Peut-on simplifier la complexité ?

Par   Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   

Étroitesse d'esprit et simplification systématique

Non, la complexité ne se simplifie pas

Représentation de la complexitéLa complexité ne se simplifie pas. Seule le "compliqué" gagne à être simplifié.

Le "compliqué", c'est le plat de spaghetti, copieux, et donc bien emmêlé.

"Compliqué" c'est aussi le qualificatif à attribuer aux plans ou aux raisonnements où l'on ne perçoit ni la queue ni la tête. Ils sont surtout révélateurs de l'ignorance ou de l'incompétence de leurs auteurs qui ne parviennent pas à prendre une distance suffisante pour communiquer un message simple et aisé à comprendre.

Encore faut-il savoir simplifier sans élaguer pour autant les caractères importants ! Simplifier dans ce cas c'est rendre compréhensible quelque chose qui ne l'est pas en raison du désordre des idées, des propos, des arguments.
Le "complexe", c'est une autre affaire...

Multiplier les centres de décision

Le complexe est tout autre. Le complexe est naturellement riche en sens. S'il est difficile à comprendre c'est que l'on ne fait pas suffisamment d'effort pour saisir le sens porté par la multiplicité des connexions.

Appliquer des méthodes simplificatrices à un système complexe n'aboutit qu'à des solutions simplistes et appauvries en sens. C'est aussi pour cela qu'il n'existe pas vraiment de méthodes de management efficaces hormis celles qui proposent de multiplier les centres de décision.

La loi de la variété requise de William R. Ashby le précise bien :

Un système "A" pourra piloter un système "B" si, et seulement si, la variété de "A" est supérieure ou au moins égale à celle de "B".
Il n'existe d'autre solution que celle de multiplier les centres de pilotage et de prise de décision au plus près du terrain. Augmenter la complexité en quelque sorte du système "A" afin qu'il puisse contrôler et piloter le système "B".

Les empilements de reportings, et l'on sait comment ceux-ci sont effectués, voir le paragraphe :"Les reportings sont-ils utiles ?", pour maintenir contre vents et marées un pouvoir centralisé, n'est plus qu'un combat d'arrière garde.

Il est vain de vouloir formaliser l'informel, de rechercher des liens clairs de cause à effet lorsque seuls le flou et le chaos existent. Il faut au contraire être proche du terrain et pro-actif.

Lire à ce sujet la critique des strategy maps et l'ensemble de ce portail piloter.org pour mieux comprendre le pilotage pro-actif.

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 45)

Commentaires lecteurs...

Pour commenter en tant qu'Anonyme, cliquez sur "Commencez la discussion" Puis sur "Nom", tout en bas apparaît alors une case à cocher : "Je préfère publier en tant qu'invité"

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez




Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017 Tous droits réservés Mentions légales


Management de l'entreprise
  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches Piloter.org »»