Management de l'entreprise

Travaille ! Consomme ! Et surtout Ecrase-toi!

Par Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   
.

... Cela fera de toi un bon citoyen !

Travailler le dimanche, le soir, augmenter la durée du travail hebdomadaire, réduire le nombre de jours de congés et supprimer les ponts…
Bref, travailler plus. Toujours plus. C'est là l'unique mot d'ordre de notre époque.
Le travail À entendre ceux qui détiennent l'autorité de parole dans les médias, ce serait la solution miracle à tous nos maux, Nous allons ainsi résoudre les questions du chômage de masse, de la compétitivité (c'est quoi au fait ?) et de la croissance atone, n'en doutez pas...

Et quand on ne travaille pas, que fait-on ? On dort, on flâne, on bouquine, on se repose ?
Que nenni !
On consomme !
Les boutiques en ligne sont ouvertes 24 heures sur 24. D'ailleurs, les vacances bien méritées sont aussi des instants de consommation, on voyage, on accumule des miles, bref on dépense.

Pas question de passer du temps à paresser, à rêver, à bailler aux corneilles. Le farniente (fare niente, ne rien faire), c'est-à-dire, ni produire ni consommer, est devenu le nouveau péché capital selon les tables de la loi de la société actuelle définitivement soumise aux règles des marchés mondialisés.

Travailler et consommer, c'est votre responsabilité, une responsabilité « citoyenne» semble-t-on nous transmettre à tout instant en manière de message subliminal.
(Vous souvenez-vous du film culte "They live" (Invasion Los Angeles) de Carpenter ? Grâce à des lunettes spéciales, le héros découvre les vrais messages cachés sous les affiches publicitaires : OBEISSEZ, NE DORMEZ PAS, CONSOMMEZ, PAS D’IMAGINATION, NE QUESTIONNEZ PAS L’AUTORITE...)

Il faudrait donc accepter que nos vies personnelles soient désormais soumises aux principes d'optimisation de l'entreprise industrielle, modèle Taylor/Ford/Toyota, toujours en chasse des « temps perdus », synonymes de « temps improductifs ».

Les US ont un peu d’avance sur ce thème. Pour mieux comprendre où l'on se dirige si l'on ne réagit pas rapidement, Jonathan Crary a écrit un très bon bouquin dont le titre bien choisi résume le thème ici abordé : 24/7: Late Capitalism and the Ends of Sleep


24/7:
Late Capitalism and the Ends of Sleep

Jonathan Crary
Verso
144 pages 10,70 Euros

À juste titre, ce livre a rapidement été traduit en français :


24/7:
Le capitalisme à l'assaut du sommeil

Jonathan CRARY
Grégoire CHAMAYOU
Zones
144 pages 15 Euros
Libraires en ligne

www.amazon.fr

Voir aussi la critique de ce livre publié sur ce site...


Points de vue



Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 185)

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017- Tous droits réservés


»» Tous les articles Piloter.org »»