Management de l'entreprise

Manager, c'est dynamiser l'intelligence cumulée

...

Tous les articles de ce thème...

Auguste Detoeuf et L. Chambonnaud

Deux références du management

"Il n'est pas difficile dans une industrie de faire le nécessaire, mais c'est en faisant le superflu qu'on gagne de l'argent. Traitez les hommes comme des machines, ils rendent le nécessaire; traitez-les comme des hommes, peut-être en obtiendrez-vous le superflu"

Vous connaissez sûrement cette formule d'Auguste DETOEUF tirée de l'excellent ouvrage " Propos d'O.L. Barenton, confiseur 1938".
Mais connaissez vous celle-ci ?

"L'homme peut s'adapter à des situations nouvelles.
Or, la capacité d'adaptation ne dépendra pas seulement de l'expérience passée mais aussi de la largeur de vue. C'est même ce qui distingue l'homme de la machine. La machine travaille avec plus d'exactitude que l'homme, mais au contraire de celui-ci, elle est incapable de s'adapter à un genre de travail différent. Il faut jeter la ferraille et la remplacer par une autre. Mais personne ne songe à renvoyer les ouvriers parce que l'on a décidé d'adopter un outil nouveau ou une nouvelle méthode de travail "

L. Chambonnaud : « Les affaires et le personnel » Dunod 1918.


Lire la suite

Choisir les bons clients

Quelle rentabilité par client ?

Le graphe ci-dessous présente une situation assez classique que l'on retrouve pour la très grande majorité des entreprises commerciales.

rentabilité client, ventilation

On constate qu'une part importante du revenu est généré par un minimum de clients (barre D1) (on peut rapprocher ce constat de la loi des 20/80 Vilfredo Pareto).
Lire la suite


Les méthodes de management
A lire sur le site piloter.org, une liste quasi exhaustive des méthodes de management et référentiels développés sur l'ensemble des sites du portail francophone de la performance.

Les principales méthodes du management de la performance comme Gimsi, Balanced Scorecard ou 6 sigma, ou de gestion de projet comme les méthodes agiles, font l'objet d'un dossier approfondi.

Toutes les autres méthodes (Océan bleu, SWOT, ABC-ABM, TdABC, SCRUM, Prince 2, PMBOK, XP...) et référentiels (IAS-IFRS, Sarbanes Oxley, référentiel COBIT, ITIL V3, CMMI, ISO 27000, ISO 9000...) qu'ils soient de management de la performance ou de gestion de projet sont décrits sous une forme plus synthétiques. Chaque fiche tient en une ou plusieurs pages web et proposent les rubriques suivantes : description, principe, utilisation et ressources complémentaires (livre et sites web de référence, formation le cas échéant...). N'hésitez pas à farfouiller aussi parmi les dossiers pdf et livres blancs en téléchargement libre.
Voir ici : la fiche annuaire des méthodes. Je maintiendrai cette liste à jour au fur et à mesure des compléments apportés à l'ensemble des sites du portail.
Lire la suite


L'entreprise : rationnelle ou irrationnelle ?

Un beau tableau de bord, parfaitement raté...

N oubliez pas de regarder par la fenêtre...
Pourquoi existe-t-il un si grand décalage entre nos pensés et nos actes ? Pour illustrer l'irrationnel, un exemple puisé dans l'entreprise....

Pourquoi existe-t-il un si grand décalage entre nos pensés et nos actes ?
Un problème nous préoccupe et pourtant aucune de nos actions ne contribue à le résoudre. tableau de bordCe thème bien connu de la psychologie que l'on peut rapprocher dans certains cas des biais cognitifs, se rencontre aussi dans l'entreprise où il peut être considéré comme une faiblesse majeure du management.
C'est d'ailleurs un cas où un regard extérieur accompagné d'un questionnement impromptu peut être salutaire pour lever quelques lièvres de bon poids....
Mais trêve de discours et prenons un exemple...
C'était il y a déjà quelques temps, chez un client habituel, dans le cadre d'une visite amicale.
Le dirigeant me reçut accompagné de ses principaux adjoints dans son bureau particulièrement cossu. Placé sur un creneau hyper mouvant, l'entreprise était à ce moment en situation de porte à faux. Pas facile de définir une stratégie gagnante !


Lire la suite


Winner attitude

Dans une course de rats, même lorsque vous gagnez, vous n'en restez pas moins un rat.. (citée par Kenneth Blanchard)
L'autre jour, j'étais dans une boîte aïe-tech  et je prenais mon café avec deux gars lorsque l'un d'eux me dit comme ça tout de go:

« Ils sont marrants les nouveaux collègues, ils gèrent leur carrière comme s'il s'agissait d'une épreuve de formule 1 »
« Plutôt qu'une épreuve de formule 1, à mon avis, c'est la grande scène de la course de chars de Ben-Hur qu'ils nous jouent !  Ils ont leurs objectifs en ligne de mire et ne font pas de cadeaux !» Précise le second.
Lire la suite


Stratégie et objectifs
Réunion stratégiqueLors de la conception de la stratégie gagnante d'une entreprise, la définition des objectifs n'est pas le moindre des aspects, loin s'en faut.

La sélection rigoureuse et méthodique d'objectifs réalistes et consensuels n'est de toute façon jamais une mince affaire. Et c'est bien en choisissant de prendre à la légère cette étape, fondamentale par définition, que bien des entreprises se révèlent incapables de garantir leur devenir.
Lire la suite


brainstorming Vs blamestorming

Déçus du brainstorming ? Adoptez donc le blamestorming

Le brainstorming, vous l'avez sûrement déjà pratiqué.

En tout cas vous vous souvenez de ce consultant formateur enthousiaste qui animait l'atelier lors du stage en intra.
Le "workshop" comme il disait.
Vous en étiez sorti remonté à bloc : Avec ce nouvel outil catalyseur de la créativité en groupe, Ah ! Vous allez voir ce que vous allez voir, les problèmes ont intérêt à bien se tenir, les solutions vont pleuvoir…
Au début ça marchait pas si mal, rappelez-vous. Bon il est vrai que vous aviez commencé par des cas d'école particulièrement simples. La cause du problème n'était pas bien difficile à mettre en évidence. En tout cas ça marchait.Puis, vous avez voulu l'utiliser pour de bon et c'est là que ça a commencé à dériver.
Les réunions ne se déroulaient plus vraiment comme au cours des ”ateliers” bien sympas du consultant formateur.
Lire la suite

Qu'est-ce que le management ?

Une Définition du Management

The real problem is what to do with problem solvers after the problem is solved. G. Talese journaliste Pour les uns le management est un "art".
Mais ceux qui ont appris à ne pas trop s'en laisser compter préciseront que si le management est un art, c'est avant tout celui d'inciter les autres à faire ce qu'ils n'ont pas toujours forcément envie. L' art des apparences en quelque sorte.

Ainsi, la contrainte liée à une soumission de principe ("moi je commande toi tu obéis") en est la forme la plus rustique. On parle alors de management directif. Bien qu'encore couramment pratiquée, cette forme de management n'est plus vraiment adaptée aux exigences actuelles.
Lire la suite


Le Management par les processus en pratique

Lorsque l'on rationalise sans bien comprendre les métiers

J'aime bien les discours des apôtres de la rationalisation à tous crins toujours prêts à débusquer le "gras excédentaire" ou le trop fameux "maillon faible". Vous savez ce fameux petit maillon de rien du tout qui passe totalement inaperçu au regard du profane. Eh bien à ce qu'il paraît, votre problème c'est ce petit maillon. A lui tout seul il fragilise la totalité de la chaîne, donc le processus, donc la création de valeurs et de plus-values. En tout cas, c'est ainsi qu'ils le présentent.
Une fois le processus identifié, il s'agit de le nettoyer de toutes les fioritures inutiles pour le laisser dans son plus simple appareil. Un nettoyage par le vide en quelque sorte. C'est la supposée recette de l'efficacité.
Lire la suite

Réussir le management stratégique

Critique du livre Building Business Solutions Through Collaborative Strategy

Pour réussir le déploiement d'une stratégie gagnante, il n'existe d'autres solutions que de changer radicalement les modes de management stratégique et d'adopter rapidement une structure organisationnelle favorisant la coopération.

Management et démarche stratégique

Il faut bien le constater, bon nombre d'entreprises ne sont pas particulièrement séduites par la démarche stratégique.
- Concevoir et mettre en action une stratégie compétitive mûrie et validée ?
- Bof bof. C'est pas pour nous tout ça.
- Vous savez, nous, on fonctionne encore comme une petite boîte. On a nos habitudes et ça marche bien comme ça. Bon avec des hauts et des bas c'est sûr, on est pas responsable de la conjoncture économique...

Les projets à long terme restent dans la tête des dirigeants, dans le flou. Pour le quotidien on préfère suivre le fil de l'eau, se laisser porter par l'onde des marchés. C'est dommage. Construire une vision à moyen et long terme est la garantie d'un pilotage assuré et assumé. Les aléas sont abordés avec un peu plus de recul. Ils ne sont pas pris systématiquement comme des coups de bélier. Quelquefois ils peuvent même s'avérer de véritables opportunités... Mais encore faut-il que la stratégie soit bien déclinée à tous les niveaux !
Lire la suite

Les indicateurs manipulés

Comment changer la réalité en manipulant les indicateurs de performance

Il n'est pas bien difficile de faire dire tout et son contraire aux indicateurs. Mais où s'arrête l'information et où commence la manipulation pour un parfait enfumage ?

cible indicateurs de performance Le week-end dernier, j'ai croisé une ancienne voisine. Pas vraiment au meilleur de sa forme. Elle venait juste d'apprendre la veille qu'elle faisait partie de la charrette. Licenciée. « Ce sont les indicateurs », me dit-elle. « Ils sont tous dans le rouge, et comme je suis la dernière arrivée... En tout cas, c'est ce que l'on m'a expliqué lors de mon entretien. Il n'y a pas d'autre solution. »

« Ce sont les indicateurs !». Cette phrase résonne encore dans ma tête.
Moi, qui consacre une bonne part de mon temps à promouvoir l'usage des indicateurs de performance, je me sens un peu mal à l'aise lorsque j'entends ce type de discours. Il est temps de faire une mise au point.

Il est vrai que désormais les indicateurs ont envahi notre quotidien. Dévoyés de leur rôle initial, ils sont bien pratiques pour servir d'explication incontestable à un peu tout et n'importe quoi. Ainsi, il devient coutumier dans l'entreprise, comme dans la vie publique, de justifier les décisions prises ou à prendre par la publication d'un indicateur à l'intitulé ronflant appuyant l'argumentation et coupant court à toutes objections.
Lire la suite


la Gestion des stocks au coeur de la stratégie
Quelques nouveautés sur les sites du portail piloter.org, passons-les en revue.

Outils de pilotage de la PME

Toute entreprise, quels que soient sa structure, sa taille ou son secteur d'activité a tout intérêt à s'assurer régulièrement de bien conserver en ligne de mire un cap compatible avec ses ambitions à moyen et à long terme. Ce constat est d'autant plus vrai en période particulièrement trouble et agitée, pour ne pas dire paroxysmique comme celle que nous vivons actuellement.
Il est vrai que la gestion du court terme, voire du très court terme et le traitement des urgences au quotidien, occupe bien les journées. Plus d'un manager vous expliquera qu'il est parfaitement conscient de l'importance de sortir la tête du guidon pour voir un peu plus avant mais il vous précisera aussi que ce n'est vraiment pas le moment, vous n'imaginez pas ma charge de travail !
Lire la suite

L'art de la guerre : Bousculez les règles !

Le renard et les rhinocéros

Dans ce monde de brutes, tu dois foncer, tu n'as guère d'autres solutions...
Ca passe ou ça casse...
A moins que...
A moins que tu ne joues la carte du renard en lieu et place de celle du rhinocéros et que tu te permettes de bousculer un peu les règles arbitrairement établies par la pratique.
Pourquoi agit-on ainsi ? Parce que c'est ainsi que l'on a toujours agi Pourquoi changerait-on ?
Et... pourquoi ne changerait-on pas ?
Lors d'un affrontement tu peux non seulement tenter de prendre l'avantage en choisissant les armes, le terrain ou le moment en bon lecteur de Sun Tzu, mais aussi en bousculant quelque peu les règles établies. Faire diversion diraient les spécialistes de la tactique en pratique...
Vous trouvez ce court développement un peu sibyllin ?
Regardez-donc cette vidéo ci-dessous, vous allez vite comprendre...


Trick Touchdown American Football (youtube.com)


Lire la suite


Critique du livre : Turn The Ship Around !

L'art et la manière de bâtir une vraie coopération

Le perfologue a lu pour vous : Turn the ship around ! « A True Story of Turning Followers into Leaders » de David Marquet

Turn the ship around ! *****
La critique : Une démarche expliquée pas à pas "d'empowerment" pour une meilleure coopération d'une équipe technique composée de spécialistes en un environnement particulièrement difficile.

La thèse : Un délégation massive du pouvoir de décision est l'unique solution pour piloter efficacement un système complexe en un contexte fortement hiérarchisé à l'origine (en l'occurrence un sous-marin nucléaire de l'US navy, 135 hommes, chacun spécialiste d'un aspect technique).

La forme : une expérience vécue contée phase après phase, suivi d'une explication concrète et des conseils pratiques et méthodiques ( comme des fiches pratiques en quelque sorte). Le livre est bien structuré, les 3 principaux chapitres, Control, Competence & Clarity sont les 3 piliers de la démarche.
Un ouvrage assez court, (236 pages en version kindle), l'auteur sait rester concis, limite les redondances et ne dilue pas inutilement son sujet (comme c'est souvent le cas pour les ouvrages de management US).
Lire la suite


Définition du développement durable

Qu'est-ce que le développement durable ?

Comment expliquer le développement durable ?, Quelle définition en donner ?
Il y a bien la définition d'origine proposée par la commission dirigée par Gro Harlem Brundtland avec le rapport éponyme de 1987 (en fait le rapport est intitulé : Our Common Future). Mais il n'est pas dit que ce postulat de départ soit suffisant pour se prémunir des opportunistes qui masquent les agissements de croissance capitalistique systématisée derrière un vernis qui, s'il n'est pas franchement éthique, est en tout cas pas mal démago.

Ainsi avec l'industrie agro et la grande distribution qui nous bassinent à grands coups de commerce équitable ou encore les constructeurs automobiles qui labellisent du titre de "voiture écologique" (sic !) des véhicules qui ne sont même pas hybrides, il est temps de bien préciser de quoi l'on parle. Parce que il faut bien se dire, que durant ce temps, et bien les Hedges Funds et autres instruments spéculatifs destructeurs de valeurs (et donc d'emplois) ne perdent pas le leur de temps !


Lire la suite

Le chef de projet pratique un management humain
La cinquième édition de ce livre de référence du management des projets d'entreprise est disponible en librairie dès aujourd'hui.

Manager les projets complexes de l'entreprise

Le chef de projet efficace Le rôle du manager de projet, que l'on appelle encore "chef" en référence aux temps passés, a radicalement changé au cours de cette dernière décennie. Les projets d'entreprise sont bien souvent complexes, quand ils ne sont pas critiques de surcroît. Il est bien évident que ce n'est pas par la seule maîtrise des méthodes de la profession aussi pertinentes soient-elles que l'on parviendra à conduire les projets actuels en parfait accord avec l'ensemble des parties prenantes.

Un projet d'entreprise est au coeur de multiples intérêt divergents. C'est là une des composantes majeures de la complexité. Ce n'est pas la seule. La construction d'une équipe composés de spécialistes d'horizons différents aux ambitions bien spécifiques, réunis uniquement pour l'occasion, est aussi une composante de la complexité.

L'originalité du projet, il n'a encore jamais été réalisé et ne le sera jamais plus est encore une composante de la complexité. L'importance stratégique du projet attendue par les parties prenantes alors que l'équipe n'a eu droit qu'a un très vague briefing sur la stratégie poursuivie est aussi un facteur de la complexité. Il faudra deviner les finalités réelles. N'oublions pas non plus les difficultés à mettre en oeuvre des technologies encore jeunes et mal maîtrisées. Chacun confirmera et complètera cette liste de sa propre expérience professionnelle, n'en doutons pas.

Orienté "bonnes pratiques", ce livre met en évidence les 12 points d'inflexion où le chef de projet doit redoubler d'attention et mettre en alerte son bon sens.

Cette nouvelle édition développe les 7 compétences indispensables pour assurer un management humain et résoudre l'équation de la complexité.


Lire la suite


Humour prise de décision

Vous êtes un décideur ? Rigolons un peu...

Ah la délégation ! Aplatir la pyramide, réduire les niveaux hiérarchiques, responsabiliser les acteurs de terrain, ça fait des années qu'ils nous le répètent les experts ! Tous sans exception préconisent de diminuer le nombre de strates afin d'accélérer la vitesse de circulation de l'information et de dynamiser ainsi la prise de décision ! La seule méthode gagnante qu'ils disent.

Et vous alors qu'attendez-vous ? Pourtant ce n'est pas bien difficile !
Tenez, comme je ne suis pas trop vache je vous livre ici en exclusivité la recette la plus couramment pratiquée. En tout cas c'est ainsi que je l'ai vu faire.
Lire la suite


Le prochain viré, c'est qui ?

Quand il s'agit de "dégraisser"...

Profiter des phases de repli pour procéder à des réductions d'effectifs n'est pas particulièrement original. En la période de récession actuelle, nous sommes au coeur même de la pratique.
Quelles seront les prochaines victimes ? Les mieux payés ? Les moins efficaces ? Les plus jeunes ? Les plus vieux ?
Mettez-vous donc durant un court instant en lieu et place du décideur équarrisseur. Vous constaterez que le choix n'est pas toujours évident.
Ainsi, et vous en conviendrez aisément, il serait fort peu judicieux d'adopter une "politique" de dégraissage obscure. Elle serait irrémédiablement perçue comme arbitraire, voire comme une décimation dans le sens originel du terme.

Il est préférable d'éviter de gâcher ce qui reste de confiance et de ne pas laisser le soupçon s'installer durablement. Une fois le virus du doute propagé, la suspicion aura tôt fait de tuer dans l'oeuf les moindres velléités de zèle et d'initiative. Bref, manier le couperet sans discernement perceptible pénalisera irrémédiablement l'ensemble de l'activité de l'entreprise.
D'autre part, il est bon, en ces périodes de repli, de vaticiner un brin.
Lire la suite


Qui paie l'expert ?

De l'impartialité des experts...

... Ou comment "s'assurer" l'impartialité de l'expert, lorsque tout semble plutôt mal barré...

Les projets qui réussissent ... et ceux qui ratent...

Tous les projets ne s'achèvent pas dans la liesse, au son des flonflons, une coupe de champagne à la main.
La colère, la mauvaise humeur, le sentiment d'avoir été berné, puis les éclats de voix et les échanges de noms d'oiseaux plus ou moins recommandés par l'académie animent aussi ce moment crucial de la fin du projet. Un cahier des charges dominé par le flou, un management approximatif, des délais ultra comprimés ou des économies de bouts de chandelles, voilà autant de raisons de passer à côté de la bonne humeur le jour de clôture.
Qui à tort ? Qui à raison ? Client ? Prestataire ? Les deux ? Qui va payer le manque à gagner, la baisse de production ? Comment justifier la dépense maintenant que le ROI semble inaccessible ?
C'est le moment de faire intervenir les "experts" afin d'essayer d'apporter un peu de lumière sur la répartition des responsabilités et, plus constructif, de contribuer à trouver une solution rationnelle en limitant autant que faire se peut les dépenses supplémentaires.
Lire la suite

Humour management

Humour et Management, quelques petits dessins...

1) Comment fabriquer un décideur de terrain
Le bon usage des technologies expliqués au manager

2) L'info économique
Le bon usage des technologies expliqués au manager

3) Le client parfait
Le bon usage des technologies expliqués au manager

4) Sous-traitance
Le bon usage des technologies expliqués au manager


Lire la suite


Management de la performance, PDF
Je vous propose trois nouveaux dossiers au format PDF chacun traitant un aspect du management de la performance : le projet Business Intelligence, les outils de pilotage de la PME et la conduite des projets complexes d'entreprise. Ils sont bien entendu gratuits et en téléchargement libre. Gimsi, méthode de conduite de projet BI

Le premier est consacré à la conduite du projet Business Intelligence à l'aide de la méthode Gimsi, depuis la phase de conception de la stratégie, c'est en effet dès ce stade que commence le projet BI, jusqu'à la mise en oeuvre et le déploiement des solutions technologiques sur le terrain.
On le télécharge directement en cliquant sur ce lien : Méthode de conduite du projet Business Intelligence


Lire la suite

Critique du livre How de Dov Seidman

Revenir à la question du Comment travaillons nous

Le perfologue a lu pour vous : HOW de Dov Seidman (Dunod 2011)
Dans un monde hyperconnecté et hypertransparent tel le notre aujourd'hui, il n'est guère concevable d'envisager une quelconque réussite durable sans une profonde réforme des modes de pensées économiques et managériaux.

Les problèmes sont bien trop complexes pour être résolus en persistant à conserver les principes de l'entreprise du XXème siècle.
Fondées sur le modèle de la forteresse, les entreprises n'ont foi que dans l'individualisme et la continuelle compétition. Ceux qui gagnent aujourd'hui et gagneront demain ont déjà révisé en profondeur leur éthique. Ils se posent clairement la question du comment Non pas le « comment faire » qui succède au « quoi faire ». Avec ce type de raisonnement, nous resterions dans le schéma classique. Il s'agit là du « comment se comporter » Quelle est la meilleure manière de se comporter vis à vis de ses clients, de ses employés de ses partenaires ou de ses concurrents ?
Lire la suite


Références du management
Ci après, un bref rappel des articles les plus récents publiés ces dernières semaines sur le site portail management de la performance et sur le site des Echos.
Tous ces articles sont en libre accès.
Douze articles au total et trois principaux thèmes : Le management de projet et notamment les méthodes agiles et la gestion des délais, la gestion de trésorerie sur le site contrôle de gestion et quelques compléments à propos du management d'entreprise.
Lire la suite


Livre tableau de bord avec Excel
La quatrième édition de "L'essentiel du tableau de bord", "Méthode complète et mise en pratique avec Microsoft Excel" est disponible en librairie.

L'essentiel du tableau de bord avec Excel

Depuis sa première édition, le livre "L'essentiel du tableau de bord" plaît bien aux lecteurs. Le chiffre cumulé des ventes en témoigne. C'est un ouvrage de terrain, écrit pour les hommes de terrain en s'appuyant sur une somme assez conséquente d'expériences de terrain. Ce qui explique sûrement cela.

Le guide pratique du manager
Concevez et réalisez vous-même votre tableau de bord de pilotage en utilisant les fonctions élémentaires de Microsoft Excel.

Alain Fernandez Editions Eyrolles
4ème édition
254 pages 20,90 Euros
Best seller du management
plus de 25.000 exemplaires vendus en librairie

Lire la suite


Performance en entreprise, l'ebook

Ebook "Vive la performance" edition 2011

La nouvelle édition de l'ebook "Vive la performance" est en ligne. Vous pouvez la télécharger en vous rendant directement sur la page : Ebook management d'entreprise gratuit.
La première édition est sortie fin 2008. Depuis, vous avez été quelques dizaines de milliers à télécharger l'ebook (entre 1500 et 2000 par mois). Bon entre-nous il n'y a pas vraiment matière à se faire mousser. Même si je n'abuse pas vraiment de la promo, l'ebook est gratuit et se télécharge sans aucune formalité autre qu'un simple clic (pas d'identification, pas de capture d'adresse email).

Cette nouvelle édition, sérieusement augmentée, est toujours architecturée autour des 8 verbes ( ce sont les même que les chapitres de ce site) et des 36 recommandations.
L'ebook est disponible sur ces deux sites :

A lire sans réserve et à partager.


Lire la suite


Auto-gestion, l'entreprise adulte

Pourquoi ne sommes-nous pas tous patrons ?

Vous en avez ras la casquette du management par le stress (Orange stressé : Le management par le stress à France Télécom & Suicide et travail : que faire ?), vous vous sentez pris au piège d'un salariat corvéable à merci (Travailler plus pour gagner moins : la menace Wal-Mart), vous n'avez pas du tout confiance dans un paternalisme de légende tout droit sorti du XIXème (Michelin : ils dénoncent la pression au travail), vous craignez l'extension de l'emploi jetable (Le quai de Ouistreham) et le modèle Toyota ne vous fait pas rêver (Toyota : L'usine du désespoir).
Il existe pourtant d'autres manières d'organiser la création de valeurs sans être pour cela contraint de subir en permanence les abus managériaux. L'inexorable financiérisation exacerbe déjà suffisamment les lois de la concurrence sans encore en rajouter.

L'auto-gestion, un mode de survie en environnement chahuté ?

L'auto-gestion par exemple, un modèle d'organisation fondé sur des principes démocratiques(1), est bien mieux adapté aux fonctionnements horizontaux tels que l'on devrait les pratiquer. Lorsqu'il est bien appliqué, ce mode d'organisation à l'échelle humaine est suffisamment mobilisateur pour relever des entreprises en faillite et vidées de leur substance par les ex-propriétaires. Même s'ils sont bien peu médiatisés, les exemples d'entreprises redressées depuis le passage en coopérative ne manquent pas.
Lire la suite

Jack Welch et la stratégie

Actionnaires et cooperatives

Il y a déjà quelques semaines un article du Financial Times relatait la toute dernière de Jack Welch. En fait c'était une erreur d'orienter la stratégie sur l'augmentation de gain pour les actionnaires, la "shareholder value" (a dumb idea !). La valeur actionariale doit être un résultat et non un objectif.
Mais comment donc !
A croire que personne ne s'en était encore rendu compte ! Voilà une bonne logique digne d'un gourou du management !
Mais comme ça juste entre-nous, ne nous prendrait-il pas pour des noix ?

Vous imaginez les hedge funds et autres adeptes du LBO prendre conscience de l'importance de leur rôle ici-bas et se disant comme ça levant les yeux vers un ciel étoilé ou face à l'immensité de l'océan : "C'est vrai, le développement doit être durable en respect des règles éthiques et écologiques pour le bien être de tous. Nos amis les actionnaires, sachez modérer vos ambitions et attendez, les gains viendront d'eux mêmes petit à petit".
Vous voyez la scène ?
Pas moi.
Lire la suite


Faits et foutaises dans le management

Management : pourquoi ça ne marche pas

couverture du livre Jeffrey Pfeffer , Robert Sutton
Vuibert
265pages 28 Euros
Méthode systématique pour démolir les demi-vérités pernicieuses et les croyances idiotes qui empoisonnent trop souvent la vie des entreprises...

4ème de couverture

  • * Ce qui fait marcher les gens dans l'entreprise et ailleurs, ce sont les incitations financières...
  • * La réussite d'une entreprise repose avant tout sur sa stratégie...
  • * Une entreprise doit savoir maîtriser le changement...
  • * Ce qu'il faut à une entreprise, c'est un grand leader...
Autant d'exemples d'affirmations péremptoires que vous avez sans doute déjà entendues... et pour cause, puisqu'elles inspirent fréquemment le management et les prises de décision dans les entreprises. Et si elles étaient fausses, ou seulement partiellement vraies ? Par exemple, et si les incitations financières avaient des conséquences qui altèrent la performance ? Et si se focaliser sur la stratégie plutôt que sur l'efficacité opérationnelle, c'était mettre à côté de la plaque ? Et si le changement était parfois pire que l'absence de changement ? Et si les "grands leaders" ne jouaient qu'un rôle mineur dans la performance de leur entreprise ?


Lire la suite


Mac Do et call center centre d'appel

Quelle entreprise n'a pas recours aux centres d'appel (call center) ? Même Mac do s´y met....

Drive in et drive thru
Les "drive in", mythiques restaurants, symbole US des fifties , ont pratiquement disparu pour laisser place aux "drive through".
Dans un drive in, vous étiez servi directement dans votre voiture. La minette de service se déplaçait pour prendre la commande, puis fixait un plateau amovible contre la portière afin que vous puissiez consommer sans quitter votre voiture.
Le drive through ou thru pour allez plus vite, est le concept de rationalisation des flux de consommateurs pratiqué par les grandes chaînes de restauration rapide. Pour ceux qui, comme moi, ne fréquentent pas les Mac Do et autres Burger machin, je rappelle succinctement le principe.

Sans quitter votre voiture, vous passez votre commande depuis un poste d'entrée en utilisant le micro prévu à cet effet. Le temps de faire le tour du bâtiment, votre commande est préparée et vous la récupérez et la payez au point de livraison, juste avant de reprendre la route, bien dans l'axe de sortie.
Voilà une bonne rationalisation des flux. Un flux de clients d'un côté qui ne traînent pas trop, un flux de hamburgers de l'autre et le responsable d'établissement qui contrôle les débits et temps de travail à la seconde près depuis son tableau de bord temps réel.

Pourtant, aux yeux de Mr Mac Donald, ce n'est pas encore suffisant.
Entre deux commandes, entre le moment où le premier client, son ordre transmis, redémarre vers le poste de livraison et celui où le client suivant s'avance jusqu'au micro, il s'écoule 10 secondes. Dix précieuses secondes où le préposé, grassement payé (6,75$ soit 5,5 € de l'heure, sans assurance médicale), se tourne les pouces, se décrotte le nez, lit deux trois lignes de son roman, enfin bref ne travaille pas. Multiplié par le nombre d'établissements à l'enseigne, imaginez donc la perte de gains ! 10 secondes + 10 secondes + encore 10 secondes. Pfoouf ... Je n'ose pas compter. Mais, heureusement les consultants spécialistes ont rapidement trouvé la solution : le centre d'appel.


Lire la suite


Sales cons et salauds en entreprise

Les livres de management à la mode

couverture du livre Paraît que dans l'entreprise il y aurait des cons voire même des salauds ! Véridique !
C'est en tout cas ce que nous expliquent les auteurs de ces deux livres au titre sans détours récemment publiés.
Le premier Objectif zero sale con de Robert Sutton éditions Vuibert et le second Profession salaud de Claude Lussac (pseudo ?) Editions du Palio.

Bon pourquoi pas ?
Cela dit comment fonctionnerait l'organisation sans sales cons et encore moins sans salauds ?
Vous imaginez une entreprise où tout le monde s'entend pour oeuvrer en un sens commun ?
Les planches savonnées seraient ôtée consciencieusement une à une. Tout un chacun serait heureux de partager ses informations les plus jalousement gardées en pensant à la performance globale...
Et pourquoi pas utiliser les outils d'intelligence collective tant qu'on y est !
Vous n'imaginez pas ? Moi non plus !
Le moment serait alors venu de se poser la question de l'utilité de la direction et de réveiller ce rêve, vieux comme l'humanité, d'autogestion.
Mais paraît-il que seuls les ringards y pensent encore. Alors vive les sales cons et les salauds !

couverture du livreObjectif zéro-sale-con
de Robert SUTTON
Pocket
288 pages 7,40 Euros
Lire la suite


Le chef de projet est un entrepreneur
La cinquième édition du "chef de projet efficace", "Les 12 bonnes pratiques pour un management humain" est disponible en librairie.

Le chef de projet efficace est un entrepreneur

Le chef de projet efficace
12 Bonnes Pratiques pour un Management Humain
Alain Fernandez
Editions Eyrolles
Best Seller, 20 000 ex. vendus
5ème édition 2014
240 pages 22 Euros
Télécharger le dossier PDF
Libraires en ligne
www.amazon.fr

"Alain Fernandez, expert et formateur en gestion de projet, vient de signer un ouvrage clair, pragmatique et pédagogique sur la gestion quotidienne des projets. Il a été publié aux éditions Eyrolles..."Le monde Informatique. Lire la critique du Monde Informatique en totalité...

Le livre "Le chef du projet efficace" marche plutôt pas mal sur un créneau pourtant assez concurrentiel. Orienté "bonnes pratiques", ce livre met en évidence les points clés où le chef de projet doit redoubler d'attention.

Cette nouvelle édition développe les 7 compétences indispensables pour exercer le métier de manager de projets en environnement complexe. C'est bien en adoptant une démarche d'amélioration continue, en bon entrepreneur, que le chef de projet accroit sa capacité à réussir les projets délicats et augmente ainsi sa capacité de rebond.


Lire la suite


La face cachée du management

Les méthodes "miracles"

Entre les modèles de management, généralement anglo-saxons, et la réelle pratique sur le terrain, en concret avec les hommes, il y a de la marge !
Sur le papier, les méthodes bien formatées semblent parfaites. Présentées á grands renforts de témoignages tous plus dithyrambiques les uns que les autres, bien bête sera celui qui laissera passer une telle occasion de réussir ! A l'autre extrême, sur le terrain, ces méthodes miracles sont bien loin de tenir les promesses.
Qu'à cela ne tienne ! Il suffit d'attendre la nouvelle méthode, le nouveau couteau suisse du management ! Pas d'erreur possible, ça marche ! D'ailleurs, écoutez les témoignages ... Et ça recommence, inlassablement depuis des années....
Le management, se bercerait-il d'illusions ? C'est en tout cas ce qu'avait déjà démontré avec justesse Jean-Pierre LeGoff dans le très bon ouvrage : les illusions du management : Pour le retour du bon sens . La Découverte


Lire la suite


Manipuler les indicateurs

Comment choisir les mauvais indicateurs

Quelques news...
De la manipulation des indicateurs,  et aussi le film The Corporation pour mieux comprendre le statut et le rôle de l'entreprise, et pour finir une enquête sur les décideurs...


Effectivement, comme le suggère un lecteur, la question de la manipulation de l'indicateur est une réalité et c'est bien pour cela qu'il est important de toujours connaître le mode de calcul, ne serait-ce que pour repérer les changements intempestifs. Il est aussi "pratique" en tout cas à des fins politiques de ne pas choisir le bon indicateur. Ainsi, par exemple, l'indicateur de mesure du chômage n'est vraisemblablement pas la meilleure mesure du taux d'activité. Etant donné qu'il ne comptabilise que les inscrits, il ne reflète pas la réalité de l'emploi ou plutôt de la pénurie d'emploi d'un pays. Son opposé : le taux d'activité mesurant le taux effectif de personnes en activité par rapport à la population totale est nettement plus parlant, bien qu'il faudrait ensuite le corréler avec les taux de contrats temporaires et de temps partiel toujours en croissance. Il faut aussi pister dans l'entreprise ces indicateurs dévoyés, appuyant la politique mais pas le progrès....
Lire la suite


Manager, c'est dynamiser l'intelligence cumulée
Articles du chapitre -Manager-, réalités du management sur le terrain, expériences et pistes à suivre.
Lire la suite




Points de vue



Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 195)

Pour établir un lien vers cet article depuis votre site recopiez le lien suivant.

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2016- Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog »»