Autoformation

Comment développer votre ténacité ?

30 avril 2019  Par   Partagez

La persévérance ou la ténacité est une indispensable qualité dès que l'on entreprend un projet quel qu'il soit. Ce constat est d'autant plus vrai pour un projet de formation où il s'agira de faire face seul aux difficultés et aux moments de découragement. Voyons comment évaluer son degré de ténacité.

Il en faut de la ténacité pour surmonter les phases de lassitude et travailler les thèmes ardus ou fastidieux.
Le doute méthodique et l'esprit critique

Une bonne dose de persévérance

Il n'est guère possible de maintenir sa motivation en alerte tout au long du programme de formation. Au fil du temps, quelques coups de fatigue risquent de perturber le rythme de progression.

Pour redynamiser l'enthousiasme, il est bon de savoir aussi se bousculer soi-même pour ne pas laisser le découragement prendre le dessus. Si se former seul n'est pas recommandée pour les velléitaires, qui ont beaucoup d'idées mais trop peu de courage pour les réaliser, elle ne l'est pas non plus pour les perdants nés qui rendent les armes à la première difficulté.

Un exemple pour illustrer la ténacité

Le témoignage de Rémi S. Ingénieur agronome dans une entreprise agro-alimentaire :
J'avais bien choisi le thème de ma formation. J'avais élaboré un planning qui de mon point de vue était tout à fait tenable. Mon emploi n'était alors pas trop contraignant et me laissait quelques disponibilités... Jusqu'à ce que je sois muté en province et affecté à une nouvelle équipe pour reprendre un projet en déroute !
J'ai bien sûr envisagé de suspendre ma formation le temps de ce projet. Mais la direction m'a glissé dans le creux de l'oreille qu'après celui-ci, je serai vraisemblablement en charge d'un second projet tout aussi contraignant. J'ai donc fait le choix de ne pas abandonner et de m'organiser comme je pouvais pour poursuivre quand même ma formation en horaires décalés.
Ce fut une épreuve mais je ne le regrette pas. Je l'ai finalement conduite à son terme et je peux maintenant bénéficier des fruits de cet effort. Autrement dit, j'ai été promu.

En pratique

S'engager dans un programme d'autoformation demande un minimum de discipline, des objectifs judicieusement choisis, un planning rigoureux et un agenda tenu à jour. Ensuite, il faut aussi savoir ce que l'on veut. Apprendre demande toujours un effort.

A contrario, il n'est pas recommandé de se contraindre outre mesure à un masochisme qui trouve vraisemblablement ses origines dans notre éducation scolaire où les programmes étaient imposés. Il existe toujours des chemins de traverse qui sentent la noisette… Bref, il est bon quelquefois de réviser son plan d'apprentissage, son programme de travail ou plus simplement ses objectifs de formation.

Mini test : Êtes-vous persévérant ?

Imaginez la situation suivante : Vous avez bien préparé votre travail et vous disposez des moyens suffisants pour accomplir votre tâche. Malheureusement, à peine commencé, une avalanche de problèmes vous contraint à reprendre votre parcours si bien tracé. Le spécialiste sur lequel vous comptiez est en congé maladie de longue durée, le client versatile ne cesse de changer d'opinion, et votre direction a bien d'autres chats à fouetter que de vous épauler. De plus, on parle de diminuer votre budget.

Comment réagissez-vous ? Une première réaction de tout laisser tomber est tout à fait normale. Mais ensuite ? Le faites-vous vraiment ou, au contraire, faites-vous appel à votre ténacité légendaire et trouvez-vous l'énergie pour vous battre et conduire quand même votre projet à son terme ?

Choisissez l'une de ces 4 options

Cochez la case qui correspond le mieux à votre état d'esprit :
Si vraiment les obstacles sont insurmontables, à quoi bon persister ? Ça ne sert à rien.

Je ne comprends pas pourquoi les projets sont toujours trop compliqués. Si chacun remplissait sa part de travail, ils seraient moins truffés d'imprévus. C'est bien pour cela que dans ce cas le projet est irréalisable. On peut essayer de poursuivre mais sans grande conviction.

Je pense que dans la vie, il n'y a pas que du négatif. Des évènements heureux finiront bien par arriver, je poursuis donc ce projet.

Je suis d'un naturel plutôt tenace, je vais résoudre les problèmes, trouver des solutions viables et je conduirai ce projet à son terme.

(Cliquez sur le bouton "Réponse..." ou reportez-vous ici)

Bilan

La ténacité ou la persévérance est l'une des 7 qualités pour apprendre seul et réussir sa formation.
Pour mieux vous évaluer télécharger le fichier excel® suivant et reportez vos résultats :bilan-qualite.xlsx
Pour une meilleure interprétation des résultats voir les deux exemples de bilan qualité.

Le sens du partage et l'altruisme

La qualité suivante pour réussir son autoformation : Développer votre sens du partage et votre altruisme.

Lecture recommandée

7 Habitudes pour se former tout au long de la vie7 Habitudes pour se former tout au long de la vie
La méthode Faraday, une légende de l'autoformation

Alain Fernandez
110 pages Prix : 9,90 Euros
Editions Mimismo

En stock chez : www.amazon.fr
Ebook Kindle
Ebook epub

Téléchargez l'extrait (PDF)


Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du webObjectif : Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du web
Les 7 bonnes pratiques de l'autodidacte 3.0

Alain Fernandez
137 pages Prix : 9,90 Euros
Editions Mimismo

En stock chez : www.amazon.fr
Ebook Kindle
Ebook epub

Téléchargez l'extrait (PDF)


Les réponses aux 4 questions

vous avez coché la case numéro:
  1. C'est une très mauvaise attitude. Toute formation comporte des difficultés qu'il s'agit de surmonter.
    Accordez-vous 1 point
  2. Ce n'est pas la bonne attitude pour se former seul.
    Accordez-vous 2 points
  3. C'est une bonne attitude.
    Accordez-vous 3 points
  4. C'est la bonne attitude pour se former seul sur le web et les réseaux sociaux.
    Accordez-vous 4 points

Copyright : © Alain FERNANDEZ 1998-2019 Tous droits réservés

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 85)

Si vous souhaitez partager votre point de vue sur cet article, utilisez désormais Twitter ou votre réseau social favori.