Management de l'entreprise

Tag Intelligence collective

A lire : Les billets Intelligence collective du Blog

Organiser ses idées avec le Mindmap


Mindmap pour ses idéesLa simplicité du mind map, aussi dénommées cartes heuristiques en français, est son principal avantage. Le Mind Map a été conçu par Tony Buzan, le spécialité de la créativité et de ses outils.

Un papier blanc et quelques crayons de couleur sont suffisants pour se presser le citron et structurer ses idées. Bien entendu, ça ne marche pas du premier jet et après quelques gribouillages, il faudra reprendre une page neuve et recommencer. C'est ainsi qu'émergent les idées.

Pour une réflexion en groupe, en remplacement ou en complément d'un classique brainstorming il suffira d'un tableau blanc et de quelques marqueurs.
Pour les inconditionnels de la souris il existe un produit pas mal du tout, "Xmind" disponible en téléchargement sur le site www.xmind.net

Voir aussi la solution open source et en téléchargement gratuit (licence GNU GPL.): Freemind
Freemind est écrit en Java. Il est donc multi plate forme : Windows, Linux et Macintosh OS X. Il se télécharge comme il se doit depuis sourceforge : Freemind
L'outil comporte une aide en ligne sous forme d'une mind map.
Lire la suite...


Le Self Made Man à la française


Le grand patron et le journaliste obséquieux

Journaliste cireur de pompes La presse spécialisée vulgarisant le management cultive à l'envi le mythe des héros de l'entreprise, ces (supposés) self-made-men, devenus capitaines d'industrie. Selon les journalistes serviles à souhait, ces grands patrons fils de famille auraient accompli une carrière exemplaire digne d'un autodidacte ! À parcourir ces articles dithyrambiques (si on n'a rien de mieux à faire...), bien ingrat sera celui qui ne louange pas à son tour ces chevaliers des temps modernes, et n'essaie pas de leur ressembler... Dans la mesure de ses possibilités bien entendu, on ne mélange pas les torchons et les serviettes, faut pas deco*ner quand même !

Pour illustrer le propos, le portrait (presque) fictif d'un grand capitaine d'industrie, un battant, comme aiment à les présenter les revues spécialisées un poil « people ».

Le Journaliste : - Quel a été votre parcours ?
Le Grand Patron : - Oh si vous saviez ! J'ai fait tous les métiers ! Mais vraiment tous les métiers. J'ai d'ailleurs commencé comme ouvrier à l'âge de 20 ans !
J- Ouvrier ? C'est impressionnant ! Vous avez vraiment commencé au bas de l'échelle ! Racontez-nous...
GP- Oui bien sûr. Dans le cadre de mon école d'ingénieur, lors de la première année, un stage ouvrier était obligatoire. Et pour bien me faire comprendre la difficulté de la vie, cette même année, Père m'a contraint à poursuivre à ce poste durant les deux mois d'été !
J- Donc cette année là pas de vacances ! Vous avez vraiment été élevé par une main de fer !
GP- Ce ne fut pas une sinécure, mais cela a formé mon caractère de battant  ! Heureusement en septembre j'ai pu décompresser en effectuant un voyage découverte en Extrême-Orient...

Lire la suite...

Qu'est-ce que le management ?


Une Définition du Management

The real problem is what to do with problem solvers after the problem is solved. G. Talese journaliste Pour les uns le management est un "art".
Mais ceux qui ont appris à ne pas trop s'en laisser compter préciseront que si le management est un art, c'est avant tout celui d'inciter les autres à faire ce qu'ils n'ont pas toujours forcément envie. L' art des apparences en quelque sorte.

Ainsi, la contrainte liée à une soumission de principe ("moi je commande toi tu obéis") en est la forme la plus rustique. On parle alors de management directif. Bien qu'encore couramment pratiquée, cette forme de management n'est plus vraiment adaptée aux exigences actuelles.
Lire la suite...


Plan B = salariat Vs Plan A = Monter sa boîte


« La vie devient une chose délicieuse aussitôt qu'on décide de ne plus la prendre au sérieux » Henri de Montherlant.

Lancez votre « plan A » : entreprenez en solo !

entreprendre, le plan A S'investir corps et âme dans une entreprise, se contraindre â exécuter des tâches qui ne vous intéressent pas toujours, et espérer en vain que votre compétence soit enfin reconnue : est-ce réellement ainsi que vous aviez envisagé votre carrière professionnelle ?

Et si ce mode de vie était en fait votre « plan B » ?

Comme la plupart des salariés, vous n'avez pas vraiment choisi. Vous vous êtes engagé dans le monde de l'entreprise, sans trop réfléchir aux exigences inhérentes â ce statut, avec l'espoir de construire une carrière solide et durable.

Il y a quelques années, c'était encore possible. Mais depuis que nous vivons dans un monde de concurrence exacerbée, les règles ont changé. Hormis quelques rares privilégiés, il est devenu extrêmement difficile de réaliser un projet de vie professionnelle tout en conservant un statut de salarié.

Le salariat n'est donc plus la solution.

Mais pas d'inquiétude. Il n'est jamais trop tard pour prendre les bonnes décisions. Si vous souhaitez exercer un métier que vous aimez et le pratiquer comme vous jugez bon de le faire, c'est-â-dire avec le professionnalisme adéquat et sans contrainte inutile, il n'est que temps d'entreprendre en indépendant et de lancer votre « plan A ». C'est ainsi que vous révélerez vos talents et que vous exploiterez au mieux vos qualités pour bâtir une carrière conforme â vos aspirations.

Vivre de ses passions et conjuguer plaisir et travail, n'est-ce pas lâ une ambition bien légitime ?


Lire la suite...


Intelligence collective et procédure


Procédure, poulet et humour

Vous ne souhaitez pas dynamiser l'intelligence collective et l'autonomie des équipes ? Alors soignez les procédures !

Pour tester la résistance des pare-brise d'avions, l'administration aéronautique fédérale américaine FAA avait mis au point un pistolet qui lançait des poulets morts.

Le poulet était propulsé à la vitesse d'un avion en plein vol. Si le pare-brise résistait au choc, cela signifiait qu'il ne subirait aucun dommage lors de la rencontre avec un véritable oiseau. Simple et efficace.
Lire la suite...


Piloter et Mesurer


On ne pilote que ce que l'on mesure

tableau de bord
Vous connaissez cet aphorisme, véritable leitmotiv des pros de la performance.
Cela dit rien de plus vrai. Il n'est d'autre moyen d'évaluer un quelconque progrès que celui d'appliquer régulièrement son mètre étalon.
L'exemple du conducteur automobile ou du commandant de bord, surveillant du coin de l'oeil ses instruments de pilotage, sera encore utilisé à profit pour expliquer aux néophytes le B.A. BA du pilotage de la performance et de la conception des tableaux de bord.
Mais sans pour autant chercher la lapalissade, le bon sens commun nous fera aussi remarquer que dans tous les cas :
On ne mesure que ce qui est mesurable !
Une évidence me diriez-vous. Comment pourrait-il en être autrement ? Pourtant toutes les formes de progrès ne s'évaluent pas systématiquement en données quantifiées. Il existe des notions bien plus subjectives qui mériteraient un traitement qualitatif.
Lire la suite...

Et l'ergonomie dans tout ça ?


Ergonomie et Business Intelligence

Depuis quelques temps déjà, les éditeurs d'outils d'aide à la décision font pas mal de bruit. A grand renfort d'annonces marketing, ils tentent de mettre en avant l'originalité et le côté incontournable des solutions proposées.
C'est de bonne guerre. Il est vrai qu'un grand pas a été accompli et désormais, on touche du doigt l'intégration globale de l'ensemble des étages de la chaîne décisionnelle.
Espérons simplement que les contraintes imposées par la logique de standardisation, chère aux éditeurs de progiciels, ne deviennent pas le nouveau challenge des entreprises. Mais de cela on en a déjà parlé dans un billet précédent. Ce n'est pas sur ce point que je souhaite attirer votre attention, mais plutôt sur la question de l'ergonomie, où depuis déjà quelques années, l'innovation me semble sérieusement en panne.
J'entends déjà mes contradicteurs ! Comment il y va celui là ! Qu'est-ce qu'il lui faut... Et pourtant...


Lire la suite...

Humour management


Humour et Management, quelques petits dessins...

1) Comment fabriquer un décideur de terrain
Le bon usage des technologies expliqués au manager

2) L'info économique
Le bon usage des technologies expliqués au manager

3) Le client parfait
Le bon usage des technologies expliqués au manager

4) Sous-traitance
Le bon usage des technologies expliqués au manager


Lire la suite...


Management démocratique


Tower Colliery une autogestion exemplaire

la mine Tower Colliery, une auutogestion exemplaireCette mine du pays de Galles fut rachetée par l'ensemble de ses salariés à l'époque où Maggie Tatcher, Tina pour les intimes (There Is No Alternative) avait décidé de casser le syndicalisme particulièrement actif chez les mineurs.
Après les grandes grèves des années 80, les puits étaient systématiquement fermés les uns après les autres. Lorsque ce fut le tour de Tower Colliery en 1994, les mineurs décidèrent de ne pas en rester là. Ils investirent la totalité de leurs indemnités de licenciement (8.000 Livres) pour racheter la mine. Puis, ils mirent en place une coopérative autogérée, fondée sur un management démocratique.

Le principe est simple. Toutes les décisions importantes sont prises en assemblée générale et tout le monde vote : un homme = une voix. Les dirigeants et cadres du Board sont élus ainsi.

Après le redémarrage, une des premières décisions fut d'augmenter significativement les salaires hebdomadaires, puis de mettre en place une véritable couverture maladie accident assurant le salaire jusqu'à 15 mois d'arrêt. Ingénieurs et cadres de haut niveau furent recrutés en assemblée générale, eux-mêmes devenant à leur tour sociétaires de la coopérative après avoir payé leur quote-part : 8000 Livres Sterling.


Lire la suite...


Booster l'intelligence collective


Booster l'intelligence collective, couverture du livre Le perfologue a lu pour vous : Booster l'intelligence collective de Olivier D'Herbemont (Armand Colin 2012)

De la complexité des projets

L'accroissement de la complexité des projets est quelque part la caractéristique la plus saillante de notre époque, vue en tout cas sous un angle professionnel.

C'est par ce juste constat que l'auteur introduit son étude publiée aux éditions Armand Colin. La taille des projets est en effet en continuelle augmentation.

La concurrence toujours plus aiguë accroît la pression et impose une accélération de tous les cycles. Le développement technologique continu accentue la dépendance technique de tous les acteurs.
Lire la suite...


Procédure et transfert de connaissance


Comment garantir la bonne exécution d'une activité ?

Les entreprises encore porteuses du lourd héritage de la division du travail et de la spécialisation des tâches, ont toujours privilégiées l'élaboration de procédures détaillées aux dépens d'une formation ad hoc facilitant la responsabilisation des acteurs de terrain.
Avec la complexité des tâches, les exigences de flexibilité et de polyvalence, tant qu'elles persistent à procéder ainsi, elles sont plutôt mal barrées me diriez-vous.
C'est sûr. D'autant que le recours systématique aux procédures dans l'espoir de transférer la connaissance n'a jamais réellement rempli sa mission une fois sortie du contexte très particulier du travail à la chaîne, qu'il soit industriel ou bureaucratique.
Le passage du "tacite" à "l'explicite" n'est pas des plus évident, ceux qui ont connus les premières générations de projet de gestion des connaissances ou knowledge management, ne viendront pas me contredire. Les métiers de l'entreprise sont complexes et les connaissances acquises de l'expérience c'est à dire de la répétition de la pratique sont quasiment impossibles à formaliser.
Lire la suite...


Livre tableau de bord avec Excel


La quatrième édition de "L'essentiel du tableau de bord", "Méthode complète et mise en pratique avec Microsoft Excel" est disponible en librairie.

L'essentiel du tableau de bord avec Excel

Depuis sa première édition, le livre "L'essentiel du tableau de bord" plaît bien aux lecteurs. Le chiffre cumulé des ventes en témoigne. C'est un ouvrage de terrain, écrit pour les hommes de terrain en s'appuyant sur une somme assez conséquente d'expériences de terrain. Ce qui explique sûrement cela.

Le guide pratique du manager
Concevez et réalisez vous-même votre tableau de bord de pilotage en utilisant les fonctions élémentaires de Microsoft Excel.

Alain Fernandez Editions Eyrolles
4ème édition
254 pages 20,90 Euros
Best seller du management
plus de 25.000 exemplaires vendus en librairie

Lire la suite...


Perspectives Business Intelligence


Carré magique

Le Gartner Group publie ces jours-ci le traditionnel "carré magique" de la Business Intelligence. Je laisse de côté la critique du "top 50" des éditeurs, les "up" and "down" et les commentaires de rigueur. Le thème est bien développé sur le site et suffisamment commenté par les spécialistes de la Business Intelligence présents sur le web.


Lire la suite...


Internet, l'usine à crétins


L'hypertexte empêche de réfléchir...

L'Internet, nouvelle usine à crétins ? Cette question, un poil polémique on n'en doute pas, est désormais le dada de Nicholas Carr (1).
Son premier article sur ce thème fit déjà pas mal de bruit : "Is Google Making Us Stupid ? What the Internet is doing to our brains" 1. Il développe sa thèse et argumente son propos avec un livre de fond, The Shallows.

Les hyperliens sur la sellette

Selon l'auteur, les liens hypertextes notamment seraient la cause d'une dispersion des esprits. Les internautes, fortement incités à virevolter de page en page (butiner comme disent les cousins du Québec), ne prendraient plus le temps d'approfondir un thème précis. L'abondance des "news", la multiplicité des "flux RSS" et autre Twitter contribueraient à nous transformer en girouette. Les usages du Web ne sont pas sans conséquences. Notre cerveau se réorganise en permanence. Les connexions neuronales s'adaptent à l'environnement informationnel. Selon l'auteur, il sera de plus en plus difficile de conserver son attention sur un sujet précis. Le risque est là. Bref, c'est la crétinerie globalisée qui nous pend au nez.
Lire la suite...

Auto-gestion, l'entreprise adulte


Pourquoi ne sommes-nous pas tous patrons ?

Vous en avez ras la casquette du management par le stress (Orange stressé : Le management par le stress à France Télécom & Suicide et travail : que faire ?), vous vous sentez pris au piège d'un salariat corvéable à merci (Travailler plus pour gagner moins : la menace Wal-Mart), vous n'avez pas du tout confiance dans un paternalisme de légende tout droit sorti du XIXème (Michelin : ils dénoncent la pression au travail), vous craignez l'extension de l'emploi jetable (Le quai de Ouistreham) et le modèle Toyota ne vous fait pas rêver (Toyota : L'usine du désespoir).
Il existe pourtant d'autres manières d'organiser la création de valeurs sans être pour cela contraint de subir en permanence les abus managériaux. L'inexorable financiérisation exacerbe déjà suffisamment les lois de la concurrence sans encore en rajouter.

L'auto-gestion, un mode de survie en environnement chahuté ?

L'auto-gestion par exemple, un modèle d'organisation fondé sur des principes démocratiques(1), est bien mieux adapté aux fonctionnements horizontaux tels que l'on devrait les pratiquer. Lorsqu'il est bien appliqué, ce mode d'organisation à l'échelle humaine est suffisamment mobilisateur pour relever des entreprises en faillite et vidées de leur substance par les ex-propriétaires. Même s'ils sont bien peu médiatisés, les exemples d'entreprises redressées depuis le passage en coopérative ne manquent pas.
Lire la suite...

le partage la connaissance et la compétition individuelle


humour partage des connaissances et performance individuelle

Le monologue

  • Le protagoniste enthousiaste : "Partager les connaissances ? Je suis pour!" dit-il en tapant du poing sur la table pour donner plus de force à son propos.
  • Le même après réflexion : "Mais qu'est-ce que je raconte... A part moi, qui dans cette boîte à des connaissances à partager ?"

Ah le partage de la connaissance...
Dans un monde où l'on cultive l'individualisme et la performance personnelle, qui donc aurait envie de partager une connaissance durement acquise ?
Lire la suite...


La modélisation de la décision


Les effets pervers de la modélisation simplificatrice

Avant de lancer un  projet, sommes-nous toujours sûr de percevoir la réalité de l'organisation, ou nous contentons nous seulement d'un modélisation autant simplificatrice qu'illusoire ?

illusion J'ai reçu ce mail : « Finalement, vous êtes de ceux qui pensent que la décision n'existe pas... »
Pas du tout. Bien sûr que la décision existe. Ce n'est pas ce que j'ai voulu dire. Tout le tracé de notre vie est balisé des décisions que nous avons prises à un moment donné. Et à relire le billet de Lundi dernier, il ne me semble pas énoncer cette contre-vérité.
En revanche j'affirme que le culte du modèle décisionnel de l'homo oeconomicus (celui qui prend ses décisions en toute conscience car il sait calculer et est toujours pleinement informé) est non seulement simpliste à l'extrême, mais aussi dangereux dans ses conséquences.
Lire la suite...


L'Intelligence collective en pratique


Expert vs Intelligence collective.

Que ferait-on aujourd'hui, sans experts, prévisionnistes et autres spécialistes de la prospective ?
Une décision délicate à prendre ? Quelle chance ! J'ai justement un expert sous le coude, prêt à éclaircir la problématique. Sauvé !
Pas un domaine ou une activité n'échappe à cet engouement pour les experts et prévisionnistes. La politique, les marchés boursiers, la météo, la circulation routière.
Ah ! mon rêve, être prévisionniste chez Bison Futé : «Ne prenez pas la route samedi 1er août, Bison Futé prévoit une journée rouge dans le sens des départs » Ben voyons ! Reconnaissons que Bison Futé ne se trompe jamais. Si les embouteillages prévus n'ont pas eu lieu, c'est tout simplement que les automobilistes ont bien suivi les recommandations. Aussi simple que cela ! C'est d'ailleurs la force des prévisionnistes de toujours retomber sur leurs pattes.
De toutes façons ils ne sont pas prêts de disparaître. En ces temps d'incertitude, je les verrais plutôt se multiplier.


Lire la suite...


The take, des usines sans patron


Une expérience d'autogestion à grande échelle

2001, la crise en Argentine. Fuite massive des capitaux. Les avoirs des argentins de base sont bloqués. C'est le sauve qui peut. Les usines ferment, les patrons vendent ce qu'ils peuvent, oublient de payer les salaires en retard et prennent le large.
Ici et là, les ouvriers des usines au chômage forcé ne se laissent pas abattre. Ils se remontent les manches, occupent les usines vides, se remettent au travail et relancent la production et l'économie du pays.
Ocupar, resistir y producir.
        Autres articles...
 Autogestion, l'entreprise adulte
 Jack Welch, strategie, actionnaires et coopératives
 Management democratique Tower Colliery
 Intelligence collective en pratique


Lire la suite...

Jack Welch et la stratégie


Actionnaires et cooperatives

Il y a déjà quelques semaines un article du Financial Times relatait la toute dernière de Jack Welch. En fait c'était une erreur d'orienter la stratégie sur l'augmentation de gain pour les actionnaires, la "shareholder value" (a dumb idea !). La valeur actionariale doit être un résultat et non un objectif.
Mais comment donc !
A croire que personne ne s'en était encore rendu compte ! Voilà une bonne logique digne d'un gourou du management !
Mais comme ça juste entre-nous, ne nous prendrait-il pas pour des noix ?

Vous imaginez les hedge funds et autres adeptes du LBO prendre conscience de l'importance de leur rôle ici-bas et se disant comme ça levant les yeux vers un ciel étoilé ou face à l'immensité de l'océan : "C'est vrai, le développement doit être durable en respect des règles éthiques et écologiques pour le bien être de tous. Nos amis les actionnaires, sachez modérer vos ambitions et attendez, les gains viendront d'eux mêmes petit à petit".
Vous voyez la scène ?
Pas moi.
Lire la suite...


Dynamiser l'innovation en entreprise


Comment dynamiser l'innovation en entreprise ?


Suite de l'article domotique, le frigo-internet

Le premier stade pour dynamiser l'innovation dans l'entreprise : partager les connaissances C'est donc cette imagination fondée sur la mise en relation des connaissances qu'il s'agit de dynamiser.

C'est d'ailleurs à ce niveau qu'interviennent les outils de gestion de la connaissance. Les premières générations d'outils de KM se focalisaient quasi exclusivement sur l'aspect capitalisation, comme s'il s'agissait de ranger la connaissance dans un coffre-fort.
On les oublie.
Aujourd'hui, le changement est amorcé et les outils de partage de la connaissance actuellement en cours de développement pourraient devenir les véritables instruments fondateurs de la coopération étendue…et de l'innovation libérée.

Le second stade : faciliter la veille Et puis, afin de donner un petit coup de pouce au destin et ne pas jouer aux dés avec le hasard de la sélection, on pourrait en profiter pour sortir de leur tour de guet les quelques outils de veille et les soumettre eux aussi aux lois de la démocratisation. Une fois équipé et après une formation ad hoc, il serait à la portée de tout un chacun d'établir des programmes d'études adaptés à ses propres thèmes de réflexion pour se forger une appréciation toute « subjective » des attentes potentielles du marché que l'on souhaite étonner.

Lire la suite...


Domotique : le frigo-internet


L'invention du jour : le frigo-internet


innovationL'autre samedi, j'étais dans un de ces nouveaux lieux de culte que l'on appelle, super, hyper, méga-store, un de ces temples de la consommation où l'inutile se transforme en indispensable, où si ce ne sont les pains, ce sont les cartes de crédits que l'on multiplie.
Recherchant le rayon Hifi (et oui, je suis moi-même pratiquant à mes heures …), je passe devant le secteur « électro-ménager».Grands comme des chambres froides, ils offrent suffisamment de volume pour stocker pizzas, TV-diners, chili con carne surgelés en quantité suffisante, de quoi soutenir un siège de plusieurs semaines. (A l'occasion, les écrivains de polar les utilisent pour stocker un cadavre, de quoi fausser les estimations du légiste…Mais là n'est pas le sujet ).
Me faufilant entre les imposants équipements déballés à la va-comme-je-te-pousse, je tombe nez à nez avec un frigo équipé d'un écran relié à l'Internet. Véridique ! Un écran inclinable avec clavier tactile est directement intégré dans la porte du frigo. A quoi cela peut-il bien servir ?
  • 1 Atteindre sans délai sa boisson gazeuse préférée en plein surf sans quitter l'écran des yeux ?
  • 2 Vérifier en permanence que l'on peut être addicted à l'Internet sans risquer l'inanition ?
  • 3 A rien ?
Personnellement, je vote pour la dernière hypothèse.
« Pour le moment oui. Mais peut-être qu'un jour on saura. En tout cas c'était possible alors on l'a fait ». Voilà ce que pourrait dire le concepteur.
Lire la suite...

L'intelligence collective et la performance individuelle


humour partage des connaissances et performance individuelle

Le monologue

  • Le consultant promet monts et merveilles : Vous verrez ! Avec le portail (de connaissances partagées), vous pourrez accéder à TOUTES les informations de l'entreprise...
  • Le cadre malin qui connaît l'art du double-jeu :BRAVO! (Toutes ?... Enfin sauf celles que je garderai sur mon micro personnel) Se dit-il in petto...

L'information n'est pas un un produit comme un autre

Lorsque je donne une information je ne la perds pas pour autant. Ainsi si je donne une information et que j'en reçois une autre en échange, nous disposons tous deux d'une information supplémentaire, un jeu gagnant-gagnant...
Mouaif ! bon enfin... On en a aussi perdu tous les deux l'exclusivité.
Dans un système où l'on ne reconnaît que la performance individuelle, il y a plutôt intérêt à contrôler les informations que l'on donne tout comme celles que l'on reçoit. En tout cas tant que le management moderne restera fondé sur un principe d'individualisme et de compétition interne voir aussi Le management collaboratif version collabhorratif.

Et pourtant ....
Lire la suite...


Wiki et conduite de projet


Une étude de terrain rondement menée

Rapidité et coopérativité, voilà les nouveaux mots du management d'aujourd'hui. Le Wiki, est-il le nouvel outil de conception pour les projets de demain ?

Qui a dit : les théories scientifiques changent lorsque les scientifiques meurent ?
Je ne me souviens plus.
Mais je me demande si ce n'est pas la même chose pour l'informatique d'entreprise et le management en général.
En 2003 et 2004 je flirtais sur la côte nord pacifique entre Seattle et Vancouver ou j'intervenais en amont sur un projet « innovant » de SCM fortement connoté de KM.
Lors de ma toute première intervention, comme un bon artisan j'étais prêt à déballer mes outils bien affûtés pour lancer l'étude préalable et préparer les questionnaires de besoins utilisateurs.... « Remballe tes clous mon pote me dirent à peu près en ces termes mes collègues du moment. L'étude on l'a déjà dans la boîte, yet in the box » . La boîte ? Elle s'appelle Wiki...


Lire la suite...

Mac Do et call center centre d'appel


Quelle entreprise n'a pas recours aux centres d'appel (call center) ? Même Mac do s´y met....

Drive in et drive thru
Les "drive in", mythiques restaurants, symbole US des fifties , ont pratiquement disparu pour laisser place aux "drive through".
Dans un drive in, vous étiez servi directement dans votre voiture. La minette de service se déplaçait pour prendre la commande, puis fixait un plateau amovible contre la portière afin que vous puissiez consommer sans quitter votre voiture.
Le drive through ou thru pour allez plus vite, est le concept de rationalisation des flux de consommateurs pratiqué par les grandes chaînes de restauration rapide. Pour ceux qui, comme moi, ne fréquentent pas les Mac Do et autres Burger machin, je rappelle succinctement le principe.

Sans quitter votre voiture, vous passez votre commande depuis un poste d'entrée en utilisant le micro prévu à cet effet. Le temps de faire le tour du bâtiment, votre commande est préparée et vous la récupérez et la payez au point de livraison, juste avant de reprendre la route, bien dans l'axe de sortie.
Voilà une bonne rationalisation des flux. Un flux de clients d'un côté qui ne traînent pas trop, un flux de hamburgers de l'autre et le responsable d'établissement qui contrôle les débits et temps de travail à la seconde près depuis son tableau de bord temps réel.

Pourtant, aux yeux de Mr Mac Donald, ce n'est pas encore suffisant.
Entre deux commandes, entre le moment où le premier client, son ordre transmis, redémarre vers le poste de livraison et celui où le client suivant s'avance jusqu'au micro, il s'écoule 10 secondes. Dix précieuses secondes où le préposé, grassement payé (6,75$ soit 5,5 € de l'heure, sans assurance médicale), se tourne les pouces, se décrotte le nez, lit deux trois lignes de son roman, enfin bref ne travaille pas. Multiplié par le nombre d'établissements à l'enseigne, imaginez donc la perte de gains ! 10 secondes + 10 secondes + encore 10 secondes. Pfoouf ... Je n'ose pas compter. Mais, heureusement les consultants spécialistes ont rapidement trouvé la solution : le centre d'appel.


Lire la suite...


Sales cons et salauds en entreprise


Les livres de management à la mode

couverture du livre Paraît que dans l'entreprise il y aurait des cons voire même des salauds ! Véridique !
C'est en tout cas ce que nous expliquent les auteurs de ces deux livres au titre sans détours récemment publiés.
Le premier Objectif zero sale con de Robert Sutton éditions Vuibert et le second Profession salaud de Claude Lussac (pseudo ?) Editions du Palio.

Bon pourquoi pas ?
Cela dit comment fonctionnerait l'organisation sans sales cons et encore moins sans salauds ?
Vous imaginez une entreprise où tout le monde s'entend pour oeuvrer en un sens commun ?
Les planches savonnées seraient ôtée consciencieusement une à une. Tout un chacun serait heureux de partager ses informations les plus jalousement gardées en pensant à la performance globale...
Et pourquoi pas utiliser les outils d'intelligence collective tant qu'on y est !
Vous n'imaginez pas ? Moi non plus !
Le moment serait alors venu de se poser la question de l'utilité de la direction et de réveiller ce rêve, vieux comme l'humanité, d'autogestion.
Mais paraît-il que seuls les ringards y pensent encore. Alors vive les sales cons et les salauds !

couverture du livreObjectif zéro-sale-con
de Robert SUTTON
Pocket
288 pages 7,40 Euros
Lire la suite...


Comment dissocier le bruit de l'information ? Avec bon sens


la décision, les données et le bruit...

Pour prendre une bonne décision, il faut disposer de données propres, précises et validées. Ok. Bien sûr. Nous sommes tous d'accord. Mais est-ce suffisant ? Il n'est peut-être pas inutile de savoir aussi lire et trier les données avant de pouvoir espérer en extraire la substantifique moelle. A ce sujet, une petite pointe de bon sens ne sera pas superflue...
Bruit et données La mise en place de la structure de collecte des données et d'alimentation du système décisionnel est une phase essentielle du projet. Longue et coûteuse, c'est aussi la plus ingrate.

Au cours d'un projet Business Intelligence un poil conséquent, l'équipe de développement achevait de bâtir une première tranche de la structure d'alimentation, fournissant des données *propres* et donc *utilisables* au système global d'aide à la décision. Le coût et la durée de l'opération, conséquents comme il se doit, suggérèrent quelques réflexions de techno-fiction.
Lire la suite...


Boites a idées et ingeniosité collective


Les boîte à idées de nouvelle génération

Pour capter l'ingéniosité collective, passez donc de la boîte à idées à la Bourse d'entreprise

Les boîtes à idées, vous vous souvenez ? Ah bon ? Elles existent encore dans votre entreprise ? On a dû oublier de les décrocher. Pour ceux qui n'en ont jamais vues, les boîtes à idées, en vedette au début des années 90, sont un moyen économique pour recueillir en direct les suggestions de la base.

Comme vous vous en doutez, la direction n'attend pas d'idées révolutionnaires. Il ne s'agit pas de proposer une refonte totale de l'organisation, ou de suggérer de nouveaux produits ou partenariats, chacun à sa place quand même.
En règle générale, seules les améliorations de procédures sont retenues. Quelquefois, une prime encourage l'esprit de participation. Mais entre-nous, parlons franc, les boîtes à idées ne sont qu'un subterfuge de plus pour éviter d'établir une véritable communication dans l'entreprise.
Lire la suite...


F.A.Q management du SI


Questions fréquentes "Management du SI "


Lire la suite...

L'autre performance


Anti-consommation ou décroissance ?

Comment ? Vous ne connaissez pas la Royal Enfield India ?  Il faut réparer cela immédiatement !
Ou comment mieux comprendre la définition de "performance"...

Moi, c'est un fait, j'aime à me balader de l'autre côté de l'atlantique.
Après avoir certifié à l'immigration que je n'avais pas été un nazi dans les années 30 en Allemagne et que je n'étais pas un espion recherché, j'ai retrouvé cette atmosphère si particulière à cette terre de contraste bien loin de l'image Bushienne actuelle. Rita m'attendait à l'aéroport. Elle m'avait réservé une surprise. L'an passé nous avions travaillé ensemble sur un projet, et je venais pour participer à la touche finale : un Big Show de réception comme il se doit. Mais la surprise était ailleurs, dans le garage de sa semi-detached. Elle était là. Une superbe Royal Enfield. Rouge. « Riviera Red ». Rita, anti-consommatrice convaincue s'était enfin détournée des marques régnantes du monde de la moto pour adopter ce remake de vieille anglaise à la « India touch ».
Mais parlons un peu de la Royal Enfield...


Lire la suite...

La face cachée du management


Les méthodes "miracles"

Entre les modèles de management, généralement anglo-saxons, et la réelle pratique sur le terrain, en concret avec les hommes, il y a de la marge !
Sur le papier, les méthodes bien formatées semblent parfaites. Présentées á grands renforts de témoignages tous plus dithyrambiques les uns que les autres, bien bête sera celui qui laissera passer une telle occasion de réussir ! A l'autre extrême, sur le terrain, ces méthodes miracles sont bien loin de tenir les promesses.
Qu'à cela ne tienne ! Il suffit d'attendre la nouvelle méthode, le nouveau couteau suisse du management ! Pas d'erreur possible, ça marche ! D'ailleurs, écoutez les témoignages ... Et ça recommence, inlassablement depuis des années....
Le management, se bercerait-il d'illusions ? C'est en tout cas ce qu'avait déjà démontré avec justesse Jean-Pierre LeGoff dans le très bon ouvrage : les illusions du management : Pour le retour du bon sens . La Découverte


Lire la suite...


Manipuler les indicateurs


Comment choisir les mauvais indicateurs

Quelques news...
De la manipulation des indicateurs,  et aussi le film The Corporation pour mieux comprendre le statut et le rôle de l'entreprise, et pour finir une enquête sur les décideurs...


Effectivement, comme le suggère un lecteur, la question de la manipulation de l'indicateur est une réalité et c'est bien pour cela qu'il est important de toujours connaître le mode de calcul, ne serait-ce que pour repérer les changements intempestifs. Il est aussi "pratique" en tout cas à des fins politiques de ne pas choisir le bon indicateur. Ainsi, par exemple, l'indicateur de mesure du chômage n'est vraisemblablement pas la meilleure mesure du taux d'activité. Etant donné qu'il ne comptabilise que les inscrits, il ne reflète pas la réalité de l'emploi ou plutôt de la pénurie d'emploi d'un pays. Son opposé : le taux d'activité mesurant le taux effectif de personnes en activité par rapport à la population totale est nettement plus parlant, bien qu'il faudrait ensuite le corréler avec les taux de contrats temporaires et de temps partiel toujours en croissance. Il faut aussi pister dans l'entreprise ces indicateurs dévoyés, appuyant la politique mais pas le progrès....
Lire la suite...


A propos de la mesure de la performance


Des indicateurs de performance sans grand intérêt

performance J'ai fait ma petite enquête. Et bien  le contenu des tableaux de bord n'evolu pas terrible, terrible...
Comme le faisait remarquer un commentaire anonyme, on peut effectivement rapprocher le concept de la Royal Enfield de celui de la Ford T transposé en France avec la deux chevaux Citroën. Rappelez-vous, le cahier des charges était quelque chose comme un véhicule qui peut transporter 4 personnes et 50Kg de pommes de terre, capable de rouler à 90 Km/h, facile à entretenir et à réparer et d'un coût abordable. La doche à aussi connu son époque de culte. Mais là il me semble qu'il faut pousser un peu plus avant la reflexion. Nous sommes en 2005 et non dans les années 1930. Je reviendrais de toutes façons sur la question d'une autre forme de performance en tout cas différente du modèle fondé sur l'obscolescence accélérée des produits pour dynamiser les ventes, un modèle de performance où le consommateur n'est que la cible passive des marketteurs. Mais ce n'est pas de cela dont je voulait vous entretenir aujourd'hui.
J'ai fait ma petite enquête et le contenu des tableaux de bord n'evolu pas terrible, terrible....
Lire la suite...

Communautés de pratique et performance


Rencontre avec Cyril Docquin, fondateur de Allquality (www.allquality.org) une communauté de pratique dédié à la qualité.

La tâche du responsable qualité n'est pas toujours aisée.
Précurseur des métiers transversaux de l'entreprise,  sa mission le conduit à intervenir à tous les niveaux, au coeur de  chacune des fonctions.
Dans nos entreprises encore porteuses d'une lourde structure hiérarchique et toujours fortement  cloisonnées, on comprend aisément les difficultés rencontrées au quotidien par cet acteur essentiel.
De surcroît, le métier est encore jeune. Le qualiticien, souvent isolé, ne peut se référer qu'à ses seuls pairs, oeuvrant dans d'autres activités, d'autres types d'organisations.  Pour faciliter ce travail d'échanges et de communication Cyril Docquin a eu la géniale idée de concevoir une « communauté de pratique » gratuite et ouverte à tous :  Allquality.org. 
Propos recueillis par Alain Fernandez

Lire la suite...


Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2016 Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog ««