Management de l'entreprise

Tag CRM

A lire : Les billets gestion de la relation client

Lorsque le client essaie de communiquer avec l'informaticien...


Dialoguer avec les informaticiens...

Humour dialogue informaticien et client

Pas facile le métier d'informaticien. Traduire pour une machine particulièrement têtue et butée un besoin mal exprimé, faut le faire ! Bon je suis d'accord, quelquefois les informaticiens en oublient d'écouter le client...


Lire la suite...


Communiquez qu'ils disaient ...


Humour communication dans l'entreprise

humour communication performance

Il n'est guère possible de parvenir à l'amélioration de la performance globale sans préciser au préalable un référentiel commun. Pour cela, encore faut-il s'accorder pour définir un sens commun aux termes employés pour exprimer la performance. Chaque métier possède son propre registre lexical. C'est indispensable pour accomplir sa tâche et communiquer avec ses partenaires.
Lire la suite...


Elaborez votre cahier des charges Humour


Cahier des charges informatiques

Le dialogue client fournisseur

La représentante du prestataire confiante, elle est sûre de maîtriser la situation : "J'ai parfaitement compris ce que vous voulez ! Nous allons procéder ainsi..."

Le client est pour le moins perplexe : "???"


Lire la suite...


Sécurité informatique et malfaisance interne


"Le ver est dans le fruit"

Sécurité informatique, humour

  • Le DSI est réjouit et totalement rassuré : "Avec le nouveau Firewall, nous sommes protégés de toutes attaques extérieures. Nous allons enfin pouvoir travailler en toute sécurité !"
  • Le salarié brimé contraint de signer un contrat léonin : "Je ne suis pas si sûr..."
  • Le contrat : "Nouveau contrat avec diminution du salaire"

Les entreprises ne sont pas vraiment une grande bande de copains. Déjà il n'y a pas que des mecs sympas. Il faut apprendre à se méfier de tous ceux qui suivent une stratégie de reussite "toute personnelle".

Ensuite, la direction n'est pas nécessairement aux "petits soins" pour ses salariés. Au final, les vacheries, brimades et autres gracieusetés du même tonneau engendrent nécessairement inimitiés, jalousies et esprit de vengeance.
Conclusion : l'ennemi est aussi à l'intérieur.
Lire la suite...


Soigne ta comm !


Aïe, aïe aïe... La nouvelle version est arrivée...

Bug Intelligence artificielle, humour

Les chargés de communication des boites de services informatiques ne perdent jamais courage. Avec eux, la nouvelle release est toujours une véritable révolution. Faut dire aussi qu'ils sont payés pour cela.

Une fois installées, le masque tombe vite et les nouveautés ont toujours un arrière goût de réchauffé. Une seule constante, la version débarque toujours avec sa petite livraison de nouveau bugs en prime... De toutes façons, le client n'a pas le choix. L'éditeur lui a bien fait comprendre qu'il ne maintiendra plus les versions antérieures...

Le dialogue : Soigne ta comm !

Le Commercial exubérant et débordant d'enthousiaste : "Ces nouveaux ordinateurs sont tellement puissant qu'ils anticipent vos besoins ! On peut presque parler d'intelligence..."
Le client fataliste : "Ah Bon ?"


Lire la suite...


Humour : chouette un nouveau MOOC !... Bof...


e-learning formation en ligne

Je connais des entreprises, où la formation en ligne est présentée comme une récompense, un véritable cadeau, une distinction. "Vous allez améliorer vos compétences !" leur disent-ils...
S'ils savaient ce qu'en pensent les intéressés déjà proches du "burn-out"...
Lire la suite...


Choisir les bons clients


Quelle rentabilité par client ?

Le graphe ci-dessous présente une situation assez classique que l'on retrouve pour la très grande majorité des entreprises commerciales.

rentabilité client, ventilation

On constate qu'une part importante du revenu est généré par un minimum de clients (barre D1) (on peut rapprocher ce constat de la loi des 20/80 Vilfredo Pareto).
Lire la suite...


Comment utilisez-vous vos bases de données ?


Les bases de données, ça sert à quoi ?


Le bon usage des technologies dessin humoristique

Le dialogue

- Le DSI Doctoral : "Avec le nouveau système de bases de données, vous pouvez, avec une simple question, connaître la liste de tous les clients qui commandent d'habitude et n'ont pas commandé ce mois-ci"

- L'UTILISATEUR Enthousiaste :" Wahou ! Super ! : 'Donne-moi la liste de toutes les filles disponibles de la boîte qui ne me connaissent pas encore'..."

Commentaire

Et vous, vos bases de données, vous les utilisez comment ? Vous collectez des monceaux d'informations. Mais vous en faîtes quoi ensuite ? Comment mesurez-vous le Retour sur Investissement ?

Pour aller plus avant

Deux types de bases de données fondamentalement différentes... laquelle sera capable de donner la bonne réponse à cet incorrigible "dragueur" ?
Lire la suite...

Qu'est-ce qu'un bon client ?


Choisir les bons clients, dessin humoristique

Le dialogue avec la cliente sceptique

- LUI, enthousiaste : " Avec le nouveau système de CRM, vous pourrez identifier les mauvais clients : ceux qui discutent systématiquement les prix et exigent des remises ainsi que ceux qui demandent toujours de nouvelles études jamais concrétisées sans oublier tous ceux qui paient en retard"

- ELLE, sceptique : Moi j'en ai un comme cela : Il discute tous les prix, ses nouveaux projets n'aboutissent jamais et il paie toujours en retard. Seul hic, c'est mon seul client !

Commentaire

Connaître ses clients, les qualifier et les choisir sont un privilège que bien peu d'entreprises, a fortiori les TPE, peuvent se permettre. Cela dit, entre-nous, il faut aussi savoir faire des choix et éliminer sans regret les malfaisants qui nous pourrissent durablement la vie...

Pour aller plus avant :

o o o

C'est qui le bon client ?

Evaluer le ratio temps passé / rentabilité effective ( Et non la rentabilité promise !) permet, de temps à autre, de "remettre les pendules à leur place" comme on dit chez Seiko (à moins que ce soit Johnny. l'auteur de cette mémorable locution...;-)).
"Les clients qui sollicitent sans fin les services clientèles et se contentent de n'acheter que les produits d'appel et les promotions coûtent bien plus cher qu'ils ne rapportent !" ( voir le chapitre 4 des nouveaux tableaux de bord des managers

Ce petit dessin a été publié dans le livre "Le bon usage des technologies expliqués au manager".


Lire la suite...


Le risque, le tableau de bord et le droit à l'erreur


Humour risque de la décision

Le dialogue

  • Le consultant enthousiaste et positif : Avec le nouveau système de tableaux de bord, vous serez tous équipés pour prendre les BONNES décisions
  • Le cadre inquiet : Et quand on ne prend pas la bonne décision, c'est qui le responsable ? Le tableau de bord peut-être ?

Sommes-nous prêts à prendre des risques ?

Suffit-il de diffuser la Business Intelligence et ses outils tels que le tableau de bord, pour réformer les processus de décision des entreprises et plus généralement des organisations ?
Les outils d'aide à la décision, toujours plus sophistiqués, contribuent à mieux mesurer, apprécier et anticiper le risque de la décision.
Mais qu'en est-il du droit à l'erreur ? Comment le décideur sera-t-il jugé après coup ? Le sait-il au moins ?
A-t-il vraiment intérêt à prendre des décisions audacieuses, c'est à dire avec un risque difficile à appréhender ?
Pas vraiment...
Les décisions "ambitieuses" seront vraisemblablement jugées de "hasardeuses" si jamais on a tiré la mauvaise carte.
Sans un droit à l'erreur bien défini, Il vaut mieux demeurer autant que possible dans l'espace sécurisé, autrement dit éviter les décisions ambitieuses et se limiter à un minimum de prise de risques même si ceux-ci dont déjà bien évalués et parfaitement connus...
Lire la suite...

Le Big Data et la conception du Système d'Information


Le big data, du rêve à la réalité

Les mots bleus...

La notion de big data, "mégadonnées" ou "données massives", deux traductions types reconnues comme officielles en France, dépasse largement la simple traduction littérale du terme ainsi proposée.
Le big data, ce n'est pas uniquement le stockage de très grandes quantité de données. Le big data, c'est aussi la capacité de trier, de classer et d'analyser très rapidement lesdites données. De tels moyens sont riches de promesses, et les fournisseurs, éditeurs et cabinets de conseils fraîchement devenus spécialistes ont rapidement su trouver les termes marketing, "les mots bleus", pour faire rêver (pâmer ?) les clients.


Lire la suite...


Un petit tour sur le front de la Business Intelligence


Le marché de la Business Intelligence est en pleine effervescence

. Au fil de la décennie écoulée l'offre s'est bien structurée et les PME sont plus que jamais une cible de choix....

Désormais, l'informatique décisionnelle ne mérite plus le qualificatif de "marché de niche" dont elle fut longtemps affublée. La Business Intelligence est un secteur dit "porteur", elle semble en effet un peu mieux résister à la crise que les autres domaines des technologies.
La Business Intelligence affiche encore aujourd'hui un taux de croissance à faire pâlir les autres secteurs de l'industrie du progiciel. Cela dit, avant de se livrer à des comparaisons hasardeuses, on va encore attendre un peu que les parts de marché soient suffisamment significatives.
Lire la suite...


Perspectives Business Intelligence


Carré magique

Le Gartner Group publie ces jours-ci le traditionnel "carré magique" de la Business Intelligence. Je laisse de côté la critique du "top 50" des éditeurs, les "up" and "down" et les commentaires de rigueur. Le thème est bien développé sur le site et suffisamment commenté par les spécialistes de la Business Intelligence présents sur le web.


Lire la suite...


Le modèle de la poubelle ou les solutions avant le problème


Les décisions sont-elles toujours rationnelles ?

C'est ainsi qu'on les juge...Après coup en tout cas.
Prenons un simple exemple.
Comment, dans vos entreprises, définissez-vous la priorité des projets ? garbage modelToujours après une étude d'opportunité rondement menée avec une définition précise de l'urgence... ou plutôt en tenant compte de la disponibilité des ressources ?
Il y a déjà pas mal de temps, nous avions monté, avec un collègue de l'époque, une petite boîte de développeurs spécialisés dans les problématiques d'informatisation de la production industrielle.
L'automne, était particulièrement propice pour effectuer notre marché auprès de nos clients et récupérer un ou deux projets conséquents à notre échelle, afin de démarrer correctement l'année suivante. Les responsables de division disposant de queues de budget, et nous sachant disponibles (nous étions peu nombreux sur le créneau et les besoins étaient alors énormes), profitaient de l'opportunité et « découvraient » de nouvelles urgences. Les priorités des projets étaient rapidement chamboulées...Il est aussi vrai qu'avec le temps, les « queues de budget » se sont plutôt raréfiées...)
Curieuse approche de la décision me diriez-vous. Mais est-elle vraiment originale ?


Lire la suite...

le partage la connaissance et la compétition individuelle


humour partage des connaissances et performance individuelle

Le monologue

  • Le protagoniste enthousiaste : "Partager les connaissances ? Je suis pour!" dit-il en tapant du poing sur la table pour donner plus de force à son propos.
  • Le même après réflexion : "Mais qu'est-ce que je raconte... A part moi, qui dans cette boîte à des connaissances à partager ?"

Ah le partage de la connaissance...
Dans un monde où l'on cultive l'individualisme et la performance personnelle, qui donc aurait envie de partager une connaissance durement acquise ?
Lire la suite...


La modélisation de la décision


Les effets pervers de la modélisation simplificatrice

Avant de lancer un  projet, sommes-nous toujours sûr de percevoir la réalité de l'organisation, ou nous contentons nous seulement d'un modélisation autant simplificatrice qu'illusoire ?

illusion J'ai reçu ce mail : « Finalement, vous êtes de ceux qui pensent que la décision n'existe pas... »
Pas du tout. Bien sûr que la décision existe. Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire. Tout le tracé de notre vie est balisé des décisions que nous avons prises à un moment donné. Et à relire le billet de Lundi dernier, il ne me semble pas énoncer cette contre-vérité.
En revanche j'affirme que le culte du modèle décisionnel de l'homo oeconomicus (celui qui prend ses décisions en toute conscience car il sait calculer et est toujours pleinement informé) est non seulement simpliste à l'extrême, mais aussi dangereux dans ses conséquences.
Lire la suite...


F.A.Q Manager le projet


Questions fréquentes "Gestion de projet"


Lire la suite...

F.A.Q Efficacité du manager


Questions fréquentes "efficacité du manager"


Lire la suite...

Humour Utilisez l'e-mail en entreprise


E-mail, anonymat et effet parapluie...

L'anonymat...

Humour E-mail

Le Dialogue

  • Le DSI pas peu fier de son nouveau système de messagerie interne: Avec le nouveau système de messagerie, vous pourrez communiquer directement avec toutes les personnes de l'entreprise, y compris la DIRECTION GÉNÉRALE !!!"
  • Le salarié malveillant, prêt à répandre la rumeur : Euh ! En anonyme ?

Lire la suite...

Les progiciels de la Business Intelligence


Les progiciels de la Business Intelligence (informatique décisionnelle) répondent à trois besoins :

  • Collecter, nettoyer et consolider les données de l'entreprise étendue
  • Stocker les données
  • Exploiter l'information de l'entreprise étendue

Collecter : Les outils d'ETL (Extract Transform and Load)

outils BIL'aspect "collecte" est du ressort des outils d'ETL (Extract Transform load). Les systèmes d'information de l'entreprise sont hétérogènes. En dépit des efforts conséquents pour standardiser les outils informatiques (ERP), la disparité des formats des données stockées au sein des bases de production incompatibles deux à deux est toujours une réalité. Avant d'être utilisables, les données doivent être formatées, nettoyées (élimination des valeurs aberrantes et consolidées. C'est le prix à payer pour que les données deviennent des informations pertinentes, utiles au décideur en situation de décider. Les outils d'ETL (Extract Transform load) permettent d'automatiser ces traitements et de gérer les flux de données alimentant le Data warehouse ou le Datamart. C'est une étape fondamentale du projet décisionnel.
Lire la suite...

L'intelligence collective et la performance individuelle


humour partage des connaissances et performance individuelle

Le monologue

  • Le consultant promet monts et merveilles : Vous verrez ! Avec le portail (de connaissances partagées), vous pourrez accéder à TOUTES les informations de l'entreprise...
  • Le cadre malin qui connaît l'art du double-jeu :BRAVO! (Toutes ?... Enfin sauf celles que je garderai sur mon micro personnel) Se dit-il in petto...

L'information n'est pas un un produit comme un autre

Lorsque je donne une information je ne la perds pas pour autant. Ainsi si je donne une information et que j'en reçois une autre en échange, nous disposons tous deux d'une information supplémentaire, un jeu gagnant-gagnant...
Mouaif ! bon enfin... On en a aussi perdu tous les deux l'exclusivité.
Dans un système où l'on ne reconnaît que la performance individuelle, il y a plutôt intérêt à contrôler les informations que l'on donne tout comme celles que l'on reçoit. En tout cas tant que le management moderne restera fondé sur un principe d'individualisme et de compétition interne voir aussi Le management collaboratif version collabhorratif.

Et pourtant ....
Lire la suite...


Intégrer les projets CRM


Je vous présente Otto et Phil.

De tempéraments forts différents ils ne s'entendent guère.
Otto, responsable technique, est un techno-dingo. Pour lui l'informatique doit être partout. Tout est automatisable et tout sera automatisé. Si ce n'est pas possible aujourd'hui ce le sera demain, j'ai confiance dans la technique". Aime-t-il à répéter. Phil, directeur commercial, ne voit pas grand intérêt à l'informatique. Il pense qu'elle dénature les relations entre les hommes. Pour Phil, les relations humaines sont le fondement de la vie. Il n'y a pas de commerce possible sans feeling. Rappelle-t-il.
Un jour, ils discutaient ainsi de l'implantation d'un outil de CRM.
Lire la suite...

L'information économique et budgétaire est le secret du pouvoir


Information=pouvoir, on n'y coupe pas

Le bon usage des technologies expliqués au manager

Le dialogue

- Le DSI se mouille : " Avec le nouvel ERP, vous allez pouvoir rapprocher les données et visualiser la rentabilité exacte des produits !"

- LE CHEF D'ATELIER enthousiaste : "Bravo ! Comme cela, nous aussi à la production, on pourra afficher les coûts de revient "

- LE DAF cynique mais réaliste : "A la production ? Vous rigolez ! Ces chiffres sont réservés à la Direction Financière !"


Lire la suite...


F.A.Q management du SI


Questions fréquentes "Management du SI "


Lire la suite...


Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2016 Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog ««