Management de l'entreprise

Tag Wiki

A lire : les billets traitant du Wiki et de l'intelligence collective

Organiser ses idées avec le Mindmap


Mindmap pour ses idéesLa simplicité du mind map, aussi dénommées cartes heuristiques en français, est son principal avantage. Le Mind Map a été conçu par Tony Buzan, le spécialité de la créativité et de ses outils.

Un papier blanc et quelques crayons de couleur sont suffisants pour se presser le citron et structurer ses idées. Bien entendu, ça ne marche pas du premier jet et après quelques gribouillages, il faudra reprendre une page neuve et recommencer. C'est ainsi qu'émergent les idées.

Pour une réflexion en groupe, en remplacement ou en complément d'un classique brainstorming il suffira d'un tableau blanc et de quelques marqueurs.
Pour les inconditionnels de la souris il existe un produit pas mal du tout, "Xmind" disponible en téléchargement sur le site www.xmind.net

Voir aussi la solution open source et en téléchargement gratuit (licence GNU GPL.): Freemind
Freemind est écrit en Java. Il est donc multi plate forme : Windows, Linux et Macintosh OS X. Il se télécharge comme il se doit depuis sourceforge : Freemind
L'outil comporte une aide en ligne sous forme d'une mind map.
Lire la suite...


Qu'est-ce que le management ?


Une Définition du Management

The real problem is what to do with problem solvers after the problem is solved. G. Talese journaliste Pour les uns le management est un "art".
Mais ceux qui ont appris à ne pas trop s'en laisser compter préciseront que si le management est un art, c'est avant tout celui d'inciter les autres à faire ce qu'ils n'ont pas toujours forcément envie. L' art des apparences en quelque sorte.

Ainsi, la contrainte liée à une soumission de principe ("moi je commande toi tu obéis") en est la forme la plus rustique. On parle alors de management directif. Bien qu'encore couramment pratiquée, cette forme de management n'est plus vraiment adaptée aux exigences actuelles.
Lire la suite...


Style de management, le management autoritaire


De l'expérience de Milgram à Mac Gregor et Ouchi

Quel style de management d'équipe adopter ?
En théorie, un manager devrait être un animateur, un créateur de synergie, s'effacer à la manière d'un coach et contribuer à l'expression de chacune des personnalités.
En théorie.
En pratique, un management autoritaire est bien plus facile et plus reposant.
Et en plus ça marche !
Bon pas vraiment sur le plan de l'efficacité du projet, mais pour le confort et l'égo du "chef", on est plutôt pas mal servi avec ce type de management. Une fois son autorité bien assise, ça roule.
Lire la suite...


Et l'ergonomie dans tout ça ?


Ergonomie et Business Intelligence

Depuis quelques temps déjà, les éditeurs d'outils d'aide à la décision font pas mal de bruit. A grand renfort d'annonces marketing, ils tentent de mettre en avant l'originalité et le côté incontournable des solutions proposées.
C'est de bonne guerre. Il est vrai qu'un grand pas a été accompli et désormais, on touche du doigt l'intégration globale de l'ensemble des étages de la chaîne décisionnelle.
Espérons simplement que les contraintes imposées par la logique de standardisation, chère aux éditeurs de progiciels, ne deviennent pas le nouveau challenge des entreprises. Mais de cela on en a déjà parlé dans un billet précédent. Ce n'est pas sur ce point que je souhaite attirer votre attention, mais plutôt sur la question de l'ergonomie, où depuis déjà quelques années, l'innovation me semble sérieusement en panne.
J'entends déjà mes contradicteurs ! Comment il y va celui là ! Qu'est-ce qu'il lui faut... Et pourtant...


Lire la suite...

Le poste de travail de l'utilisateur Business Intelligence


Le poste de travail idéal de l'utilisateur de la BI

Un peu de prospective pour terminer cette série d'articles consacrés au projet Business Intelligence.

Au cours du premier billet de cette série, nous nous étions attardés sur la réalité des sources d'information du décideur.
Toutes les données susceptibles de devenir des informations utiles à la prise de décision ne passent pas systématiquement par le système d'information de l'entreprise.
Loin s'en faut.
Seules les données formelles et de surcroît structurées sont à même d'être stockées dans les bases de données de production et récupérables par les outils de collecte (ETL) afin d'alimenter la base décisionnelle, le Data Warehouse.
Ainsi, pour assister au mieux le décideur en situation, le poste idéal comportera les moyens d'accéder aisément, autant aux données formelles structurées et non structurées qu'aux données informelles.
Lire la suite...


L'empire de l'illusion ou le triomphe du spectacle


Le perfologue a lu pour vous : L'empire de l'illusion, la mort de la culture et le triomphe du spectacle. de Chris Hedges (Lux 2012)

L'empire de l'illusion L'auteur, Chris Hedges, journaliste déjà récompensé par le prestigieux prix Pulitzer, brosse un portrait sans concession d'une Amérique en totale déconfiture, où la démocratie a été insidieusement remplacée par les injustices du capitalisme débridée.
Dans un marché libéré et dérégulé, les murs qui protégeaient le pays et les citoyens ont été en bien peu de temps mis à terre par les tenants des grandes entreprises et leurs représentants (lobbies, politiques, presses, mass média).
Pour manipuler le citoyen afin qu'il se contente de n'être qu'un consommateur, il suffit d'entretenir l'illusion et d'agiter des marionnettes (comme les jeux débilitants et la télé réalité), de traiter en priorité les informations les plus superficielles (comme les résultats sportifs, les coucheries et fausses rumeurs concernant les vedettes et politiques), et de cultiver les héros qu'ils soient champions de catch ou grands patrons...
Pour appuyer son étude, Chris Hedges se réfère à l'allégorie de la caverne de Platon (Wikipedia), où des hommes enfermés dans une caverne vivent dans une illusion et refusent de voir la réalité en face.
Lire la suite...


Booster l'intelligence collective


Booster l'intelligence collective, couverture du livre Le perfologue a lu pour vous : Booster l'intelligence collective de Olivier D'Herbemont (Armand Colin 2012)

De la complexité des projets

L'accroissement de la complexité des projets est quelque part la caractéristique la plus saillante de notre époque, vue en tout cas sous un angle professionnel.

C'est par ce juste constat que l'auteur introduit son étude publiée aux éditions Armand Colin. La taille des projets est en effet en continuelle augmentation.

La concurrence toujours plus aiguë accroît la pression et impose une accélération de tous les cycles. Le développement technologique continu accentue la dépendance technique de tous les acteurs.
Lire la suite...


Procédure et transfert de connaissance


Comment garantir la bonne exécution d'une activité ?

Les entreprises encore porteuses du lourd héritage de la division du travail et de la spécialisation des tâches, ont toujours privilégiées l'élaboration de procédures détaillées aux dépens d'une formation ad hoc facilitant la responsabilisation des acteurs de terrain.
Avec la complexité des tâches, les exigences de flexibilité et de polyvalence, tant qu'elles persistent à procéder ainsi, elles sont plutôt mal barrées me diriez-vous.
C'est sûr. D'autant que le recours systématique aux procédures dans l'espoir de transférer la connaissance n'a jamais réellement rempli sa mission une fois sortie du contexte très particulier du travail à la chaîne, qu'il soit industriel ou bureaucratique.
Le passage du "tacite" à "l'explicite" n'est pas des plus évident, ceux qui ont connus les premières générations de projet de gestion des connaissances ou knowledge management, ne viendront pas me contredire. Les métiers de l'entreprise sont complexes et les connaissances acquises de l'expérience c'est à dire de la répétition de la pratique sont quasiment impossibles à formaliser.
Lire la suite...


Perspectives Business Intelligence


Carré magique

Le Gartner Group publie ces jours-ci le traditionnel "carré magique" de la Business Intelligence. Je laisse de côté la critique du "top 50" des éditeurs, les "up" and "down" et les commentaires de rigueur. Le thème est bien développé sur le site et suffisamment commenté par les spécialistes de la Business Intelligence présents sur le web.


Lire la suite...


Le modèle de la poubelle ou les solutions avant le problème


Les décisions sont-elles toujours rationnelles ?

C'est ainsi qu'on les juge...Après coup en tout cas.
Prenons un simple exemple.
Comment, dans vos entreprises, définissez-vous la priorité des projets ? garbage modelToujours après une étude d'opportunité rondement menée avec une définition précise de l'urgence... ou plutôt en tenant compte de la disponibilité des ressources ?
Il y a déjà pas mal de temps, nous avions monté, avec un collègue de l'époque, une petite boîte de développeurs spécialisés dans les problématiques d'informatisation de la production industrielle.
L'automne, était particulièrement propice pour effectuer notre marché auprès de nos clients et récupérer un ou deux projets conséquents à notre échelle, afin de démarrer correctement l'année suivante. Les responsables de division disposant de queues de budget, et nous sachant disponibles (nous étions peu nombreux sur le créneau et les besoins étaient alors énormes), profitaient de l'opportunité et « découvraient » de nouvelles urgences. Les priorités des projets étaient rapidement chamboulées...Il est aussi vrai qu'avec le temps, les « queues de budget » se sont plutôt raréfiées...)
Curieuse approche de la décision me diriez-vous. Mais est-elle vraiment originale ?


Lire la suite...

le partage la connaissance et la compétition individuelle


humour partage des connaissances et performance individuelle

Le monologue

  • Le protagoniste enthousiaste : "Partager les connaissances ? Je suis pour!" dit-il en tapant du poing sur la table pour donner plus de force à son propos.
  • Le même après réflexion : "Mais qu'est-ce que je raconte... A part moi, qui dans cette boîte à des connaissances à partager ?"

Ah le partage de la connaissance...
Dans un monde où l'on cultive l'individualisme et la performance personnelle, qui donc aurait envie de partager une connaissance durement acquise ?
Lire la suite...


L'Intelligence collective en pratique


Expert vs Intelligence collective.

Que ferait-on aujourd'hui, sans experts, prévisionnistes et autres spécialistes de la prospective ?
Une décision délicate à prendre ? Quelle chance ! J'ai justement un expert sous le coude, prêt à éclaircir la problématique. Sauvé !
Pas un domaine ou une activité n'échappe à cet engouement pour les experts et prévisionnistes. La politique, les marchés boursiers, la météo, la circulation routière.
Ah ! mon rêve, être prévisionniste chez Bison Futé : «Ne prenez pas la route samedi 1er août, Bison Futé prévoit une journée rouge dans le sens des départs » Ben voyons ! Reconnaissons que Bison Futé ne se trompe jamais. Si les embouteillages prévus n'ont pas eu lieu, c'est tout simplement que les automobilistes ont bien suivi les recommandations. Aussi simple que cela ! C'est d'ailleurs la force des prévisionnistes de toujours retomber sur leurs pattes.
De toutes façons ils ne sont pas prêts de disparaître. En ces temps d'incertitude, je les verrais plutôt se multiplier.


Lire la suite...


The take, des usines sans patron


Une expérience d'autogestion à grande échelle

2001, la crise en Argentine. Fuite massive des capitaux. Les avoirs des argentins de base sont bloqués. C'est le sauve qui peut. Les usines ferment, les patrons vendent ce qu'ils peuvent, oublient de payer les salaires en retard et prennent le large.
Ici et là, les ouvriers des usines au chômage forcé ne se laissent pas abattre. Ils se remontent les manches, occupent les usines vides, se remettent au travail et relancent la production et l'économie du pays.
Ocupar, resistir y producir.
        Autres articles...
 Autogestion, l'entreprise adulte
 Jack Welch, strategie, actionnaires et coopératives
 Management democratique Tower Colliery
 Intelligence collective en pratique


Lire la suite...

F.A.Q Manager le projet


Questions fréquentes "Gestion de projet"


Lire la suite...

Dynamiser l'innovation en entreprise


Comment dynamiser l'innovation en entreprise ?


Suite de l'article domotique, le frigo-internet

Le premier stade pour dynamiser l'innovation dans l'entreprise : partager les connaissances C'est donc cette imagination fondée sur la mise en relation des connaissances qu'il s'agit de dynamiser.

C'est d'ailleurs à ce niveau qu'interviennent les outils de gestion de la connaissance. Les premières générations d'outils de KM se focalisaient quasi exclusivement sur l'aspect capitalisation, comme s'il s'agissait de ranger la connaissance dans un coffre-fort.
On les oublie.
Aujourd'hui, le changement est amorcé et les outils de partage de la connaissance actuellement en cours de développement pourraient devenir les véritables instruments fondateurs de la coopération étendue…et de l'innovation libérée.

Le second stade : faciliter la veille Et puis, afin de donner un petit coup de pouce au destin et ne pas jouer aux dés avec le hasard de la sélection, on pourrait en profiter pour sortir de leur tour de guet les quelques outils de veille et les soumettre eux aussi aux lois de la démocratisation. Une fois équipé et après une formation ad hoc, il serait à la portée de tout un chacun d'établir des programmes d'études adaptés à ses propres thèmes de réflexion pour se forger une appréciation toute « subjective » des attentes potentielles du marché que l'on souhaite étonner.

Lire la suite...


Wiki et conduite de projet


Une étude de terrain rondement menée

Rapidité et coopérativité, voilà les nouveaux mots du management d'aujourd'hui. Le Wiki, est-il le nouvel outil de conception pour les projets de demain ?

Qui a dit : les théories scientifiques changent lorsque les scientifiques meurent ?
Je ne me souviens plus.
Mais je me demande si ce n'est pas la même chose pour l'informatique d'entreprise et le management en général.
En 2003 et 2004 je flirtais sur la côte nord pacifique entre Seattle et Vancouver ou j'intervenais en amont sur un projet « innovant » de SCM fortement connoté de KM.
Lors de ma toute première intervention, comme un bon artisan j'étais prêt à déballer mes outils bien affûtés pour lancer l'étude préalable et préparer les questionnaires de besoins utilisateurs.... « Remballe tes clous mon pote me dirent à peu près en ces termes mes collègues du moment. L'étude on l'a déjà dans la boîte, yet in the box » . La boîte ? Elle s'appelle Wiki...


Lire la suite...

Le PC domestique a vécu... J'espère...


Toi qui t'y connais...

Pc domestiqueIl y a des jours comme ça où l'on regrette de ne pas rester calmement chez soi avec un bon bouquin, voire à regarder un film à la téloche. Je vous raconte.
L'autre jour, de passage à Paris, j'en profite pour saluer un couple de copains.
Et là ça n'a pas loupé : Dis donc, puisque tu es là tu ne pourrais pas jeter un coup d'œil au PC ? Cela fait près d'un mois qu'on ne l'utilise plus.
Trop tard pour effectuer un repli stratégique, je venais juste de leur dire que ma soirée était libre. Me voyant chercher l'objet autour de moi, ils enchaînèrent: Ne le cherche pas, on l'a rangé dans le placard du couloir.
L'appartement est petit...
poursuivirent-ils en manière de justification.
Lire la suite...

La long traîne, the long tail


Le livre le plus marquant de Chris Anderson

Chris Anderson, rédacteur en chef de la revue Wired, revue des branchés, avait publié il y a quelques années un article qui avait fait pas mal de bruit : The long tail.
Il démontrait, qu'à l'ère de l'Internet, la différenciation entre marché de masse et marché de niches n'était plus de rigueur. Selon ce nouveau modèle, les produits les plus spécifiques ou les plus rares sont commercialement tout aussi rentables que les top-sellers matraqués par la pub et le marketing.
Exemples à l'appui.
Amazon fait une bonne partie de son chiffre d'affaires justement avec la multitude de produits qui ne sont pas en vitrine. "We sold more books today that didn't sell at all yesterday than we sold today of all the books that did sell yesterday"
("Aujourd'hui, nous avons vendu plus de livres qui ne se sont pas vendus hier que nous n'avons vendu de livres que nous avons vendu aussi hier". traduction wikipedia, reférence en fin de billet. Pour mieux comprendre cette formulation alambiquée lire aussi le 2ème commentaire de ce billet ci-dessous.)


Lire la suite...


Sales cons et salauds en entreprise


Les livres de management à la mode

couverture du livre Paraît que dans l'entreprise il y aurait des cons voire même des salauds ! Véridique !
C'est en tout cas ce que nous expliquent les auteurs de ces deux livres au titre sans détours récemment publiés.
Le premier Objectif zero sale con de Robert Sutton éditions Vuibert et le second Profession salaud de Claude Lussac (pseudo ?) Editions du Palio.

Bon pourquoi pas ?
Cela dit comment fonctionnerait l'organisation sans sales cons et encore moins sans salauds ?
Vous imaginez une entreprise où tout le monde s'entend pour oeuvrer en un sens commun ?
Les planches savonnées seraient ôtée consciencieusement une à une. Tout un chacun serait heureux de partager ses informations les plus jalousement gardées en pensant à la performance globale...
Et pourquoi pas utiliser les outils d'intelligence collective tant qu'on y est !
Vous n'imaginez pas ? Moi non plus !
Le moment serait alors venu de se poser la question de l'utilité de la direction et de réveiller ce rêve, vieux comme l'humanité, d'autogestion.
Mais paraît-il que seuls les ringards y pensent encore. Alors vive les sales cons et les salauds !

couverture du livreObjectif zéro-sale-con
de Robert SUTTON
Pocket
288 pages 7,40 Euros
Lire la suite...


Qui était Charles Fourier ?


On oublie trop facilement les utopistes !

Le boulevard de Clichy est redevenu un lieu de promenade. Le terre-plein central est maintenant aménagé et les flâneurs en profitent.
Pourtant, à l'extrémité de l'avenue, un socle reste vide.

Charles Fourier, dont la statue veillait sur la Place Clichy a disparu en 1941, transformée en boulets et canons, comme beaucoup d'autres statues de bronze de Paris. Depuis, elles ont pratiquement toutes retrouvé leur socle. Les généraux, vainqueurs, conquérants et autres va-t-en-guerre représentés sabre au clair, en tout cas tous ceux qui n'avaient pas eu la chance de bénéficier de la mansuétude de Vichy, ont retrouvé leur place sans trop de délai.


Lire la suite...

La face cachée du management


Les méthodes "miracles"

Entre les modèles de management, généralement anglo-saxons, et la réelle pratique sur le terrain, en concret avec les hommes, il y a de la marge !
Sur le papier, les méthodes bien formatées semblent parfaites. Présentées á grands renforts de témoignages tous plus dithyrambiques les uns que les autres, bien bête sera celui qui laissera passer une telle occasion de réussir ! A l'autre extrême, sur le terrain, ces méthodes miracles sont bien loin de tenir les promesses.
Qu'à cela ne tienne ! Il suffit d'attendre la nouvelle méthode, le nouveau couteau suisse du management ! Pas d'erreur possible, ça marche ! D'ailleurs, écoutez les témoignages ... Et ça recommence, inlassablement depuis des années....
Le management, se bercerait-il d'illusions ? C'est en tout cas ce qu'avait déjà démontré avec justesse Jean-Pierre LeGoff dans le très bon ouvrage : les illusions du management : Pour le retour du bon sens . La Découverte


Lire la suite...


Communautés de pratique et performance


Rencontre avec Cyril Docquin, fondateur de Allquality (www.allquality.org) une communauté de pratique dédié à la qualité.

La tâche du responsable qualité n'est pas toujours aisée.
Précurseur des métiers transversaux de l'entreprise,  sa mission le conduit à intervenir à tous les niveaux, au coeur de  chacune des fonctions.
Dans nos entreprises encore porteuses d'une lourde structure hiérarchique et toujours fortement  cloisonnées, on comprend aisément les difficultés rencontrées au quotidien par cet acteur essentiel.
De surcroît, le métier est encore jeune. Le qualiticien, souvent isolé, ne peut se référer qu'à ses seuls pairs, oeuvrant dans d'autres activités, d'autres types d'organisations.  Pour faciliter ce travail d'échanges et de communication Cyril Docquin a eu la géniale idée de concevoir une « communauté de pratique » gratuite et ouverte à tous :  Allquality.org. 
Propos recueillis par Alain Fernandez

Lire la suite...


Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2016 Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog ««