Le Portail du Manager Innovant

           

Les bases de données In-Memory

24 mars 2017  Par   Partagez

Une nouvelle génération de base de données pour une utilisation intensive

image mémoire électroniqueComme son nom l'indique clairement, une base de données dite "In memory" est essentiellement résidente en mémoire vive.

Cette nouvelle génération profite de la baisse du prix des mémoires vives et de la puissance de calcul offerte par les nouvelles générations de processeurs multi-coeurs. En limitant au maximum les accès disques, les requêtes s'exécutent en un temps record.

C'est évidemment une avancée majeure pour le monde de la business intelligence en version analytique. L'analyste n'est plus gêné par la lenteur des accès à l'infrastructure et aux disques de stockage pour bâtir de solides modèles d'analyses.

Le principe mis en oeuvre

Les bases de données "In Memory" sont généralement construites comme des base relationnelles. Elles sont conformes aux exigences ACID (Atomicity, Consistency, Isolation, Durability) qui garantissent l'intégrité des transactions. Les données contenues en mémoire sont volatiles par principe. Un système de sauvegarde périodique par image disque, snapshot, permet de sauvegarder la base. Ce système est complété d'une historisation des transactions afin de remettre la base en état en cas de coupure de courant.

Les solutions du marché

Sans surprise, la grande majorité des éditeurs de bases de données ont lancé leur propre solution.
  • SAP AG propose le produit Hana ®
    SAP place le In Memory au coeur de sa stratégie et multiplie les annonces. Le serveur Hana est désormais pleinement opérationnel avec la suite ERP de l'éditeur afin d'accélérer au maximum les transactions. À ce titre, l'éditeur parle de temps réel. SAP hana site officiel
  • Oracle Corp et le produit Exalytics &Reg;
    Directement concurrent du produit Hana, Exalytics est selon son éditeur plus orienté analytique que transactionnel. Oracle Exalytics site officiel
  • SAS Corp propose SAS® In-Memory Analytics SAS In-Memory Analytics site officiel
  • Microsoft a aussi lancé le projet baptisé "Hekaton ®" dans un premier temps, intégré à SQL Server Microsoft OLTP In-Memory SQL Server 2016 site officiel
Cette courte liste n'est pas exhaustive. La technologie In Memory est à juste titre en bonne place dans la liste des technologies d'avenir régulièrement actualisée par le Gartner Group. Tous les principaux éditeurs proposent, ou proposeront à court terme, une solution de ce type, et chacun se réfèrera au catalogue de son fournisseur préféré.

La technologie mise en oeuvre

À titre d'exemple de la puissance dédiée à une base de données de type In Memory, attardons-nous sur la solution choisie par Oracle Corp avec le produit Exalitics ®. Cette solution s'appuie sur un serveur Fujitsu ® doté de 4 téraoctets de RAM et de 4 processeurs SPARC64 de 16 cœurs chacun.
D'autres, comme SAS Corp, ont opté pour une architecture de type big data reposant sur une infrastructure Hadoop de 96 serveurs (blade servers), soit 1.152 coeurs, 9,2 téraoctets de mémoire et 57,6 téraoctets de capacité de stockage sur disque.


À lire...

Pour mieux comprendre le principe du big data et du Machine Learning...

Big Data et Machine LearningBig Data et Machine Learning
Les concepts et les outils de la data science

Pirmin Lemberger, Marc Batty, Médéric Morel, Jean-Luc Raffaëlli
Dunod 3ème édition 2019
272 pages

Dispo : www.amazon.fr


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 125)

Sur le même thème...