Qu'est-ce que le Marketing One To One ?

Par   Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   

De l'orientation « Produit » à l'orientation « Client »

Le 1 to 1 selon Don Peppers : « Je vous connais, dites- moi ce que vous voulez, je le fabriquerai et je m’en souviendrai la prochaine fois ».

Définition du Marketing One To One ou Marketing Personnalisé

One To One marketing vintage

Le One To One est un concept Marketing et Commercial, inventé il y a déjà quelques années par Don Peppers et porté par un ouvrage au titre éponyme, coécrit avec Martha Rogers. Ce livre fut un best-seller International au cours de la décennie 1990/2000 (référence à la fin de l'article).

L'idée du One To One, traduit en français par « Marketing Personnalisé », est assez simple dans son principe. Plutôt que de pousser des produits vers des clients segmentés, le one to one propose au contraire de personnaliser son offre en fonction des attentes des clients.

Mieux connaître ses clients est de toute façon la base de la fidélisation. Ainsi, on peut mieux ajuster les produits et les services selon leurs attentes.

En établissant un véritable dialogue entre le marketing et le commercial d'une part et le client en tant qu'individu d'autre part, l’entreprise comprend mieux les besoins de chaque client et peut ainsi proposer un service ou un produit parfaitement adapté aux attentes explicites, voire implicites dans le meilleur des cas.

Le principe du One To One

Bien évidemment, on ne personnalise pas la relation avec tous les clients. Cette relation privilégiée est réservée aux clients à fort potentiel, ainsi qu'à tous ceux dont on peut supposer qu'il deviendront rentables à leur tour dans un délai raisonnable. On commence donc par calculer la « Life Time Value » de chaque client, afin d'identifier ceux qui sont éligibles au Marketing Personnalisé, le One To One.

Définition de la Life Time Value : mesure de la somme des profits nets attendus au cours de la durée de vie du client.

L'indispensable classement des clients

Un exemple de classement des clients de l'entreprise en quatre catégories afin d'identifier les clients méritants un traitement privilégié. Le but de l'entreprise est bien d'accroître durablement ses profits. Il serait aussi inutile qu'absurde de déployer des efforts pour des clients peu rentables. Si on calcule soigneusement le ratio bénéfice/coût par client, on découvre bien des surprises parfois. Des clients qui semblent intéressants coûtent bien plus cher qu'ils ne rapportent. Ils sollicitent souvent les services commerciaux avec des projets qui n'aboutissent pas, rencontrent toujours des problèmes, surchargent les services après-vente, etc...

Les quatre catégories de client

  • d1 : les clients plus rentables

    Cette première colonne catégorise les clients les plus rentables, c'est-à-dire la minorité qui génère la part la plus importante du Chiffre d'Affaires global de l'entreprise.
  • d2 : les clients rentables

    Cette deuxième colonne regroupe les clients rentables. Ils présentent une valeur potentielle significative et méritent d'être étudiés de près afin d'appliquer les techniques de "cross Selling" ou de "Up Selling", afin d'augmenter sensiblement le chiffre de vente généré pour chacun d'entre-eux.
  • d3 : les clients en devenir

    Cette troisième colonne matérialise des clients peu rentables, mais on peut supposer qu'à terme ils pourront le devenir. La valeur potentielle de chacun d'entre-eux mérite d’être étudiée au cas par cas.
  • d4 : les clients non rentables

    Enfin, cette dernière colonne réunit les clients non rentables. Il vaut mieux s'en occuper le moins possible tout en respectant les conditions contractuelles. Il n'est pas du tout évident de se débarrasser d'un client non rentable. C'est pourtant la solution pour mieux orienter les enveloppes budgétaires dédiées au marketing et à la vente.

Remarque importante : la notion de "valeur du client" est indissociable de la notion de la "valeur pour le client". Si le client n'y trouve pas son compte, il choisira un autre fournisseur. Les clients ne sont pas attachés à l'entreprise. Pour le client, il est désormais très facile désormais de comparer les offres et de choisir la meilleure du moment. Il est donc prudent, dans la mesure du possible, d'évaluer la satisfaction du client.

Une précision sur la notion de personnalisation de l'offre

Personnaliser, ce n'est pas proposer systématiquement à tous les clients un catalogue d'options en s'imaginant que chacun d'entre-eux sera satisfait d'être contraint de faire son marché. Il est du rôle du responsable marketing et du commercial de bien connaître son client afin de comprendre ses attentes explicites et implicites, et de les servir du mieux possible.

Remarque: ce texte s'inspire de l'ouvrage Le bon usage des technologies expliqué au manager Éditions Eyrolles.

A ce sujet, voir aussi

  • Permission Marketing
    Choisir les prospects qui acceptent les propositions Marketing..
  • Le Dynamic Pricing
    Le Dynamic Pricing est une stratégie de définition des prix en dynamique selon les attentes du marché et les offres concurrentes.
  • Le Web Marketing
    Le web marketing désigne les techniques et méthodes pour améliorer la performance de son site web ou de sa boutique en ligne.

Ressources web

  • One to One
    Le site dédié au One to One de Don Peppers, Martha Rogers.
  • Seth Godin
    Le blog de Seth Godin, expert marketing à l'origine du Permission Marketing.

Ouvrages de référence

Le One to one en pratique
Pratique du marketing direct

Don Peppers, Martha Rogers
Editions d'Organisation
442 pages

Dispo :
www.amazon.fr

Phillip Kotler, auteur prolixe, est une référence en matière de communication des principes et théories du marketing. Ce livre didactique est incontournable pour explorer la science du marketing.

Mercator : Théories et nouvelles pratiques du marketing , Jacques Lendrevie, Julien Lévy, Denis Lindon x  Marketing Management
15e édition
de Philip Kotler, Kevin Keller
Pearson 11ème édition.
800 pages
Prix : 54 Euros
Dispo : www.amazon.fr

Un ouvrage de fond du marketing. Véritable encyclopédie de la question, en couleur et accompagner d'un CD, il est régulièrement mis à jour pour suivre au plus près les évolutions rapides de la profession confrontée à l'Internet et ses pratiques.

Mercator : Théories et nouvelles pratiques du marketing , Jacques Lendrevie, Julien Lévy, Denis Lindon x  Mercator
Théories et nouvelles pratiques du marketing
Jacques Lendrevie, Julien Lévy, Denis Lindon
Dunod 11ème édition.
1040 pages
Prix : 55 Euros
Dispo : www.amazon.fr

Nouveaux tableaux de bordLes nouveaux tableaux de bord des managers
Le projet décisionnel en totalité
Alain Fernandez   Eyrolles  6ème édition
495 pages
Prix : 35 euros
Dispo chez :
www.amazon.fr
& PDF ou ePub   Format Kindle   Voir la fiche détaillée




Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 85)

Commentaires lecteurs...

Pour commenter en tant qu'Anonyme, cliquez sur "Commencez la discussion" Puis sur "Nom", tout en bas apparaît alors une case à cocher : "Je préfère publier en tant qu'invité"

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez


Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017- Tous droits réservés


Management de l'entreprise
  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches Piloter.org »»