Management de l'entreprise

Tag KPI Key Performance Indicator Indicateur clé de performance

A lire : Les billets KPI Key Performance Indicator Indicateur clé de performance

Gare à la dictature de l'indicateur !


Nous Sommes entré dans l'ère de la dictature de l'indicateur !

La finalité risque de rapidement basculer de : "Je poursuis un objectif de performance et j'utilise un indicateur pour baliser le chemin" à : "Je place des indicateurs de performance un peu partout et n'importe comment pour donner l'impression que tout est sous contrôle, puisque c'est cela que l'on attend de moi..."
image humoristique dictature indicateur de performance

Vous devez mettre des indicateurs. Il faut placer des indicateurs.
Voilà des recommandations en forme d'ordre que l'on entend de plus en plus souvent. Est-ce lié à une dérive des normes ISO qui recommandent légitimement de piloter les processus clés ?...

Voilà, Monsieur l'Auditeur, regardez, tous nos processus sont sous contrôle, la preuve on a mis des indicateurs pour chacun d'entre eux. C'est dire.... »

Malheureusement si une hirondelle ne fait pas le printemps, l'indicateur ne fait pas le pilotage !

L'indicateur correspond au stade final de la mise sous contrôle d'un processus ou d'une activité.

L'indicateur c'est l'instrument de navigation.
Si vous ne savez pas ou vous souhaitez aller, l'indicateur ne sert à rien.
Si vous n'avez pas la volonté d'atteindre le but fixé, l'indicateur n'est guère plus utile.

Il faut commencer par définir avec précision des objectifs réalistes. Puis s'assurer d'une réelle volonté d'action pour atteindre ces objectifs. Ensuite on peut choisir et fabriquer les indicateurs. En suivant ce déroulement, on est sûr de définir de vrais indicateurs. Autrement, on ne sait pas ce que c'est.


Lire la suite...

Organiser ses idées avec le Mindmap


Mindmap pour ses idéesLa simplicité du mind map, aussi dénommées cartes heuristiques en français, est son principal avantage. Le Mind Map a été conçu par Tony Buzan, le spécialité de la créativité et de ses outils.

Un papier blanc et quelques crayons de couleur sont suffisants pour se presser le citron et structurer ses idées. Bien entendu, ça ne marche pas du premier jet et après quelques gribouillages, il faudra reprendre une page neuve et recommencer. C'est ainsi qu'émergent les idées.

Pour une réflexion en groupe, en remplacement ou en complément d'un classique brainstorming il suffira d'un tableau blanc et de quelques marqueurs.
Pour les inconditionnels de la souris il existe un produit pas mal du tout, "Xmind" disponible en téléchargement sur le site www.xmind.net

Voir aussi la solution open source et en téléchargement gratuit (licence GNU GPL.): Freemind
Freemind est écrit en Java. Il est donc multi plate forme : Windows, Linux et Macintosh OS X. Il se télécharge comme il se doit depuis sourceforge : Freemind
L'outil comporte une aide en ligne sous forme d'une mind map.
Lire la suite...


Stratégie et Indicateurs de performance


Apprendre à lire les indicateurs de performance

stratégie et kpi

Au cours du précédent article, la question de la lecture inverse des indicateurs avait été abordée : "n'est-il pas possible d'en savoir un peu plus sur la stratégie et les tactiques du décideur concerné à la lecture de ses KPI ?"

Cette lecture à contre-pied est une arme à double tranchant. Elle est d'ailleurs vraisemblablement le principal obstacle à la mise en place d'indicateurs réellement pertinents.
Au sein d'entreprises adepte du culte de la performance individuelle, il serait pour le moins malencontreux de révéler ainsi aux yeux de tous ses propres faiblesses et manquements.


Lire la suite...


Comment lire les indicateurs de performance


Dis-moi quels indicateurs as-tu choisis et je te dirai quelle stratégie tu suis...

stratégie et indicateur

Un indicateur pertinent, et donc utile, ne se choisit pas au hasard. Il est le fruit d'une profonde réflexion afin d'intégrer du mieux possible l'objectif poursuivi, la démarche mise en place pour l'atteindre et d'une manière un peu plus subtile : la personnalité du décideur...

Aujourd'hui, cette introduction ne surprendra plus personne. Il est tout à fait acquis que seuls les indicateurs choisis et construits en respectant une démarche adaptée sont susceptibles d'orienter le décideur et ainsi de l'inciter à agir dans la bonne direction.

Maintenant considérons cette question du choix de l'indicateur à contre-pied. Est-ce que, quelque part, l'indicateur pertinent n'est pas le reflet des motivations ayant servi à son élaboration ? N'est-il pas possible de « faire parler » un indicateur, ou mieux plusieurs indicateurs, afin d'en retrouver les fondamentaux et de pénétrer si ce n'est la « stratégie secrète » de l'entreprise ce sera en tout cas celle du décideur concerné ?


Lire la suite...


L'entreprise : rationnelle ou irrationnelle ?


Un beau tableau de bord, parfaitement raté...

N oubliez pas de regarder par la fenêtre...
Pourquoi existe-t-il un si grand décalage entre nos pensés et nos actes ? Pour illustrer l'irrationnel, un exemple puisé dans l'entreprise....

Pourquoi existe-t-il un si grand décalage entre nos pensés et nos actes ?
Un problème nous préoccupe et pourtant aucune de nos actions ne contribue à le résoudre. tableau de bordCe thème bien connu de la psychologie que l'on peut rapprocher dans certains cas des biais cognitifs, se rencontre aussi dans l'entreprise où il peut être considéré comme une faiblesse majeure du management.
C'est d'ailleurs un cas où un regard extérieur accompagné d'un questionnement impromptu peut être salutaire pour lever quelques lièvres de bon poids....
Mais trêve de discours et prenons un exemple...
C'était il y a déjà quelques temps, chez un client habituel, dans le cadre d'une visite amicale.
Le dirigeant me reçut accompagné de ses principaux adjoints dans son bureau particulièrement cossu. Placé sur un creneau hyper mouvant, l'entreprise était à ce moment en situation de porte à faux. Pas facile de définir une stratégie gagnante !


Lire la suite...


Réaliser l'indicateur tachymètre avec Excel


Formation en ligne :
Réaliser un indicateur tachymètre avec Excel

indicateur compteur avec excelPour être efficace, un tableau de bord se doit d'être simple et ergonomique. L'indicateur tachymètre est ainsi incontournable tant son usage est ancré dans l'expérience personnelle de tout un chacun. Il est tout a fait dans l'esprit "d'un seul coup d'oeil". Il est bien plus riche qu'une valeur brute qui impose une réflexion pour tenter de se raccrocher à une échelle de valeur afin d'attribuer une notion qualitative pour en interpréter le sens. Là, la valeur qualitative est directement perçue.

Le tachymètre est assez simple à réaliser avec Excel, sans aucune programmation, en utilisant uniquement les fonctions graphiques du tableur. La fiche pratique numéro 3 de la seconde partie du livre de référence "L'Essentiel du Tableau de Bord" décrit pas à pas la réalisation de cet indicateur. Une vidéo de formation gratuite, en accès libre réservée au lecteur, complète le livre. Elle est accessible ici : Indicateur Tachymètre avec Excel, et suit ligne à ligne le déroulement décrit dans le livre.
Lire la suite...


Choisir un indicateur de performance KPI


Comment choisir un indicateur de performance pertinent (KPI)?


5 critères définissent un bon indicateur (KPI)
KPI : Key performance indicator

1Un bon indicateur (KPI) délivre une information en Temps Réel
Les entreprises utilisent majoritairement des indicateurs financiers et productivistes issus de la comptabilité analytique ou légale publiée à échéances fixes. Ce rythme de publication est en décalage avec l'évolution du système. Il n'autorise que le constat. Trop tard pour agir. Pour piloter, l'information essentielle doit être disponible lorsque la décision est possible.
C'est cela que l'on appelle le temps réel.
Lire la suite...


Contrôler ou piloter ?


Pourquoi mesurer la performance ?

On ne mesure pas pour contrôler mais pour piloter !

Dans la logique de nos entreprises encore porteuses du poids taylorien, nous associons trop facilement les termes "mesure" et "indicateurs" avec "contrôle".

A l'origine de l'entreprise taylorienne, le mot d'ordre était
«on ne peut pas être bon dans tous les domaines, il faut donc être spécialiste»
On trouvait (et on trouve encore) ainsi les spécialistes de l'encadrement, les spécialistes de l'exécution et les spécialistes de la mesure pour garantir le fonctionnement global selon un mode prédéterminé.
Les trois rôles principaux étant définis par les formules suivantes :
"je commande, tu travailles, il mesure et tu seras sanctionné/gratifié selon les résultats".
Lire la suite...


Le risque, le tableau de bord et le droit à l'erreur


Humour risque de la décision

Le dialogue

  • Le consultant enthousiaste et positif : Avec le nouveau système de tableaux de bord, vous serez tous équipés pour prendre les BONNES décisions
  • Le cadre inquiet : Et quand on ne prend pas la bonne décision, c'est qui le responsable ? Le tableau de bord peut-être ?

Sommes-nous prêts à prendre des risques ?

Suffit-il de diffuser la Business Intelligence et ses outils tels que le tableau de bord, pour réformer les processus de décision des entreprises et plus généralement des organisations ?
Les outils d'aide à la décision, toujours plus sophistiqués, contribuent à mieux mesurer, apprécier et anticiper le risque de la décision.
Mais qu'en est-il du droit à l'erreur ? Comment le décideur sera-t-il jugé après coup ? Le sait-il au moins ?
A-t-il vraiment intérêt à prendre des décisions audacieuses, c'est à dire avec un risque difficile à appréhender ?
Pas vraiment...
Les décisions "ambitieuses" seront vraisemblablement jugées de "hasardeuses" si jamais on a tiré la mauvaise carte.
Sans un droit à l'erreur bien défini, Il vaut mieux demeurer autant que possible dans l'espace sécurisé, autrement dit éviter les décisions ambitieuses et se limiter à un minimum de prise de risques même si ceux-ci dont déjà bien évalués et parfaitement connus...
Lire la suite...

Les indicateurs manipulés


Comment changer la réalité en manipulant les indicateurs de performance

Il n'est pas bien difficile de faire dire tout et son contraire aux indicateurs. Mais où s'arrête l'information et où commence la manipulation pour un parfait enfumage ?

cible indicateurs de performance Le week-end dernier, j'ai croisé une ancienne voisine. Pas vraiment au meilleur de sa forme. Elle venait juste d'apprendre la veille qu'elle faisait partie de la charrette. Licenciée. « Ce sont les indicateurs », me dit-elle. « Ils sont tous dans le rouge, et comme je suis la dernière arrivée... En tout cas, c'est ce que l'on m'a expliqué lors de mon entretien. Il n'y a pas d'autre solution. »

« Ce sont les indicateurs !». Cette phrase résonne encore dans ma tête.
Moi, qui consacre une bonne part de mon temps à promouvoir l'usage des indicateurs de performance, je me sens un peu mal à l'aise lorsque j'entends ce type de discours. Il est temps de faire une mise au point.

Il est vrai que désormais les indicateurs ont envahi notre quotidien. Dévoyés de leur rôle initial, ils sont bien pratiques pour servir d'explication incontestable à un peu tout et n'importe quoi. Ainsi, il devient coutumier dans l'entreprise, comme dans la vie publique, de justifier les décisions prises ou à prendre par la publication d'un indicateur à l'intitulé ronflant appuyant l'argumentation et coupant court à toutes objections.
Lire la suite...


la Gestion des stocks au coeur de la stratégie


Quelques nouveautés sur les sites du portail piloter.org, passons-les en revue.

Outils de pilotage de la PME

Toute entreprise, quels que soient sa structure, sa taille ou son secteur d'activité a tout intérêt à s'assurer régulièrement de bien conserver en ligne de mire un cap compatible avec ses ambitions à moyen et à long terme. Ce constat est d'autant plus vrai en période particulièrement trouble et agitée, pour ne pas dire paroxysmique comme celle que nous vivons actuellement.
Il est vrai que la gestion du court terme, voire du très court terme et le traitement des urgences au quotidien, occupe bien les journées. Plus d'un manager vous expliquera qu'il est parfaitement conscient de l'importance de sortir la tête du guidon pour voir un peu plus avant mais il vous précisera aussi que ce n'est vraiment pas le moment, vous n'imaginez pas ma charge de travail !
Lire la suite...

Indicateur de performance, pièges et difficultés


Quatre précautions pour bien choisir un indicateur de performance

1) Résister à la persistance de l'orientation des décisions passées

decideur humour Pas facile de remettre en cause ses choix passés. Admettre que l'on ait pu se tromper n'est pas à la portée de tout un chacun. On préfère et de loin persister dans les choix passés et etouffer dans l'âme la petite lueur de clairvoyance qui nous interpelle et clignote en chuchotant :

"Tu te trompes, tu te trompes depuis le début...".
Chut ! Tais-toi ! On saura la faire taire en ne choisissant que les indicateurs qui confirment les choix passés.
Super le tableau de bord ! Tous les voyants sont au vert ! On continue !

J'en ai même connu qui bricolaient les indicateurs pour cela... Mais, chut! Ça reste entre nous...

Ces tableaux de bord ne reflètent que les aspects positifs des actions engagées et ne pourront inciter le décideur à prendre les bonnes décisions, souvent radicales. Ce type de tableau de bord n'est rien d'autre qu'un puissant destructeur de valeurs.
Pas aisé aisé, depuis l'exterieur, de décoder ces manips occultes.
Lire la suite...


Conseils pour un chef de projet débutant


Chef de Projet J'ai retrouvé ce texte que j'avais écrit il y a quelques années pour préparer un séminaire pour jeunes (et moins jeunes) chefs de projet. Finalement, j'avais abordé la question différemment. Ce texte est donc un inédit. Je vous le livre ci-après...

Le rôle du chef de projet n'est pas particulièrement aisé. Il s'agit en effet de conduire à son terme une réalisation qui n'est pas toujours bien définie, ni bien acceptée, avec une équipe qui n'est encore qu'un groupe d'individualités.
Au programme : 1) Luttez contre l'isolement, 2) Soignez l'avant projet, 3) Communiquez, 4) Vendez votre projet

1) Luttez contre l'isolement qui vous guette

...et marquez vos repères...
Dès les prémices du projet, le chef de projet qu'il soit jeune ou nouveau dans le métier agira comme un manager chevronné et consacrera le temps nécessaire à marquer ses repères auprès de l'équipe de réalisation dont il a la charge. Selon sa personnalité, cela risque de consommer une bonne part de son temps et de son énergie.
Lire la suite...

Les KPI ne sont pas la priorité


“Que m'importe la force du vent si je ne sais vers quel port je me rends.”

Les indicateurs de performance KPI

Nouveaux tableau de bordAu cours d'un séminaire pour dirigeants, je développais les aspects bien spécifiques de l'identification des facteurs de succès lorsqu'un auditeur me dit ainsi :
- “ Ma mère qui est une femme de raison m'a toujours dit : ne perds pas ton temps avec les préliminaires et va directement à l'essentiel. Dites, on pourrait aborder dès à présent la question des indicateurs de performance ?”
Je lui répondis : - “Bien que je connaisse quelques situations où les préliminaires sont particulièrement importants, je reconnais que dans le cas présent votre mère a tout à fait raison. Mais vous, vous avez tort. Désolé de vous le dire ainsi. Les indicateurs de performance ne sont pas le plus important. Le plus important, c'est de savoir ce que vous voulez faire et comment vous allez le faire. Le moyen choisi pour mesurer ne vient qu'ensuite. “
Lire la suite...

Définition du développement durable


Qu'est-ce que le développement durable ?

Comment expliquer le développement durable ?, Quelle définition en donner ?
Il y a bien la définition d'origine proposée par la commission dirigée par Gro Harlem Brundtland avec le rapport éponyme de 1987 (en fait le rapport est intitulé : Our Common Future). Mais il n'est pas dit que ce postulat de départ soit suffisant pour se prémunir des opportunistes qui masquent les agissements de croissance capitalistique systématisée derrière un vernis qui, s'il n'est pas franchement éthique, est en tout cas pas mal démago.

Ainsi avec l'industrie agro et la grande distribution qui nous bassinent à grands coups de commerce équitable ou encore les constructeurs automobiles qui labellisent du titre de "voiture écologique" (sic !) des véhicules qui ne sont même pas hybrides, il est temps de bien préciser de quoi l'on parle. Parce que il faut bien se dire, que durant ce temps, et bien les Hedges Funds et autres instruments spéculatifs destructeurs de valeurs (et donc d'emplois) ne perdent pas le leur de temps !


Lire la suite...

La F.A.Q Piloter.org


Questions et réponses management de la performance

Les réponses aux principales questions posées à propos du management de la performance et de la conduite de projet sur le site "Piloter.org"
Lire la suite...

Grandeurs intangibles, mesures qualitatives


Comment "tout" mesurer ?

Un nouveau dossier dédié à la mesure des intangibles et autres grandeurs qualitatives est disponible sur le site. Le thème est particulièrement vaste. Ce dossier est une forme d'introduction à la thématique.
Au programme pour cette première version :
- Mesure des intangibles
- Exemple de mesures qualitatives

Lire aussi sur le même sujet "On ne pilote que ce qui est facile à mesurer".

Mesures qualitatives et logique floue

Depuis sa première édition, le livre "Les nouveaux tableaux de bord des managers" présente une étude illustrée d'un exemple pratique de l'utilisation de la logique floue pour apprécier les valeurs qualitatives.
Rapidement dit, cette étude propose une piste sérieuse pour lisser les frontières entre les catégories de classement et faciliter ainsi les appréciations purement qualitatives.
Considérons un simple exemple : quelle valeur de seuil choisir pour qualifier un chiffre de ventes comme un "bon" chiffre de ventes ?
Prenons comme hypothèse que le seuil soit fixé à "1.000.000". Dans ce cas "999.999" n'est pas un bon chiffre. Le vendeur est pénalisé pour une seule unité, soit 0,000001%. Ce qui est absurde.
Lire la suite...

Piloter et Mesurer


On ne pilote que ce que l'on mesure

tableau de bord
Vous connaissez cet aphorisme, véritable leitmotiv des pros de la performance.
Cela dit rien de plus vrai. Il n'est d'autre moyen d'évaluer un quelconque progrès que celui d'appliquer régulièrement son mètre étalon.
L'exemple du conducteur automobile ou du commandant de bord, surveillant du coin de l'oeil ses instruments de pilotage, sera encore utilisé à profit pour expliquer aux néophytes le B.A. BA du pilotage de la performance et de la conception des tableaux de bord.
Mais sans pour autant chercher la lapalissade, le bon sens commun nous fera aussi remarquer que dans tous les cas :
On ne mesure que ce qui est mesurable !
Une évidence me diriez-vous. Comment pourrait-il en être autrement ? Pourtant toutes les formes de progrès ne s'évaluent pas systématiquement en données quantifiées. Il existe des notions bien plus subjectives qui mériteraient un traitement qualitatif.
Lire la suite...

Les perversions de la culture du résultat


Lorsque l'indicateur de performance oriente la stratégie

Manipulations et dévoiement de la stratégie sont intrinsèquement liés à la culture du résultat. Pour y remédier, Il n'est d'autre solution que de passer d'une logique de la récompense et de l'évaluation à une logique de la responsabilité et du contrat.

Lorsque l'on évolue dans une culture du résultat, l'indicateur est "Roi".
Il s'agit de le choisir et de le construire avec précision, cela tombe sous le sens.
Il s'agit aussi de garantir son intégrité et sa transparence. Bref, tout un chacun doit comprendre sans effort comment il est construit, comment il est utilisé. Mais est-ce réellement le cas le plus courant ?

De la manipulation...

La manipulation est tentante. Il est en effet bien plus aisé de bricoler ses indicateurs afin qu'ils collent avec ses propres ambitions de surperformance que de déployer de réels efforts. Changer le mode de calcul de l'indicateur en cours de parcours ou même "ajuster" au mieux les chiffres et statistiques servant à sa construction sont des pratiques bien plus courantes qu'on ne le pense et à tous les niveaux de la société.
Rien de bien nouveau il est vrai. Les travers d'une culture du résultat sont déjà bien connus.
Lire la suite...

L'audit du tableau de bord


Dis-moi quels sont tes indicateurs je te dirai comment tu pilotes.

Un homme se rend chez son médecin et lui explique qu'il a mal partout. Il suffit qu'il se touche une partie du corps pour immédiatement ressentir une douleur : « Je me touche la tête, j'ai mal, je me touche le bras, j'ai mal, je me touche la jambe, j'ai encore mal ... Ce nest pas grave, répond le docteur, vous avez simplement mal au doigt... »

L'audit du système décisionnel et des tableaux de bord de pilotage en pratique

tableau de bord Plantons le décor : Vous êtes chargé de l'audit d'un nouveau système de pilotage fraichement mis en service.
La nouvelle direction informatique vient en effet de se réorganiser et a révisé de fond en comble son processus de décision.
Paraît-il même que le projet de gouvernance du système d'information longtemps en gestation serait quasimenent prêt.
Le nouveau système de pilotage et d'aide à la décision est la brique fondamentale de ce vaste projet. Tout le monde l'a bien compris et c'et bien pour cela que l'on fait appel à l'expert, vous en l'occurrence.
Lire la suite...

Analyse de risques, plan de prévention et autres carabistouilles


Gestion des risques, vision à court terme et maximisation des profits...

gestion des risques

L'analyse des risques et les plans de prévention, on connaît la rengaine. J'identifie, je farfouille un peu les historiques, je questionne à droite à gauche, je ventile, je valorise à qui mieux mieux et hop !
C'est fini ! J'ai fait mon job !
Et si jamais il se passe quelque chose... Eh bien on dira que c'est la faute à pas de chance ! Ou mieux encore, on dénoncera un "cygne noir", un de ces évènements tellement improbables que l'on reste pantois lorsqu'ils surviennent ! Imprévisibles par définition, je ne suis donc pas responsable, l'honneur est sauf !
On peut aussi mettre la faute sur le dos de la complexité. C'est également une bonne excuse. On ne peut quand même pas tout prévoir ! Il ne faudrait pas abuser !
Ne vit-on pas des temps d'incertitude ? Qui pourrait affirmer le contraire ?
De toute façon, depuis le temps que l'on nous affirme que le "risque zéro n'existe pas", nous en sommes tous convaincus...
Voilà de quoi clore les débats et boucler l'analyse de risque avec la satisfaction du travail accompli.
Lire la suite...


Et l'ergonomie dans tout ça ?


Ergonomie et Business Intelligence

Depuis quelques temps déjà, les éditeurs d'outils d'aide à la décision font pas mal de bruit. A grand renfort d'annonces marketing, ils tentent de mettre en avant l'originalité et le côté incontournable des solutions proposées.
C'est de bonne guerre. Il est vrai qu'un grand pas a été accompli et désormais, on touche du doigt l'intégration globale de l'ensemble des étages de la chaîne décisionnelle.
Espérons simplement que les contraintes imposées par la logique de standardisation, chère aux éditeurs de progiciels, ne deviennent pas le nouveau challenge des entreprises. Mais de cela on en a déjà parlé dans un billet précédent. Ce n'est pas sur ce point que je souhaite attirer votre attention, mais plutôt sur la question de l'ergonomie, où depuis déjà quelques années, l'innovation me semble sérieusement en panne.
J'entends déjà mes contradicteurs ! Comment il y va celui là ! Qu'est-ce qu'il lui faut... Et pourtant...


Lire la suite...

Humour management


Humour et Management, quelques petits dessins...

1) Comment fabriquer un décideur de terrain
Le bon usage des technologies expliqués au manager

2) L'info économique
Le bon usage des technologies expliqués au manager

3) Le client parfait
Le bon usage des technologies expliqués au manager

4) Sous-traitance
Le bon usage des technologies expliqués au manager


Lire la suite...


Formation tableau de bord avec Excel


Formation en ligne : Concevoir rapidement un tableau de Bord

Formation tableau de bord excelJ'ai mis en ligne une formation gratuite sur le canal youtube de Nodesway à propos de la conception du tableau de bord avec Excel ®.

La grande majorité des formations disponibles sur ce thème semblent ne s'intéresser qu'à l'aspect réalisation, c'est-à-dire les trucs et les machins excel pour faire quelque chose qui ressemble à un tableau de bord, le "Comment" en quelque sorte. Les concepteurs de ces formations éludent quasiment en totalité la conception, c'est-à-dire le "Pourquoi".
Lire la suite...


Livre tableau de bord avec Excel


La quatrième édition de "L'essentiel du tableau de bord", "Méthode complète et mise en pratique avec Microsoft Excel" est disponible en librairie.

L'essentiel du tableau de bord avec Excel

Depuis sa première édition, le livre "L'essentiel du tableau de bord" plaît bien aux lecteurs. Le chiffre cumulé des ventes en témoigne. C'est un ouvrage de terrain, écrit pour les hommes de terrain en s'appuyant sur une somme assez conséquente d'expériences de terrain. Ce qui explique sûrement cela.

Le guide pratique du manager
Concevez et réalisez vous-même votre tableau de bord de pilotage en utilisant les fonctions élémentaires de Microsoft Excel.

Alain Fernandez Editions Eyrolles
4ème édition
254 pages 20,90 Euros
Best seller du management
plus de 25.000 exemplaires vendus en librairie

Lire la suite...


Un tableau de bord, ce n'est pas bien compliqué


Pas si difficile que cela

Lorsque l'on maîtrise bien son besoin, concevoir un tableau de bord,  ce n' est pas bien compliqué. Explications...

Maintenant que l'on commence à se connaître, je peux vous le confier : Construire un tableau de bord, ce n'est pas bien compliqué.

Si si, je vous l'assure.
Choisir les indicateurs, composer le un tableau de bord , configurer l'outil, il n'y a pas vraiment de quoi en faire tout un plat.
Souvent, les indicateurs vous les connaissez déjà. La composition du tableau de bord ne demande qu'un peu de logique élémentaire. Et la configuration de l'outil, avec le niveau de performance ergonomique des produits proposés aujourd'hui, ce n'est pas non plus une affaire. Non.

Construire un tableau de bord, ce n'est pas compliqué du tout.
Et surtout, ne vous inquiétez pas, je ne casse pas la baraque en disant cela. C'est simplement une réalité !


Lire la suite...

Indicateur et risque de la décision


Prendre le risque de décider

Pour expliquer le principe du tableau de bord on utilise souvent la métaphore de la voiture. Cette métaphore n'est pas juste...

Le Syndrome chinois

J'ai éprouvé une certaine nostalgie lors de la projection du " syndrome chinois", (cf Lorsque le cinéma devance la réalité). L'histoire se déroule essentiellement au coeur même d'une salle de conduite. J'ai en effet réalisé mes premiers tableaux de bord au sein d'unités de conduite de ce type. J'étais avec quelques collègues parmi les tous premiers à introduire des postes de conduite à base de systèmes informatiques graphiques et interactifs au début des années 80, au sein d'unités de production dans l'industrie et notamment celle du process en continu (industrie chimique, raffineries...)...

Origines de Gimsi

C'est là que j'ai compris la puissance d'un indicateur bien choisi; comment l'homme responsable en charge d'une unité autonome, automatisée mais fragile pilotait et essayait d'en tirer le meilleur.
Jack Lemmon est parfait dans son jeu de chef de quart qui doit prendre ses responsabilités, piloter le risque et utiliser uniquement ses indicateurs clés pour assurer son action.
C'est dans cette relativement longue expérience auprès de ces hommes qui savent mesurer le risque qu'il faut chercher les origines de Gimsi ®. C'est pour cela qu'elle est essentiellement centrée sur l'homme et le risque de la décision.


Lire la suite...


De l'importance d'un Tableau de Bord Citoyen accessible à tous (web)


Stilglitz et le PIB

Pour ceux qui ne sont pas encore lassés de la question du futur PIB en gestation, un article GDP Fetischism publié sur le site de Project Syndicate et traduit en français Fétichisme du PIB sur celui des Echos. Joseph Stilglitz revient sur la fonction et les dérives de l'indicateur chouchou de la société (Est-il nécessaire de rappeler que Joseph Stilglitz prix Nobel d'économie préside la "Commission on the Measurement of Economic Performance and Social Progress" en charge de réviser la définition du PIB ?)
PIB: Produit Interieur Brut, GDP: Gross Domestic Product
L'auteur rappelle notamment l'importance de la mesure dans un monde privilégiant la course à la performance, avec les risques d'erreurs de trajectoire lorsque les indicateurs sont mal choisis, mal construits ou suivis avec des oeillères (fétichisme).
A lire donc.

Une micro remarque en passant :

Nos éminents prix Nobel semblent remarquer que la Médiane, le juste milieu d'une population, est bien plus parlante que la Moyenne, total/nombre d'individus, pour tenir compte des disparités de revenus. En effet, il semblerait que les banquiers et patrons grassement payés auraient tendance à tirer cette dernière vers le haut. La médiane, pointant bien sur la valeur centrale : 50% au dessus et 50% au dessous, serait plus proche de la réalité. Sympa, même si j'ai l'impression que cette remarque était déjà au programme des classes de collège de mon époque. En tout cas, le thème débattu est très largement accessible...
Lire la suite...

F.A.Q Gouvernance Developpement Durable


Questions fréquentes "Gouvernance et Développement Durable"


Lire la suite...

F.A.Q Indicateur KPI


Questions fréquentes "Indicateurs de performance"


Lire la suite...

F.A.Q Tableau de bord


Questions fréquentes "Tableau de bord"


Lire la suite...

Lorsque l'effet devient la cause


Lorsque l'effet devient la cause ou l' indicateur qui se mord la queue.

Une des erreurs les plus classiques lors du choix des indicateurs est « l'indicateur qui se mord la queue »....

Un indicateur qui se mord est la queue est un indicateur dont la conséquence agit directement sur la cause avec un mouvement auto-entretenu faussant l'appréciation.
Comment l'expliquer ? Ah ! Avec une petite histoire. Celle du trappeur et du sage indien.

Vous connaissez le grand nord Canadien ? Vous en avez entendu parlé en tout cas. Voilà l'histoire se déroule en des temps pas si lointains. Le personnage : un trappeur. La saison : L'été. Alors l'été, dans le grand nord Canadien c'est une courte saison entre la fin d'un long hiver et le début d'un long hiver. Notre ami le trappeur profite de cette courte période pour faire sa provision de bois. Car voilà. L'hiver il fait froid et il faut se chauffer. Il part donc en forêt, une turlute à la bouche (une chansonnette au Québec), abattre quelques arbres et les débiter en bûches de la taille adéquate pour entrer dans sa cheminée....


Lire la suite...

Les progiciels de la Business Intelligence


Les progiciels de la Business Intelligence (informatique décisionnelle) répondent à trois besoins :

  • Collecter, nettoyer et consolider les données de l'entreprise étendue
  • Stocker les données
  • Exploiter l'information de l'entreprise étendue

Collecter : Les outils d'ETL (Extract Transform and Load)

outils BIL'aspect "collecte" est du ressort des outils d'ETL (Extract Transform load). Les systèmes d'information de l'entreprise sont hétérogènes. En dépit des efforts conséquents pour standardiser les outils informatiques (ERP), la disparité des formats des données stockées au sein des bases de production incompatibles deux à deux est toujours une réalité. Avant d'être utilisables, les données doivent être formatées, nettoyées (élimination des valeurs aberrantes et consolidées. C'est le prix à payer pour que les données deviennent des informations pertinentes, utiles au décideur en situation de décider. Les outils d'ETL (Extract Transform load) permettent d'automatiser ces traitements et de gérer les flux de données alimentant le Data warehouse ou le Datamart. C'est une étape fondamentale du projet décisionnel.
Lire la suite...

Sigles et acronymes, je vous aime 1/2


Vous aussi vous aimez les sigles et les acronymes ?

Il est assez plaisant de découvrir les formules plus ou moins “chocs” cachées derrière une suite de lettres soigneusement choisies, pur fruit de l'imagination des spécialistes du marketing. Et puis, il faut bien reconnaître qu'il est quelque part “rassurant” de constater qu'une fois le message décodé, rien ne bouge et rien ne change. D'ailleurs, entre nous, il faut les comprendre. Pourquoi se prendre la tête à organiser des réformes voire innover, lorsqu'il suffit de changer d'acronyme ou de créer un nouveau sigle ? Les opérations cosmétiques, faire du neuf avec du vieux, sont bien plus faciles et bien moins risquées. Un nouveau sigle, un message bien formaté, où chaque mot est pesé, calibré, un ou deux clients complaisants pour ancrer le propos et Hop ! C'est empaqueté.
Lire la suite...

Le syndrome chinois et le risque du décideur


Le décideur face au danger

Lorsque le cinéma devance la réalité : Le syndrome chinois avec Jane Fonda , Michael Douglas et Jack Lemmon.
Ce week-end j'ai revu Le Syndrome chinois avec Jane Fonda , Michael Douglas et Jack Lemmon.
Le film date de 1979 et relate un accident dans une centrale nucléaire camouflé au public afin de ne pas être contraint de stopper trop longtemps la production d'energie et de disposer de toutes les autorisations pour en construire une nouvelle. Rassurez-vous brave gens. Les centrales sont sécurisées ! ...
Chaque élément est vérifié 1 fois, 2 fois, 3 fois, chaque soudure est radiographiée. Bref, faites confiance au contrôle qualité. Mais Jack Lemmon, chef de quart et responsable de la conduite de l'unité met en doute certaines soudures. Il se rend compte que le contrôle qualité a été bâclé. Toutes les soudures n'ont pas été vérifiées... Le danger est réellement là.
Bon j'arrête là mais ce film est une bonne étude du paramètre humain avec toutes ses contraintes et défauts dans un monde régulé par la procédure et la norme d'une part et par la politique et la loi des marchés d'autre part. Peu de semaines après la sortie du film, c'était l'accident de la centrale de three Mile island. Et aussi, revoir ce film ne manque pas de rappeler l'accident de la navette Columbia ou encore le trop fameux nuage de Tchernobyl.
Certains critiqueront le côté un peu hollywoodien de la mise en scène et la mise en avant du journalisme d'investigation. C'est en tout cas une bonne préparation à la question du risque zéro...


Lire la suite...


Les nouveaux indicateurs de richesse


Changeons d'indicateurs !

Les nouveaux indicateurs de richesse   Les nouveaux indicateurs de richesse
de Jean Gadrey, Florence Jany-Catrice
Collection "Repères" Editions La Découverte 121 pages, 10 Euros
Dispo : www.amazon.fr

Il n'y a pas de progrès sans un instrument de mesure fiable et précis.
Ainsi, l'indicateur PIB Produit Intérieur Brut, traditionnellement utilisé pour évaluer la richesse des nations, est régulièrement critiqué. A juste titre.

En effet, il se contente de mesurer uniquement la composante monétaire de la valeur ajoutée globale, différence entre la valeur des biens et services produits et coûts des moyens engagés pour les produire. Une vision bien trop partielle voire partiale. Cet indicateur fausse la perception de la richesse véritable.
Lire la suite...


Il y a des managers bien singuliers


Leçon 1 du consultant : On ne se fie pas à la première impression. Facile de juger d'un seul coup d'oeil son nouveau client. Mais attention, de ne pas s'en tenir à cette première impression. On est souvent surpris. Explications....

Les internautes assoiffés de conseils sont des gens pressés...

humour mouche du coche Sur le Net, des typologies d'internautes on en trouve en veux-tu en voilà.
Moi j'ai la mienne.
A mon avis il y a deux catégories :
1) Les flâneurs fureteurs qui volètent de sites en sites, picorant au gré des humeurs
2) et les internautes pressés.
Et pour être pressés, ils le sont !
Les internautes de cette seconde catégorie cherchent quelque chose de bien précis. Ils n 'ont aucune envie d'être détournés de leurs quêtes.
D'ailleurs, pour ne pas perdre de temps à parcourir les sites, ils n'hésitent pas à questionner le gestionnaire. Et comme ils sont très pressés, ils ne vont pas s'encombrer de fioritures du style "bonjour, merci, à bientôt, je ne manquerai pas de parler de vous etc..." Non. Ils vont direct dans le vif du sujet.

Ainsi je reçois fréquemment des mails formulés à peu près comme cela, rien de plus, rien de moins :
- Comment on fait pour choisir un indicateur ?
- Pouvez-vous m'envoyer de la doc sur les tableaux de bord ?
- J'ai à tout prix besoin d'un exemple de conduite de projet en milieu bancaire. C'est super urgent...

Ou encore celui que j'ai reçu hier : Quel conseil donneriez-vous à un consultant freelance qui débute ?
La plupart du temps, les réponses sont déjà en ligne sur le site (voir la FAQ du portail). Mais une fois n'est pas coutume, je vais répondre ici à la dernière question à l'aide d'une anecdote.
Lire la suite...


Strategie ou tactique ?


Poésie avec Mario Benedetti

BenedettiStratégie ou tactique ? Comment expliquer ces deux notions étroitement liées mais fondamentalement opposées ?
Pour le petit Robert :
Stratégie : « Ensemble d'actions coordonnées, de manoeuvres en vue d'une victoire »
Ou encore spécifiquement pour les sciences de l'économie et de Gestion :
« Ensemble d'objectifs opérationnels choisis pour mettre en ?uvre une politique préalablement définie. »
Tactique : « Ensemble des moyens coordonnés que l'on emploie pour parvenir à un résultat »

Mais la plus belle explication nous est donnée par ce superbe poème de Mario Benedetti : Táctica y estrategia .

"Ecoutez", je vous le livre en version originale :


Lire la suite...

Manipuler les indicateurs


Comment choisir les mauvais indicateurs

Quelques news...
De la manipulation des indicateurs,  et aussi le film The Corporation pour mieux comprendre le statut et le rôle de l'entreprise, et pour finir une enquête sur les décideurs...


Effectivement, comme le suggère un lecteur, la question de la manipulation de l'indicateur est une réalité et c'est bien pour cela qu'il est important de toujours connaître le mode de calcul, ne serait-ce que pour repérer les changements intempestifs. Il est aussi "pratique" en tout cas à des fins politiques de ne pas choisir le bon indicateur. Ainsi, par exemple, l'indicateur de mesure du chômage n'est vraisemblablement pas la meilleure mesure du taux d'activité. Etant donné qu'il ne comptabilise que les inscrits, il ne reflète pas la réalité de l'emploi ou plutôt de la pénurie d'emploi d'un pays. Son opposé : le taux d'activité mesurant le taux effectif de personnes en activité par rapport à la population totale est nettement plus parlant, bien qu'il faudrait ensuite le corréler avec les taux de contrats temporaires et de temps partiel toujours en croissance. Il faut aussi pister dans l'entreprise ces indicateurs dévoyés, appuyant la politique mais pas le progrès....
Lire la suite...


A propos de la mesure de la performance


Des indicateurs de performance sans grand intérêt

performance J'ai fait ma petite enquête. Et bien  le contenu des tableaux de bord n'evolu pas terrible, terrible...
Comme le faisait remarquer un commentaire anonyme, on peut effectivement rapprocher le concept de la Royal Enfield de celui de la Ford T transposé en France avec la deux chevaux Citroën. Rappelez-vous, le cahier des charges était quelque chose comme un véhicule qui peut transporter 4 personnes et 50Kg de pommes de terre, capable de rouler à 90 Km/h, facile à entretenir et à réparer et d'un coût abordable. La doche à aussi connu son époque de culte. Mais là il me semble qu'il faut pousser un peu plus avant la reflexion. Nous sommes en 2005 et non dans les années 1930. Je reviendrais de toutes façons sur la question d'une autre forme de performance en tout cas différente du modèle fondé sur l'obscolescence accélérée des produits pour dynamiser les ventes, un modèle de performance où le consommateur n'est que la cible passive des marketteurs. Mais ce n'est pas de cela dont je voulait vous entretenir aujourd'hui.
J'ai fait ma petite enquête et le contenu des tableaux de bord n'evolu pas terrible, terrible....
Lire la suite...


Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2016 Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog ««