Autoformation

Comment développer le plaisir d'apprendre ?

02 mai 2019  Par   Partagez

Prendre plaisir à étudier le sujet que l'on a choisi pour son autoformation semble une évidence. C'est en tout cas le meilleur moyen pour en profiter pleinement. Il est aussi vrai que parfois on se sent obligé, notamment pour des raisons professionnelles, de se lancer dans un programme sans grand enthousiasme. C'est sûrement la manière la plus efficace pour rater sa formation. Voyons comment évaluer son degré d'appétence.

Être passionné par son sujet est bien le meilleur moyen, pour ne pas dire le seul, d'aller au bout de ses objectifs.
Le goût d'apprendre

L'appétence pour le sujet étudié

L'attention qui, selon Le Petit Robert, n'est autre que « la capacité de fixer son esprit sur un sujet, de concentrer son activité mentale », ne peut être soutenue sans une réelle motivation. On apprend beaucoup mieux et plus rapidement les matières qui nous intéressent. Nous le savons tous d'expérience. Il suffit de se souvenir du temps où nous usions nos fonds de culotte sur les sièges de l'institution scolaire. Qu'ils étaient longs et ennuyeux les cours qui ne nous intéressaient pas !

L'utilité de la formation n'est pas en soi un argument décisif. Ce n'est jamais une bonne idée de se lancer dans de lourds programmes de formation, tout simplement parce qu'ils sont utiles à notre carrière. Sans l'intérêt pour la chose apprise, la motivation de réussir ne suffira pas à maintenir durablement l'attention. Optez toujours pour des thèmes qui vous intéressent, vous, et uniquement vous. C'est là toute la subtilité du choix des objectifs de formation qui fixent notamment l'horizon de la formation, autant qu'il soit seyant non ?

En exemple, le témoignage d'une formation enthousiasmante.

Thomas D. Contrôleur de Gestion dans une entreprise de travaux publics :
J'ai longtemps hésité avant de me lancer dans une autoformation. J'avais besoin de mieux maîtriser les techniques de la programmation, le « codage » comme on dit maintenant, en complément de mon propre métier. J'avoue que j'y ai pris goût et plus je creuse le thème et plus il me passionne.
Comme j'envisage des applications directes dans mon activité journalière, je suis loin de perdre de mon temps. Il y a bien des moments où je suis moins réceptif et je dois relire trois fois la même page, mais ces moments de découragement ne durent jamais très longtemps. Il est bon de savoir que l'on n'est pas toujours d'humeur.
Il faut parfois faire une pause, puis reprendre les sujets bloquants une fois que l'on se sent plus disponible. Les obstacles ont souvent disparu d'eux-mêmes et ça, je l'ai bien compris.

En pratique

L'appétence pour la matière étudiée est le principal moteur de la motivation. Sans un goût prononcé pour le thème de la formation en cours d'étude, il est très difficile de conduire son projet à terme.

À contrario, toutes les formations comportent nécessairement des chapitres moins passionnants, plus complexes ou plus rébarbatifs. Il ne serait pas astucieux de faire systématiquement « l'impasse » sur ces parties de la formation, sous prétexte qu'elles ne sont pas suffisamment intéressantes. Elles sont probablement indispensables pour la suite de la formation.

Mini test : Évaluez votre appétence pour le sujet choisi

Vous avez choisi une compétence. Êtes-vous certain qu'elle suscite votre intérêt ? Quelle est votre réaction avant d'entamer la formation :
  • Chouette, voilà un sujet passionnant, j'ai hâte de commencer
  • Ou au contraire : Bon, il n'y a pas que des plaisirs dans la vie, il faut aussi travailler si l'on souhaite progresser ?

Choisissez l'une de ces 4 options

Cochez la case qui correspond le mieux à votre état d'esprit :
Ce sujet de formation m'ennuie, mais j'ai besoin de le maîtriser pour ma carrière.

A priori, je ne suis pas trop intéressé, mais avec la pratique peut-être que ça changera.

C'est un sujet qui m'intéresse, je pense que je vais apprécier mon temps de formation.

Je suis passionné par ce thème, j'ai hâte de commencer la formation.

(Pensez à autoriser les "popup" pour voir la réponse... Sinon reportez-vous ici)

Bilan

Le plaisir d'apprendre et l'appétence pour son sujet est une des 7 qualités pour apprendre seul et réussir sa formation.
Pour mieux vous évaluer télécharger le fichier excel® suivant et reportez vos résultats :bilan-qualite.xlsx
Pour une meilleure interprétation des résultats voir les deux exemples de bilan qualité.

La curiosité

La qualité suivante pour réussir son autoformation : Développez votre curiosité.

Lecture recommandée

7 Habitudes pour se former tout au long de la vie7 Habitudes pour se former tout au long de la vie
La méthode Faraday, une légende de l'autoformation

Alain Fernandez
110 pages Prix : 4,99 Euros
Editions Mimismo, ISBN : 9782956758815
Ebook Kindle
Ebook epub

Voir la fiche du livre


Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du webObjectif : Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du web
Les 7 bonnes pratiques de l'autodidacte 3.0

Alain Fernandez
137 pages Prix : 4,99 Euros
Editions Mimismo, ISBN : 9782956758839
Ebook Kindle
Ebook epub

Voir la fiche du livre


Les réponses aux 4 questions

vous avez coché la case numéro:
  1. N'oubliez jamais que le plaisir est le principal catalyseur de l'acquisition des connaissances.
    Accordez-vous 1 point
  2. Vous êtes optimiste, c'est un plus. Il est aussi vrai qu'avec le temps parfois on prend goût à la matière en cours d'étude, mais c'est loin d'être systématique.
    Accordez-vous 2 points
  3. C'est exactement ainsi qu'il s'agit d'aborder une autoformation. Vous êtes intéressé et vous serez donc réceptif aux informations collectées.
    Accordez-vous 3 points
  4. C'est vraiment les meilleures conditions pour démarrer une autoformation. Ensuite il faut s'assurer de ne pas perdre la passion.
    Accordez-vous 4 points

Copyright : © Alain FERNANDEZ 1998-2019 Tous droits réservés

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 165)

Si vous souhaitez partager votre point de vue sur cet article, utilisez désormais Twitter ou votre réseau social favori.

           



Tous les articles