Autoformation

Comment développer la confiance en soi ?

La CONFIANCE EN SOI est indispensable pour se juger soi-même sans se laisser aller à l'effet de balancier qui nous incite à passer de l'autoflagellation lorsque tout ne se déroule pas comme prévu à la couronne de lauriers dès que l'on reçoit quelques marques d'estime. Voyons comment évaluer son degré de confiance en soi.

Le doute méthodique et l'esprit critique

Une confiance en soi bien assumée

S'autoformer, c'est aussi s'autoévaluer. On n'attend pas l'avis d'un examinateur pour juger de sa propre performance durant un cycle de formation. L'autoévaluation, c'est la capacité de décider soi-même en parfaite connaissance de soi si les objectifs ont été atteints ou sont en voie de l'être.

L'auto-apprenant est suffisamment maître de la situation pour décider de reprendre s'il y a lieu les points les plus délicats où des lacunes subsistent.

Un exemple de confiance en soi bien assumée

Le témoignage d'Alice G. Ingénieur des structures au sein d'une entreprise de travaux publics :

Lorsque j'étais jeune débutante, malgré leur bienveillance, les anciens, tous des hommes, préjugeaient de ma valeur et de ma compétence. Femme, jeune et assez frêle, ils plaisantaient en m'imaginant seule sur le chantier, chaussée d'escarpins dans un terrain boueux, entourée d'ouvriers peu enclins à écouter une femme, jeune de surcroît. J'ai su faire fi de ces désobligeances et j'ai gardé confiance en moi pour faire face à toutes les situations de mon métier, aussi délicates soient-elles.
J'ai su prendre en compte mes inévitables erreurs de débutante et je me suis efforcée de les corriger. Ma compétence a été reconnue par la direction et il ne m'a pas fallu attendre trop longtemps pour être promue adjointe du responsable du bureau d'études.

En pratique

La confiance en soi, c'est aussi mieux se connaître pour ne pas se raconter des histoires. On est ni supérieurement intelligent ni en dessous de la moyenne, mais juste dans la norme. On a donc tout à fait le droit de ne pas connaître un sujet ou de ne pas comprendre en un éclair. Il n'y a aucune honte à cela.

Mini test : Avez-vous confiance en vous ?

Imaginez la situation suivante : Vous discutez d'un sujet que vous maîtrisez parfaitement avec un groupe de collègues exerçant la même profession. Vous pensez les convaincre, mais malheureusement votre auditoire réfute comme un seul homme vos explications sans juger nécessaire d'argumenter.

Comment réagissez-vous ? Surpris, vous maintenez cependant votre position, sûr de votre fait, ou au contraire, vous commencez à douter, à vous poser des questions, à la limite de remettre en cause votre propre expérience ? C'est une situation extrême mais qui va vous aider à vous positionner sur une échelle de 1 à 4.

Choisissez l'une de ces 4 options

Cochez la case qui correspond le mieux à votre état d'esprit :

De toute façon, je me remets quasi systématiquement en question.

Je doute assez souvent de moi. Je ne suis pas sûr de ma réaction en pareil cas.

J'ai assez confiance en moi. Je pense que dans une telle situation, je m'efforcerai d'argumenter pour défendre mon point de vue.

Je me connais bien et j'ai habituellement confiance en moi. Il est exceptionnel que je sois pris au dépourvu. Si je sais que j'ai raison, j'attends de pied ferme leurs arguments pour me convaincre du contraire. Je ne suis pas non plus obtus, je réviserai mon jugement si les arguments des opposants sont convaincants.

(Pensez à autoriser les "popup" pour voir la réponse... Sinon, reportez-vous ici)

Bilan

La confiance en soi est l'une des 7 qualités pour apprendre seul et réussir son autoformation.
Pour mieux vous évaluer, téléchargez le fichier excel® suivant et reportez vos résultats : bilan-qualite.xlsx
Pour une meilleure interprétation des résultats, voir les deux exemples de bilan qualité.

Esprit critique

La qualité suivante pour réussir son autoformation : Développer son esprit critique.

les deux livres de référence

Autoformation :Les bonnes habitudes
Alain Fernandez
130 pages, format epub, kindle et broché
Bientôt disponible

Autoformation : Profiter du web
Alain Fernandez
130 pages, format epub, kindle et broché
Bientôt disponible

À lire aussi

Strengths Finder 2.0 Accès direct librairieStrengthsFinder 2.0
Tom Rath
Comment identifier ses points forts et ses points faibles ? Ce sont les points forts qu'il s'agit de travailler au lieu de tenter de combattre ses points faibles. L'ouvrage est assorti d'un excellent test très précis et pertinent accompagné de conseils, disponible en ligne et accessible avec un code d'accès. (Gallup Press)
Attention : le code n'est valable qu'une seule fois, il est donc impératif d'éviter l'occasion et d'acheter ce livre neuf.
www.amazon.fr


La Confiance en soi, une philosophie La Confiance en soi, une philosophie
de Charles Pepin
Allary Mars 2018
240 pages
Dispo :
www.amazon.fr & Format Kindle


Les 7 profils d'apprentissage. Pour informer, enseigner et apprendre. Imparfaits, libres et heureux
Pratiques de l'estime de soi

Christophe André
Odile Jacob 3ème
470 pages
Dispo :
www.amazon.fr & Format Kindle

Les réponses aux 4 questions

Vous avez coché la case numéro :
  1. Il sera difficile d'entreprendre une autoformation si vous ne récupérez pas un peu de confiance en vous.
    Accordez-vous 1 point
  2. Il faut encore progresser. Sans un minimum de confiance en soi, on aborde difficilement les difficultés d'une autoformation.
    Accordez-vous 2 points
  3. C'est une bonne attitude.
    Accordez-vous 3 points
  4. C'est la bonne attitude pour se former seul sur le web et les réseaux sociaux.
    Accordez-vous 4 points

Copyright : © Alain FERNANDEZ 1998-2019 Tous droits réservés

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 105)

Si vous souhaitez partager votre point de vue sur cet article, utilisez désormais Twitter ou votre réseau social favori.

           



Les cours en vidéo

Formations en vidéo