Management de l'entreprise

Reussir son analyse de risques

Par Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   
.

...Comment réaliser une analyse de risques réaliste et pertinente ?

Ok ok. Je suis d'accord. La poisse a souvent bon dos et ne doit pas justifier toutes les erreurs du chef de projet (voir billet Analyse de risques expliquée). Une bonne analyse de risques permet de limiter quelque peu son impact.
Cela dit lorsque la poisse arrive en force comme dans l'exemple de ce film, il n'est pas dit que le chef de projet gagnera à tous coups le bras de fer. C'est en en tout cas ce que je cherchais à montrer avec le billet précédent.

Mais parlons un peu de l'analyse de risques. On y met quoi dans l'analyse de risques ? Parce que là non plus elle ne doit pas exempter le chef de projet de ses responsabilités. L'analyse de risques ne doit pas de venir l'équivalent de.. Attendez je cherche...

Ah voilà. Tenez par exemple la sécurité dite « active » des voitures. Tous ces décérébrés qui sous prétexte de disposer d'un ABS foncent comme des malades sur les routes, vous collent à la roue, et s'amusent à freiner au dernier moment aux passages cloutés lorsqu'ils sont en ville. Ils se sentent puissants et maîtres de leurs engins ces demeurés.
L'analyse de risques c'est un peu la même chose....

Elle n'est pas là pour remplacer les règles élémentaires de management de projets. Considérons deux exemples.

Cas numéro 1 : lancement d'une nouvelle tranche d'un projet d'ERP dans une grosse PME sous-traitante d'un équipementier aéronautique. La PME profite de cette phase pour remplacer un matériel vieillissant.
-Euh... Au fait on est sûr que le matos sera livré avant le 15 ? J'ai mobilisé l'équipe pour cette date, ce serait un peu la pagaille s'il n'était pas livré !
- Tu as fait l'analyse de risques ? Et bien ! Mets-y ce cas. Comme ça tu seras tranquille.

Cela ne valait peut-être pas le coup de talonner le fournisseur afin qu'il respecte le délai ? Et s'il ne peut pas le tenir qu'il le dise tout de suite ?
Mais attendez, j'ai encore mieux ...

Cas numéro 2 : Une entité d'un grand groupe de l'industrie chimique. Démarrage d'une nouvelle unité.
- T'as vu ils ont affecté MB sur le projet. On a bouffé ensemble ce midi à la cantine, il m'a dit qu'il était déjà débordé et qu'il ne sera jamais prêt à temps. Je fais quoi ? Je mets ça dans l'analyse de risque ?
-Tu as raison. C'est plus sûr !

Mais non ! Pas du tout ! L'analyse de risques n'est pas un fourre-tout !
Il faut régler ce problème A-U-P-R-E-A-L-A-B-L-E.
Si MB sait déjà qu'il ne disposera jamais d'assez de temps on peut lui faire confiance ! Il est tellement rare que l'on aille plus vite que prévu, il y a bien plus de chances qu'il ne soit pas du tout disponible. Il faut donc dans ce cas reprendre la question des affectations.
Voilà deux exemples de ce que ne doit pas être une analyse de risques.

Pour mémoire, le risque est un danger éventuel plus ou moins prévisible qui peut affecter l'issue du projet. Pour ces deux cas, l?incertitude peut être levé avant de lancer le projet. Ce ne sont pas des risques.

Lire aussi...

Les nouveaux tableaux de bord des managersLe projet Business Intelligence clés en main

Alain Fernandez
Editions Eyrolles
6ème édition 2013
495 pages 33,25 Euros
Téléchargez le dossier pdf
Les thèmes de ce dossier sont méthodiquement développés dans cet ouvrage.


Points de vue


l'analyse des risques c'est des maths et de la proba en gros? pour un bon remise à niveau tu aurais des bouquiins à conseiller? merci
Ecrit par : vincent

Sur le site .piloter.org, il y a une sélection de livres en bas de page A+
Ecrit par : afz

Il en va de l'analyse de risques comme de toute bonne idée en management (de projet, de personne, etc..), le principe est rapidement dévoyé et l'on déroule la méthode, dans le meilleur des cas, sans en connaître les fondements, donc sans intelligence. Alors que l'Entreprise cheche à progresser, à se développer et engage moult frais de formation ou de recrutement d'experts, ses responsables ne s'appliquent guère à eux mêmes les principes qu'ils souhaitent voire diffuser. Tout cela finit trop souvent en rapport, analyse, graphes qui ne satisfont que leurs auteurs et alimentent les colloques. Je fais mien le schéma de départ(page5 de "vive la performance") à la condition qu'il s'applique tout d'abord aux premiers niveaux de la hiérachie. A quand des philosophes dans les CA ?
Ecrit par : stefanodimecanic


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 105)

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017- Tous droits réservés


»» Tous les articles Piloter.org »»