutée sans se limiter au retour financier direct à court terme.


Lire la suite


Rentabilité des projets BI

Finalité du projet Business Intelligence

Encore récemment et en dépit des discours émaillés de bons sentiments et de résolutions définitives, les projets informatiques ne visaient qu'une seule finalité : Rationaliser les processus..
L'investissement informatique devait alors se traduire par l'éternel couplet, symbole de la réussite de la société industrielle : produire plus et moins cher.
Le ROI (Return On Investment) n'était alors pas bien difficile à calculer.
Dans une grande majorité des cas, même s'il était de coutume de ne pas le chanter sur les toits, la rentabilité du système informatique se mesurait en nombre de postes supprimés. L'usine sans papiers, chère aux fans de la pyramide du CIM (Computer Integrated Manufacturing) des débuts 80, masquait en fait une ferme volonté d'accéder à l'usine sans hommes.
Lire la suite

BI, informations & Aide à la décision

Considérons maintenant les informations dites formelles

Restons modestes, au mieux 20 % d'un tiers de l'information nécessaire au décideur serait disponible au sein du Data Warehouse...

Les informations formelles se classent elles-mêmes en deux catégories distinctes :
Les informations structurées et les informations non structurées.
Les premières sont bien sûr les informations que l'on peut ranger plutôt aisément dans une base de données : résultats et autres données quantitatives.
Les secondes sont bien plus délicates à gérer. Ce sont les mails, courriers, rapports, compte-rendu de réunion, dont il faut extraire le sens avant de pouvoir les exploiter.
Lire la suite


Projet Business Intelligence et aide à la décision

Le projet Business Intelligence, les informations pour décider

Postulat fondamental :
Quel que soit le type de décision que vous soyez amené à prendre, vous aurez toujours besoin de disposer d'informations validées et actualisées. C'est ainsi.
Le processus de décision commence invariablement par une phase de collecte des informations.Ceux qui vous affirment avec aplomb décider en toute situation à l'instinct, avec leurs tripes, "with the guts", ne procèdent pas différemment.
Ils sont simplement parvenu au stade du processus où l'on prend effectivement la décision. Ils ont déjà accompli cette phase de collecte des informations. Ensuite, c'est bien en s'appuyant sur sa propre expérience et sa personnalité que l'on estime le risque et que l'on envisage les potentialités des alternatives pour prendre ou ne pas prendre la décision.
Lire la suite

Formation à la Business Intelligence

Cours Business Intelligence gratuit

Le chapitre Business Intelligence a été profondément restructuré afin de coller au plus près des critères que l'on pourrait attendre d'un document d'auto formation, d'un cours en ligne.
Ce dossier comporte désormais 85 fiches pratiques organisées en 12 sections thématiques. Il est recommandé, dans le cas d'une auto formation rapide comme une sensibilisation pour manager, de parcourir les sections de ce cours en ligne dans l'ordre de présentation (voir aussi le guide de formation "acceléré" disponible directement sur le site piloter.org). Bien entendu, rien n'empêche le lecteur un peu plus averti de "butiner" à volonté les fiches pratiques de ce dossier.
Lire la suite

Excel et la Business Intelligence

Excel et l'analyse Business Intelligence

Depuis déjà quelques version d'Office, Microsoft prépare l'intégration d'Excel au sein de sa solution de Business Intelligence.
Depuis Excel 2013, il n'y a plus de doute à ce sujet, le tableur est devenu un outil d'analyse Business Intelligence à part entière. Bon, avec quelques limites m'objecteront les spécialistes de la question. Mais il faut aussi prendre en compte qu'il ne s'agit que d'un tableur très largement diffusé, et bien assez puissant pour toutes les analyses que pourra souhaiter effectuer un utilisateur très averti, voire un analyste spécialiste de la BI.

Je vous propose sur le site piloter.org, deux nouvelles fiches sur ce sujet :
Lire la suite


Tableau de bord Excel 2013

Quelques nouveautés d'Excel Office 2013

Tableau de bord avec Excel 2013 Avec la nouvelle livraison 2013, Microsoft a particulièrement soigné l'ergonomie en apportant quelques fonctions automatiques et intuitives telles :
  • le remplissage automatique de tables, Excel reconnaît les premières données et termine la colonne
  • La suggestion de tableaux dynamiques prêts à l'emploi
  • La suggestion de graphes optimisés selon les données sélectionnées

Les extensions web

Les "Apps", une nouvelle commande en standard qui permet d'intégrer dans sa feuille tableur des modules développés à l'extérieur d'Excel proprement dit, en utilisant les langages standards du web comme PHP ou Python, Perl ou encore Javascript.

La Business Intelligence

Pour Microsoft, Excel est une brique maîtresse de sa stratégie Business Intelligence.
Excel 2013 est devenu en effet un outil d'analyse à part entière. Nous connaissions déjà les "tables pivots" pour travailler sur les cubes OLAP (traduites en français par le terme un peu bateau et vide de sens de "tableaux croisés dynamiques" (mais c'est un autre sujet). Les tables pivots, ou dynamiques donc, sont un outil d'analyse souple d'emploi mais limité en taille de données. Microsoft a choisi d'intégrer en standard dans Excel 2013 :
  • le produit Power Pivot qui décuple la puissance des tables dynamiques en étendant la capacité de traitement de données provenant de sources diverses
  • et le produit Power View qui, comme son intitulé ne le cache pas, est un puissant outil de visualisation et de présentation des données.

Lire la suite

Informatique décisionnelle et stratégie

Le projet décisionnel est étroitement lié au déploiement de la stratégie

Lors de la réalisation du projet d'informatique décisionnelle, les préoccupations technologiques ont fortement tendance à occulter les attentes des utilisateurs en matière d'aide à la décision. Il ne sera pourtant guère possible d'assurer une aide à la décision efficace sans associer le projet d'informatique décisionnelle à la question du déploiement de la stratégie.

Je vous propose quelques éléments de réflexion à propos de la dimension stratégique du projet décisionnel sur le site piloter.org, au chapitre Business Intelligence.
Lire la suite


La Business Intelligence pour tous, une réalité ?

Démocratiser les outils d'aide à la décision

Il y a déjà pas mal d'années, quelques sagaces experts remarquaient bien justement qu'au delà des contingences technologiques, l'architecture des systèmes informatiques était toujours à peu près en phase avec le principe organisationnel en vigueur. Ainsi, du temps de l'entreprise monolithique, le système informatique était ce monstre central inaccessible aux vulgaris salariés, véritable Minotaure logé dans son labyrinthe climatisé, nourri sans relâche par ses fidèles servants, de bandes et de cartes perforées.

Puis, l'entreprise s'est peu à peu disloquée pour adopter une organisation en services et unités indépendantes, classés par la suite selon un radical barème : centre de coûts, centre de profits. L'informatique est alors « départementale » avec l'essor des « minis ».


Lire la suite

Perspectives Business Intelligence

Carré magique

Le Gartner Group publie ces jours-ci le traditionnel "carré magique" de la Business Intelligence. Je laisse de côté la critique du "top 50" des éditeurs, les "up" and "down" et les commentaires de rigueur. Le thème est bien développé sur le site et suffisamment commenté par les spécialistes de la Business Intelligence présents sur le web.


Lire la suite


Gouvernance du SI en pratique

Gouvernance, méthode pratique

Pour illustrer la mise en oeuvre d'une gouvernance du SI, je vous propose sur le site piloter.org un nouveau dossier complet : Mettre en place la gouvernance du système d'information, méthode pratique" .
L'exemple choisi pour support n'est pas l'un de ces éternels cas d'école où tout tombe miraculeusement juste pour confirmer la méthode ou la théorie du moment. J'ai sélectionné un cas réel d'entreprise informatisée avec son histoire et ses particularités.
Même si elle n'est qu'ébauchée sur ce site, cette étude cherche à montrer l'importance de la connaissance du terrain pour mieux laisser s'exprimer le bon sens. Du pur pragmatisme en quelque sorte.
Lire la suite

Piloter par les enjeux ...Facile à dire

Informaticiens, vous pensiez avoir tout vu en informatique ?

Et bien non !
Il paraît que maintenant vous devez adopter une vision globale et piloter les projets par les enjeux !
Selon certains gourous, ce serait la recette miracle pour réussir les projets d'intégration IT.
Eh bien tiens donc !
Pourquoi pas, cela dit. Il est vrai que nous sommes tous prêts à sortir de temps en temps la tête du guidon. Encore faudrait-il ne pas être en permanence en phase de sprint. Sinon, ce n'est qu'un slogan de plus à afficher sur les murs comme ils en fleurissaient dans les entreprises à une époque pas si lointaine.
En théorie, tout le monde est parfaitement conscient, informaticiens compris (et oui !), de l'importance d'une prise de recul et de l'opportunité d'adopter une vision globale. Mais en pratique, sur le terrain, ce n'est pas si évident. Comment peut-on imaginer résoudre la multitude de problèmes techniques inhérents à tout projet avec la tête hors du guidon et le regard porté loin devant ?
Lire la suite

Un tableau de bord, ce n'est pas bien compliqué

Pas si difficile que cela

Lorsque l'on maîtrise bien son besoin, concevoir un tableau de bord,  ce n' est pas bien compliqué. Explications...

Maintenant que l'on commence à se connaître, je peux vous le confier : Construire un tableau de bord, ce n'est pas bien compliqué.

Si si, je vous l'assure.
Choisir les indicateurs, composer le un tableau de bord , configurer l'outil, il n'y a pas vraiment de quoi en faire tout un plat.
Souvent, les indicateurs vous les connaissez déjà. La composition du tableau de bord ne demande qu'un peu de logique élémentaire. Et la configuration de l'outil, avec le niveau de performance ergonomique des produits proposés aujourd'hui, ce n'est pas non plus une affaire. Non.

Construire un tableau de bord, ce n'est pas compliqué du tout.
Et surtout, ne vous inquiétez pas, je ne casse pas la baraque en disant cela. C'est simplement une réalité !


Lire la suite

IT Gouvernance ITIL COBIT et ROI

Gouvernance du SI tout commence par un changement de mentalité

Ainsi, on appelle Business Intelligence ce qui n'est en fait que du reporting. Le CRM ne dépasse pratiquement jamais le stade de l'automatisation des forces de ventes. Quant au KM,après quelques velléités de capitalisation de connaissances indépendamment des cerveaux qui les détiennent, on se contente d'en parler, sans agir, fuyant toujours les possibilités de partage et d'échange horizontaux offertes par la technologie actuelle. (3)
Quelles sont les caractéristiques de ces projets ? Non seulement ils ne réforment pas la structure en place mais en plus le ROI semble visible, quasi palpable (mais attention, en apparence seulement). C'est d'ailleurs pour cela qu'ils ont été choisis. La gestion globale du portefeuille de projets est en fait bien plus opportuniste que raisonnée. Traitant les problèmes au coup par coup et sans vision globale, elle n'évite pas les redondances et se rapproche bien plus souvent qu'on ne le pense du modèle de la "poubelle" .


Lire la suite


La Gouvernance du SI, vous y croyez vous ?

Gouvernance et vendeurs de craques professionnels

Vous connaissez la gouvernance du système d'information ou IT Governance ? C'est ce nouveau concept né dans la mouvance de la corporate Governance qui garantit un pilotage aux petits oignons du système d'information en accord avec la stratégie et toutes les parties prenantes.… Génial non ?

Aligner les technologies sur la stratégie d'entreprise, on en parle depuis déjà pas mal de temps. Si le thème, désormais rebaptisé et restructuré en gouvernance du système d'information (ou IT Gouvernance pour faire court), semble devenir la préoccupation du moment, c'est tout simplement parce que l'enjeu est désormais crucial.
Mais qu'en est-il exactement ?
Lire la suite


Comment utiliser le data mining ?

Le datamining en pratique, une expérience de terrain

Si vous voulez faire parler le data mining, commencez donc par nettoyer vos données....

Image d'un mineur pour symboliser le data miningCas pratique.
A noter, je ne cite ni le nom ni le type de produit afin de respecter l'anonymat.
Cette légitime omission ne nuit en rien à la compréhension du texte.

L'entreprise K, leader de son créneau, est sur un marché particulièrement complexe en terme de clientèle. K en effet propose une gamme de produits couvrant autant les besoins des particuliers que des grands comptes. Jusqu'à ce jour, l'approche commerciale était particulièrement cloisonnée et seules les techniques de segmentation trouvaient grâce aux yeux de la direction.
Le nouveau responsable marketing a, à juste titre, souhaité moderniser les outils afin de « transversaliser » l'analyse et décloisonner un tant soit peu l'approche classique.
«Accédons à la connaissance "client", elle est déjà dans les tuyaux. ...»


Lire la suite

Collecter les données

La Collecte des données ou de l'importance des préliminaires....

La phase la plus importante d'un projet se situe bien en amont du lancement proprement dit. On parle alors de l'avant-projet.
Cette caractéristique n'est pas propre aux projets technologiques. Lors de grands travaux de génie civil, le terrassement, la consolidation des sols, la préparation des fondations peuvent représenter une part importance du projet que ce soit en terme de coûts, de délais ou de compétences techniques à mobiliser.
La qualité de l'ouvrage dépendra directement du soin accordé à ces travaux préparatoires.


Lire la suite

Le cloud computing, utile pour l'entreprise ?

Le Cloud Computing, on n'y échappe pas.

Les promoteurs ne manquent pas d'arguments pour enjoliver l'offre potentielle. Ecoutons donc non pas les détracteurs mais ceux qui réfléchissent et argumentent un peu plus avant.
Un premier texte Not every cloud has a silver lining publié sur The Gardian. Une critique plutôt acerbe du cloud computing signée Cory Doctorow (Boing Boing)
Pour Cory Doctorow il n'y a pas de doute, à part quelques cas très précis, le Cloud Computing a toutes les chances de se transformer en une sorte de trappe à clients captifs sans que qualité de service et fonctionnalisés ne soient au rendez-vous. A part peut-être pour les back-up de sécurité (comme Amazon S3 Simple Storage Service), on doit pouvoir s'en passer, selon l'auteur bien entendu.
Lire la suite

Historique de la Business Intelligence

Les origines de la BI

Les origines de la Business Intelligence, depuis Hans Peter Luhn en 1958 jusqu'a la BI 2.0 en passant par les DSS Decision Support Systems Peter G.W. Keen et Michael S.Scott Morton et Howard Dresner...

Lire la suite

Cloud Computing

Le big switch

Pour utiliser un grille-pain, un rasoir électrique ou un ordinateur personnel, il suffit simplement de brancher l'appareil dans une prise électrique connectée au secteur.
Dans l'industrie, c'est un peu la même chose. Les machines et systèmes sont connectés au réseau de distribution électrique pour y puiser l'énergie nécessaire.
Ce ne fut pas toujours le cas. Au siècle dernier, les industriels devaient aussi générer l'énergie consommée. Une machine à vapeur trônait au coeur de l'atelier. Un jeu complexe (et dangereux!) de courroies distribuait l'énergie aux différentes unités de production.
Par analogie, le "Cloud Computing" suit un peu le même raisonnement. Plutôt que de maintenir en local sa propre capacité de traitement informatique, ne serait-il pas plus pratique de la louer auprès d'un fournisseur spécialisé ? Il suffirait alors de se connecter à volonté depuis le réseau, en fait l'Internet.
Lire la suite

Prendre une decision ad hoc

Le décisionnel : décision opératoire ou décision ad hoc ?

Si si, je vous assure. Les projets d'informatisation rentables sont aujourd'hui des projets dits "décisionnels".

décisionnel Eh ? Vous avez vu ? Le décisionnel a le vent en poupe. Si si, je vous assure. Les projets d'informatisation rentables sont aujourd'hui des projets dits "décisionnels".
Du coup, on libelle du flatteur qualificatif de "décisionnel" un peu tout et n'importe quoi. Il suffit de bâtir un projet ayant trait au traitement de l'information pour que ce dernier devienne un "projet décisionnel. Ou mieux encore, un bête système de reporting se voit lui affublé du titre flamboyant de : Business Intelligence ! ". Rien que ça !
Vous classez des feuilles en fonction de leur couleur : les rouges dans le panier rouge, les bleues dans le panier bleu et les vertes dans le panier vert.  Eh bien vous savez quoi ? Vous faîtes du décisionnel ! Véridique ! Et le système informatique qui vous indique la couleur et le numéro de la corbeille ? C'est un système décisionnel, bien entendu ! CQFD !
Mais dîtes-moi si je me trompe, mais quand même, l'informatique, c'est bien le traitement de l'information non ?  Alors l'informatique c'est du décisionnel si on va par là ...


Lire la suite


Les progiciels de la Business Intelligence

Les progiciels de la Business Intelligence (informatique décisionnelle) répondent à trois besoins :

  • Collecter, nettoyer et consolider les données de l'entreprise étendue
  • Stocker les données
  • Exploiter l'information de l'entreprise étendue

Collecter : Les outils d'ETL (Extract Transform and Load)

outils BIL'aspect "collecte" est du ressort des outils d'ETL (Extract Transform load). Les systèmes d'information de l'entreprise sont hétérogènes. En dépit des efforts conséquents pour standardiser les outils informatiques (ERP), la disparité des formats des données stockées au sein des bases de production incompatibles deux à deux est toujours une réalité. Avant d'être utilisables, les données doivent être formatées, nettoyées (élimination des valeurs aberrantes et consolidées. C'est le prix à payer pour que les données deviennent des informations pertinentes, utiles au décideur en situation de décider. Les outils d'ETL (Extract Transform load) permettent d'automatiser ces traitements et de gérer les flux de données alimentant le Data warehouse ou le Datamart. C'est une étape fondamentale du projet décisionnel.
Lire la suite

Selection des objectifs
..

Les objectifs avant les indicateurs

Au cours du billet "Un tableau de bord ce n'est pas bien compliqué" je relevai le point d'achoppement que représente l'étape de choix des objectifs (étape 3 de la méthode Gimsi © ).
Il est en effet particulièrement ardu de sélectionner de véritables objectifs de progrès autant en accord avec la tactique choisie que les ambitions personnelles des utilisateurs concernés (1).

J'ai repris en totalité le site www.piloter.org/mesurer afin de mieux le spécialisé sur la question du tableau de bord. Piloter.org étant plus orienté le projet global de pilotage de la performance. Ainsi, les deux sites se complètent.
. Le site inclut un didacticiel afin de présenter et de décrire simplement les 5 phases fondamentales de la réalisation d'un tableau de bord.
Comme un bon chef de projet est un chef de projet averti, ce dossier expose aussi les 3 principales embûches qui, à mon avis, perturbe au premier chef cette étape fondamentale de choix des objectifs.

  • La carotte et le bâton
  • Le culte de la réussite individuelle
  • Passer de la logique produit à la logique client


Lire la suite


Intégrer les projets CRM

Je vous présente Otto et Phil.

De tempéraments forts différents ils ne s'entendent guère.
Otto, responsable technique, est un techno-dingo. Pour lui l'informatique doit être partout. Tout est automatisable et tout sera automatisé. Si ce n'est pas possible aujourd'hui ce le sera demain, j'ai confiance dans la technique". Aime-t-il à répéter. Phil, directeur commercial, ne voit pas grand intérêt à l'informatique. Il pense qu'elle dénature les relations entre les hommes. Pour Phil, les relations humaines sont le fondement de la vie. Il n'y a pas de commerce possible sans feeling. Rappelle-t-il.
Un jour, ils discutaient ainsi de l'implantation d'un outil de CRM.
Lire la suite

Le PC domestique a vécu... J'espère...

Toi qui t'y connais...

Pc domestiqueIl y a des jours comme ça où l'on regrette de ne pas rester calmement chez soi avec un bon bouquin, voire à regarder un film à la téloche. Je vous raconte.
L'autre jour, de passage à Paris, j'en profite pour saluer un couple de copains.
Et là ça n'a pas loupé : Dis donc, puisque tu es là tu ne pourrais pas jeter un coup d'œil au PC ? Cela fait près d'un mois qu'on ne l'utilise plus.
Trop tard pour effectuer un repli stratégique, je venais juste de leur dire que ma soirée était libre. Me voyant chercher l'objet autour de moi, ils enchaînèrent: Ne le cherche pas, on l'a rangé dans le placard du couloir.
L'appartement est petit...
poursuivirent-ils en manière de justification.
Lire la suite

Equiper les PME

Quel progiciel pour la PME ?

Un gérant d'une PME du Sud-Ouest me fait part de ses difficultés pour trouver un équipement informatique adapté à ses propres besoins et à son budget. Il est vrai que le marché des PME est longtemps resté le parent pauvre des équipements en matière des technologies de l'information...

j

Des solutions inadaptées

La grande majorité des solutions s'adressent essentiellement aux grandes entreprises. Pourtant, en France notamment, les PME représentent 99% des entreprises et emploient 2 salariés sur 3. Ce n'est pas rien ! Les éditeurs de progiciels de type ERP ne sont d'ailleurs plus sourds à ce secteur du marché. Bien au contraire. La reprise des ventes de licences repose de plus en plus sur l'équipement des PME. Restent à fournir des solutions adaptées.

Si une grande entreprise peut se payer des mois et des mois de développement maison type ABAP pour écrire ses propres règles de gestion au sein du maelström généré par les progiciels éléphantesques, ce ne sera pas le cas de la majorité des PME. Le créneau des prestataires « métiers » est toujours à prendre.
Dans le cadre du décisionnel, la question se pose différemment.

Si la chaîne décisionnelle est toujours plus complexe, il est tout à fait possible, et même recommandé, de démarrer simplement. Excel ®, par exemple, est amplement suffisant pour créer quelques tableaux de bord de pilotage. Le temps d'apprécier les bienfaits de l'aide à la décision et d'en recueillir les fruits. Par la suite, lorsque le système d'aide à la décision prend de l'ampleur, il est temps alors de jeter un coup d'oeil du coté des progiciels spécialisés. L'utilisateur est alors bien plus averti et connait, sur le plan fonctionnel, en tout cas ses besoins.

Excel dans sa livraison de base dispose en standard de fonctions d'aide à la décision particulièrement évoluées. Le solveur, les scénarios, et surtout, les tableaux dynamiques (pivots tables) que vous pouvez connecter simplement à un cube OLAP extérieur. Voilà de quoi satisfaire les plus curieux.
Lire aussi : "l'essentiel du tableau de bord" dédié à la conception et la construction d'un tableau de bord de pilotage avec Microsoft Excel.
Lire la suite


Office et les suites en ligne

Les suites en ligne présentent pas mal d'avantages

. Elles sont gratuites, indépendantes de l'OS et bien sûr accessibles en tout lieu, depuis n'importe quel poste connecté internet.
Le progiciel est résident sur un serveur, il n'y a donc pas de maintenance à assurer, pas de mise à jour à télécharger, et le partage de documents n'est plus un problème. Sympa non ?


Lire la suite


Decisionnel et cartographie

Décisionnel et géolocalisation

Pentaho dashboard et Google MapsEquiper un tableau de bord de pilotage d'un outil performant de cartographie, contribue à accroître significativement le confort d'utilisation et la pertinence de l'outil. C'est d'autant plus juste lorsqu'il s'agit d'évaluer la réalité de performances régionales en fonction des potentialités locales.
J'aborde cette question essentielle dans le livre L'“essentiel du tableau de bord” au cours de la description de la fiche pratique numéro 7. L'outil Mappoint permet notamment d'intégrer des cartes géographiques dans Excel.
A noter, dans la même logique Pentaho, l'outil de BI Open Source désormais bien connu intègre ni plus ni moins que Google Maps


Lire la suite


La confiance en dieu Progiciel

Lorsque l'on commence par choisir l'outil...

L'usage d'un progiciel exonérerait-il les concepteurs des étapes préalables du projet décisionnel ? Il en existe encore pour le croire...

Il n'y a pas si longtemps, j'intervenais en conseil de « dernier recours » sur un projet de pilotage en déroute à base de Balanced Scorecard.
Bon, le Balanced Scorecard n'est pas vraiment ma tasse de thé .
En tout cas, pour que l'approche soit opérationnelle, il s'agit d'en accepter le principe et les limites, et de se placer dans l'esprit des concepteurs. On utilisera la méthode des Balanced Scorecards de Kaplan et Norton pour implanter des Balanced Scorecards et non pour résoudre un besoin plus ou moins vague de pilotage. Point.
Comme il s'agit d'une méthode de pilotage globale, la mise en oeuvre du Balanced Scorecard exige un travail de fond conséquent aussi bien au niveau de l'organisation que des mentalités. ...


Lire la suite

Integration, data warehouse et Google OneBox

Facteurs d'utilité et de performance du système Data Warehouse

La qualité de l'intégration des données au sein du Data Warehouse est désormais reconnue comme le principal facteur conditionnant la réussite du système décisionnel.
C'est dire si cet aspect du projet Business Intelligence mérite un soin particulier.
Il ne faudrait pas pour autant que ce point, quoique essentiel, mobilise la totalité des efforts de conception. L'ensemble du projet est complexe. Il serait ainsi peu judicieux de ne pas consacrer autant d'attention à l'épineuse question de l'organisation des bases décisionnelles.
Lire la suite

Le marché des progiciels décisionnels

Le marché des progiciels décisionnels : ça bouge...

Depuis quelques années, le marché des éditeurs d'outils décisionnels est en pleine restructuration.
« Concentration » semble d'ailleurs être le mot clé pour décrire cette évolution....
Lire la suite


La dérive technologique du data warehouse

Pourquoi  une telle course au gigantisme des data warehouses

Est-ce simplement parce que la technologie le permet ?

Savez-vous combien de pages contient la base de recherche de Google ?
Quelques dizaines de milliers de milliards (30.000 Milliards déjà en 2012 d'après la Wikipédia)
Bon. Combien de pages consultez-vous régulièrement ?
Pas tant que cela j'imagine... Chacun prend vite ses habitudes et se limite à ses centres d'intérêt.
Autre question : Savez-vous combien de pages de textes pourrait-on stocker dans une base de 1Tera Octets ?
...

1 Tera octet c'est 1.000.000.000.000 octets.
A raison de 3000 octets par page, je vous laisse faire le calcul....
Le tera-Octet, c'est aussi la nouvelle unité de stockage des Data Warehouses. En tout cas d'après le vendeur que j'ai rencontré dernièrement, on y coupera pas ! (remarque, ce texte est assez ancien, il a été écrit il y a une bonne dizaine d'années)
Ne me dites pas qu'avec autant de données, vous ne trouverez pas l'information essentielle !
Ah ! Bon ? Vous n'êtes pas sûr de trouver l'information décisive ?
Vous ne pensez pas que de disposer d'autant de données améliorera la qualité de vos décisions ?
Et pourquoi donc ?
Ah parce qu'il vous faut pouvoir accéder aisement uniquement aux données qui vous intéressent, les autres vous vous en fichez !
Très bien. Et quelles sont les données qui vous intéressent ?
Ah voilà la question.
Cela dépend comme dirait l'autre...
En fait c'est bien par là qu'il faudrait commencer.
Par où ?
Et bien par définir quelles sont les données qui nous intéressent et les rendre facilement accessibles.
Alors pourquoi des data warehouses aussi gigantesques ?
Parce que la technologie le permet !

C'est un peu vrai et d'ailleurs Teradata avait publié un papier à ce sujet.
Cela dit, il ne faut pas jeter la pierre à la technologie. Elle n'est pas responsable du manque de structure. Car c'est bien par la question de structure qu'il faut commencer. En tout cas pour de classiques Data Warehouse. Toutes les entreprises ne sont pas prêtes à passer au Big data (voir ici le dossier big data"). Le Big Data exige un investissement compétent, non seulement dans la technologie mais aussi dans la compétence. Sans un spécialiste de l'analyse et des managers bien sensibilisés donc bien formés la technologie a elle seule ne sert pas à grand chose... Revenons à la question du Data Warehouse plus classique :
Lire la suite


Maitriser l'intégration des technologies, la clé du pilotage de la performance
Articles du chapitre -Maitriser-, art et technique de la maitrise des technologies et de leur int?gration.
Lire la suite




Points de vue



Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 220)

Pour établir un lien vers cet article depuis votre site recopiez le lien suivant.

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2016- Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog »»