Management de l'entreprise

Tag Consultant et Freelance

A lire : Les billets Consultant Freelance

Stratégie et Big Data


Articles à propos du Big Data, le mythe et ses limites

Le Big Data peut s'avérer un excellent instrument pour mieux connaître ses produits et ses concurrents. Pour juger de l'opportunité de s'en équiper, il est prudent de ne pas prendre trop au pied de la lettre les discours de ses promoteurs.

Qu'ils soient éditeurs de solutions, vendeurs de technologies ou consultants spécialistes de l'analytique, ils sont comme tous les bons marketeurs. Ils maîtrisent la stratégie de la communication et notamment le storytelling. Pour attirer le chaland, ils n'hésitent pas à illustrer leur propos d'anecdotes époustouflantes. C'est leur job.

À ce sujet, il est bon aussi de se méfier un tant soit peu des experts improvisés. Ils foisonnent sur le net, et relaient sans discernement aucun les fictions autour du Big Data. Ils font preuve d'un tel aplomb qui laisse supposer qu'ils les ont eux-mêmes vécues. C'est ainsi que se construisent les légendes, c'est aussi ainsi qu'elles s'ancrent dans l'imaginaire commun.
Lire la suite...


Le dictionnaire des nouveaux entrepreneurs


Depuis que la marchandisation systématique et la maximisation des profits sont devenues l'idéologie officielle des politiques de droite comme de gauche (la com.pé.ti.ti.vi.té qu'ils disent...), s'il y a un cocu dans l'histoire, c'est bien celui qui se lève tôt pour aller trimer dès potron-minet.humour entrepreneur, chef des ventes
Mais bon entre nous, il n'a qu'a faire comme tout le monde et monter son entreprise.
C'est vrai non ?
D'ailleurs on rencontre de plus en plus de nouveaux entrepreneurs. Une génération spontanée peut-être....
Il n'y a pas si longtemps, au cours d'un séminaire, il y en a un comme cela qui m'interpelle pour me faire part de son point de vue. Comme de coutume, il se présente :
"Jean Boche entrepreneur, chef d'entreprise d'une TPE".
Une TPE, c'est une "Très Petite Entreprise" ou une "Toute Petite Entreprise" ? je lui demande.
Lire la suite...

Elaborez votre cahier des charges Humour


Cahier des charges informatiques

Le dialogue client fournisseur

La représentante du prestataire confiante, elle est sûre de maîtriser la situation : "J'ai parfaitement compris ce que vous voulez ! Nous allons procéder ainsi..."

Le client est pour le moins perplexe : "???"


Lire la suite...


Humour : chouette un nouveau MOOC !... Bof...


e-learning formation en ligne

Je connais des entreprises, où la formation en ligne est présentée comme une récompense, un véritable cadeau, une distinction. "Vous allez améliorer vos compétences !" leur disent-ils...
S'ils savaient ce qu'en pensent les intéressés déjà proches du "burn-out"...
Lire la suite...


Quel consultant êtes-vous ?


Les différentes facettes du métier de consultant

Consultant Le terme de consultant, exploité à outrance, est aujourd'hui particulièrement galvaudé. Plutôt que de préciser une réelle profession, il est utilisé à tort et à travers pour englober sous un libellé particulièrement séduisant un état difficile à définir .
"Vous faites quoi dans la vie ?"
"Je suis consultant. "
"Ah très bien ! Et cela consiste en quoi ? "
"Ben euh, c'est difficile à expliquer.... "

Pour vous aider à bien identifier quel métier se cache derrière ce terme générique, je vous propose cette petite typologie des consulting-boys  les plus courants. (Cela fonctionne aussi pour les consulting-girls) 

Le Consultant avec un grand "C"

Il y a les consultants des grands cabinets. Ils arrivent en équipe. Méga organisés qu'ils sont !
Ils ne parlent pas. Consultant donneur de leçonDe toutes façons ils n'ont rien à te dire. Et quant à t'écouter t'imagines pas !
Ils étudient les  chiffres, ils comptent, ils mesurent...
Pas de détails pour toi coco. De toutes façons tu coûtes trop cher. Et puis finalement tu sers à quoi dans la vie ?
Eux ils ont la leur à gagner.
C'est comme ça...

Le consultant indépendant

A l'autre extrème, il y a le petit mec. Le consultant indépendant, le freelance. Alors pourquoi on l'appelle lui ?
Et bien ce n'est pas compliqué, on fait appel à l'indépendant parce que :  soit Consultant indépendanton n'a pas les moyens de se payer un big cabinet... soit le big cabinet est trop cher... Et puis lui on le connaît, il est gentil et en plus il ne changera pas grand chose.... Bref, il va nous rassurer....
Cela dit ne nous méprenons pas, il y en a de  toutes sortes des consultants indépendants...

Le donneur de leçons

Il y a celui qui donne des leçons et définit les règles. Pour lui il n'y a pas à tortiller. C'est comme ça qu'il faut faire. Il sait parfaitement ce qu'il faut appliquer et tout le monde doit se plier à la règle.
Normal, c'est la règle.


Lire la suite...

Ceux qui innovent, comment font-ils ?


Optimiste et pessimiste sont également nécessaires à la société, l'optimiste invente l'avion, le pessimiste invente le parachute...
Un anonyme du web

Trucs d'innovateurs

Dans l'’ouvrage Little Bets, Peter Sims démontre que les innovateurs suivent un processus fondé essentiellement sur l'expérimentation :
1) Expérimenter très vite.
2) Tester des idées imparfaites.
3) Analyser rapidement les échecs pour avancer d’un petit pas.
4) Et tenter un nouveau pari.

Il est totalement impossible de prévoir quelle idée rencontrera le succès. C'est la règle fondamentale de l'innovation industrielle. Il faut donc essayer, corriger, recommencer en profitant de l'’enseignement pour tenter autre chose, une autre voie.
Lire la suite...


Auto-entrepreneur, la liberté ?


Humour consultant heureux

Plus de patron... Est-ce bien sûr ?

- Ça y est, je me lance à mon compte, j'ai pris le statut d'auto-entrepreneur et... Hop ! Plus de patron !
- En es-tu vraiment sûr ?
- Haha ! Tu m'étonnes ! Le patron c'est moi maintenant, c'est bibi qui commande !
- Mais tu as un client ?
- je commence avec mon ancien patron, on a un accord, il me passe un bon volant d'affaires, c'est ce que l'on a prévu.
- Tu n'as pas de contrat ?
- Mais non ! Je suis libre, je ne suis plus salarié, tu n'as pas compris...
- Oh que si j'ai compris ! Mais s'il trouve un prestataire moins cher que toi, tu t'imagines qu'il va te garder ?
- Alors là, il faudrait déjà qu'il le trouve ! J'ai vraiment cassé les prix pour me lancer. De toute façon, c'est le boulot que j'avais quand j'étais dans la boîte, donc je le connais super bien. Il aurait vraiment du mal à me remplacer...
- Donc, tu n'as plus aucune marge de manoeuvre. Bon récapitulons. Si je comprends bien, tu fais le même boulot qu'avant, mais tu n'as plus les garanties et avantages du contrat de travail, comme la paye à la fin du mois, les week-end assurés, les vacances, les heures supplémentaires, la mutuelle et j'en passe...
- Tu n'as vraiment rien compris, c'est juste pour commencer !
- Ne te fâche pas mais, si, j'ai tout compris. Et fait gaffe, on trouve toujours un prestataire moins cher, c'est la loi du marché.

L'auto-entrepreneur est un bon statut pour se lancer en solo, n'en doutons pas. Encore faut-il avoir choisi soi-même de se lancer et bien préparer son projet. Ainsi, on ne peut pas compter sur un seul client, surtout s'il s'agit de son ancien employeur.

Pour aller plus avant, deux témoignages concrets pour mieux mesurer à quel point :

  • 1) l'échec est toujours possible si le projet n'est pas soigneusement préparé.
  • 2) la casse organisée du salariat pour un esclavage moderne, ce n'est pas une fiction.

Lire la suite...

Devenir un freelance heureux


Humour consultant heureux Entre les centaines de milliers d’'auto-entrepreneurs, qui servent de variable d‘'ajustement aux entreprises et vivent la précarité au quotidien, et les quelques consultants de haut vol dont le revenu annuel tenu top secret flirte avec le million d'’euros, il reste pas mal de place pour exercer une activité de freelance et profiter pleinement de la vie.

Si la seconde catégorie, celle des consultants de haut vol, est une chasse gardée fermée au grand public, il vaut mieux éviter de tomber dans la trappe de la première catégorie. Ce sont les galériens des temps modernes, prêts à tout et toujours en quête d'un contrat quel qu'il soit pour boucler le mois.
Lire la suite...


Business Intelligence et agilité du développement


Le projet Business Intelligence est un type de projet assez particulier. On le représentera plus facilement comme un processus continu.
On ne mettra pas en place une solution BI complète "one shot". le projet est non seulement complexe, il est aussi totalement lié aux besoins toujours en évolution des utilisateurs appelés à prendre des décisions en un univers changeant.

Parce c'est cela la finalité de la Business Intelligence :

Assister tous les acteurs impliqués dans le processus de décision de l'entreprise, qu'ils soient managers ou membres d'un groupe autonome et responsable pour les décisions stratégiques, tactiques ou, plus trivialement, opérationnelles.

Lire la suite...

Stratégie et objectifs


Réunion stratégiqueLors de la conception de la stratégie gagnante d'une entreprise, la définition des objectifs n'est pas le moindre des aspects, loin s'en faut.

La sélection rigoureuse et méthodique d'objectifs réalistes et consensuels n'est de toute façon jamais une mince affaire. Et c'est bien en choisissant de prendre à la légère cette étape, fondamentale par définition, que bien des entreprises se révèlent incapables de garantir leur devenir.
Lire la suite...


brainstorming Vs blamestorming


Déçus du brainstorming ? Adoptez donc le blamestorming

Le brainstorming, vous l'avez sûrement déjà pratiqué.

En tout cas vous vous souvenez de ce consultant formateur enthousiaste qui animait l'atelier lors du stage en intra.
Le "workshop" comme il disait.
Vous en étiez sorti remonté à bloc : Avec ce nouvel outil catalyseur de la créativité en groupe, Ah ! Vous allez voir ce que vous allez voir, les problèmes ont intérêt à bien se tenir, les solutions vont pleuvoir…
Au début ça marchait pas si mal, rappelez-vous. Bon il est vrai que vous aviez commencé par des cas d'école particulièrement simples. La cause du problème n'était pas bien difficile à mettre en évidence. En tout cas ça marchait.Puis, vous avez voulu l'utiliser pour de bon et c'est là que ça a commencé à dériver.
Les réunions ne se déroulaient plus vraiment comme au cours des ”ateliers” bien sympas du consultant formateur.
Lire la suite...

Le Management par les processus en pratique


Lorsque l'on rationalise sans bien comprendre les métiers

J'aime bien les discours des apôtres de la rationalisation à tous crins toujours prêts à débusquer le "gras excédentaire" ou le trop fameux "maillon faible". Vous savez ce fameux petit maillon de rien du tout qui passe totalement inaperçu au regard du profane. Eh bien à ce qu'il paraît, votre problème c'est ce petit maillon. A lui tout seul il fragilise la totalité de la chaîne, donc le processus, donc la création de valeurs et de plus-values. En tout cas, c'est ainsi qu'ils le présentent.
Une fois le processus identifié, il s'agit de le nettoyer de toutes les fioritures inutiles pour le laisser dans son plus simple appareil. Un nettoyage par le vide en quelque sorte. C'est la supposée recette de l'efficacité.
Lire la suite...

Course à la performance, je ne suis pas coupable !


Vous ne suivez pas le rythme imposé ? Surtout ne culpabilisez-pas ! C'est quelque part le but recherché...

Nous ne sommes pas naturellement doués pour survivre en environnement hostile...

Culpabilité performance entreprise Un spécialiste de la stratégie saura vous convaincre de la nécessité d'adapter les entreprises aux nouvelles règles commerciales imposées par les marchés désormais mondialisés. Qu'il s'agisse d'un groupe international ou d'une PME, l'entreprise n'a guère d'autre choix que de réformer au plus vite ses structures afin de devenir compétitive si elle ne souhaite pas disparaître à moyen terme. La compétitivité se gagne en recherchant les gains de performance dans les moindres recoins de l'entreprise. Et c'est en développant la flexibilité absolue qu'elle sera armée pour mieux affronter un monde changeant et imprévisible.

Voilà pour le discours du consultant. Si l'on adopte à présent le point de vue des salariés, cette démonstration n'est rien d'autre que la mise en équation des femmes et des hommes de l'entreprise. Les salariés sont désormais contraints de reléguer leurs propres valeurs aux oubliettes et de mettre leurs ambitions entre parenthèses...
©Groupe Eyrolles

Ce texte est le début du deuxième chapitre du livre "À son compte" publié aux éditions Eyrolles
Lire la suite...


Le risque, le tableau de bord et le droit à l'erreur


Humour risque de la décision

Le dialogue

  • Le consultant enthousiaste et positif : Avec le nouveau système de tableaux de bord, vous serez tous équipés pour prendre les BONNES décisions
  • Le cadre inquiet : Et quand on ne prend pas la bonne décision, c'est qui le responsable ? Le tableau de bord peut-être ?

Sommes-nous prêts à prendre des risques ?

Suffit-il de diffuser la Business Intelligence et ses outils tels que le tableau de bord, pour réformer les processus de décision des entreprises et plus généralement des organisations ?
Les outils d'aide à la décision, toujours plus sophistiqués, contribuent à mieux mesurer, apprécier et anticiper le risque de la décision.
Mais qu'en est-il du droit à l'erreur ? Comment le décideur sera-t-il jugé après coup ? Le sait-il au moins ?
A-t-il vraiment intérêt à prendre des décisions audacieuses, c'est à dire avec un risque difficile à appréhender ?
Pas vraiment...
Les décisions "ambitieuses" seront vraisemblablement jugées de "hasardeuses" si jamais on a tiré la mauvaise carte.
Sans un droit à l'erreur bien défini, Il vaut mieux demeurer autant que possible dans l'espace sécurisé, autrement dit éviter les décisions ambitieuses et se limiter à un minimum de prise de risques même si ceux-ci dont déjà bien évalués et parfaitement connus...
Lire la suite...

Comment réaliser une étude SWOT Express


Analyse stratégique

Matrice étude SWOT La matrice SWOT, Forces Faiblesses Opportunités Menaces, est aujourd'hui bien connue. Simple dans son principe, efficace lorsqu'elle est bien exploitée, elle mérite en effet d'être utilisée le plus largement possible. Cet instrument n'est pas réservé aux seules multinationales. Loin s'en faut.

Toute entreprise, même une "TPE", toute organisation, même une association, l'utilisera à profit. L'étude de type SWOT, c'est l'occasion de faire une pause pour : "Observer comment on fonctionne à l'intérieur pour mieux exister dans le monde extérieur". Une entreprise commerciale résumera son analyse stratégique par la formule plus lapidaire : "Comment améliorer durablement nos profits". Dans tous les cas, l'idée est de rechercher une amélioration durable.

La simplicité de l’outil n’est qu'une apparence. Une étude trop rapidement menée en comité restreint et à huis clos risque de masquer sensiblement la réalité. Les décideurs sont alors fortement incités à opter sans avoir pris le soin suffisant de développer et d'évaluer les alternatives.
Extrait, les nouveaux tableaux de bord des managers
Lire la suite...

Les KPI ne sont pas la priorité


“Que m'importe la force du vent si je ne sais vers quel port je me rends.”

Les indicateurs de performance KPI

Nouveaux tableau de bordAu cours d'un séminaire pour dirigeants, je développais les aspects bien spécifiques de l'identification des facteurs de succès lorsqu'un auditeur me dit ainsi :
- “ Ma mère qui est une femme de raison m'a toujours dit : ne perds pas ton temps avec les préliminaires et va directement à l'essentiel. Dites, on pourrait aborder dès à présent la question des indicateurs de performance ?”
Je lui répondis : - “Bien que je connaisse quelques situations où les préliminaires sont particulièrement importants, je reconnais que dans le cas présent votre mère a tout à fait raison. Mais vous, vous avez tort. Désolé de vous le dire ainsi. Les indicateurs de performance ne sont pas le plus important. Le plus important, c'est de savoir ce que vous voulez faire et comment vous allez le faire. Le moyen choisi pour mesurer ne vient qu'ensuite. “
Lire la suite...

La F.A.Q Piloter.org


Questions et réponses management de la performance

Les réponses aux principales questions posées à propos du management de la performance et de la conduite de projet sur le site "Piloter.org"
Lire la suite...

Le consultant ne serait-il qu'un vendeur de salades ?


Un anonyme, désabusé j'imagine, a déposé cette remarque aussi brève que désobligeante en tant que commentaire de l'article : Choisir un consultant.
À mon avis, l'auteur de cette intervention, n'a pas encore bien compris le rôle joué par cette profession pour exprimer un propos aussi laconique qu'expéditif.
Bien entendu, comme dans tous métier, il y a les très bons et les bons, c'est sûr mais il y en a aussi de moins bons voire des mauvais et, disons-le, des très mauvais.
Peut-être n'a-t-il rencontré que des représentants des deux dernières catégories. Par exemple un consultant "junior" fraîchement sorti de l'école, supposément suivi (de très loin) par un "senior chevronné" ou encore un salarié d'un de ces cabinets qui ne voient que la phase de facturation comme unique finalité à la prestation. On comprend mieux son ton accusateur qui reflète une certaine exaspération justifiée. Quoi qu'il en soit, je propose une mise au point sur le blog de référence des entrepreneurs géré par Olivier Marone.
Lire ici : Vous, les consultants, vous n'êtes que des vendeurs de salades ! (enviedentreprendre.com)
Lire la suite...

Un petit tour sur le front de la Business Intelligence


Le marché de la Business Intelligence est en pleine effervescence. Au fil de la décennie écoulée l'offre s'est bien structurée et les PME sont plus que jamais une cible de choix....

Désormais, l'informatique décisionnelle ne mérite plus le qualificatif de "marché de niche" dont elle fut longtemps affublée. La Business Intelligence est un secteur dit "porteur", elle semble en effet un peu mieux résister à la crise que les autres domaines des technologies.
La Business Intelligence affiche encore aujourd'hui un taux de croissance à faire pâlir les autres secteurs de l'industrie du progiciel. Cela dit, avant de se livrer à des comparaisons hasardeuses, on va encore attendre un peu que les parts de marché soient suffisamment significatives.
Lire la suite...


Entreprendre pour réussir sa carrière


Conduire son projet personnel

Réussir sa carrière Il n'est pas particulièrement aisé de construire une carrière tout en restant sous le statut du salariat.
Le constat n'est plus à faire.
Dans un contexte aussi exacerbé que celui que nous vivons actuellement, l'entreprise a bien d'autres préoccupations que celle de satisfaire les ambitions des salariés. Cela dit si lesdites ambitions correspondent étroitement aux besoins et aux exigences du management de l'entreprise, vous avez peut-être votre chance. En revanche si vous "n'entrez pas dans le moule", vous resterez sur la touche, pas de doute à ce sujet...

Il existe pourtant un moyen de construire un projet personnel en accord avec ses aspirations : il suffit d'entreprendre en indépendant.
Vous y avez déjà pensé ?
En tout cas la question mérite d'être creusée.
En conduisant le projet correctement, c'est en en effet le moyen de faire enfin ce que vous aimez faire, d'exprimer vos talents (nous en sommes tous dotés pas de doute à ce sujet) et de développer vos qualités.
Il n'est jamais trop tard.
Quoi qu'on en dise, nous disposons toujours d'une "seconde chance" de bien faire. A ce sujet, je vous propos un petit guide pratique à télécharger au format PDF :


Lire la suite...

Formation tableau de bord


Cours en ligne les tableaux de bord de l'entreprise

Formation entrepreneurJ'ai repris la formation aux tableaux de bord du site www.piloter.org/mesurer et je l'ai mise en ligne sur youtube. C'est une sensibilisation à la méthode Gimsi® et à la conduite du projet Business Intelligence.
Le premier chapitre de ce cours s'attarde le temps qu'il faut pour exposer les principes du management de la performance en entreprise. C'est une phase indispensable pour bien comprendre le rôle et les fonctions d'un outil de tableau de bord et bâtir ainsi un véritable instrument d'aide à la décision.
Ensuite les trois autres chapitres présentent les étapes de la méthode Gimsi. Pour mémoire, Gimsi est une méthode de conception et de réalisation du système décisionnel de l'entreprise centré sur les tableaux de bord. C'est un guide pour mettre en oeuvre une solution de Business Intelligence au service des utilisateurs - décideurs.


Lire la suite...


Business Intelligence et aide à la décision


Business Intelligence et aide à la décision

La Business Intelligence n'a d'autre finalité que de faciliter le processus d'aide à la décision dans l'entreprise. Ce n'est pas en réduisant la BI a un assemblage de briques technologiques que l'on accèdera à cet ambitieux objectif. Sur le plan technologique, la BI remplit les fonctions suivantes : collecte, stockage, analyse et présentation. Une grande majorité des concepteurs de solutions BI, influencés par les éditeurs de progiciels il est vrai, se contentent de ce schéma et prennent pour argent comptant le postulat suivant :
il suffit de mettre à la disposition des décideurs le maximum d'informations pour qu'il prennent la bonne décision"

Ce n'est pas ainsi que se déroule le processus d'aide à la décision. Nous le savons depuis déjà plusieurs décennies, en tout cas depuis les travaux de Herbert Simon autour de la rationalité limitée.

  • En premier lieu il est impossible d'être pleinement informé et ce, malgré le phénomène "big data". La possibilité de collecter et d'analyser de très grande quantité de données a en effet réveillé le mythe de l'homo oeconomicus que nous pensions bien enterré.
  • En second lieu, chaque décideur a des préoccupations bien précises selon les activités qu'il pilote. C'est uniquement pour celles-ci qu'il souhaite une information plus complète afin d'éclaircir un peu mieux sa perception de la situation, de mieux évaluer les risques en quelque sorte et de prendre la décision qui s'impose le cas échéant. C'est pour cela que ce livre de référence est centré sur le tableau de bord afin d'être au plus près des besoins des décideurs.

Lire la suite...

Le projet Business Intelligence centré tableau de bord


La V6 est sortie !

La nouvelle édition des nouveaux tableaux de bord des managers est disponible en librairie dès aujourd'hui. Cette 6ème édition a été entièrement refondue et remise à jour. Elle profite en effet des retour d'expériences de l'utilisation de la méthode Gimsi sur le terrain pour différents secteurs d'applications, dans le privé comme dans le public, dans l'industrie comme dans les services, en France comme à l'étranger. Pour mémoire, la méthode Gimsi, décrit en 10 étapes le processus de conduite d'un projet Business intelligence centré sur les besoins précis des décideurs.


Lire la suite...


ROI du projet BI


Mesurer la rentabilité du projet Business Intelligence

Il est pour le moins délicat d'évaluer avec précision la rentabilité des projets technologiques de nouvelle génération telle la Business Intelligence.
Une fois mises en oeuvre, les solutions de ce type n'ont que peu d'impact direct sur le processus de production, en tout cas pas de quoi justifier l'investissement à court terme. Il est ainsi recommandé de ne pas utiliser les méthodes classiques d'évaluation de la rentabilité comme le ROI (Return On Investment) sans prendre le soin préalable d'en réformer le mode de calcul. Il est importe en effet de prendre en compte les multiples formes de valeur ajoutée sans se limiter au retour financier direct à court terme.


Lire la suite...


Comment animer un séminaire


Au fil des années j'avais bien travaillé mon style, en combinant une bonne dose d'humour au sérieux du propos. Bon. Pas encore le style one man show mais un peu quand même.
J'attaquais toujours direct, avec une bonne anecdote, une histoire personnelle un poil croustillante histoire de mettre l'esprit en éveil, de titiller les neurones, bref de préparer l'attention. Faut dire que j'avais trop souvent soupé des conférences animées par des " bonnet de nuit" lorsqu'à peine la séance commencée, cette irrépressible envie de bailler commence à poindre et la mâchoire inférieure devient lourde, très lourde. Vous m'avez compris.


Lire la suite...


Choisir le bon consultant, celui qui aime son métier


Consultant, c'est un métier !

A titre d'exemple, le spécialiste en organisation (et donc en réorganisation) des entreprises
consultant Dans une entreprise qui tourne depuis un moment, la grande majorité des activités n'ont rien de bien original. Modéliser l'entreprise en adoptant une approche transversale afin d'en identifier les processus clés est rarement une épreuve insurmontable, il faut bien le reconnaître. Pourtant, quelque part, aucune entreprise ne se ressemble réellement.

À côté du fonctionnement dit "standard", il y a une part de spécifique qui n'est pas toujours discernable à première vue.
Lire la suite...


Quelle méthode pour trouver les bonnes idées ?


Une bonne idée commerciale, c'est ce qu'il me faut !

Idées innovation, le penseur de RodinNul besoin d'être un gourou de l'entreprise pour exprimer l'évident constat que seule une politique d'innovation, continue et sans cesse renouvelée, permet d'espérer l'assurance d'une rente durable et profitable.
Les clients aiment les bonnes surprises et sont sensibles à un renouvellement permanent de l'offre. De nouveaux marchés sont prêts à s'ouvrir pour ceux qui sauront innover, comme le démontrent entre autres W. Chan Kim et Renée Mauborgne dans leur étude la stratégie océan bleu.

Mais encore faut-il avoir des idées... Et de bonnes idées ! C'est-à-dire des idées susceptibles de se transformer à plutôt brève échéance en espèces sonnantes et trébuchantes, tout en limitant au maximum la prise de risques mal évalués.
Une définition un peu matérialiste de la bonne idée, mais qui colle assez bien avec les besoins de l'entreprise. Autrement dit, il ne suffit pas de se contenter de renouveler les gammes de produits ou de services après quelques infimes modifications "cosmétiques", de peindre en rose ce qui était en noir et vice versa, le tout relayé par une tonitruante campagne marketing. La corde est déjà bien usée.
Lire la suite...


Nouveaux tableaux de bord


Vos tableaux de bord sont-ils adaptés au pilotage de la performance ?

Les tableaux de bord sont au coeur du processus de management de la performance. La qualité et la cohérence du système d'information décisionnel conditionnent la réussite de la stratégie déployée.
Encore faut-il que les tableaux de bord soient conçus méthodiquement, qu'ils mesurent toutes les formes de performance et qu'ils assistent du mieux possible les décideurs en situation.

Les nouveaux tableaux de bord des managersLes nouveaux tableaux de bord des managers
Le projet décisionnel dans sa totalité
Alain Fernandez
Editions Eyrolles
6ème édition
490 pages 33,50 Euros
Téléchargez le dossier pdf
Best-seller auprès des managers, chefs de projet et consultants. 35.000 exemplaires vendus

ISBN-13: 9782212556476

Pour aller plus avant ...


Lire la suite...


Gouvernance du SI en pratique


Gouvernance, méthode pratique

Pour illustrer la mise en oeuvre d'une gouvernance du SI, je vous propose sur le site piloter.org un nouveau dossier complet : Mettre en place la gouvernance du système d'information, méthode pratique" .
L'exemple choisi pour support n'est pas l'un de ces éternels cas d'école où tout tombe miraculeusement juste pour confirmer la méthode ou la théorie du moment. J'ai sélectionné un cas réel d'entreprise informatisée avec son histoire et ses particularités.
Même si elle n'est qu'ébauchée sur ce site, cette étude cherche à montrer l'importance de la connaissance du terrain pour mieux laisser s'exprimer le bon sens. Du pur pragmatisme en quelque sorte.
Lire la suite...

Auto-gestion, l'entreprise adulte


Pourquoi ne sommes-nous pas tous patrons ?

Vous en avez ras la casquette du management par le stress (Orange stressé : Le management par le stress à France Télécom & Suicide et travail : que faire ?), vous vous sentez pris au piège d'un salariat corvéable à merci (Travailler plus pour gagner moins : la menace Wal-Mart), vous n'avez pas du tout confiance dans un paternalisme de légende tout droit sorti du XIXème (Michelin : ils dénoncent la pression au travail), vous craignez l'extension de l'emploi jetable (Le quai de Ouistreham) et le modèle Toyota ne vous fait pas rêver (Toyota : L'usine du désespoir).
Il existe pourtant d'autres manières d'organiser la création de valeurs sans être pour cela contraint de subir en permanence les abus managériaux. L'inexorable financiérisation exacerbe déjà suffisamment les lois de la concurrence sans encore en rajouter.

L'auto-gestion, un mode de survie en environnement chahuté ?

L'auto-gestion par exemple, un modèle d'organisation fondé sur des principes démocratiques(1), est bien mieux adapté aux fonctionnements horizontaux tels que l'on devrait les pratiquer. Lorsqu'il est bien appliqué, ce mode d'organisation à l'échelle humaine est suffisamment mobilisateur pour relever des entreprises en faillite et vidées de leur substance par les ex-propriétaires. Même s'ils sont bien peu médiatisés, les exemples d'entreprises redressées depuis le passage en coopérative ne manquent pas.
Lire la suite...

Le consultant nouveau est arrivé


Reussite_1Le week-end dernier, j'étais chez Gilles, un vieux pote. Sa fille, Marie-Anne, était là avec son nouveau copain. je l'aime bien Marie-Anne. Elle change de copain tous les trois mois, elle s'emmèle dans les prénoms. Elle oublie ce qu'elle a dit à l'un et répète deux fois ce qu'elle a dit à l'autre. Mais là , cette fois-là , il s'agissait d'autre chose. Elle me prit par le bras et me confia : Celui-ci, c'est le bon ! Je t'assure !L
e petit copain se présenta ainsi : Patrick XXX: diplômé de l'IFD Sup complété d'un mastère "truc machin biduling", actuellement consultant chez Deplacing and Co.
Surpris dans un premier temps d'une telle entrée en matière, je le calmai d'un geste de la main avant que dans la foulée, il ne poursuive en déclamant son salaire, son solde bancaire ou encore le prix actualisé de son appartement nécessairement bien situé.
Lire la suite...


Comment utiliser le data mining ?


Le datamining en pratique, une expérience de terrain

Si vous voulez faire parler le data mining, commencez donc par nettoyer vos données....

Image d'un mineur pour symboliser le data miningCas pratique.
A noter, je ne cite ni le nom ni le type de produit afin de respecter l'anonymat.
Cette légitime omission ne nuit en rien à la compréhension du texte.

L'entreprise K, leader de son créneau, est sur un marché particulièrement complexe en terme de clientèle. K en effet propose une gamme de produits couvrant autant les besoins des particuliers que des grands comptes. Jusqu'à ce jour, l'approche commerciale était particulièrement cloisonnée et seules les techniques de segmentation trouvaient grâce aux yeux de la direction.
Le nouveau responsable marketing a, à juste titre, souhaité moderniser les outils afin de « transversaliser » l'analyse et décloisonner un tant soit peu l'approche classique.
«Accédons à la connaissance "client", elle est déjà dans les tuyaux. ...»


Lire la suite...

F.A.Q Manager le projet


Questions fréquentes "Gestion de projet"


Lire la suite...

F.A.Q Efficacité du manager


Questions fréquentes "efficacité du manager"


Lire la suite...

Faits et foutaises dans le management


Management : pourquoi ça ne marche pas

couverture du livre Jeffrey Pfeffer , Robert Sutton
Vuibert
265pages 28 Euros
Méthode systématique pour démolir les demi-vérités pernicieuses et les croyances idiotes qui empoisonnent trop souvent la vie des entreprises...

4ème de couverture

  • * Ce qui fait marcher les gens dans l'entreprise et ailleurs, ce sont les incitations financières...
  • * La réussite d'une entreprise repose avant tout sur sa stratégie...
  • * Une entreprise doit savoir maîtriser le changement...
  • * Ce qu'il faut à une entreprise, c'est un grand leader...
Autant d'exemples d'affirmations péremptoires que vous avez sans doute déjà entendues... et pour cause, puisqu'elles inspirent fréquemment le management et les prises de décision dans les entreprises. Et si elles étaient fausses, ou seulement partiellement vraies ? Par exemple, et si les incitations financières avaient des conséquences qui altèrent la performance ? Et si se focaliser sur la stratégie plutôt que sur l'efficacité opérationnelle, c'était mettre à côté de la plaque ? Et si le changement était parfois pire que l'absence de changement ? Et si les "grands leaders" ne jouaient qu'un rôle mineur dans la performance de leur entreprise ?


Lire la suite...


L'intelligence collective et la performance individuelle


humour partage des connaissances et performance individuelle

Le monologue

  • Le consultant promet monts et merveilles : Vous verrez ! Avec le portail (de connaissances partagées), vous pourrez accéder à TOUTES les informations de l'entreprise...
  • Le cadre malin qui connaît l'art du double-jeu :BRAVO! (Toutes ?... Enfin sauf celles que je garderai sur mon micro personnel) Se dit-il in petto...

L'information n'est pas un un produit comme un autre

Lorsque je donne une information je ne la perds pas pour autant. Ainsi si je donne une information et que j'en reçois une autre en échange, nous disposons tous deux d'une information supplémentaire, un jeu gagnant-gagnant...
Mouaif ! bon enfin... On en a aussi perdu tous les deux l'exclusivité.
Dans un système où l'on ne reconnaît que la performance individuelle, il y a plutôt intérêt à contrôler les informations que l'on donne tout comme celles que l'on reçoit. En tout cas tant que le management moderne restera fondé sur un principe d'individualisme et de compétition interne voir aussi Le management collaboratif version collabhorratif.

Et pourtant ....
Lire la suite...


Mac Do et call center centre d'appel


Quelle entreprise n'a pas recours aux centres d'appel (call center) ? Même Mac do s´y met....

Drive in et drive thru
Les "drive in", mythiques restaurants, symbole US des fifties , ont pratiquement disparu pour laisser place aux "drive through".
Dans un drive in, vous étiez servi directement dans votre voiture. La minette de service se déplaçait pour prendre la commande, puis fixait un plateau amovible contre la portière afin que vous puissiez consommer sans quitter votre voiture.
Le drive through ou thru pour allez plus vite, est le concept de rationalisation des flux de consommateurs pratiqué par les grandes chaînes de restauration rapide. Pour ceux qui, comme moi, ne fréquentent pas les Mac Do et autres Burger machin, je rappelle succinctement le principe.

Sans quitter votre voiture, vous passez votre commande depuis un poste d'entrée en utilisant le micro prévu à cet effet. Le temps de faire le tour du bâtiment, votre commande est préparée et vous la récupérez et la payez au point de livraison, juste avant de reprendre la route, bien dans l'axe de sortie.
Voilà une bonne rationalisation des flux. Un flux de clients d'un côté qui ne traînent pas trop, un flux de hamburgers de l'autre et le responsable d'établissement qui contrôle les débits et temps de travail à la seconde près depuis son tableau de bord temps réel.

Pourtant, aux yeux de Mr Mac Donald, ce n'est pas encore suffisant.
Entre deux commandes, entre le moment où le premier client, son ordre transmis, redémarre vers le poste de livraison et celui où le client suivant s'avance jusqu'au micro, il s'écoule 10 secondes. Dix précieuses secondes où le préposé, grassement payé (6,75$ soit 5,5 € de l'heure, sans assurance médicale), se tourne les pouces, se décrotte le nez, lit deux trois lignes de son roman, enfin bref ne travaille pas. Multiplié par le nombre d'établissements à l'enseigne, imaginez donc la perte de gains ! 10 secondes + 10 secondes + encore 10 secondes. Pfoouf ... Je n'ose pas compter. Mais, heureusement les consultants spécialistes ont rapidement trouvé la solution : le centre d'appel.


Lire la suite...


Il y a des managers bien singuliers


Leçon 1 du consultant : On ne se fie pas à la première impression. Facile de juger d'un seul coup d'oeil son nouveau client. Mais attention, de ne pas s'en tenir à cette première impression. On est souvent surpris. Explications....

Les internautes assoiffés de conseils sont des gens pressés...

humour mouche du coche Sur le Net, des typologies d'internautes on en trouve en veux-tu en voilà.
Moi j'ai la mienne.
A mon avis il y a deux catégories :
1) Les flâneurs fureteurs qui volètent de sites en sites, picorant au gré des humeurs
2) et les internautes pressés.
Et pour être pressés, ils le sont !
Les internautes de cette seconde catégorie cherchent quelque chose de bien précis. Ils n 'ont aucune envie d'être détournés de leurs quêtes.
D'ailleurs, pour ne pas perdre de temps à parcourir les sites, ils n'hésitent pas à questionner le gestionnaire. Et comme ils sont très pressés, ils ne vont pas s'encombrer de fioritures du style "bonjour, merci, à bientôt, je ne manquerai pas de parler de vous etc..." Non. Ils vont direct dans le vif du sujet.

Ainsi je reçois fréquemment des mails formulés à peu près comme cela, rien de plus, rien de moins :
- Comment on fait pour choisir un indicateur ?
- Pouvez-vous m'envoyer de la doc sur les tableaux de bord ?
- J'ai à tout prix besoin d'un exemple de conduite de projet en milieu bancaire. C'est super urgent...

Ou encore celui que j'ai reçu hier : Quel conseil donneriez-vous à un consultant freelance qui débute ?
La plupart du temps, les réponses sont déjà en ligne sur le site (voir la FAQ du portail). Mais une fois n'est pas coutume, je vais répondre ici à la dernière question à l'aide d'une anecdote.
Lire la suite...


L'information économique et budgétaire est le secret du pouvoir


Information=pouvoir, on n'y coupe pas

Le bon usage des technologies expliqués au manager

Le dialogue

- Le DSI se mouille : " Avec le nouvel ERP, vous allez pouvoir rapprocher les données et visualiser la rentabilité exacte des produits !"

- LE CHEF D'ATELIER enthousiaste : "Bravo ! Comme cela, nous aussi à la production, on pourra afficher les coûts de revient "

- LE DAF cynique mais réaliste : "A la production ? Vous rigolez ! Ces chiffres sont réservés à la Direction Financière !"


Lire la suite...


Réorganisation - Délocalisation


Une histoire réelle de réorganisation où tout le monde a été trompé, les salariés se sont engagés derrière le consultant, mais les dés étaient pipés d'avance. la délocalisation était déjà programmée...

Une réorganisation rondement menée

réorganisation - DélocalisationJ'ai eu des nouvelles de Mark, un collègue Canadien. L'année passée, il avait entièrement réorganisé une PME (150 personnes, environ 130M$ de CA) de Kamloops (BC).

Il avait réussi ce tour de force pas très commun de convaincre et de mobiliser la plus grande part des salariés de cette PME à la notion de qualité et de performance.

J'avais d'ailleurs assisté à une réunion de travail en tant qu'observateur muet...
Quelle pêche ! Un bel enthousiasme partagé et une réelle envie de participer. Bref, la boite était bien remise sur les rails. On n'attendait plus que les premiers résultats tombent.


Lire la suite...


Blog Piloter la performance En 9 verbes


Piloter la performance dans une dimension de développement durable

Piloter efficacement la performance en environnement complexe n'est pas vraiment une sinécure.
La performance est un concept multi-facettes qui ne se satisfait pas toujours de l'équation simpliste et destructrice de valeurs : réduire les coûts pour augmenter les profits. Dans une optique de développement durable il s'agit d'aborder la question dans toutes ses dimensions. La problématique du pilotage de la performance est ici organisée en 8 verbes qui sont autant de recommandations pour le responsable souhaitant cumuler les atouts avant d'aborder cette question essentielle.
Lire la suite...


Travailler chez soi


Travailler chez soi qui n'en a pas rêvé ?

Fini, les métros saturés, les trains de banlieue surpeuplés et les embouteillages interminables (rayez la mention inutile)
Terminé ces collègues qui à tout bout de champ viennent vous interrompre pour vous confier leurs problèmes personnels. Oublié ces boîtes ultra-structurés avec leurs petits chefs toujours en compétition.
Génial non ? Oui enfin si on aborde la question avec un minimum de précaution. Travailler chez soi exige une rigueur et une grande maîtrise de soi au risque de se retrouver totalement dépassé et sur-stressé. Le travail est un dévoreur du temps personnel, un destructeur des loisirs.
D'autant plus que travaillant à la maison, vous semblez toujours disponible :
Lire la suite...

Communautés de pratique et performance


Rencontre avec Cyril Docquin, fondateur de Allquality (www.allquality.org) une communauté de pratique dédié à la qualité.

La tâche du responsable qualité n'est pas toujours aisée.
Précurseur des métiers transversaux de l'entreprise,  sa mission le conduit à intervenir à tous les niveaux, au coeur de  chacune des fonctions.
Dans nos entreprises encore porteuses d'une lourde structure hiérarchique et toujours fortement  cloisonnées, on comprend aisément les difficultés rencontrées au quotidien par cet acteur essentiel.
De surcroît, le métier est encore jeune. Le qualiticien, souvent isolé, ne peut se référer qu'à ses seuls pairs, oeuvrant dans d'autres activités, d'autres types d'organisations.  Pour faciliter ce travail d'échanges et de communication Cyril Docquin a eu la géniale idée de concevoir une « communauté de pratique » gratuite et ouverte à tous :  Allquality.org. 
Propos recueillis par Alain Fernandez

Lire la suite...


Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2016 Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog ««