Management de l'entreprise

Nous sommes tous des voleurs

Par Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   
...

Les livres disparaissent !

Hier j'ai regardé à nouveau ce très bon film d'Altman "Nous sommes tous des voleurs" (Thieves like us, avec notamment Keith Carradine et Louise Fletcher). Je l'avais raté il  y a quelques années lorsque les cinémas Actions l'avaient ressorti en version neuve .

Ce film, dont l'action se déroule durant la grande la crise, est tiré du fantastique roman d'Edward Anderson "Thieves like us". Pourquoi, nous les pauvres mecs, doit-on crever démunis alors que les banques regorgent d'argent ? Ne pouvons-nous pas nous servir à notre tour ? Voilà le thème du livre.  Je n'avais pas flashé tout de suite, mais l'histoire se déroulant, je me suis rappelé avoir lu ce bouquin il y un bon paquet d'années. Ce livre m'avait particulièrement marqué autant par son propos que par son style.
J'aurai bien aimé le relire, mais malheureusement, ayant depuis déménagé  un bon nombre de fois, je l'ai perdu (ou alors je l'ai prêté mais je ne sais plus à qui).
Mais qu'à cela ne tienne, une petite recherche sur Amazon.fr ou Fnac.com, et hop...

Les livres ne sont pas éternels !

Et non ! Là je découvre l'incroyable : il est épuisé depuis un bon moment dans sa traduction française ("Tous des voleurs" 10/18). Aucune date de réédition prévue !
Il est désormais impossible de trouver ce livre fondateur du roman noir américain en neuf !
(J'avais déjà, dans un autre billet, constaté qu'un autre livre de référence "Le traité du Zen et de l'entretien des motocyclettes de Robert M. Pirsig." avait lui aussi disparu des rayons ! Le zen et la qualité Selon le libraire, rien de définitif mais qui sait ?, il ne put m'en dire plus)

Il y a déjà quelques temps, je me souviens de Michel Polac, qui une fois encore se faisait expulser de France Inter, indiquer le chiffre de 40.000 nouveaux titres publiés par an en France !
(En fait, tous genres confondus et rééditions comprises, il faut plutôt parler de 50.000 nouveaux titres).
Faut-il éjecter les livres de référence pour laisser la place aux nouveautés ? Les libraires n'ont pas des rayons extensibles c'est vrai.
Et le modèle économique du monde de l'édition comme pour tout autre domaine ne connait plus que la loi du chiffre.
Mais la culture on en fait quoi ?
Finalement ne serait-ce pas la digitalisation (du type google print) qui sauvera le livre ?
C'est une question à développer...


Pour revenir au sujet d'introduction, "Thieves like us" avait déjà servi de support à l'excellent film de Nicholas Ray : Les amants de la nuit (They Live By Night )








Points de vue



Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 65)

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017- Tous droits réservés


  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches du Blog »»