Management de l'entreprise

Tag Analyse des risques

A lire : Les billets Analyse du Risque du Blog

la prise de décision et le droit à l'erreur


La qualité d'un décideur ne peut être jugée au seul vu des résultats

Qu'est-ce que c'est épuisant d'entendre toujours les mêmes expressions ! Tenez prenez par exemple le coup de monsieur Jourdain et de la prose. Dans une rencontre professionnel, il y en a toujours un qui s'imagine original de ponctuer l'échange d'un "C'est comme monsieur Jourdain, il fait de la prose sans le savoir !"
Oh! là. Ça fait bien 20 ans qu'on nous la ressasse celle-là !
Elle doit sûrement réveiller en nous quelque chose de coincé entre Racine et Corneille. En ces temps de potache, Molière était en effet une forme de soulagement, en tout cas moins barbant que les deux autres.

Des YAKA FOKON...

Une autre expression est tout aussi lassante : C'est la référence au "Yaka Kokon". A croire que l'entreprise ne serait peuplée que de conseilleurs aux bras coupés, toujours prêts à proposer une réponse simple qui commence par une formule du type : "Il suffit de...". Mais attention, à la condition que ce ne soit pas eux qui la mettent en oeuvre. Pas fous !
Bon ! Ok, je vous l'accorde, ils sont assez nombreux et plutôt envahissants.
Mais cela dit, tout bien réfléchis ce ne sont pas les plus nuisibles. Eux ne font rien ou pas grand chose. Ils ne font donc que peu d'erreurs. Non, non.


Lire la suite...

Le risque, le tableau de bord et le droit à l'erreur


Humour risque de la décision

Le dialogue

  • Le consultant enthousiaste et positif : Avec le nouveau système de tableaux de bord, vous serez tous équipés pour prendre les BONNES décisions
  • Le cadre inquiet : Et quand on ne prend pas la bonne décision, c'est qui le responsable ? Le tableau de bord peut-être ?

Sommes-nous prêts à prendre des risques ?

Suffit-il de diffuser la Business Intelligence et ses outils tels que le tableau de bord, pour réformer les processus de décision des entreprises et plus généralement des organisations ?
Les outils d'aide à la décision, toujours plus sophistiqués, contribuent à mieux mesurer, apprécier et anticiper le risque de la décision.
Mais qu'en est-il du droit à l'erreur ? Comment le décideur sera-t-il jugé après coup ? Le sait-il au moins ?
A-t-il vraiment intérêt à prendre des décisions audacieuses, c'est à dire avec un risque difficile à appréhender ?
Pas vraiment...
Les décisions "ambitieuses" seront vraisemblablement jugées de "hasardeuses" si jamais on a tiré la mauvaise carte.
Sans un droit à l'erreur bien défini, Il vaut mieux demeurer autant que possible dans l'espace sécurisé, autrement dit éviter les décisions ambitieuses et se limiter à un minimum de prise de risques même si ceux-ci dont déjà bien évalués et parfaitement connus...
Lire la suite...

Indicateur de performance, pièges et difficultés


Quatre précautions pour bien choisir un indicateur de performance

1) Résister à la persistance de l'orientation des décisions passées

decideur humour Pas facile de remettre en cause ses choix passés. Admettre que l'on ait pu se tromper n'est pas à la portée de tout un chacun. On préfère et de loin persister dans les choix passés et etouffer dans l'âme la petite lueur de clairvoyance qui nous interpelle et clignote en chuchotant :

"Tu te trompes, tu te trompes depuis le début...".
Chut ! Tais-toi ! On saura la faire taire en ne choisissant que les indicateurs qui confirment les choix passés.
Super le tableau de bord ! Tous les voyants sont au vert ! On continue !

J'en ai même connu qui bricolaient les indicateurs pour cela... Mais, chut! Ça reste entre nous...

Ces tableaux de bord ne reflètent que les aspects positifs des actions engagées et ne pourront inciter le décideur à prendre les bonnes décisions, souvent radicales. Ce type de tableau de bord n'est rien d'autre qu'un puissant destructeur de valeurs.
Pas aisé aisé, depuis l'exterieur, de décoder ces manips occultes.
Lire la suite...


Reussir son analyse de risques


...Comment réaliser une analyse de risques réaliste et pertinente ?

Ok ok. Je suis d'accord. La poisse a souvent bon dos et ne doit pas justifier toutes les erreurs du chef de projet (voir billet Analyse de risques expliquée). Une bonne analyse de risques permet de limiter quelque peu son impact.
Cela dit lorsque la poisse arrive en force comme dans l'exemple de ce film, il n'est pas dit que le chef de projet gagnera à tous coups le bras de fer. C'est en en tout cas ce que je cherchais à montrer avec le billet précédent.

Mais parlons un peu de l'analyse de risques. On y met quoi dans l'analyse de risques ? Parce que là non plus elle ne doit pas exempter le chef de projet de ses responsabilités. L'analyse de risques ne doit pas de venir l'équivalent de.. Attendez je cherche...

Ah voilà. Tenez par exemple la sécurité dite « active » des voitures. Tous ces décérébrés qui sous prétexte de disposer d'un ABS foncent comme des malades sur les routes, vous collent à la roue, et s'amusent à freiner au dernier moment aux passages cloutés lorsqu'ils sont en ville. Ils se sentent puissants et maîtres de leurs engins ces demeurés.
L'analyse de risques c'est un peu la même chose....
Lire la suite...


Analyse de risque expliquée


La poisse au coeur du projet

Avez-vous, au  cours d'un projet, déjà rencontré la poisse ? Attention, la vraie, celle qui colle à la peau, celle qui rend fataliste, celle qui transforme tous les efforts en simples velleités ?  Terry Gilliam, lui, l'a rencontrée....

Lorsque la poisse s' en mêle...
L'autre matin, dans un bar du boulevard Saint-Antoine, je rêvassais devant mon café tout en regardant à travers la vitre la ville déjà bien éveillée, lorsque Marc un copain, formateur de profession, me demanda comme ça de but en blanc :
- Quelle analogie, utiliserais-tu pour expliquer ce qu'est la conduite d'un projet complexe ? Moi ça m'aide bien les analogies. Mais là je sèche un peu.
Lire la suite...


Méthode d'analyse des risques


...En fait, la pertinence de l'analyse de risques est surtout une question de methode...

Analyse de risques

Une bonne analyse de risques se déroule en cinq temps majeurs:


1er temps : Etablir l'inventaire des risques.
Il s'agit de ratisser large et de considérer toutes les formes de risques (humain, financier, organisationnel, technologique...)
2ème temps : Valoriser les risques.
Tous les risques n'ont pas la même probabilité de survenance, tous les risques ne sont pas égaux en terme de criticité. Il s'agit au cours de cette étape d'effectuer un classement rationnel
3ème temps : Définir les parades.
Pour chacun des risques, on se posera ces 3 questions successives :
- Peut-on l'éliminer ?
- Peut-on en limiter les effets ?
- Doit-on modifier le déroulement du projet ?
Lire la suite...

L'audit du tableau de bord


Dis-moi quels sont tes indicateurs je te dirai comment tu pilotes.

Un homme se rend chez son médecin et lui explique qu'il a mal partout. Il suffit qu'il se touche une partie du corps pour immédiatement ressentir une douleur : « Je me touche la tête, j'ai mal, je me touche le bras, j'ai mal, je me touche la jambe, j'ai encore mal ... Ce nest pas grave, répond le docteur, vous avez simplement mal au doigt... »

L'audit du système décisionnel et des tableaux de bord de pilotage en pratique

tableau de bord Plantons le décor : Vous êtes chargé de l'audit d'un nouveau système de pilotage fraichement mis en service.
La nouvelle direction informatique vient en effet de se réorganiser et a révisé de fond en comble son processus de décision.
Paraît-il même que le projet de gouvernance du système d'information longtemps en gestation serait quasimenent prêt.
Le nouveau système de pilotage et d'aide à la décision est la brique fondamentale de ce vaste projet. Tout le monde l'a bien compris et c'et bien pour cela que l'on fait appel à l'expert, vous en l'occurrence.
Lire la suite...

Analyse de risques, plan de prévention et autres carabistouilles


Gestion des risques, vision à court terme et maximisation des profits...

gestion des risques

L'analyse des risques et les plans de prévention, on connaît la rengaine. J'identifie, je farfouille un peu les historiques, je questionne à droite à gauche, je ventile, je valorise à qui mieux mieux et hop !
C'est fini ! J'ai fait mon job !
Et si jamais il se passe quelque chose... Eh bien on dira que c'est la faute à pas de chance ! Ou mieux encore, on dénoncera un "cygne noir", un de ces évènements tellement improbables que l'on reste pantois lorsqu'ils surviennent ! Imprévisibles par définition, je ne suis donc pas responsable, l'honneur est sauf !
On peut aussi mettre la faute sur le dos de la complexité. C'est également une bonne excuse. On ne peut quand même pas tout prévoir ! Il ne faudrait pas abuser !
Ne vit-on pas des temps d'incertitude ? Qui pourrait affirmer le contraire ?
De toute façon, depuis le temps que l'on nous affirme que le "risque zéro n'existe pas", nous en sommes tous convaincus...
Voilà de quoi clore les débats et boucler l'analyse de risque avec la satisfaction du travail accompli.
Lire la suite...


Limiter les risques du projet


Le manager n'était pas causant...

Aussi bien conçu que puisse être un tableau de bord, il ne prendra jamais la décision à votre place... Et lorsque la problématique tend à devenir complexe, lorsque l'incertitude envahit le terrain et que le doute s'instaure, on est bien seul pour décider...ou ne pas décider.

Un bon décideur est un rationnel avant tout dit-on. Pleinement informé, il juge froidement les données à sa disposition et choisit toujours la meilleure alternative.
Bon. Ok.
Encore faut-il être pleinement informé !

Ce qui est loin d'être le cas en situation complexe. Il est en effet assez rare de tenir toutes les cartes en main pour bien apprécier le risque. Notre vision est partielle et de plus, comme disait Herbert Simon, notre rationalité est limitée.
Pour étendre les limites de la rationalité, il n'est d'autres solutions que d'échanger avec ses pairs qui, utilisant un autre prisme (déformant) de la réalité, l'observe depuis un angle de vue différent.
Ainsi, le « parfait » tableau de bord sera complété d'une palette d'outils de communication facilitant l'établissement de relation d'échanges, impromptus ou continus. C'est en effet le seul moyen pour mieux cerner ce diamant multi facettes et insaisissable qu'est la réalité d'une situation à un instant donné.


Lire la suite...

Travailler peut nuire gravement à votre santé


Les dangers du travail

couverture du livreTravailler peut nuire gravement à votre santé
Annie Thébaud-Mony
La Découverte
Sous-traitance des risques - Mise en danger d'autrui - Atteintes à la dignité - Violences physiques et morales - Cancers professionnels
Ou comment perdre sa vie à la gagner....

Dispo chez www.amazon.fr

Quel est l'état du monde du travail aujourd'hui ? Quels sont les dessous cachés de la société post-industrielle ? Est-elle vraiment éloignée de Germinal ?
À partir de nombreux témoignages recueillis dans divers secteurs industriels (nucléaire, sidérurgie, chimie, agroalimentaire), mais aussi dans les services, et à partir de l'exemple phare de l'amiante, ce livre met en lumière ce qui demeure constamment un "angle mort" de la santé publique : les atteintes à la vie, à la santé et à la dignité des travailleurs.

Pourquoi ? : Annie Thébaud-Mony sociologue et porte-parole de Ban Asbestos, réseau international de lutte contre l'usage de l'amiante (c'est dire qu'elle connait son sujet !) nous l'explique :
"Les choix d'organisation du travail relèvent des "décideurs" et "managers", à qui incombe la responsabilité d'abaisser constamment les coûts et qui sous-traitent le travail et ses risques. En bout de cascade de la sous-traitance, les figures de l'intérimaire et de tous les travailleurs "invisibles", en France ou ailleurs, témoignent d'un retour à l'insécurité et à l'indignité : à des formes modernes de servitude."
Lire la suite...


Bois de Fausses-Reposes


Bucolisme

Corot34_1L'autre dimanche, Paris me pesait lourdement. Besoin de respirer, besoin de voir du vert, ne plus entendre mouliner en zone rouge les moteurs des automobilistes maladroits recommençant inlassablement leurs créneaux dans ma rue en pente.
Le plus simple: la banlieue Ouest, Parc de Saint-cloud et bois de Fausses-Reposes.
Cela faisait pas mal de temps que je n'avais pas traîné mes guêtres du côté de Ville d' Avray. J'ai retrouvé ces bois avec pas mal de plaisir et il faut le dire, un brin de nostalgie
Lire la suite...

Il y a des managers bien singuliers


Leçon 1 du consultant : On ne se fie pas à la première impression. Facile de juger d'un seul coup d'oeil son nouveau client. Mais attention, de ne pas s'en tenir à cette première impression. On est souvent surpris. Explications....

Les internautes assoiffés de conseils sont des gens pressés...

humour mouche du coche Sur le Net, des typologies d'internautes on en trouve en veux-tu en voilà.
Moi j'ai la mienne.
A mon avis il y a deux catégories :
1) Les flâneurs fureteurs qui volètent de sites en sites, picorant au gré des humeurs
2) et les internautes pressés.
Et pour être pressés, ils le sont !
Les internautes de cette seconde catégorie cherchent quelque chose de bien précis. Ils n 'ont aucune envie d'être détournés de leurs quêtes.
D'ailleurs, pour ne pas perdre de temps à parcourir les sites, ils n'hésitent pas à questionner le gestionnaire. Et comme ils sont très pressés, ils ne vont pas s'encombrer de fioritures du style "bonjour, merci, à bientôt, je ne manquerai pas de parler de vous etc..." Non. Ils vont direct dans le vif du sujet.

Ainsi je reçois fréquemment des mails formulés à peu près comme cela, rien de plus, rien de moins :
- Comment on fait pour choisir un indicateur ?
- Pouvez-vous m'envoyer de la doc sur les tableaux de bord ?
- J'ai à tout prix besoin d'un exemple de conduite de projet en milieu bancaire. C'est super urgent...

Ou encore celui que j'ai reçu hier : Quel conseil donneriez-vous à un consultant freelance qui débute ?
La plupart du temps, les réponses sont déjà en ligne sur le site (voir la FAQ du portail). Mais une fois n'est pas coutume, je vais répondre ici à la dernière question à l'aide d'une anecdote.
Lire la suite...



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2016 Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog ««