Le portail du Manager Efficace
»» Tous les articles Piloter.org »»

Se lancer et entreprendre en indépendant

Par   Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   

Pourquoi entreprendre ?

Il n’existe qu’une faiblesse pour laquelle il n’existe aucun remède : c’est le manque d’ambition ! Napoleon hill
logo du guide entreprendre

Temps 1 (Partie 1)

À de bien rares exceptions, il n'est pas des plus aisé (euphémisme) de construire un projet professionnel, conforme à ses aspirations, tout en conservant un statut de salarié.

La pression des contraintes économiques, subie par la grande majorité des entreprises, dynamise l'essor des règles de management fondées exclusivement sur le contrôle et la course à la performance individuelle. Les possibilités de se réaliser par le travail, auxquelles chacun est en droit d'aspirer, sont bien réduites.

Cela dit, plutôt que de se résigner à supporter le quotidien en rêvant à des lendemains chantants, ne serait-il pas temps de provoquer pour une fois le changement, et de prendre sa carrière en main ? C'est bien là l'objet de ce livre.

Pour ce premier Temps, jetons un regard sans concession sur la réalité de l'entreprise pour enfin pouvoir prendre les dispositions qui s'imposent.

Les 3 chapitres de ce premier temps :

Chapitre 1 : L'entreprise reste sourde aux ambitions personnelles

Il est temps de prendre conscience de la réalité actuelle du monde de l'entreprise lorsque l'on fait partie des 99,9% des "salariés ordinaires".

Ce premier chapitre (page 9) est ainsi structuré :

  • Pourquoi travaillons-nous ?
    On ne travaille pas uniquement pour gagner sa vie, mais bien pour construire quelque chose, pour se réaliser.
  • La fin de l’emploi durable
    Le monde de l'entreprise nous impose des changements et des mutations non choisies.
  • Pourquoi changerais-je de métier ?
    L'employabilité en question, pourquoi devrais-je me conformer aux exigences des marchés ?
  • Le mythe du « tout est possible »
    En finir avec les légendes et prendre conscience de la réalité...
  • La pyramide des salaires et le modèle du double entonnoir
    ...la carrière du salarié est intrinsèquement plafonnée.

Compléments

  • Page 12, à propos des emplois de services
    Ce sont pratiquement les seules perspectives proposées actuellement aux chômeurs espagnols, quel que soit leur niveau d’études.
  • Page 15, complément de la note 3
    Ce dernier centile est quelque peu faussé par les salaires des 0,1 % du sommet de cette échelle qui dépassent le million d’euros par an. Ces deux sous-catégories ne sont pas représentées sur le graphique. Dans tous les cas, 90 % des employés du secteur privé perçoivent un salaire net inférieur à 3.300 euros.
    Dans son best-seller, Le Quai de Ouistreham (Éditions de l’Olivier 2010), la journaliste Florence Aubenas a finement, et avec une grande sensibilité, décrit le quotidien de la catégorie montante des nouveaux prolétaires des services, qui tentent de survivre en cumulant une multitude de petits boulots tous aussi pénibles les uns que les autres.
    Enfin, Jeremy Rifkin, avec l’ouvrage La fin du travail (La Découverte 1997, 2005), prévient de l’écrasement irréversible du volume central compensé par un développement du volume inférieur, si les devants ne sont pas pris politiquement (voir la bibliographie commentée en fin d’ouvrage).

Ressources web...

  • La "Winner attitude", à propos de la compétition en entreprise, un article du perfologue
  • Le site de l'insee L'institut officiel des statistiques publient de nombreuses données, les plus courantes sont directement accessibles
  • L'observatoire des inégalités Une étude commentée des statistiques nationales
  • Qui gagne combien ? Êtes-vous riche ou pauvre ? Une application mise en ligne par l'observatoire des inégalités pour évaluer votre salaire par rapport aux autres salariés français

Chapitre 2 : Mais surtout, on ne culpabilise pas...

Vous ne correspondez pas au profil de l'employé(e) modèle, et vous ne savez pas utiliser les armes de la lutte en entreprise, c'est en fait. Ce n'est pas pour cela que vous devez vous sentir en faute, et vous livrer à une séance d'autoflagellation en un procès en culpabilité intérieur et personnel.

Ce deuxième chapitre (page 17) est ainsi structuré :

  • Compétitivité, performance, flexibilité... Et les salariés ?
    La loi des marchés justifie les modes de management les plus iniques.
  • La mesure de la compétence
    L'évaluation désormais permanente, en référence à un modèle ultra standardisé de performance, est un générateur de stress. Les vraies qualités individuelles ne sont pas reconnues à leur juste valeur.

Compléments

  • Page 20 Fin du chapitre
    Cela dit, le système de gestion des compétences et des affectations peut aussi être biaisé. Écoutons la suite du témoignage de Victor C.

    SEULS CEUX QUI SAVENT INTRIGUER TIRENT LEUR ÉPINGLE DU JEU
    « Depuis la réorganisation, ce n’était pas tellement l’accession aux objectifs fixés qui définissait l’efficacité individuelle. La renommée était bien plus souvent retenue comme unique critère. C’était un véritable passe-droit. Ceux qui savaient se tenir à distance des projets difficiles, sources de problèmes potentiels, tout en assurant un chiffre d’affaires à la limite du raisonnable, s’en sortaient bien mieux que les autres, à partir du moment où ils avaient su bâtir le bon réseau des relations. Autrement dit, ils excellaient dans l‘art du renvoi d’ascenseur, et profitaient pleinement des “pistons” lors des affectations. »

Ressources web...

Chapitre 3 : ... et on entreprend en solo pour conduire sa carrière à son gré

Une fois la réalité de l'entreprise admise, plutôt que d'espérer chimériquement de voir les choses changer, il est très nettement préférable de prendre sa carrière en mains, et d'entreprendre en solo sans plus attendre.

Ce troisième chapitre (page 21) est ainsi structuré :

  • Adopter une gestion rationnelle et autonome de son projet de vie
    Mettre à plat son projet, et se placer dans une dimension de "Temps présent", autrement dit, on agit maintenant.
  • Franchir le pas
    La décision de changer est prise, on se sent prêt à se lancer.
    Au cours de ce chapitre, Victor C. et Claire M. nous relatent les conditions et l'instant où ils ont pris la décision de rompre avec leur quotidien qui ne leur convenait pas. Il n'ont pas attendu un hypothétique évènement extérieur salutaire qui changerait la donne pour un "mieux".

    Ils avaient déjà cesser de rêver et aspiraient à un peu plus de concret. L'instant où l'on prend la décision n'est pas toujours aisé à capter. La cause à l'origine de la prise de conscience n'est pas non plus facile à identifier. C'est bien pour cela que l'on évoque toujours la goutte qui a fait déborder le vase, un adage bien à propos à ce sujet. C'est en ce sens où ces deux témoignages sont importants et particulièrement instructifs.


Ressources web...

À lire...

L'empowerment des travailleurs ,tant vanté par les gourous du management comme une réponse aux besoins d'autonomie et de reconnaissance, n'a pas rempli ses promesses. Les salariés sont isolés et se sentent abandonnés, précarisés. La méfiance a remplacé la collaboration, la course à la performance individuelle est une source de stress et de perte d'estime de soi. Le sentiment de ne pas parvenir à accomplir ses objectifs est généralisé à toutes les professions, secteur privé comme secteur public. A lire cette excellente étude de la sociologue Danièle Linhart

Travailler sans les autres ?  Accès librairieTravailler sans les autres ?
Danièle Linhart
212 pages
15 €
Éditions Le Seuil

Une étude assez précise sur les réalités de la Gestion des Ressources Humaines, bien loin des belles théories des livres et des formations universitaires. En fait, seul la machine à discriminer règne. Peu importe les compétences. L'arbitraire et l'irrationnelle, combinés au piston et au réseau gèrent la question des rémunérations, des affectations et des promotions. L'évaluation de la performance ne repose que sur des critères imprécis, flous et totalement injustes. Une excellente étude de terrain sur les réalités de l'entreprise.

TDRH : le livre noir  Accès librairieDRH : le livre noir
Jean-François Amadieu
288 pages
20 Euros
Éditions Le Seuil

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 125)


  • J'ai connu une situation assez similaire à cele que vous décrivez, (vos témoins en fait), dans ce livre. J'avais evidemment envisagé de me lancer en solo, mais j'avoue que je n'ai pas osé. Par chance, l'entreprise à changer de direction et le management s'est un peu assoupli. L'idée de me lancer et de monter mon activité me trotte encore dans la tête, c'est pour cela que j'ai acheté ce livre, je ne l'ai pas encore fini, je commente ici aussi pour tester un peu l'interactivité. C'est Intéressant.
    Ecrit par : Marc-S
  • Merci Marc pour ce commentaire, n'hésitez pas à nous faire part de votre point de vue et de vos projets, je serais particulièrement interessé de savoir s'ils ont évolué après la lecture de ce bouquin.
    A+.
    Ecrit par : Alain Fdz
  • Une autre question : d'après la pyramide des salaires, je me situerai donc en partie haute, J'ai un peu plus de 40 ans, d'après votre étude ma progression semble bien compromise. =ù trouve-t-on les éléments que vous avez utilisé pour ce calcul ?
    Ecrit par : Marc-S
  • Toutes ces données sont disponibles sur le site de l'insee www.insee.fr . Le site de l'observatoire des inégalités propose une sympathique petite application pour se faire une idée de son salaire : "qui gagne combien ? Etes-vous riche ou pauvre, saisissez simplement votre salaire net mensuel et vous saurez tout : http://www.inegalites.fr/ Je l'ajoute en lien sur cette page.
    A+.
    Ecrit par : Alain Fdz
Si vous souhaitez partager votre point de vue sur cet article, utilisez désormais Twitter ou votre réseau social favori.

Tous les articles de ce thème


Les Références...

Astuces Business Les meilleures astuces des "pros" de l'entrepreuneuriat
Editions Eyrolles

monter une entreprise indépendanteÀ son compte
Guide pour se lancer en indépendant lorsque l'on est salarié.
Editions Eyrolles