Définition et principe du tableau de bord de l'entreprise

19 avril 2019  Par          Partagez
Un tableau de bord n'est pas qu'un simple présentoir d'indicateurs piochés ici ou la et placés à la va-comme-je-te-pousse sur un même écran. Ce n'est pas non plus un outil de gestion exclusivement tourné vers les résultats, le passé. Le tableau de bord est avant tout l'instrument clé d'un pilotage pro-actif rendant possible l'entreprise innovante. Voyons le principe et la manière de le concevoir pour parvenir à bâtir une véritable aide à la décision pour tous les acteurs de l'entreprise, une étape fondamentale pour toute innovation managériale.

La prise de température n'a jamais guéri qui que ce soit. Elle reste cependant indispensable pour établir un diagnostic et conduire à la guérison. (piloter.org)

Qu'est-ce qu'un tableau de bord ?

  • Définition
Un tableau de bord est avant tout un instrument d'aide à la décision.
Il mesure la performance afin de mieux évaluer le chemin parcouru et le chemin restant à parcourir pour accéder aux objectifs de performance.
Il présente les éléments d'appréciation pour juger de la situation sous l'éclairage des objectifs de performance. Doit-on continuer ainsi ? Faut-il renforcer les actions ou plus radicalement infléchir la démarche ?
Il contribue ainsi à réduire l'incertitude et offre une meilleure appréciation des risques inhérents à toutes prises de décision.


Le tableau de bord construit pas à pas avec l'ouvrage l'Essentiel du tableau de bord (voir plus bas)

Principe du tableau de bord actuel

Délaisser l'outil de contrôle pour adopter l'instrument de pilotage, c'est passer d'une attitude "réactive" à une conduite "pro-active"

Trop longtemps utilisé comme un simple outil de contrôle, il est grand temps de changer de logique pour qu'enfin cet instrument soit exploité à sa juste mesure, c'est-à-dire pour une aide au pilotage à part entière. Le tableau de bord de pilotage est la brique essentielle à toute démarche de progrès conçue dans un esprit de performance durable.

du contrôle au pilotage

En effet, cet instrument de mesure de la performance ne sert pas uniquement à "contrôler" la conformité de l'effort accompli selon les prévisions initiales. Le tableau de bord de pilotage, objet de ce site, va bien au delà de cette conception que l'on peut qualifier de "traditionnelle" et totalement dépassée aujourd'hui.

Cet instrument apporte un éclairage précis de la situation en cours, orientée selon les objectifs de la démarche stratégique engagée. À la lecture des indicateurs de performance, le décideur ou l'équipe de décideurs sont alors à même d'évaluer la pertinence des actions engagées pour atteindre les objectifs tactiques. Ils sont aussi mieux armés pour étudier l'opportunité de nouvelles actions. C'est dans cet esprit qu'ils assurent un pilotage "pro-actif" et non pas uniquement "réactif".

L'instrument clé du déploiement stratégique

On comprend aussi mieux le rôle de premier plan joué par cet indispensable instrument pour le déploiement de la stratégie. La stratégie aussi bien conçue soit-elle ne devient effective qu'une fois déployée dans l'entreprise. C'est-à-dire lorsque tous les décideurs de terrain concernés ont bien compris et accepté leur mission "tactique" précisée par des objectifs de performance bien spécifiques.

Ils conçoivent alors leur instrument d'aide au pilotage, le tableau de bord donc, en parfait accord avec la démarche engagée à leur niveau pour rendre la stratégie concrète. Les objectifs de performance sont l'expression de la déclinaison de la stratégie sur le terrain, en phase avec les besoins spécifiques du manager et de l'équipe autonome le cas échéant. C'est dire à quel point la sélection des objectifs de performance est la clé de voûte du projet.

Mais qu'est-ce que la Performance ?

La performance s'exprime selon deux dimensions étroitement liées : l'efficacité et l'efficience.
  • L'efficacité, c'est poursuivre les bonnes actions pour atteindre les objectifs fixés.
  • L'efficience, c'est s'assurer que l'on utilise au mieux les moyens impartis.

Efficacité et Efficience

Poursuivre un objectif stratégique, c'est piloter en respectant bien les deux dimensions. C'est là où le tableau de bord de pilotage marque la différence avec une approche plus classique, plus ancienne.

Ainsi, se contenter de ne piloter que l'efficience, c'est à la portée d'un instrument comptable. Mais piloter l'efficacité exige une tout autre conception de l'outil tableau de bord, une nouvelle approche des indicateurs de performance et de leur usage. C'est là l'objet de ce site ainsi que des ouvrages associés. maintenant passons à la phase pratique et voyons comment le réaliser.

Comment faire un tableau de bord ?

Voyons dès à présent les six étapes incontournables d'une démarche type:

1) Définir les axes de progrès

Par définition, un tableau de bord sert à piloter une démarche de progrès. Il s'agit en effet de prendre les bonnes décisions pour atteindre l'horizon fixé. Il semble donc évident que la toute première phase du projet soit nécessairement de fixer et de formaliser ledit horizon.

C'est là le thème de la définition de la stratégie d'entreprise. Bon. Toutes les entreprises ne bâtissent pas nécessairement une stratégie. En revanche, ou en tout cas on l'espère, elles sont engagées dans une démarche de progrès en continu. Une entreprise se doit de s'inscrire effectivement dans une spirale d'amélioration concertée afin d'être toujours en phase avec son contexte concurrentiel.

2) Préciser les points d'intervention

Une démarche de progrès donnée n'a pas pour finalité de mettre l'entreprise cul par-dessus tête. Seuls un certain nombre de processus sont concernés par cette démarche. Il s'agit donc d'identifier les processus et activités concernés et donc les femmes et les hommes en charge du déploiement stratégique.

Ce sont eux qui seront équipés en priorité d'un tableau de bord réactualisé afin de piloter le processus d'amélioration prévu. Il s'agit en effet d'être en mesure de prendre les décisions adéquates et nécessairement ad hoc sur le terrain, pour ne pas perdre de temps.

3) Sélectionner les objectifs de performance

Sur le terrain, chaque manager, chaque équipe autonome est en charge de décliner la stratégie c'est à dire de conduire les tactiques qui permettront de la réaliser. Les objectifs de performance matérialisent le but à atteindre localement pour accomplir la stratégie ou la démarche de progrès choisie.

La sélection des objectifs de performance est quelque part la phase la plus importante du projet. Cette phase impose en effet la direction à suivre tout comme le rythme de travail d'amélioration. Il est indispensable que les acteurs de terrain en charge du projet d'amélioration soient partie prenante durant cette phase essentielle. C'est aussi à ce stade que l'on élabore les plans d'action.

4) Sélectionner les indicateurs de performance

C'est une fois parvenu à ce stade que l'on peut choisir les indicateurs de performance les plus pertinents pour piloter la prise de décision afin qu'elle soit parfaitement en phase avec : la stratégie poursuivi, le contexte spécifique, les besoins des décideurs et surtout les actions à piloter.

Là encore ce sont les acteurs de terrain qui choisissent ou tout au moins participent activement à cette phase de sélection. Ce sont effectivement eux qui seront en charge de prendre les décisions en s'appuyant sur les informations portées par ces indicateurs. La question de la confiance se pose entièrement.

5) Structurer le tableau de bord

On dispose maintenant de tous les éléments pour structurer le tableau de bord afin qu'il soit un bon passeur de sens et une aide à la décision, encore faut-il respecter les quelques règles ergonomiques spécifiques à cet instrument essentiel pour le manager et les équipes autonomes.

Les indicateurs ne sont pas distribués à la "va comme je te pousse". Au contraire, il s'agit d'organiser la disposition des indicateurs afin que le message porté par ceux-ci soit le plus complet possible. Un tableau de bord doit être équilibré.

Le Portail du Manager Innovant
Le portail du Manager Efficace Piloter.org