Management de l'entreprise

Les livres analysés et commentés

A lire : Les livres de management à lire

Bigdata, algorithme, données... et nous alors ?


Modérons un tant soit peu les technophiles bien trop enthousiastes.

algorithme et big dataDepuis déjà quelques années, le Big Data et la course aux algorithmes sont devenus un thème incontournable des médias.

Les plus enthousiastes, adorateurs de la dithyrambe, n'hésitent pas à relayer, sans aucun contrôle ni la moindre retenue déontologique, les jolis contes de fées soigneusement élaborés par ces maîtres du storytelling que sont les responsables marketing et les communicants des sociétés vendeur de solutions et des cabinets prescripteurs.

Sans plonger dans l'excès inverse et basculer de la technophilie à la technophobie, il est toutefois prudent de jeter un oeil de l'autre côté du miroir (aux alouettes ?).

Deux conseils pour mieux aborder ces technologies d'avenir :

  • 1) Ne pas accorder des vertus messianiques aux applications du Big Data
  • 2) Se méfier, et le mot est faible, des conséquences de la généralisation des algorithmes dans la société.
En substance, ce sont ces deux points que développent les trois ouvrages présentés ci-après.


Lire la suite...


Cool Infographics


Données complexes, storytelling et infographie

Le perfologue a lu pour vous : Cool Infographics Effective Communication with Data Visualization and Design de Randy Krum

Cool Infographics *****
La présentation graphique des données est désormais la seule solution pour faire passer le sens. On ne peut plus se contenter d'un enchainement de classiques camemberts entrecoupés de phrases supposément "chocs". La complexité du monde des données impose de raconter une "histoire" et quel est le meilleur outil de storytelling que l'infographie ?

Mais une infographie ne s'improvise pas. Il ne suffit pas d'utiliser un canevas "tout prêt" d'un des très nombreux outils en ligne pour réaliser une infographie digne de ce nom c'est à dire qui transmet un message. Tout est là : composer une belle histoire pour transmettre un message. Ecrire des histoires et donner vie aux données exige un vrai travail de création.

Cool Infographics est un excellent livre pour bien apprendre à réaliser une infographie qui tienne vraiment la route. L'auteur traite à peu près tous les aspects et toutes les situations :
Lire la suite...


Critique du livre : Turn The Ship Around !


L'art et la manière de bâtir une vraie coopération

Le perfologue a lu pour vous : Turn the ship around ! « A True Story of Turning Followers into Leaders » de David Marquet

Turn the ship around ! *****
La critique : Une démarche expliquée pas à pas "d'empowerment" pour une meilleure coopération d'une équipe technique composée de spécialistes en un environnement particulièrement difficile.

La thèse : Un délégation massive du pouvoir de décision est l'unique solution pour piloter efficacement un système complexe en un contexte fortement hiérarchisé à l'origine (en l'occurrence un sous-marin nucléaire de l'US navy, 135 hommes, chacun spécialiste d'un aspect technique).

La forme : une expérience vécue contée phase après phase, suivi d'une explication concrète et des conseils pratiques et méthodiques ( comme des fiches pratiques en quelque sorte). Le livre est bien structuré, les 3 principaux chapitres, Control, Competence & Clarity sont les 3 piliers de la démarche.
Un ouvrage assez court, (236 pages en version kindle), l'auteur sait rester concis, limite les redondances et ne dilue pas inutilement son sujet (comme c'est souvent le cas pour les ouvrages de management US).
Lire la suite...


Social media is bullshit


Pour le marketing, les média sociaux ne servent à rien

Le perfologue a lu pour vous : Social media is bullshit de B.J. Mendelson

social media is bullshit ****
La critique : L'auteur adopte un style « provoc » (comme le titre ne le cache pas), et prend à contrepied la croyance largement répandue aujourd'hui du rôle incontournable des réseaux sociaux pour développer sa campagne marketing.
Pour l'auteur, les promoteurs de cet engouement ne font que ressortir les vieilles recettes pour s'enrichir à nos dépens.
Il ne faut pas perdre de vue que les médias sociaux ne sont que des outils. Ils doivent être étudiés comme tels et selon les besoins propres.

De toute façon, au mieux, seules les marques connues capables de débloquer des sommes conséquentes (tout comme les « peoples » qui construisent le « buzz ») ont quelques chances de rentabiliser les campagnes marketing sur les réseaux sociaux. Tous les autres perdent leur temps et leur argent.
Lire la suite...


24/7: Late Capitalism and the Ends of Sleep


Rester en alerte 7 jours sur 7, 24 heures sur 24

Le perfologue a lu pour vous : 24/7: Late Capitalism and the Ends of Sleep de Jonathan Crary

*****
La critique : un excellent ouvrage qui, en substance, dénonce la quasi victoire du « capitalisme » sur notre temps de sommeil. Le titre exprime bien le propos : que nous soyons toujours plus disponible au service de la machine commerciale, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7 pour produire ou consommer. C'est d'ailleurs là, d'après l'auteur en tout cas, le principal intérêt des technologies de la communication et du numérique : nous transformer en producteurs-consommateurs à temps complet.

L'auteur développe son raisonnement en 4 chapitres courts et bien articulés.

Il dénonce ainsi la logique de « changement permanent » dans laquelle nous sommes tous aujourd'hui plongés, toujours en phase d'apprentissage d’un nouvel outil, d'une nouvelle appli; nous consacrons la majeure partie de notre temps disponible aux questions « opérationnelles », et il nous reste guère de temps pour prendre un peu de recul, s'accorder des instants de rêverie et réfléchir à des thèmes plus profonds…

Toujours selon l'auteur, les technologies et le numérique contribuent quelque part à briser les liens sociaux naturels (voilà un sujet polémique s'il en est), ce qui facilite la surveillance et le contrôle (en référence à Foucault) que ce soient aux fins commerciales ou politiques (et ce ne sont pas les révélations de Snowden qui le contrediront).

À mon avis, ce livre est un bon contrepied pour modérer le discours des « techno-idolâtres » occultant encore aujourd'hui toutes les formes de réaction pour une réorientation des technologies au service des utilisateurs/citoyens. Il ne s'agit pas non plus d'un livre réactionnaire, le propos est construit et ce sont plutôt les dérives non démocratiques que dénonce l'auteur.
À rapprocher de Sherry Turkle (Alone Together) et de Evgeny Morozov (Pour tout résoudre cliquez ici - l'aberration du solutionnisme technologique).


24/7:
Late Capitalism and the Ends of Sleep

Jonathan Crary
Verso
144 pages 10,70 Euros

À juste titre, ce livre a rapidement été traduit en français :


24/7:
Le capitalisme à l'assaut du sommeil

Jonathan CRARY
Grégoire CHAMAYOU
Zones
144 pages 15 Euros
Libraires en ligne

www.amazon.fr

Voir aussi un complément (travaille 6 Consomme !) de ce livre publié sur ce site...
Lire la suite...


Travaille ! Consomme ! Et surtout Ecrase-toi!


... Cela fera de toi un bon citoyen !

Travailler le dimanche, le soir, augmenter la durée du travail hebdomadaire, réduire le nombre de jours de congés et supprimer les ponts…
Bref, travailler plus. Toujours plus. C'est là l'unique mot d'ordre de notre époque.
Le travail À entendre ceux qui détiennent l'autorité de parole dans les médias, ce serait la solution miracle à tous nos maux, Nous allons ainsi résoudre les questions du chômage de masse, de la compétitivité (c'est quoi au fait ?) et de la croissance atone, n'en doutez pas...

Et quand on ne travaille pas, que fait-on ? On dort, on flâne, on bouquine, on se repose ?
Que nenni !
On consomme !
Les boutiques en ligne sont ouvertes 24 heures sur 24. D'ailleurs, les vacances bien méritées sont aussi des instants de consommation, on voyage, on accumule des miles, bref on dépense.

Pas question de passer du temps à paresser, à rêver, à bailler aux corneilles. Le farniente (fare niente, ne rien faire), c'est-à-dire, ni produire ni consommer, est devenu le nouveau péché capital selon les tables de la loi de la société actuelle définitivement soumise aux règles des marchés mondialisés.
Lire la suite...


Le bon entrepreneur sait gérer son énergie


«Comme j'ai envie de vivre longtemps de ma nouvelle activité, j'organise mes journées à mon goût"

L'énergie est une ressource bien particulière,
Les travaux fastidieux l’épuisent rapidement,
Les tâches les plus intéressantes la régénèrent,
Les astucieux s'organisent intelligemment.

Apprenez à déléguer...

Le projet Business Plan

L'énergie n'est pas une ressource comme les autres. Les tâches les plus passionnantes agissent comme un régénérateur permanent, tandis que les travaux les plus ennuyeux épuisent les réserves en un temps record.

Il est prudent d'identifier les tâches les plus fastidieuses, et de s'arranger pour les traiter à un moment plus opportun dans la journée ou dans la semaine.(...)

(...)(1) Il est évident qu'après plusieurs heures d'abnégation consacrées à des travaux fastidieux, on n'aspire plus qu'à une seule chose : se détendre.
Lire la suite...


L'entrepreneur, ses besoins en fonds et ... son banquier !


Vive l'autofinancement !

« Maintenant que je suis entrepreneur indépendant, j'ai compris qu'un business model ne doit pas se transformer en une quête sans fin de fonds"

Pour votre business model rien ne vaut l'autofinancement...

Courir après les banques, son projet sous le bras,
Pour trouver de l'argent afin de le mettre bas,
Cette quête n'en finit pas, elle épuise l'énergie,
Pourquoi ne pas lancer une nouvelle stratégie ?

Les banquiers sont prudents...

L'entrepreneur et son banquier

...Ils ne prennent aucun risque, soyez-en assuré !

La recherche du financement de son projet peut rapidement tourner au parcours du combattant tant les investisseurs sont d'une nature rétive. L'entrepreneur est optimiste. Pour lui, la réussite du projet ne fait aucun doute.

L'investisseur voit l'affaire proposée sous un autre angle. Il cherche à réaliser le meilleur investissement sans être contraint de prendre des risques. Il sait pertinemment qu'un grand nombre d'entreprises fraîchement créées ne parviennent jamais à décoller. Lorsque l'on lui cite l'expression pertes et profits, il élimine le premier terme pertes et ne conserve que le second profits. (...)(1)

N’hésitez pas à explorer les voies de l’autofinancement en démarrant à frais réduits et en limitant au maximum les investissements. Une fois la vitesse de croisière atteinte, il sera temps de réinvestir les premiers bénéfices pour assurer le développement en totale liberté. C’est bien pour être indépendant que l'on s’engage dans l'aventure de la création d'entreprise en solo.
Lire la suite...


Le business plan n'est pas le projet


« Maintenant que je suis entrepreneur indépendant, j’ai compris qu'il ne fallait pas passer trop de temps sur le business plan et se lancer à l'eau sans tarder..."

Pourquoi passer du temps sur le business plan,
Au risque de se sentir décrédibilisé,
Ce n’est là qu'un projet qu’il faut concrétiser,
Autant s'y consacrer sans attendre plus longtemps.

Laissez le business plan et passez à l'action !

Le projet Business Plan

La réalisation du business plan est un exercice riche d’intérêt. Son exécution impose en effet une mise à plat du projet afin d’en évaluer les potentialités et d’en estimer la faisabilité selon le budget imparti...

Bon, avec une certaine marge d'erreur, il est vrai. Cette marge d'erreur sera d'ailleurs d'autant plus importante que l'entrepreneur aura préféré éviter d'étudier les scénarios catastrophes.

C'est en effet du côté de l'étude des risques que pèchent la grande majorité des business plans. (...)(1)
Il ne faut jamais perdre de vue que le business plan n'est qu'un plan de plus sur la comète. Les partenaires aiment le concret. Il est donc urgent de ne pas perdre trop de temps et de se jeter à l'eau sans tarder...

Le Business Plan et la banque
Astuce nª25

(1) Ce texte partiel et ces deux illustrations sont extraits du livre "44 astuces pour démarrer votre Business" publié aux Editions Eyrolles ©


Lire la suite...


Plan B = salariat Vs Plan A = Monter sa boîte


« La vie devient une chose délicieuse aussitôt qu'on décide de ne plus la prendre au sérieux » Henri de Montherlant.

Lancez votre « plan A » : entreprenez en solo !

entreprendre, le plan A S'investir corps et âme dans une entreprise, se contraindre â exécuter des tâches qui ne vous intéressent pas toujours, et espérer en vain que votre compétence soit enfin reconnue : est-ce réellement ainsi que vous aviez envisagé votre carrière professionnelle ?

Et si ce mode de vie était en fait votre « plan B » ?

Comme la plupart des salariés, vous n'avez pas vraiment choisi. Vous vous êtes engagé dans le monde de l'entreprise, sans trop réfléchir aux exigences inhérentes â ce statut, avec l'espoir de construire une carrière solide et durable.

Il y a quelques années, c'était encore possible. Mais depuis que nous vivons dans un monde de concurrence exacerbée, les règles ont changé. Hormis quelques rares privilégiés, il est devenu extrêmement difficile de réaliser un projet de vie professionnelle tout en conservant un statut de salarié.

Le salariat n'est donc plus la solution.

Mais pas d'inquiétude. Il n'est jamais trop tard pour prendre les bonnes décisions. Si vous souhaitez exercer un métier que vous aimez et le pratiquer comme vous jugez bon de le faire, c'est-â-dire avec le professionnalisme adéquat et sans contrainte inutile, il n'est que temps d'entreprendre en indépendant et de lancer votre « plan A ». C'est ainsi que vous révélerez vos talents et que vous exploiterez au mieux vos qualités pour bâtir une carrière conforme â vos aspirations.

Vivre de ses passions et conjuguer plaisir et travail, n'est-ce pas lâ une ambition bien légitime ?


Lire la suite...


Manager un projet, une question de bon sens


Le facteur humain est la clé du projet

"Faire preuve de bon sens, en substance, c'est prendre conscience que le facteur humain fait toute la différence. C'est bien là le principal reproche que l'on peut faire aux modes de conduite de projet traditionnels. Ils sont trop instrumentalisés, et le facteur humain a été oublié. Seuls le choix de la méthode, l'exécution des procédures et le suivi des temps et des dépenses sont considérés comme dignes d'intérêt.

Des instruments de production...

Les femmes et les hommes ne sont perçus qu'en terme de compétences, c'est-à-dire comme des instruments de production. Pourtant, il n'est guère besoin de se livrer à de longues explications pour prendre conscience que l'humain est présent dans toutes les phases du processus. Ce sont bien des hommes qui décident de la portée et de l'enveloppe budgétaire du projet, ce sont encore des hommes qui le réalisent, et ce sont toujours des hommes qui utiliseront au final le système, une fois celui-ci déployé.

Mais qui prend les décisions ?

Toutes les décisions sont prises par des femmes et des hommes dont la rationalité est influencée par leurs sensations, leurs émotions et leurs ambitions. Comment espérer réussir un projet d'entreprise si l'on prend un soin méticuleux à le déshumaniser sous une couche d'instruments formalisés ?
Lire la suite...

Chef de projet, le management humain


Cours en ligne : Le chef de projet efficace pratique un management humain

Formation chef de projetJ'ai mis en ligne, sur youtube, deux vidéos de formation au métier de chef de projet, gratuites et en libre accès (soit 4 vidéos-formations au total).
La première présente les indispensables compétences pour assurer sa fonction dans les meilleures conditions. La seconde renforce l'importance d'assurer un management humain. Le manager de projet efficace sait pertinemment qu'il doit pratiquer un style de management privilégiant les relations entre tous les acteurs du projet, directs et indirects. C'est bien la seule façon d'accéder à une certaine forme d'intelligence créative et collective pour résoudre l'équation de la complexité.
Lire la suite...

Le chef de projet pratique un management humain


La cinquième édition de ce livre de référence du management des projets d'entreprise est disponible en librairie dès aujourd'hui.

Manager les projets complexes de l'entreprise

Le chef de projet efficace Le rôle du manager de projet, que l'on appelle encore "chef" en référence aux temps passés, a radicalement changé au cours de cette dernière décennie. Les projets d'entreprise sont bien souvent complexes, quand ils ne sont pas critiques de surcroît. Il est bien évident que ce n'est pas par la seule maîtrise des méthodes de la profession aussi pertinentes soient-elles que l'on parviendra à conduire les projets actuels en parfait accord avec l'ensemble des parties prenantes.

Un projet d'entreprise est au coeur de multiples intérêt divergents. C'est là une des composantes majeures de la complexité. Ce n'est pas la seule. La construction d'une équipe composés de spécialistes d'horizons différents aux ambitions bien spécifiques, réunis uniquement pour l'occasion, est aussi une composante de la complexité.

L'originalité du projet, il n'a encore jamais été réalisé et ne le sera jamais plus est encore une composante de la complexité. L'importance stratégique du projet attendue par les parties prenantes alors que l'équipe n'a eu droit qu'a un très vague briefing sur la stratégie poursuivie est aussi un facteur de la complexité. Il faudra deviner les finalités réelles. N'oublions pas non plus les difficultés à mettre en oeuvre des technologies encore jeunes et mal maîtrisées. Chacun confirmera et complètera cette liste de sa propre expérience professionnelle, n'en doutons pas.

Orienté "bonnes pratiques", ce livre met en évidence les 12 points d'inflexion où le chef de projet doit redoubler d'attention et mettre en alerte son bon sens.

Cette nouvelle édition développe les 7 compétences indispensables pour assurer un management humain et résoudre l'équation de la complexité.


Lire la suite...


Astuces de "Pro" pour Démarrer son Business


Un livre de terrain pour vous assister dans votre processus de création d'entreprise.

Pour le créateur averti et lucide...

Le créateur prend des risques, de vrais risques, et il le sait. C'est à ce lecteur averti et lucide que s'adresse ce livre. Bien ancrée dans la réalité du quotidien du créateur, ses enthousiasmes et ses craintes, cette étude s'appuie sur une collecte minutieuse auprès de bon nombre d'entrepreneurs chevronnés pour vous offrir les meilleures astuces pour démarrer le business qui vous convient, et le conduire vers une rentabilité durable.

Dans 44 astuces pour démarrer votre business, publié aux éditions Eyrolles, Alain Fernandez délivre de précieux conseils à ceux qui désirent se lancer dans l'entrepreneuriat.
L'Express (Entreprise)
Lire la suite et les bonnes feuilles sur le site de l'Express


Lire la suite...


Livre création d'entreprise


Un nouveau guide pratique pour les créateurs d'entreprise et tous ceux qui sont titillés par l'envie de franchir le pas.

Le livre "44 Astuces pour Démarrer votre Business" publié par les Editions Eyrolles. est disponible en librairie.

Je travaille sur ce bouquin depuis déjà plusieurs mois. J'ai en effet pris le temps qu'il fallait pour recueillir, structurer et mettre en forme les meilleures techniques (à mon sens) des entrepreneurs chevronnés. Ceci afin de vous assurer, vous, dont l'envie de vous lancer vous démange, un bon démarrage, bien positionné sur les rails d'un développement rentable et durable.
Pour le fond, ce n'est que du vécu, du terrain, du pragmatisme.
Pour la forme, le style est direct, sans concession. Chaque astuce est illustrée d'une vignette comique (enfin moi je trouve...) et d'un résumé mnémotechnique.
Les astuces les plus délicates, 17 au total, sont accompagnées d'un témoignage vécu afin de mieux ancrer le propos dans la réalité du quotidien du créateur d'entreprise (qui, entre-nous, n'a pas grand chose à voir avec les mythes et les contes que nous ressassent les médias populaires. Faut dire aussi qu'ils n'y connaissent pas grand chose...)
Lire la suite...

Le projet Business Intelligence centré tableau de bord


La V6 est sortie !

La nouvelle édition des nouveaux tableaux de bord des managers est disponible en librairie dès aujourd'hui. Cette 6ème édition a été entièrement refondue et remise à jour. Elle profite en effet des retour d'expériences de l'utilisation de la méthode Gimsi sur le terrain pour différents secteurs d'applications, dans le privé comme dans le public, dans l'industrie comme dans les services, en France comme à l'étranger. Pour mémoire, la méthode Gimsi, décrit en 10 étapes le processus de conduite d'un projet Business intelligence centré sur les besoins précis des décideurs.


Lire la suite...


Construire le tableau de bord avec Excel


Dernière édition de l'essentiel du tableau de bord

La dernière livraison de l'Essentiel du tableau de bord est disponible en librairie. Cette 4ème édition est complétée et entièrement remise à jour. Je profite en effet des retours lecteurs des publications précédentes pour affiner cette étude afin qu'elle soit toujours en phase avec les attentes des managers de terrain.
Cette nouvelle édition présente deux nouveautés, l'une concernant le fond et l'autre la forme :
  • Le fond : Chacune des étapes de la démarche est associée à une page du chapitre dédié de ce site:www.piloter.org/excel/. Ainsi, soit en flashant le QRcode à la fin de chacun des chapitres depuis votre smartphone ou votre tablette, soit en saisissant le lien raccourci http://tb2.eu/e dans le navigateur de votre PC, vous accédez directement à la page correspondante où vous trouverez les compléments de dernière minute mais aussi une bibliographie et des liens complémentaires pour approfondir le sujet traité si le besoin se faisait sentir.
  • La forme : L'équipe éditoriale a refondu entièrement l'ouvrage et a adopté une maquette bicolore particulièrement soignée, plus claire et plus aérée. Le résultat est bluffant ! Le livre est d'une lecture encore plus aisée.
    Lire la suite...

    Pourquoi entreprendre en indépendant ?


    Le 1er temps de la démarche, le constat

    Pour bien piloter son projet de vie professionnelle, il vaut mieux ne pas trop tarder à se poser les bonnes questions, à étudier sa propre situation actuelle, à réfléchir à ses ambitions et à préparer son plan d'action. Bref il n'y a pas de temps à perdre pour prendre au sérieux son déroulement de carrière !

    Business model pour entrepreneur Le gain n'est pas la seule motivation au travail, chacun cherche aussi à se réaliser personnellement. Il est pourtant devenu difficile, voire impossible d'accomplir cette légitime ambition au sein même d'une entreprise. La pression des objectifs imposés unilatéralement par la direction, la course à la performance étendue à toutes les strates de la hiérarchie et la compétition interne généralisée mettent à mal les projets de carrière les mieux préparés. Il ne reste plus qu'une seule solution viable : entreprendre en indépendant....

    Lire la suite...


    Piloter sa carrière à son gré


    Envie de conduire une carrière conforme à ses ambitions ?

    Suite du billet : Course à la performance, je ne suis pas coupable !

    Piloter sa carrière Il n'y a guère besoin de déployer de grands efforts pour comprendre qu'il existe des individus qui ne se sentent pas prêts à se mouler corps et âme dans un tel système. L'erreur pour ces derniers serait d'accepter le procès en culpabilité et de se livrer à une séance d'autoflagellation. Plutôt que d'entreprendre un travail introspectif afin de mieux comprendre le type de faute commise, il sera hautement préférable de profiter de l'énergie latente de son capital de résistance pour entreprendre enfin à son profit, et laisser s'exprimer sa singularité. Il serait regrettable de laisser ce capital en friche. Les regrets se transformeraient alors en amertume, puis en rancoeur, et enfin en frustration. Le sentiment d'injustice viendra ensuite s'ajouter aux regrets, un état d'esprit négatif dont il n?est pas aisé de s'extraire...

    Lire la suite...


    Course à la performance, je ne suis pas coupable !


    Vous ne suivez pas le rythme imposé ? Surtout ne culpabilisez-pas ! C'est quelque part le but recherché...

    Nous ne sommes pas naturellement doués pour survivre en environnement hostile...

    Culpabilité performance entreprise Un spécialiste de la stratégie saura vous convaincre de la nécessité d'adapter les entreprises aux nouvelles règles commerciales imposées par les marchés désormais mondialisés. Qu'il s'agisse d'un groupe international ou d'une PME, l'entreprise n'a guère d'autre choix que de réformer au plus vite ses structures afin de devenir compétitive si elle ne souhaite pas disparaître à moyen terme. La compétitivité se gagne en recherchant les gains de performance dans les moindres recoins de l'entreprise. Et c'est en développant la flexibilité absolue qu'elle sera armée pour mieux affronter un monde changeant et imprévisible.

    Voilà pour le discours du consultant. Si l'on adopte à présent le point de vue des salariés, cette démonstration n'est rien d'autre que la mise en équation des femmes et des hommes de l'entreprise. Les salariés sont désormais contraints de reléguer leurs propres valeurs aux oubliettes et de mettre leurs ambitions entre parenthèses...
    ©Groupe Eyrolles

    Ce texte est le début du deuxième chapitre du livre "À son compte" publié aux éditions Eyrolles
    Lire la suite...


    Pourquoi travaillons-nous ?


    Je bosse, tu bosses, il bosse...

    Business model pour entrepreneur Hormis une poignée de privilégiés, nous vivons tous très majoritairement de notre seule force de travail. Gagner sa vie du mieux possible est donc bien entendu le principal objectif qui nous pousse hors du lit tous les matins. Mais ce n'est pas le seul.
    Si on se donne la peine de s'accorder quelques instants pour réfléchir sur soi, et uniquement sur soi en une manière d'introspection, nous prenons tous rapidement conscience de l'importance du besoin profond de se réaliser.
    La force de cette ambition est d'ailleurs largement partagée dans la société. Il suffit, lors d?un échange à bâtons rompus avec quelques proches, de mettre à profit l'un de ces rares instants où l'on se sent mutuellement prêt à entrebâiller la grille de son jardin secret et à partager quelques confidences, pour constater que nous aspirons à peu près tous aux mêmes espoirs de réalisation personnelle.
    Quelle que soit sa situation actuelle, chacun souhaite au fond de lui-même se construire dans le respect de ses propres ambitions. Le montant en bas de la fiche de paye n?est pas la seule motivation pour exercer une activité...

    Lire la suite...

    Donner du sens à son projet professionnel


    Une carrière, ça se construit !

    Business model pour entrepreneur Lors des mouvements sociaux de l'automne 2010 en protestation contre la réforme des régimes de retraite, de nombreux lycéens ont pris part aux manifestations et organisé de multiples grèves. Interrogé par un journaliste de France Inter, un jeune élève de terminale expliquait à peu près en ces termes les raisons de son mécontentement :
    «- Quand on est jeune, on doit étudier sans cesse pour réussir les examens et passer les concours. C'est le seul moyen de trouver un travail. Ensuite, durant notre vie professionnelle, on ne prend même pas le temps de souffler pour être sûr d'atteindre les objectifs et de grimper les échelons. La retraite, c'est bien le seul moment où l'on peut profiter de la vie et on est en train de nous l'enlever ! »
    Le propos a dû en faire sourire plus d'un.
    «- Mais non, c'est maintenant qu'il faut vivre ! »
    Nous sommes nombreux, j'imagine, à nous être adressés à notre récepteur radio pour lui délivrer ce conseil de bon sens. Pourtant, ce témoignage dénonce bien quelque part l'existence d'un vrai mal de vivre, d'une impossibilité à se réaliser. Sans trop abuser du fictionnel, on peut aisément imaginer que ce jeune n'est guère différent des dizaines de milliers d'autres lycéens de son âge, poussés aux études « utiles » par des parents inquiets, des parents qui eux-mêmes vivent des temps difficiles, et voient chaque jour les portes de l'accès à l'emploi salarié se fermer les unes après les autres. Seuls les grands-parents semblent échapper au marasme ambiant...

    Lire la suite...

    L'empire de l'illusion ou le triomphe du spectacle


    Le perfologue a lu pour vous : L'empire de l'illusion, la mort de la culture et le triomphe du spectacle. de Chris Hedges (Lux 2012)

    L'empire de l'illusion L'auteur, Chris Hedges, journaliste déjà récompensé par le prestigieux prix Pulitzer, brosse un portrait sans concession d'une Amérique en totale déconfiture, où la démocratie a été insidieusement remplacée par les injustices du capitalisme débridée.
    Dans un marché libéré et dérégulé, les murs qui protégeaient le pays et les citoyens ont été en bien peu de temps mis à terre par les tenants des grandes entreprises et leurs représentants (lobbies, politiques, presses, mass média).
    Pour manipuler le citoyen afin qu'il se contente de n'être qu'un consommateur, il suffit d'entretenir l'illusion et d'agiter des marionnettes (comme les jeux débilitants et la télé réalité), de traiter en priorité les informations les plus superficielles (comme les résultats sportifs, les coucheries et fausses rumeurs concernant les vedettes et politiques), et de cultiver les héros qu'ils soient champions de catch ou grands patrons...
    Pour appuyer son étude, Chris Hedges se réfère à l'allégorie de la caverne de Platon (Wikipedia), où des hommes enfermés dans une caverne vivent dans une illusion et refusent de voir la réalité en face.
    Lire la suite...


    Comment se mettre à son compte


    Pour se lancer : le dossier à télécharger...

    se mettre à son compte Le dossier du livre "À son compte" est en ligne. Vous pouvez le télécharger directement en cliquant juste sur l'image à gauche ou sur ce lien.
    De nouveaux PDF seront en ligne sur la page dédiée : Les dossiers pdf de l'entrepreneur, à très court terme, dans le courant de cette semaine et la semaine prochaine.
    Le livre "À son compte" s'adresse essentiellement à tous les salariés qui sentent bien que leur carrière en entreprise n'évoluera plus. Ils seraient bien tentés de voler de leur propres ailes afin de reprendre en mains leur projet professionnel.
    Mais comment faire ?
    Comment passer de la simple envie à sa concrétisation et bâtir une activité durablement rentable et enrichissante dans tous les sens du terme ? C'est là l'objet de se livre.

    On peut choisir de s'installer comme conseil indépendant et faire profiter de son expérience les entreprises de son secteur, être tenté par une rupture totale avec son ancien métier et laisser s'exprimer ses passions secrètes, ou encore découvrir une activité qui sera riche en satisfactions. Dans ce livre, on suivra de près le parcours de Claire, Clémentine, Marc, Victor et Lea qui ont pris la peine de soigneusement choisir une activité rentable et conforme à leur goût. En effet, un business model durablement viable ne se bâtit pas uniquement sur une envie.
    Lire la suite...


    Les 12 facteurs de réussite de l'entreprise indépendante


    Qu'est-ce que la réussite ?

    Le principe critique n'est autre que de bouger vos fesses et de faire quelque chose. Beaucoup de personnes ont des idées, mais bien peu décident d'en faire quelque chose sans tarder, pas la semaine prochaine, aujourd'hui même. Le véritable entrepreneur est un homme d'action, ce n'est pas un rêveur...Nolan Bushnell, fondateur d'Atari et d'une vingtaine d'autres entreprises
    Pour réaliser les livres :
    - "À son compte, le guide pratique pour passer de salarié à entrepreneur" et
    - "44 astuces pour démarrer votre business", tous deux publiés aux Editions Eyrolles, j'ai suivi dans la durée plusieurs créateurs d'entreprise et j'ai aussi questionné de nombreux entrepreneurs afin d'identifier les paramètres les plus saillants qui leurs ont permis d'accéder à ce que l'on peut appeler "une réussite durable".
    Une mise au point avant de commencer : "Réussir", ce n'est pas accumuler des montagnes de lingots. On peut dire que l'on a réussi lorsque l'on ne rechigne pas à se lever le lundi matin et que l'on n'attend pas impatient que le vendredi arrive. Au contraire, on est pleinement heureux d'exécuter les tâches de son métier, de répondre aux besoins de ses clients et d'échanger avec ses partenaires.
    On peut aussi dire que l'on a réussi lorsque l'on a l'impression de construire "quelque chose" de satisfaisant pour soi et pour ses proches. Dans tous les cas, en aucune manière on envisage de changer sa situation actuelle si ce n'est pour continuer à progresser dans la même direction.
    Lire la suite...

    Commençons par les solutions


    Coaching, les problèmes ou les solutions ?

    Le perfologue a lu pour vous : Le Coaching Centré sur la Solution de Hélène Blanchard (InterEditions )

    Le coaching centré sur la solution de Hélène BlanchardIl n'y a pas de problème, il n'y a que des solutions. L'esprit de l'homme invente ensuite le problème.
    Cette citation d'André Gide, placée en exergue de l'ouvrage, résume assez bien l'approche adoptée par Hélène Blanchard pour cette étude.

    La recherche de la cause d'une difficulté ou d'un mal être n'est pas la meilleure technique pour accéder à un mieux vivre. La solution du problème n'est pas nécessairement inscrite dans le passé, et elle n'est pas non plus une composante de la cause.

    Cet effort d'investigation à rebours n'est d'ailleurs pas exempt d'effets pervers. Il contraint à revivre des moments difficiles avec toutes les conséquences que l'on imagine sans pour autant apporter d'éléments pour solutionner le problème présent.
    Lire la suite...


    Booster l'intelligence collective


    Booster l'intelligence collective, couverture du livre Le perfologue a lu pour vous : Booster l'intelligence collective de Olivier D'Herbemont (Armand Colin 2012)

    De la complexité des projets

    L'accroissement de la complexité des projets est quelque part la caractéristique la plus saillante de notre époque, vue en tout cas sous un angle professionnel.

    C'est par ce juste constat que l'auteur introduit son étude publiée aux éditions Armand Colin. La taille des projets est en effet en continuelle augmentation.

    La concurrence toujours plus aiguë accroît la pression et impose une accélération de tous les cycles. Le développement technologique continu accentue la dépendance technique de tous les acteurs.
    Lire la suite...


    Business model


    Business Model Generation

    Le perfologue a lu pour vous l'ouvrage de Alexander Osterwalder et Yves Pigneur (Pearson 2011)

    Business Model Generation, couverture du livre
    Cet ouvrage est un guide pratique pour bâtir un business model original. La méthode proposée est particulièrement bien structurée. Le livre est d'ailleurs lui-même original de par sa forme, en tout cas, comparativement aux publications habituelles de la catégorie ouvrage de management et d'entrepreunariat. Les auteurs ont en effet travaillé le côté pictural pour mieux faire passer le message dans une logique purement didactique.
    Bref, ce livre est un bel objet et c'est aussi un Best-Seller.

    Postulat de départ : un Business Model innovant est simple à présenter et facile à comprendre. "Nous avons besoin d'un concept de Business Model que tout le monde comprenne, un modèle qui facilite la description et la discussion."

    Le livre est ainsi structuré :

    1. Cadre de travail (Canvas)
      Les outils pour la description, l'analyse et la conception du Business Model
    2. Modèles (Patterns)
      Les modèles de Business Model en se référent aux penseurs leaders de la stratégie commerciale
    3. Design
      Les techniques pour vous aider concevoir le Business Model
      Le processus générique de conception du Business Model innovant
    4. Stratégie
      Réinterpréter la stratégie sous l'angle de vue du Business Model
      • Processus (Process)
      • Perspectives (Outlook)
      • Epilogue (Afterword)

    Lire la suite...

    Le Coaching Bref, Faire réussir les acteurs clés de l'entreprise


    Coaching, les interventions rapides

    Le perfologue a lu pour vous : Faire réussir les acteurs clés de l'entreprise - 2e éd. - avec les interventions brèves coordonné par Grégory Le Roy (interEditions 2012)

    Le Coaching Bref, couverture du livre Le coaching est un travail d'accompagnement dans la durée d'un décideur individuel ou d'un groupe. C'est ainsi que l'on définit habituellement cette démarche d'amélioration personnelle et professionnelle accompagnée.
    Pourtant, selon l'étude conduite et coordonnée par Grégory Le Roy et publiée aux éditions Interédition sous le titre "Faire réussir les acteurs clés de l'entreprise avec les interventions brèves", il est tout à fait concevable de procéder à de brèves opérations de coaching bien ciblées et très ponctuelles. Les objectifs soigneusement définis au préalable sont atteints en un nombre très limité de séances, et les résultats sont effectivement concrets et mesurables, comme il se doit pour une opération de coaching.
    La technique du coaching bref est, en tout cas, tout à fait en phase avec les attentes des entreprises qui souhaitent des résultats rapides tout en limitant les investissements. Maîtrise budgétaire et réactivité obligent.
    Lire la suite...


    Choisir la paix et pas le conflit


    Le perfologue a lu pour vous : Choisir la paix de Christine Marsan (InterEditions )

    choisir la paix, couverture du livreLa culture de la violence est un frein à l'épanouissement personnel
    De part notre culture commune, nous avons à peu près tous été éduqués selon un mode de pensée où le conflit est habituellement présenté comme une inéluctable composante de la vie sociale. La violence est dans la nature humaine nous dit-on et le conflit existe pour toutes les formes de relations sociales.
    Mais faut-il pour autant se résigner ?
    Ce n'est en tout cas pas la thèse que défend Christine Marsan avec ce nouvel ouvrage "Choisir la paix" publié aux éditions Interéditions, groupe Dunod. Il est en effet impossible d'espérer bâtir quoi que ce soi sans établir au préalable un climat relationnel apaisé. L'adversité vécue au quotidien mine notre vie et tue dans l'oeuf toutes les ambitions d'épanouissement.
    Lire la suite...


    Les erreurs créatives, l'ouvrage explicatif


    Le processus d'innovation expliqué

    Dans son ouvrage, « Little Bets, How Breakthrough Ideas Emerge From Small Discoveries », Peter Sims nous démontre, exemples à l'appui, que toutes les grandes innovations de rupture ne sont en fait que le produit de la longue succession d'une multitude de petits paris.

    - Et si on essayait cela ?
    - Banco !
    - Ça ne marche pas !
    - Reprenons le problème et essayons autre chose
    - Tout de suite !

    Ceux qui ont la graine de l'innovation, et chacun d'entre nous peut la développer, n'hésitent pas à mettre rapidement en expérimentation des idées imparfaites, et à placer en conditions réelles des prototypes loin d'être totalement validés. Dans l'esprit des innovateurs, les échecs ne sont pas considérés comme des fautes. Ils servent à mieux comprendre le contexte et permettent ainsi une réorientation, un meilleur ciblage, ou sont à l'origine d'une meilleure idée à tester.
    Lire la suite...


    Critique du livre How de Dov Seidman


    Revenir à la question du Comment travaillons nous

    Le perfologue a lu pour vous : HOW de Dov Seidman (Dunod 2011)
    Dans un monde hyperconnecté et hypertransparent tel le notre aujourd'hui, il n'est guère concevable d'envisager une quelconque réussite durable sans une profonde réforme des modes de pensées économiques et managériaux.

    Les problèmes sont bien trop complexes pour être résolus en persistant à conserver les principes de l'entreprise du XXème siècle.
    Fondées sur le modèle de la forteresse, les entreprises n'ont foi que dans l'individualisme et la continuelle compétition. Ceux qui gagnent aujourd'hui et gagneront demain ont déjà révisé en profondeur leur éthique. Ils se posent clairement la question du comment Non pas le « comment faire » qui succède au « quoi faire ». Avec ce type de raisonnement, nous resterions dans le schéma classique. Il s'agit là du « comment se comporter » Quelle est la meilleure manière de se comporter vis à vis de ses clients, de ses employés de ses partenaires ou de ses concurrents ?
    Lire la suite...


    Bibliographie du management


    La short list bibliographique du manager averti

    Les livres à lire pour exercer efficacement son métier de manager
    Tous les livres présentés ici sont cités dans le texte : définition du management

    Tu seras un chef : Le management dans l'entreprise
    de Gérard Layole
    Éditions : Les Empêcheurs de penser en rond

    "Adoptant la forme du guide pour futur manager, ce livre dénonce, en manière de pamphlet, le coté machiavélique et donc manipulateur du management en pratique."

    www.amazon.fr


    Cultivez votre charisme. Comment développer votre pouvoir de conviction.
    de Chilina Hills
    Éditions Eyrolles


    Lire la suite...


    Eloge de l'artisanat


    Critique du ivre Ce que sait la main

    Le Perfologue vous conseille :Ce que sait la main La culture de l'artisanat de Richard Sennett publié aux éditions Albin Michel.

    D'entrée de jeu, apportant la contradiction à Hannah Arendt, son ancien professeur, Richard Sennett expose le coeur de sa démonstration.

    Il n'existe pas deux mondes bien distincts isolant ceux qui "font" de ceux qui "pensent", ceux qui conçoivent dans les bureaux d'études de ceux qui fabriquent au fond de l'atelier. La conception est indissociable de la réalisation.

    Tous les systèmes cherchant à séparer la conception de la réalisation sont voués à l'échec (l'industrie en général notamment, le taylorisme n'est qu'un cas particulier, un cas extrême).

    Analyse

    Dès les origines, l'artisan a toujours été un concepteur et pas uniquement un exécutant. Etudiant les artisans modernes comme les développeurs de logiciels Open source, notamment les spécialistes de Linux, Richard Sennett, philosophe pragmatiste, observe qu'il existe bien une continuité entre la conception et la réalisation. Richard Sennett ne s'en tient pas à de simples observations et nous incite à redécouvrir le plaisir de développer puis de posséder un vrai métier.
    Lire la suite...

    Réussir son premier projet


    Comment réussir son premier projet d'entreprise, complexe par nature, mettant en jeu de multiples parties prenantes aux intérêts divergents en s'appuyant sur des équipes de réalisation à l'enthousiasme "limité" ?

    Vous dirigez votre premier projet ? Félicitations !

    Vous avez été choisi pour conduire un projet. C'est une marque de confiance et vous souhaitez bien entendu remplir cette mission avec succès. C'est une véritable opportunité. Réussir un projet est un atout de poids dans une carrière.
    Mais comment vous y prendre ?
    Comme tout un chacun dans la même situation, vous partez à la pêche aux informations. Vous commencez par fouiller dans vos cours, c'est déjà bien loin. Mais vous vous souvenez vaguement de cet intervenant qui avait bien exposé les étapes du déroulement d'un projet.
    Vous regardez un peu autour de vous, vous fouillez le net, vous en parlez à vos collègues plus expérimentés et vous ne manquez pas de les questionner à propos des meilleurs outils. Ne vous inquiétez pas, c'est un réflexe automatique, pavlovien même. La première réaction de tout un chacun appelé à une nouvelle fonction est toujours de rechercher les outils les plus efficaces.
    Vous sentez bien toutefois que ce ne sera pas suffisant.
    Lire la suite...

    Livre tableau de bord avec Excel


    La quatrième édition de "L'essentiel du tableau de bord", "Méthode complète et mise en pratique avec Microsoft Excel" est disponible en librairie.

    L'essentiel du tableau de bord avec Excel

    Depuis sa première édition, le livre "L'essentiel du tableau de bord" plaît bien aux lecteurs. Le chiffre cumulé des ventes en témoigne. C'est un ouvrage de terrain, écrit pour les hommes de terrain en s'appuyant sur une somme assez conséquente d'expériences de terrain. Ce qui explique sûrement cela.

    Le guide pratique du manager
    Concevez et réalisez vous-même votre tableau de bord de pilotage en utilisant les fonctions élémentaires de Microsoft Excel.

    Alain Fernandez Editions Eyrolles
    4ème édition
    254 pages 20,90 Euros
    Best seller du management
    plus de 25.000 exemplaires vendus en librairie

    Lire la suite...


    Le chef de projet est un entrepreneur


    La cinquième édition du "chef de projet efficace", "Les 12 bonnes pratiques pour un management humain" est disponible en librairie.

    Le chef de projet efficace est un entrepreneur

    Le chef de projet efficace
    12 Bonnes Pratiques pour un Management Humain
    Alain Fernandez
    Editions Eyrolles
    Best Seller, 20 000 ex. vendus
    5ème édition 2014
    240 pages 22 Euros
    Télécharger le dossier PDF
    Libraires en ligne
    www.amazon.fr

    "Alain Fernandez, expert et formateur en gestion de projet, vient de signer un ouvrage clair, pragmatique et pédagogique sur la gestion quotidienne des projets. Il a été publié aux éditions Eyrolles..."Le monde Informatique. Lire la critique du Monde Informatique en totalité...

    Le livre "Le chef du projet efficace" marche plutôt pas mal sur un créneau pourtant assez concurrentiel. Orienté "bonnes pratiques", ce livre met en évidence les points clés où le chef de projet doit redoubler d'attention.

    Cette nouvelle édition développe les 7 compétences indispensables pour exercer le métier de manager de projets en environnement complexe. C'est bien en adoptant une démarche d'amélioration continue, en bon entrepreneur, que le chef de projet accroit sa capacité à réussir les projets délicats et augmente ainsi sa capacité de rebond.


    Lire la suite...


    Performance en entreprise, l'ebook


    Ebook "Vive la performance"

    La nouvelle édition de l'ebook "Vive la performance" est en ligne. Vous pouvez la télécharger en vous rendant directement sur la page : Ebook management d'entreprise gratuit.
    La première édition est sortie fin 2008. Depuis, vous avez été quelques dizaines de milliers à télécharger l'ebook (entre 1500 et 2000 par mois). Bon entre-nous il n'y a pas vraiment matière à se faire mousser. Même si je n'abuse pas vraiment de la promo, l'ebook est gratuit et se télécharge sans aucune formalité autre qu'un simple clic (pas d'identification, pas de capture d'adresse email).

    Cette nouvelle édition, sérieusement augmentée, est toujours architecturée autour des 8 verbes ( ce sont les même que les chapitres de ce site) et des 36 recommandations.
    L'ebook est disponible sur ces deux sites :

    A lire sans réserve et à partager.


    Lire la suite...


    Nouveaux tableaux de bord


    Vos tableaux de bord sont-ils adaptés au pilotage de la performance ?

    Les tableaux de bord sont au coeur du processus de management de la performance. La qualité et la cohérence du système d'information décisionnel conditionnent la réussite de la stratégie déployée.
    Encore faut-il que les tableaux de bord soient conçus méthodiquement, qu'ils mesurent toutes les formes de performance et qu'ils assistent du mieux possible les décideurs en situation.

    Les nouveaux tableaux de bord des managersLes nouveaux tableaux de bord des managers
    Le projet décisionnel dans sa totalité
    Alain Fernandez
    Editions Eyrolles
    6ème édition
    490 pages 33,50 Euros
    Téléchargez le dossier pdf
    Best-seller auprès des managers, chefs de projet et consultants. 35.000 exemplaires vendus

    ISBN-13: 9782212556476

    Pour aller plus avant ...


    Lire la suite...


    Réussir le management stratégique


    Critique du livre Building Business Solutions Through Collaborative Strategy

    Pour réussir le déploiement d'une stratégie gagnante, il n'existe d'autres solutions que de changer radicalement les modes de management stratégique et d'adopter rapidement une structure organisationnelle favorisant la coopération.

    Management et démarche stratégique

    Il faut bien le constater, bon nombre d'entreprises ne sont pas particulièrement séduites par la démarche stratégique.
    - Concevoir et mettre en action une stratégie compétitive mûrie et validée ?
    - Bof bof. C'est pas pour nous tout ça.
    - Vous savez, nous, on fonctionne encore comme une petite boîte. On a nos habitudes et ça marche bien comme ça. Bon avec des hauts et des bas c'est sûr, on est pas responsable de la conjoncture économique...

    Les projets à long terme restent dans la tête des dirigeants, dans le flou. Pour le quotidien on préfère suivre le fil de l'eau, se laisser porter par l'onde des marchés. C'est dommage. Construire une vision à moyen et long terme est la garantie d'un pilotage assuré et assumé. Les aléas sont abordés avec un peu plus de recul. Ils ne sont pas pris systématiquement comme des coups de bélier. Quelquefois ils peuvent même s'avérer de véritables opportunités... Mais encore faut-il que la stratégie soit bien déclinée à tous les niveaux !
    Lire la suite...

    Internet, l'usine à crétins


    L'hypertexte empêche de réfléchir...

    L'Internet, nouvelle usine à crétins ? Cette question, un poil polémique on n'en doute pas, est désormais le dada de Nicholas Carr (1).
    Son premier article sur ce thème fit déjà pas mal de bruit : "Is Google Making Us Stupid ? What the Internet is doing to our brains" 1. Il développe sa thèse et argumente son propos avec un livre de fond, The Shallows.

    Les hyperliens sur la sellette

    Selon l'auteur, les liens hypertextes notamment seraient la cause d'une dispersion des esprits. Les internautes, fortement incités à virevolter de page en page (butiner comme disent les cousins du Québec), ne prendraient plus le temps d'approfondir un thème précis. L'abondance des "news", la multiplicité des "flux RSS" et autre Twitter contribueraient à nous transformer en girouette. Les usages du Web ne sont pas sans conséquences. Notre cerveau se réorganise en permanence. Les connexions neuronales s'adaptent à l'environnement informationnel. Selon l'auteur, il sera de plus en plus difficile de conserver son attention sur un sujet précis. Le risque est là. Bref, c'est la crétinerie globalisée qui nous pend au nez.
    Lire la suite...

    Concordance des temps


    Droit à la paresse

    Le droit à la paresse "Si les crise industrielles suivent les périodes de surproduction aussi fatalement que la nuit le jour, traînant après elle le chômage forçé et la misère sans issue, elles amènent aussi la banqueroute inexorable.
    Tant que le fabricant a du crédit, il lâche la bride à la rage du travail, il emprunte et emprunte encore pour fournir la matière première aux ouvriers.
    Il fait produire, sans réfléchir que le marché s'engorge et que, si ses marchandises n'arrivent pas à la vente, se billets viendront à l'échéance."
    (p31)
    Le droit à la paresse. Jules Lafargue

    Jules Lafargue écrivait ce court (et excellentissime) essai en 1880.
    Cet écrit est une réflexion de fond sur le rôle du travail dans la société, comment en ajuster au mieux la nécessité en respect des besoins et droits fondamentaux de tout un chacun. Un regard acéré et analytique des principes de fonctionnement de la société industrielle.

    Un second extrait pour la bonne bouche :
    "Le grand problème de la production capitaliste n'est plus de trouver des producteurs et de décupler leurs forces, mais de découvrir des consommateurs, d'exciter leurs appétits et de leur créer des besoins factices." (p 47)

    Lire la suite...


    Le temps des crises Michel Serres


    La crise ... Et après ?

    Temps des crises Avec ce court essai Michel Serres nous propose de prendre suffisamment de recul pour mieux apprécier les mutations en cours qui dépassent très largement les effets de la crise financière et économiques, aussi dramatiques soient-ils.
    Michel Serres nous incite ainsi à porter notre regard un peu au delà de l'actualité et de l'événementiel pour ébaucher les lignes du monde en préparation, l'après-crise en quelque sorte.
    2 simples chiffres cités par l'auteur pour mieux comprendre l'ampleur du changement en cours :
    • "Le pourcentage du nombre de paysans et des métiers connexes n'est plus que de 2% de la population globale" Les années 60-70 marquent la fin du néolithique.
    • "La proportion d'humains vivant dans les villes passera de 3% en 1800 à 70-75 % d'ici 2030, au sein de gigantesques mégalopoles."
    Bien entendu, l'allusion aux "temps des cerises" autant dans le titre que dans la photo de couverture n'est pas dû au hasard.
    Lire la suite...

    L'art de faire des dettes


    ...Et de ne pas les payer

    Vous êtes un jeune homme, 30-40 ans, bien sous tous rapports, d'autres diront "comme il faut" et malheureusement vous n'êtes pas fortuné.
    Pourquoi ? Parce que la société est ainsi faite, la cupidité et l'ambition des uns lèsent les autres. L'état a donc une dette envers vous.
    Une dette particulièrement justifiée. Vous êtes en effet quelque part à l'origine de l'essor économique du pays. Non pas en produisant bêtement, mais en sélectionnant avec intelligence et subtilité les meilleurs produits vous incitez les masses à la consommation.

    Comment récupérer le confort qu'aurait dû vous conférer une fortune légitime ?
    Tout simplement en vivant à crédit... Après s'être initié au plus vite à l'art de promener ses créanciers ! Les états modernes ne fonctionnent-ils pas ainsi ?
    Lire la suite...


    Faits et foutaises dans le management


    Management : pourquoi ça ne marche pas

    couverture du livre Jeffrey Pfeffer , Robert Sutton
    Vuibert
    265pages 28 Euros
    Méthode systématique pour démolir les demi-vérités pernicieuses et les croyances idiotes qui empoisonnent trop souvent la vie des entreprises...

    4ème de couverture

    • * Ce qui fait marcher les gens dans l'entreprise et ailleurs, ce sont les incitations financières...
    • * La réussite d'une entreprise repose avant tout sur sa stratégie...
    • * Une entreprise doit savoir maîtriser le changement...
    • * Ce qu'il faut à une entreprise, c'est un grand leader...
    Autant d'exemples d'affirmations péremptoires que vous avez sans doute déjà entendues... et pour cause, puisqu'elles inspirent fréquemment le management et les prises de décision dans les entreprises. Et si elles étaient fausses, ou seulement partiellement vraies ? Par exemple, et si les incitations financières avaient des conséquences qui altèrent la performance ? Et si se focaliser sur la stratégie plutôt que sur l'efficacité opérationnelle, c'était mettre à côté de la plaque ? Et si le changement était parfois pire que l'absence de changement ? Et si les "grands leaders" ne jouaient qu'un rôle mineur dans la performance de leur entreprise ?


    Lire la suite...


    La bulle immobilière


    La bulle immobilière va-t-elle éclater ?

    Chacun y va de son propos rassurant, en prédisant au mieux une stabilisation, au pire un dégonflage en douceur. Il s'agit surtout de ne pas décourager les acheteurs. La construction immobilière est une composante d'importance dans le PIB et bien sûr pour les chiffres sacrés de l'emploi. Mais bon. N'oublions pas qu'une bulle c'est tout de même fait pour crever.


    Lire la suite...


    Les nouveaux indicateurs de richesse


    Changeons d'indicateurs !

    Les nouveaux indicateurs de richesse   Les nouveaux indicateurs de richesse
    de Jean Gadrey, Florence Jany-Catrice
    Collection "Repères" Editions La Découverte 121 pages, 10 Euros
    Dispo : www.amazon.fr

    Il n'y a pas de progrès sans un instrument de mesure fiable et précis.
    Ainsi, l'indicateur PIB Produit Intérieur Brut, traditionnellement utilisé pour évaluer la richesse des nations, est régulièrement critiqué. A juste titre.

    En effet, il se contente de mesurer uniquement la composante monétaire de la valeur ajoutée globale, différence entre la valeur des biens et services produits et coûts des moyens engagés pour les produire. Une vision bien trop partielle voire partiale. Cet indicateur fausse la perception de la richesse véritable.
    Lire la suite...


    Travailler peut nuire gravement à votre santé


    Les dangers du travail

    couverture du livreTravailler peut nuire gravement à votre santé
    Annie Thébaud-Mony
    La Découverte
    Sous-traitance des risques - Mise en danger d'autrui - Atteintes à la dignité - Violences physiques et morales - Cancers professionnels
    Ou comment perdre sa vie à la gagner....

    Dispo chez www.amazon.fr

    Quel est l'état du monde du travail aujourd'hui ? Quels sont les dessous cachés de la société post-industrielle ? Est-elle vraiment éloignée de Germinal ?
    À partir de nombreux témoignages recueillis dans divers secteurs industriels (nucléaire, sidérurgie, chimie, agroalimentaire), mais aussi dans les services, et à partir de l'exemple phare de l'amiante, ce livre met en lumière ce qui demeure constamment un "angle mort" de la santé publique : les atteintes à la vie, à la santé et à la dignité des travailleurs.

    Pourquoi ? : Annie Thébaud-Mony sociologue et porte-parole de Ban Asbestos, réseau international de lutte contre l'usage de l'amiante (c'est dire qu'elle connait son sujet !) nous l'explique :
    "Les choix d'organisation du travail relèvent des "décideurs" et "managers", à qui incombe la responsabilité d'abaisser constamment les coûts et qui sous-traitent le travail et ses risques. En bout de cascade de la sous-traitance, les figures de l'intérimaire et de tous les travailleurs "invisibles", en France ou ailleurs, témoignent d'un retour à l'insécurité et à l'indignité : à des formes modernes de servitude."
    Lire la suite...


    L'économie est une science morale, repenser l'inégalité Amartya Sen


    Le perfologue a lu pour vous :
    couverture du livreL'économie est une science morale
    de Amartya Sen Edition La découverte.
    Amartya Sen, philosophe et économiste a obtenu le prix Nobel d'économie en 1998 pour ses travaux sur les famines et la question des choix sociaux.
    Pour mémoire, en 1997, le prix Nobel avait été decerné à Robert Merton de harvard et Miron Scholes de Stanford, tous deux spécialistes des marchés dérivés et marchés d'options et inspirateurs du hedge fund LTCM une des faillites les plus mémorables qu'ait pu connaître le système financier mondial; le prix Nobel de Sen peut être considéré comme un rééquilibrage du balancier.

    Ce livre expose essentiellement une réflexion sur la liberté individuelle et la liberté sociale. L'auteur, humaniste, relativise les théories de l'utilitarisme (principe fondateur de l'homo economicus) pour révéler l'humain, acteur de sens et de passion, acteur social soumis à ses faiblesses et contradictions.

    Lire la suite...


    Les classes moyennes à la dérive


    Qu'en est-il de la classe moyenne ?

    couverture du livre Le perfologue a lu pour vous : Les classes moyennes à la dérive de Louis Chauvel.
    Un livre de la collection La République des idées Le Seuil.

    "Privilégiées ou condamnées? Les classes moyennes ne connaissent certes pas les difficultés des périphéries les plus déshéritées (pauvreté, exclusion, relégation...). Mais leur apparent confort dissimule un cruel déficit d'avenir. Tandis que nous nous inquiétons de ses marges, c'est peut-être en son coeur que la société française se désagrège."

    Thématique

    Qu'est-ce que la classe moyenne ? Comment se caractérise-t-elle ? Existe-t-elle au moins ?
    Ce livre met bien l'accent sur l'abus de langage que constitue l'utilisation du terme de classe pour essayer de regrouper un vaste ensemble hétérogène d'individus sous la même dénomination. Et c'est peut-ètre là la difficulté de l'analyse, étant donné qu'il n'y a pas vraiment de classe sociale (hormis peut-être une sensation de malaise partagée, il n'existe ni sentiments de classe, ni de vecu commun, ni même de perspectives rassembleuses).

    Lire la suite...

    Trois lecons sur la société post industrielle


    La société vue par Daniel Cohen

    couverture du livre Le perfologue a lu pour vous :
    Trois leçons sur la société post-industrielle de Daniel Cohen.
    Un livre de la collection la République des idées Le Seuil.
    "La société industrielle liait un mode de production et un mode de protection. Elle scellait ainsi l'unité de la question économique et de la question sociale."
    En partant de ce principe, l'auteur propose en 3 leçons l'analyse des ruptures et des transformations qui ont conduit le capitalisme du XXI siècle à la "destruction méthodique de cet héritage"

    Bref c'était mieux avant !
    Et l'auteur construit sur cet unique postulat son analyse au demeurant intéressante bien qu'un peu courte et didactique, mais c'est là le principe de cette collection.

    Lire la suite...


    La long traîne, the long tail


    Le livre le plus marquant de Chris Anderson

    Chris Anderson, rédacteur en chef de la revue Wired, revue des branchés, avait publié il y a quelques années un article qui avait fait pas mal de bruit : The long tail.
    Il démontrait, qu'à l'ère de l'Internet, la différenciation entre marché de masse et marché de niches n'était plus de rigueur. Selon ce nouveau modèle, les produits les plus spécifiques ou les plus rares sont commercialement tout aussi rentables que les top-sellers matraqués par la pub et le marketing.
    Exemples à l'appui.
    Amazon fait une bonne partie de son chiffre d'affaires justement avec la multitude de produits qui ne sont pas en vitrine. "We sold more books today that didn't sell at all yesterday than we sold today of all the books that did sell yesterday"
    ("Aujourd'hui, nous avons vendu plus de livres qui ne se sont pas vendus hier que nous n'avons vendu de livres que nous avons vendu aussi hier". traduction wikipedia, reférence en fin de billet. Pour mieux comprendre cette formulation alambiquée lire aussi le 2ème commentaire de ce billet ci-dessous.)


    Lire la suite...


    Le capitalisme, Artus et Virard


    La folie des banques centrales

    Le Perfologue a lu pour vous : Le capitalisme est en train de s'autodétruire, ainsi que La folie des banques centrales: Pourquoi la prochaine crise sera pire, de Patrick Artus et Marie-Paul Virard

    Constat :
    Le capitalisme est en train de s'autodétruire de ses propres excès.
    L'épargne qui, par essence, sert à préparer le long terme est remplacée par l'obsession de la rentabilité à court terme pour le seul profit des investisseurs.
    L'investissement à long terme est en panne. Les salaires n'évoluent plus et la consommation stagne. La croissance "molle" est durable.
    Cette quête d'un rendement très élevé à court terme pour satisfaire exclusivement les investisseurs génère des effets pervers irrémédiables à plus long terme.

    Lire la suite...


    Qui a ecrit ? Les mensonges de l'économie


    Un vulgarisateur Economiste de génie

    Qui a écrit :
    "Les entreprises ont redéfini l'intérêt public en l'adaptant à leurs besoins. Elles décident que le progrès social, ce sera davantage d'automobiles, de téléviseurs, d'appareils de toutes sortes, un accroissement de tous les biens de consommation. Et surtout, de plus en plus d'armes mortelles. Tel est le critère de l'épanouissement humain. Les effets sociaux négatifs comme la pollution, la destruction des paysages, le sacrifice de la santé des citoyens, les menaces d'intervention armées et les morts ne comptent pas."

    Un militant Altermondialiste ?
    Un adepte de la décroissance ?
    Un affreux écolo-gauchiste qui ne comprend rien au progrès ?
    Autre ?


    Lire la suite...


    La face cachée du management


    Les méthodes "miracles"

    Entre les modèles de management, généralement anglo-saxons, et la réelle pratique sur le terrain, en concret avec les hommes, il y a de la marge !
    Sur le papier, les méthodes bien formatées semblent parfaites. Présentées á grands renforts de témoignages tous plus dithyrambiques les uns que les autres, bien bête sera celui qui laissera passer une telle occasion de réussir ! A l'autre extrême, sur le terrain, ces méthodes miracles sont bien loin de tenir les promesses.
    Qu'à cela ne tienne ! Il suffit d'attendre la nouvelle méthode, le nouveau couteau suisse du management ! Pas d'erreur possible, ça marche ! D'ailleurs, écoutez les témoignages ... Et ça recommence, inlassablement depuis des années....
    Le management, se bercerait-il d'illusions ? C'est en tout cas ce qu'avait déjà démontré avec justesse Jean-Pierre LeGoff dans le très bon ouvrage : les illusions du management : Pour le retour du bon sens . La Découverte


    Lire la suite...


    Travailler chez soi


    Travailler chez soi qui n'en a pas rêvé ?

    Fini, les métros saturés, les trains de banlieue surpeuplés et les embouteillages interminables (rayez la mention inutile)
    Terminé ces collègues qui à tout bout de champ viennent vous interrompre pour vous confier leurs problèmes personnels. Oublié ces boîtes ultra-structurés avec leurs petits chefs toujours en compétition.
    Génial non ? Oui enfin si on aborde la question avec un minimum de précaution. Travailler chez soi exige une rigueur et une grande maîtrise de soi au risque de se retrouver totalement dépassé et sur-stressé. Le travail est un dévoreur du temps personnel, un destructeur des loisirs.
    D'autant plus que travaillant à la maison, vous semblez toujours disponible :
    Lire la suite...

    Mise en oeuvre d'une stratégie efficace


    La stratégie selon Robert Kaplan

    Pour Robert Kaplan, si 90% des démarches stratégiques passent à côté de leurs objectifs, ce n'est par manque de formulation mais bien en raison des difficultés d'implantation.

    Il est vrai que la notion de stratégie a toujours été marquée par une théorisation un peu poussée à l'extrême. Et cet excès de théorisation, qui enveloppe la notion de stratégie d'une sorte de voile intouchable pour le commun des mortels, est vraisemblablement le principal handicap à son extension. Cela dit, ce n'est pas vraiment de théorie dont on a besoin actuellement mais bien de mise en pratique....

    Comme le relevait avec pertinence Robert Kaplan, si 90% des démarches stratégiques passent à côté de leurs objectifs, ce n'est par manque de formulation mais bien en raison des difficultés d'implantation. La mise en oeuvre de la stratégie implique en effet une mise en cohérence de l'organisation et des mentalités. Aux prises avec la complexité, l'entreprise du 21ème siècle est plutôt en quête du cumul des intelligences et d'une franche prise de responsabilité afin de devenir totalement réactive que de dilution de la décision dans une pyramide ultra hiérarchique.
    Les stratégies les plus opérationnelles parleront plutôt d'alliance et de coopération que de destruction et d'élimination. De plus, dans un monde caractérisé par la rapidité du changement, il est aussi prudent de tenir compte des stratégies émergentes comme Henry Mintzberg les avait plutôt bien exposées dans ce livre critique de l'excès de planification et toujours d'actualité et d'ailleurs récemment réédité.


    Lire la suite...


    Vaincre le temps


    Juste à temps en pratique

    les solutions proposés par Stalk et Hout dans "Vaincre le temps" pour résoudre la problématique des délais sont toujours d'actualité...

    Mes nouveaux voisins ont entrepris de grands travaux. En cherchant à transformer un bon vieil appartement montmartrois, qui a vraisemblablement connu la Commune, en quelque chose qui tient plus du fruit des amours contre nature d'un loft New-yorkais et d'un chalet suisse, ils ont produit une poussière tellement fine, qui je ne sais comment, a réussi à s'infiltrer dans tous les appartements limitrophes. Dont le mien...

    Quelle mauvaise surprise en rentrant crevé Vendredi soir après avoir poireauté 3 heures durant en salle d'embarquement à Milan !
    Un bon Week end en perspective ! En fait, ce sont les livres qui ont le plus souffert.
    Lire la suite...


    Le Zen et la qualite


    La démarche qualité en pratique

    La qualité ce n'est pas simplement une nouvelle discipline de l'entreprise enfermée dans un jeu de normes absconses. La qualité c'est essentiellement un mode de vie, une manière de s'accomplir, bref une façon d'être humain quoi....

    Un soir, comme ça, à la fin d'un séminaire, au moment où l'on se laisse à rêver au bon demi que l'on ne manquera pas de s'offrir au bar du coin afin de se réhydrater les muqueuses en voie de dessiccation, une auditrice me posa cette question : « pour vous c'est quoi la qualité ? »zen et qualité
    Etait-ce la fatigue de la journée ? En tout cas il n'en fallait pas plus pour déclencher mon vieux réflexe pavlovien. Et, tout en rassemblant mes feuilles éparses, me voilà reparti sur un ton connement doctoral à dérouler l'historique de la variabilité des processus : "Vous savez, on peut situer les débuts de la qualité moderne aux alentours des années 20 lorsque Shewhart commença à travailler sur les diagrammes de contrôle (control chart) ...." Et patati et patata, Juran, Deming et le TQM, je lui ai tout passé en revue. Si je n'avais pas lever les yeux pour la regarder de face je lui servais dans la foulée la genèse de 6 Sigma. J'ai alors fait deux constatations d'importance qui ont stoppé net mon speech.

    • Constatation un : elle était très jolie...
    • Constatation deux : son petit air type « cause toujours » ne laissait aucun doute : ce n'était pas vraiment la réponse qu'elle attendait !

    Lire la suite...

    First : Break all the rules


    La troisième voie : redéfinir les règles

    humour le décideur tranche

    Pourquoi choisir entre la peste et le choléra ? Brisons plutôt la règle.

    Soupeser les éléments, juger des avantages et des inconvénients,  puis choisir et s'engager définitivement en espérant ne pas s'être trop  planté, ce n'est  pas  chose aisée. (cf Le décideur face à son dilemme)

    Mais que dire lorsque les avantages à comparer se réduisent à la portion congrue, lorsque le choix se limite non pas à rechercher la meilleure alternative mais bien la moins pire ?

    Choisir entre la peste et le choléra dit-on. La difficulté est là à son paroxyme. Quelle perspective !   Et ce n'est pas la peine de compter sur la petite poussée d'adrénaline préalable à l'action qui généralement incite à décider. L'enthousiasme ne sera pas au rendez-vous.
    Alors que faire ?
    Lire la suite...


    Comment devenir riche ?


    Une recette pour faire fortune

    Il y a une historiette (que l'on prête à Rothschild ? je ne me souviens plus) et qui commence ainsi.

    Interview d'un milliardaire :

    Le journaliste : Comment avez-vous fait fortune ?

    Le milliardaire : Voyez-vous, lorsque j'étais jeune j'étais très pauvre. Un jour, j'ai acheté une pomme pas très belle mais pas très chère non plus. C'est là où j'ai eu l'idée de ma carrière. Plutôt que de la manger, je l'ai nettoyée, astiquée, faite briller du mieux que je pouvais. J'ai revendu cette superbe pomme bien plus chère que je ne l'avais achetée bien sûr. Avec le produit de la vente, j'ai donc pu racheter deux nouvelles pommes pas très belles ni très chères. Et j'ai recommencé. Encore et encore,  pendant des jours, et des jours, j'ai acheté, astiqué, revendu des pommes, puis des poires, puis d'autres fruits....

    Le journaliste : Mais cela a dû prendre de nombreuses années avant de devenir aussi riche ?

    Le milliardaire : Oh! je pense bien ! Ca a duré jusqu'à la mort de mon oncle.

    Le journaliste : Et puis ?

    Le milliardaire : Il me léguait toute sa fortune.


    Lire la suite...

    On fait le chemin en marchant


    Cherche ta route, trouve ta voie. Depuis que l'on est en âge de décider, ou tout au moins de donner son point de vue, on entend ces conseils en forme de règles de conduite.

    Mais quelle est donc cette voie tracée quelque part, juste pour toi, juste pour moi, juste pour elle, juste pour lui  ?  En tout cas, elle n'est pas facile à trouver. J'en connais qui la cherche encore jusque tard dans la vie sans jamais la rencontrer.
    Existe t-elle vraiment ?  Antonio Machado dans ce merveilleux poème extrait de "Proverbios y cantares" nous fait part de son point de vue sur la question : (Extrait)


    Lire la suite...

    Le monde avance...


    Pensée de Gabo

    J'ai entendu encore une fois de plus ce propos si souvent ressassé, sensé motiver les troupes lors de l'annonce d'une nouvelle orientation d'entreprise :  "De toutes façons, on a pas le choix, Le monde avance, il faut suivre ! "

    C'était un dirigeant qui modifiait une fois de plus ses finalités et méthodes d'actions. A court d'argument pour justifier ce nouveau revirement, il avait conclu en lachant cette formule imparable.
    Ah ! le monde avance !   Alors que doit-on faire ?

    • 1 Courir derrière ? Pour être sûr de ne rien manquer ?
    • 2 Courir devant ? Pour anticiper ?
    • 3 Courir à côté ? Pour se démarquer ?

    Ou ne rien faire du tout ?


    Lire la suite...

    Nous sommes tous des voleurs


    Les livres disparaissent !

    Hier j'ai regardé à nouveau ce très bon film d'Altman "Nous sommes tous des voleurs" (Thieves like us, avec notamment Keith Carradine et Louise Fletcher). Je l'avais raté il  y a quelques années lorsque les cinémas Actions l'avaient ressorti en version neuve .

    Ce film, dont l'action se déroule durant la grande la crise, est tiré du fantastique roman d'Edward Anderson "Thieves like us". Pourquoi, nous les pauvres mecs, doit-on crever démunis alors que les banques regorgent d'argent ? Ne pouvons-nous pas nous servir à notre tour ? Voilà le thème du livre.  Je n'avais pas flashé tout de suite, mais l'histoire se déroulant, je me suis rappelé avoir lu ce bouquin il y un bon paquet d'années. Ce livre m'avait particulièrement marqué autant par son propos que par son style.
    J'aurai bien aimé le relire, mais malheureusement, ayant depuis déménagé  un bon nombre de fois, je l'ai perdu (ou alors je l'ai prêté mais je ne sais plus à qui).
    Mais qu'à cela ne tienne, une petite recherche sur Amazon.fr ou Fnac.com, et hop...
    Lire la suite...


    Devenir milliardaire


    Vous connaissez le manuel des castors juniors ?

    Non ? Bon. Vous connaissez quand même Riri, Fifi et Loulou les neveux de Donald ? Le manuel des castors juniors, c'est leur guide.
    C'est un livre particulièrement génial qui contient toutes les réponses à toutes les questions que vous pouvez vous poser, quelle que soit la situation. Tenez, rien qu'un exemple. Un jour les trois neveux et leur oncle gaffeur se retrouvent face à des extra-terrestres. Pas de problème ! Le précieux manuel contenait le lexique de cette langue. Drôlement pratique lorsque l'on vit de telles  aventures,  non ?


    Lire la suite...

    Le consultant nouveau est arrivé


    Les tâcherons du consulting

    Reussite_1Le week-end dernier, j'étais chez Gilles, un vieux pote. Sa fille, Marie-Anne, était là avec son nouveau copain. je l'aime bien Marie-Anne. Elle change de copain tous les trois mois, elle s'emmèle dans les prénoms. Elle oublie ce qu'elle a dit à l'un et répète deux fois ce qu'elle a dit à l'autre. Mais là , cette fois-là , il s'agissait d'autre chose. Elle me prit par le bras et me confia : Celui-ci, c'est le bon ! Je t'assure !L
    e petit copain se présenta ainsi : Patrick XXX: diplômé de l'IFD Sup complété d'un mastère "truc machin biduling", actuellement consultant chez Deplacing and Co.
    Surpris dans un premier temps d'une telle entrée en matière, je le calmai d'un geste de la main avant que dans la foulée, il ne poursuive en déclamant son salaire, son solde bancaire ou encore le prix actualisé de son appartement nécessairement bien situé.
    Lire la suite...


    Qui était Charles Fourier ?


    On oublie trop facilement les utopistes !

    Le boulevard de Clichy est redevenu un lieu de promenade. Le terre-plein central est maintenant aménagé et les flâneurs en profitent.
    Pourtant, à l'extrémité de l'avenue, un socle reste vide.

    Charles Fourier, dont la statue veillait sur la Place Clichy a disparu en 1941, transformée en boulets et canons, comme beaucoup d'autres statues de bronze de Paris. Depuis, elles ont pratiquement toutes retrouvé leur socle. Les généraux, vainqueurs, conquérants et autres va-t-en-guerre représentés sabre au clair, en tout cas tous ceux qui n'avaient pas eu la chance de bénéficier de la mansuétude de Vichy, ont retrouvé leur place sans trop de délai.


    Lire la suite...

    Et l homme dans tout ca ?


    Balanced Scorecard "humains"

    Un article intéressant publié sur le site Camagazine.com et signé de Robert Angel et Hubert Rampersad.

    http://www.camagazine.com
    Cet article fait le point sur l'utilité des Balanced Scorecards (vaste sujet !).
    Remarque : il s'agit d'une traduction. Les termes "tableau de bord équilibré" et TBE ont été utilisés à juste titre pour traduire celui de "Balanced Scorecard". Cependant, de temps à autre, le qualificatif "equilibré" est oublié (notamment dans le titre et la première partie) ce qui peut prêter à confusion avec les autres approches de conception de systèmes de tableaux de bord.

    la version anglaise est ici : http://www.camagazine.com/index.cfm/ci_id/26179/la_id/1.htm


    Lire la suite...

    Auguste Detoeuf et L. Chambonnaud


    Deux références du management

    "Il n'est pas difficile dans une industrie de faire le nécessaire, mais c'est en faisant le superflu qu'on gagne de l'argent. Traitez les hommes comme des machines, ils rendent le nécessaire; traitez-les comme des hommes, peut-être en obtiendrez-vous le superflu"

    Vous connaissez sûrement cette formule d'Auguste DETOEUF tirée de l'excellent ouvrage " Propos d'O.L. Barenton, confiseur 1938".
    Mais connaissez vous celle-ci ?

    "L'homme peut s'adapter à des situations nouvelles.
    Or, la capacité d'adaptation ne dépendra pas seulement de l'expérience passée mais aussi de la largeur de vue. C'est même ce qui distingue l'homme de la machine. La machine travaille avec plus d'exactitude que l'homme, mais au contraire de celui-ci, elle est incapable de s'adapter à un genre de travail différent. Il faut jeter la ferraille et la remplacer par une autre. Mais personne ne songe à renvoyer les ouvriers parce que l'on a décidé d'adopter un outil nouveau ou une nouvelle méthode de travail "

    L. Chambonnaud : « Les affaires et le personnel » Dunod 1918.


    Lire la suite...

    recettes de management


    Les recettes miracles du management

    Bas les masques...
    En vous baladant chez les libraires, avez-vous constaté vous aussi la profusion de livres type "recette miracle" proposant des listes de conseils tranchés et très directifs ? Vous savez ces livres dont la structure se limite à ce simple schéma : "Faites ceci mais ne faites pas cela " répété jusqu'à la dernière page ?
    Je feuilletais machinalement l'autre jour un livre bâti selon ce principe, orienté "Bien-être, médecine douce" dont la logique était essentiellement fondée sur la négation : "ne faites pas ci, ne faites pas ça, ne mangez pas ceci, ne mangez pas cela..." Quel ascétisme !


    Lire la suite...


    Qu'est-ce que le management ?


    Une Définition du Management

    The real problem is what to do with problem solvers after the problem is solved. G. Talese journaliste Pour les uns le management est un "art".
    Mais ceux qui ont appris à ne pas trop s'en laisser compter préciseront que si le management est un art, c'est avant tout celui d'inciter les autres à faire ce qu'ils n'ont pas toujours forcément envie. L' art des apparences en quelque sorte.

    Ainsi, la contrainte liée à une soumission de principe ("moi je commande toi tu obéis") en est la forme la plus rustique. On parle alors de management directif. Bien qu'encore couramment pratiquée, cette forme de management n'est plus vraiment adaptée aux exigences actuelles.
    Lire la suite...



    Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2016 Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog ««