Autoformation

Q'est-ce que le web visible ?

25 juin 2019  Par   Partagez

En règle générale, la très large majorité des internautes ne s'intéressent qu'à la première page de résultats proposés par le moteur de recherche. De multiples concordances révèlent que neuf internautes sur dix n'ont pas la curiosité de passer à la page suivante, et environ trois internautes sur quatre se contentent des trois premiers résultats présentés en haut de la page. Donc en fait on ne se contente que d'une partie infime des publications du web. Voyons tout cela.

Une recherche sur google

Que nous montre le web ?

En effet, puisque on ne considère en générale que les premiers résultats proposés par le moteur de recherche, on se contente que de la partie émergée de l'iceberg informationnel. Cette limitation des résultats est encore plus manifeste avec l'utilisation des smartphones et tablettes dont l'écran est bien plus réduit. Pour la suite de cette étude on ne traitera que le moteur de recherche de Google. Il est en effet plébiscité par la grande majorité des internautes français.

De toutes manières, les autres moteurs de recherche ne procèdent guère différemment, à l'exception peut-être d'outils un peu plus exotiques comme Duckduckgo, dont la devise est : "Le moteur de recherche qui ne vous espionne pas" ou le français Qwant qui annonce sur son site : " La philosophie de Qwant repose sur 2 principes : ne pas tracer les utilisateurs et ne pas filtrer le contenu d'internet. ". Ils sont encore tous deux d'un usage plutôt confidentiel. Cernons un peu mieux cette notion de web "visible".

1) La théorie

Tous les contenus sont théoriquement accessibles.

Le web est totalement ouvert à tous. Tout un chacun peut produire un contenu et le mettre en ligne afin de le rendre, théoriquement, accessible au plus grand nombre. Il existe de multiples solutions simples d'usage pour relayer vos idées, points de vue et analyses.

Gratuits ou payants, les systèmes de création et d'hébergement de blogs ne manquent pas. Blogger (www.blogger.com) de Google et Wordpress (fr.wordpress.com), sont vraisemblablement les outils de "blogging" les plus courants.

En théorie tout le web visible

2) L'optimisation

Seules les pages optimisées apparaissent en bonne position.
Les pages non optimisées sont quasiment invisibles.

Pour que le moteur de recherche indexe le contenu de votre blog ou site web, encore faut-il suivre les règles d'écriture " web " au risque de ne jamais voir ses pages apparaître dans les résultats. Les règles de base n'ont rien de sorcier.

L'article doit être bien structuré avec des titres soigneusement choisis, les mots clés judicieusement positionnés dans le texte sans trop insister au risque de subir les foudres du moteur de recherche dont les algorithmes correctifs chassent le " keyword stuffing ". La répétition excessive des mots clés est en effet pénalisée sans que personne ne sache vraiment ce que signifie le terme " excessif ".

L'article de qualité inclus aussi une étroite sélection de liens vers des textes complémentaires internes au blog ou externes soigneusement glissés dans le texte de manière " naturelle ".

Voilà quelques-unes des règles de base pour espérer que son article apparaisse dans la liste des résultats lorsque l'internaute formule les bonnes questions. Mais ce n'est pas suffisant.

L'optimisation des  articles

3) La chambre d'écho

Agrégateurs de contenus, blogueurs, liens et indirectement les mentions "j'aime" renforcent la visibilité d'une page
Les pages mal référencées restent invisibles

La visibilité de la page dépend aussi en grande part de la multiplication des liens et références qui pointent sur votre article depuis d'autres sites, notoires de préférence. Plus une page reçoit des visiteurs grâce à des liens externes, plus elle accroît ses chances d'être propulsée au devant de la scène.

Des agences web détournent le principe et utilisent de multiples " petites mains " pour créer des liens fictifs vers un article donné, notamment en insérant des commentaires sur des blogs et des forums reconnus. Là encore, les algorithmes correctifs de Google ont déclaré la guerre aux liens jugés " fictifs ".

notoriété des articles

4) Personnalisation

Les résultats sont ciblés selon notre historique de navigation et notre localisation géographique
Les pages jugées par le moteur comme "non pertinentes" pour notre profil restent invisibles.

Pour mieux cibler les résultats, les moteurs de recherche s'efforcent de mieux connaître l'internaute qui pose la question pour ne délivrer que ce qu'ils jugent susceptibles de l'intéresser. La géolocalisation est l'exemple le plus simple. Selon les questions posées, le moteur de recherche privilégiera les sites web situés dans la même zone géographique.

Personalisation des résultats

5) Et la Pub ?

Les annonces publicitaires sont glissées en bonne position dans la liste des résultats
La place réservée pour les "résultats naturels" est réduite.
Figure 6 : les deux ultimes cadrans matérialisant les premiers résultats proposés par le moteur de recherche.

Les moteurs de recherche appartiennent à des sociétés commerciales, ce ne sont pas de purs philanthropes. Ils ajoutent des liens commerciaux en bonne position, c'est-à-dire en début de liste des résultats de recherche. Ce qui laisse nettement moins de place pour les résultats dits " naturels ". Selon de multiples enquêtes, cinquante pour cent des internautes ne différencient pas les publicités des résultats naturels.

Source : www.abondance.com. Bien que cette étude date de 2016, on peut supposer sans trop de risques que les résultats ne seront guère différents, Google tout comme Bing ou Yahoo sont toujours aussi discret pour signaler les annonces publicitaires.

La publicité dans les résultats

En conclusion

Que penser des pages qui n'apparaissent pas parmi les premières positions ? Sont elles de basse qualité ou, plus prosaïquement, s'agit-il de propos "originaux" donc moins remarqués ?

95% des internautes ne dépassent jamais la première page de résultats. Ils peuvent être pertinents, n'en doutons pas, mais ils ne le sont pas systématiquement.

Toute une partie du web, théoriquement accessible, reste dans l'obscurité la plus totale. Pourtant, pour celui qui se donne la peine d'explorer la forêt (quasi) impénétrable des pages mal indexées, il existe de véritables perles. La valeur informationnelle d'un article n'est donc pas nécessairement dépendante de sa position dans la page de résultats.

Les annonces publicitaires

Conseil pour l'autoformation

Après ce développement, il semble évident qu'on ne peut se contenter des seuls résultats placés en tête de la liste. En fouillant un peu plus avant dans les autres pages, on découvre réellement des pépites de connaissances. Bien des auteurs du web sont des experts de leur métier mais de biens pâles rédacteurs pour le web. Leurs articles aussi pertinents soient-ils ne respecte pas les règles de "l'écriture pour le web" et son donc relégués dans les tréfonds obscurs du web.

Pensez aussi à reformuler régulièrement. Ce thème fondamental du bon usage des moteurs de recherche est traité et détaillé au cours de la première bonne pratique du livre de référence :

A ce sujet, voir aussi

  • 7 outils pour se former sur le web

    Le désir d'apprendre est un sentiment largement partagé. Que ce soit pour un enrichissement personnel ou pour acquérir de nouvelles compétences, le web offre un large éventail de possibilités. Mais pour débusquer les pépites de connaissance en ligne encore faut-il maitriser à la perfection les outils du web. Et malgré la croyance généralement admise, ce n'est pas si simple. Ne perdons pas de vue que le web est devenu un grand foutoir ou le pire s'enchevêtre avec le meilleur.
  • Qu'est-ce qu'un moteur de réponse ?

    Jusqu'à présent, nous avions toujours considéré Google comme un moteur de recherche. À une requête donnée, le moteur de recherche délivre les pages des sites qui lui semblent les plus pertinentes au sens de ce qu'il comprend de la question posée et de ce qu'il sait de l'internaute. On observe depuis quelques années une tendance qui présage un changement radical. Google connaitrait la bonne réponse...


Lecture recommandée

7 Habitudes pour se former tout au long de la vie7 Habitudes pour se former tout au long de la vie
La méthode Faraday, une légende de l'autoformation

Alain Fernandez
110 pages Prix : 9,90 Euros
Editions Mimismo

En stock chez : www.amazon.fr
Ebook Kindle
Ebook epub

Téléchargez l'extrait (PDF)


Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du webObjectif : Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du web
Les 7 bonnes pratiques de l'autodidacte 3.0

Alain Fernandez
137 pages Prix : 9,90 Euros
Editions Mimismo

En stock chez : www.amazon.fr
Ebook Kindle
Ebook epub

Téléchargez l'extrait (PDF)

Copyright : © Alain FERNANDEZ 1998-2019 Tous droits réservés

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 125)

Si vous souhaitez partager votre point de vue sur cet article, utilisez désormais Twitter ou votre réseau social favori.