Autoformation

Se former tout au long de la vie

 Par                          Partagez

Profiter pleinement des ressources du web et des réseau sociaux est vraisemblablement la voie royale pour une autoformation bien conduite dans la dynamique Se former tout au long de la vie. Ce site et les deux ouvrages de référence, proposent la démarche ainsi que de nombreuses ressources sélectionnées et disponibles en accès libre afin que chacun puisse conduire son projet personnel de formation quelle que soit la matière étudiée ou la compétence poursuivie.

Jeune fille se formant seule

L'art de s'enrichir en continu

Apprendre tout au long de sa vie, voilà effectivement une belle ambition. C'est d'ailleurs l'unique moyen de maintenir ses neurones en pleine forme tout en rassasiant sa curiosité bien naturelle.

La quête de connaissance est un parcours sans fin mais tellement gratifiant ! Et, cerise sur le gâteau, on est moins tenté de fuir le doute, on n'hésite plus à prendre le recul suffisant pour affronter une situation trouble et plus généralement on n'apprend à se méfier des certitudes communément admises quoique non démontrées.

Bref c'est la voie royale vers une certaine sagesse, celle des penseurs des lumières qui recommandaient la pratique du doute systématique.

Une démarche spécifique à l'auto-formation en ligne

Avec le nombre impressionnant de sites de formations, de vidéos didactiques et de cours gratuits en ligne, le web met l'autoformation à la portée de tout un chacun.

Encore faut-il prendre soin de réformer les techniques classiques d'apprentissage, réapprendre à apprendre en quelque sorte. Une méthode spécifique à la formation en ligne s'avère indispensable pour mieux structurer sa prospection, sélectionner les sources d'informations pertinentes et les intégrer dans son schéma de pensée personnel.

L'objectif est simple : créer sa propre connaissance. C'est bien là l'avantage de l'autoformation. On peut bâtir seul le programme de formation qui nous convient. En contre partie, il faudra équilibrer rigueur et assiduité avec le plaisir d'apprendre. L'internet c'est aussi le réseau.

L'auto-apprenant construit seul son programme, mais il reste en contact avec tous les autres navigateurs solitaires de l'autoformation qui comme lui sont prêts à confronter leurs expériences et à échanger leurs trouvailles. Avec de bonnes habitudes, se former seul, ce n'est pas si difficile que cela comme nous le verrons au fil des chapitres des deux livres de référence de ce thème ainsi que sur ce site.

Autodidacte ou auto-apprenant ?

Avant d'entrer dans le vif du sujet, prenons le temps d'une rapide mise au point à propos de la terminologie utilisée. L'autodidacte est par définition celui qui s'instruit seul (de auto et didaskein « s'instruire »). Dans la langue courante, le terme d'autodidacte désigne plus précisément celle ou celui qui a assuré seul sa propre instruction depuis sa formation de base.

Steve Job fondateur d'Apple ®, Bill Gates fondateur de Microsoft ®, ou Michael Dell fondateur de Dell Computer ®, pour ne citer que ceux-ci, sont des autodidactes. Ils ont stoppé relativement tôt leurs études, et se sont formés seuls aux technologies de l'information.

Pour cette étude, nous préférons utiliser le néologisme d'auto-apprenant pour désigner les candidats à l'autoformation afin de mieux inclure tous ceux qui ont déjà peut-être reçu une solide instruction dans leur spécialité, mais souhaitent acquérir des compétences complémentaires.

L'auto-apprenant peut être diplômé, et chercher tout de même à parfaire son éducation pour améliorer ses connaissances et ses compétences en permanence. C'est le cas le plus courant. Les vrais autodidactes, telles les célébrités mentionnées ci-dessus, demeurent une exception.

Etre autonome ce n'est pas être isolé

Suivre une formation en autonome ne signifie pas rester seul dans son coin. Au contraire, c'est l'occasion de profiter des réseaux sociaux et d'être actif au sein des groupes et des forums en ligne. C'est l'opportunité de partager ses pistes, et de confronter le fruit de ses recherches avec des spécialistes du sujet et des pairs qui ont choisi d'étudier les mêmes thèmes.

C'est un thème récurrent de cette étude. Nous suivrons notamment les conseils de Michael Faraday pour profiter à cent pour cent des réseaux sociaux sans aucun anachronisme. C'est aussi le thème de l'ouvrage de référence : 7 habitudes pour se former tout au long de la vie

Lecture recommandée

7 Habitudes pour se former tout au long de la vie
La méthode Faraday, une légende de l'autoformation

Alain Fernandez
110 pages Prix : 9,90 Euros
Livre broché et illustré, Format :15,2 x 22,9 cm
ISBN : 978-2-9567588-0-8
Editions Mimismo

En stock chez : www.amazon.fr
Ebook Kindle
Ebook epub

Téléchargez l'extrait (PDF)


Objectif : Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du web
Les 7 bonnes pratiques de l'autodidacte 3.0

Alain Fernandez
137 pages Prix : 9,90 Euros
Livre broché et illustré, Format :15,2 x 22,9 cm
ISBN : 978-2-9567588-2-2
Editions Mimismo

En stock chez : www.amazon.fr
Ebook Kindle
Ebook epub

Téléchargez l'extrait (PDF)

Les ressources en ligne

1. Préparation du projet d'autoformation

  • L'autoformation ce n'est pas l'enseignement scolaire

    Chacun d'entre nous est unique. Notre cerveau a été structuré par bien des facteurs dont notre propre histoire n'est pas le moindre. Lorsque l'on apprend, on redessine l'information reçue afin de l'intégrer du mieux possible dans notre propre système de connaissances. L'enseignement classique, celui que l'on a quasiment tous connu durant notre formation de base, ne considère pas les spécificités de chacun, son vécu, son système de pensée et ses besoins. Ce n'est pas l'exemple à suivre pour réussir son auto-formation.
  • Autoformation : Evitez les chausse-trapes

    Se former est une digne ambition, d'ailleurs indispensable aujourd'hui où l'exigence de renouvellement des connaissances est particulièrement accélérée. En revanche il vaut mieux éviter de se fourvoyer en sélectionnant mal ses motivations et ses objectifs au risque de perdre non seulement un temps précieux mais aussi un indispensable enthousiasme. Voyons tout cela.
  • Apprendre doit rester un plaisir

    Combien de fois nous sommes-nous retrouvés à essayer de se concentrer sur un sujet rébarbatif ? On a beau s'auto-justifier avec des il faut bien le faire, mais à la première occasion notre attention s'évade... Et on relit pour la troisième fois le même paragraphe sans le comprendre pour autant. En conclusion, il est toujours préférable d'étudier des thèmes que l'on aime. C'est une évidence, mais il n'est pas inutile de le rappeler.
  • Un tête bien pleine ou une tête bien faite ?

    Toute la subtilité de l'acquisition des connaissance repose sur cette célèbre formule de Montaigne, S'agit-il de se remplir la tête de connaissances pour répondre du tac au tac à des quiz ou de structurer ses savoirs afin d'améliorer sa capacité de jugement pour des situations imprévisibles ? Là est la question.

2. Les sept qualités personnelles à développer

  • Les 7 qualités pour se former seul

    Assurer soi-même sa formation, ce n'est pas être un stagiaire passif attendant patiemment qu'un enseignant lui remplisse le cerveau des indispensables connaissances. Nous sommes dans le cadre d'une démarche active. Il s'agit donc de prendre l'initiative en permanence pour bâtir son propre plan et choisir les meilleures sources d'information. Voyons les 7 qualités que tout auto-apprenant se doit de posséder ou le cas échéant d'améliorer.

3. Un plan type d'autoformation

  • Se former seul, le parcours à suivre

    L'auto-apprenant s'interroge: Se former seul ? Pourquoi pas ? Bien sûr, c'est vraisemblablement une bonne solution, mais je ne sais pas trop comme m'y prendre...Réponse : Le tout, c'est d'adopter une bonne méthode et de la suivre, c'est cela qui est important. Elle vous guide, elle vous rassure et vous conduit à votre objectif.
  • Se former seul, construire son plan personnel

    D'aucuns vous diront qu'ils se forment en ligne sans effort, au quotidien et au gré des humeurs, virevoltant de site en site, butinant des connaissance ça et là. La technique pas trop épuisante convient parfaitement aux curieux qui se contentent de brèves notions sans chercher à les approfondir. Cette approche superficielle est totalement inefficace lorsque l'on envisage d'élargir son éventail de compétences. Voyons tout cela.
  • Comment choisir un objectif de formation ?

    L'auto-apprenant s'interroge : Imaginons. Je me lance, j'étudie et malgré mes efforts, au bout d'un moment, j'ai le sentiment que je ne progresse pas assez vite. Comment savoir si j'ai le bon rythme et comment l'entretenir ? Réponse : Une seule solution : se fixer des objectifs soigneusement choisis et pas trop ambitieux, juste ce qu'il faut. Ainsi on sait toujours ou on en est, et on se motive en les accomplissant. Voyons comment s'y prendre.

4. Les sept bonnes habitudes pour réussir son autoformation

  • Tout apprendre avec la méthode Faraday

    Se former tout au long de la vie est un programme ambitieux qui ne sera réalisable qu'à la condition d'adopter de bonnes habitudes. Je vous propose sept habitudes à adopter, inspirées de la méthode de Michael Faraday, savant autodidacte de génie encensé dans le tout le monde anglo-saxon. À juste titre. Voyons tout cela.

5. Les sept outils à maitriser pour débusquer les connaissances en ligne

  • 7 outils pour se former sur le web

    Le désir d'apprendre est un sentiment largement partagé. Que ce soit pour un enrichissement personnel ou pour acquérir de nouvelles compétences, le web offre un large éventail de possibilités. Mais pour débusquer les pépites de connaissance en ligne encore faut-il maitriser à la perfection les outils du web. Et malgré la croyance généralement admise, ce n'est pas si simple. Ne perdons pas de vue que le web est devenu un grand foutoir ou le pire s'enchevêtre avec le meilleur.

6. Evaluer son niveau d'acquisition

Précisons quelques pistes pour passer de la connaissance à la compétence. En effet, la connaissance n'est pas toujours suffisante notamment dans le cadre d'une autoformation à visée professionnelle. Nous en profiterons pour proposer une méthode d'évaluation de l'acquisition des compétences.

  • J'ai besoin de nouvelles compétences

    Vous désirez acquérir de nouvelles compétences. Le besoin est réel et assurément utile pour faire évoluer votre plan de carrière. Encore faut-il bien identifier les compétences qui vous font défaut ainsi que la difficulté pour les obtenir. Étudions le diagnostic des besoins.
  • Compétence et connaissance

    La compétence n'est pas équivalente à la connaissance loin s'en faut. Être compétent c'est posséder les bonnes connaissances mais c'est aussi et surtout adopter les bonnes attitudes et mettre en pratique les bonnes aptitudes selon les situations. Précisons cette définition pour mieux comprendre.
  • Comment développer de nouvelles compétences

    Pourquoi décide-t-on d'entreprendre un programme d'autoformation ? Vraisemblablement parce que l'on se sent dans une situation qui ne nous satisfait pas totalement et l'on souhaite étendre son éventail de compétences. Mais quelles sont celles qui nous font défaut ? Etudions un crible pour répondre à cette question.
  • Évaluer l'acquisition des connaissances

    C'est l'étape la plus délicate de la démarche. Il n'est pas évident d'évaluer seul sa propre performance lorsque depuis notre plus jeune âge, nous avons toujours été jugés par un regard extérieur. Dans le cadre de l'autoformation, il ne s'agit plus d'être jugé pour être sélectionné, promus ou éjecté du parcours que l'on avait choisi. L'évaluation remplit un tout autre rôle bien plus important. Voyons comment faire.

7. Perfectionnement

  • Se former c'est apprendre et réapprendre

    Pour bien mémoriser une information, il vaut mieux l'avoir vu ou entendu plusieurs fois. La répétition permet de fixer l'information dans sa mémoire pour l'intégrer plus aisément dans sa structure personnelle de connaissances. Parfois pour bien apprendre il faut aussi réapprendre. C'est à dire réétudier ce que l'on suppose comme acquis. C'est aussi cela la formation.
  • Qu'est-ce qu'une formation utile ?

    Une bonne formation est une formation utile. Mais comment définir ce que l'on entend par « utile » ? Le critère le plus communément admis définit l'utilité en matière de formation comme la possibilité d'en appliquer immédiatement le fruit dans son environnement de travail.
    C'est une vision réductrice. Voyons pourquoi.
  • La motivation est la clé de la formation

    À moins d'être totalement détaché des contraintes professionnelles, à l'occasion d'un congé individuel de formation par exemple, il faudra apprendre à composer entre sa formation, l'exercice de son métier et sa vie personnelle. Pas si facile et la démotivation est en embuscade. Voyons notamment deux moyens d'entretenir la motivation au long du processus d'autoformation.


À découvrir...

Comment faire un diagramme de Gantt ? Comment faire un diagramme de Gantt ?
Comment faire un diagramme de Gantt ? Le diagramme de Gantt est un excellent outil de communication à propos de l'avancement des tâches d'un projet. Il permet de se faire rapidement une idée précise autant du travail accompli que des tâches encore en attente de réalisation.  

Le mot du jour

Resolution de problèmes
We can't solve problems by using the same kind of thinking we used when we created them Albert Einstein
Mis à jour : 17/06/2019

Copyright : © Alain FERNANDEZ 1998-2019 Tous droits réservés

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 125)

Si vous souhaitez partager votre point de vue sur cet article, utilisez désormais Twitter ou votre réseau social favori.

           

Se Former en continu

7 habitudes pour se former tout au long de la vie.  Lire la fiche, extrait et commentaires
Pour booster sa carrière  »»»