Le Portail du Manager Innovant

Guide pour une bonne utilisation de google 

08 octobre 2019  Par   Partagez

Guide Google

Quatre recommandation pour bien exploiter Google et les autres moteurs de recherche. Ces recommandations élémentaires et faciles à mettre en oeuvre n'ont d'autre finalité que d'orienter la prospection selon les réels besoins de l'internaute. Il est en effet préférable de ne pas se laisser abuser par les résultats proposés par le moteur de recherche comme pertinents par principe. C'est le troisième et dernier volet de notre enquête sur l'utilisation des moteurs de recherche et de Google en particulier.

Le profit est bien la raison de vivre d'une entreprise commerciale, ne perdons jamais de vue que Google, Bing et les autres sont bien des entreprises commerciales.

Objectif de cette fiche pratique

Maîtriser l'usage de Google et des autres moteurs de recherche pour mieux les utiliser dans le cadre d'une formation.
Conseil : N'hésitez pas à vérifier chacune des recommandations proposées ici.
Risques d'échec : Oublier ces quelques recommandations et accorder une confiance absolue aux résultats proposés par les moteurs de recherche.

4 conseils pour une collecte pertinente sur le web

  • 1. Évitez de tomber dans les filets du ciblage

    Google, Facebook, Bing et bien d'autres cherchent à mieux vous connaître pour vous montrer en priorité ce qui est censé vous plaire. Il est préférable de ne jamais effectuer de recherche en étant connecté à son compte Gmail.

    Il n'en faut guère plus pour que Google puisse vous identifier, enregistrer vos goûts et centres d'intérêt, et construire ainsi votre profil.

    Préférez toujours l'anonymat pour vos recherches.

    Si vous ne l'utilisez pas, déconnectez-vous aussi de votre compte Facebook qui ne s'embarrasse pas non plus des questions d'éthiques et de respect de la vie privée. Il est aussi prudent de profiter des fonctions de navigation en « mode privé » offertes par les navigateurs les plus courants.

    L'usage d'un navigateur open source tel que Firefox est aussi recommandé. Enfin, pensez à effacer très régulièrement les « caches » et à supprimer les « cookies » subrepticement déposés par les sites visités.

  • 2. Repérez les publicités

    Pour certaines recherches particulièrement concurrentielles sur le plan commercial, les publicités présentes dans la liste de résultats occupent quasiment la majeure partie de la fenêtre visible.

    C'est d'autant plus vrai pour les smartphones et les tablettes dont l'écran est physiquement plus réduit.

    Dans tous les cas, les publicités ne répondent en rien à votre requête de collecte d'informations et de construction des connaissances.

    Si vous n'avez pas envie d'acheter quoi que ce soit, il vaut mieux ne pas les visiter au risque de perdre votre temps et le fil de votre raisonnement.

  • 3. Résistez aux choix proposés

    Cultivez votre curiosité et n'hésitez pas à dépasser la première page de recherche pour explorer un peu plus avant les résultats susceptibles de répondre à votre requête.

    Bien des documents d'intérêt n'apparaissent pas en tête de classement, tout simplement parce que l'auteur ne maîtrise pas les règles de l'écriture sur le web.

    Il n'a donc pas choisi les bons mots-clés pour que son article apparaisse en bonne position.

  • 4. Reformulez pour mieux cerner les résultats

    Pensez à modifier les requêtes, à affiner la formulation et à changer les termes. Le dictionnaire de synonymes des moteurs de recherche est encore très limité. Il ne connaît pas tous les pluriels du français et donne encore beaucoup trop d'importance aux articles (le, la, un, une) et aux mots de liaison (de, en…).

    Avec le web, on note un certain appauvrissement de la langue.

    Il est alors intéressant d'essayer plusieurs manières d'exprimer la même idée pour accroître les chances de collecter des informations plus pertinentes selon son sujet d'étude.

Les principales commandes de Google

Si votre collecte reste infructueuse, ce n'est pas nécessairement la faute du moteur de recherche. La pertinence des résultats dépend aussi de la qualité de la requête. Évitez déjà les fautes d'orthographe même si Google notamment, dans bien des cas, corrige la requête mal formulée. Apprenez aussi à utiliser les commandes élémentaires des moteurs de recherche afin de mieux préciser votre requête.

Évitez aussi de systématiquement choisir les suggestions de requête proposée par le moteur sans prendre le soin de vérifier qu'elle correspond précisément à votre questionnement.

Les guillemets « »
La requête placée entre guillemets sera recherchée à l'identique : « Comment faire une pâte feuilletée ». Le moteur de recherche donnera la priorité aux documents comportant exactement cette phrase.
Le caractère *
Caractère dit « générique », il sert à remplacer un mot ou un groupe de mot :
Comment faire * aux pommes
Le moteur de recherche listera les recettes avec des pommes telles que tarte aux pommes, beignet aux pommes, boudin aux pommes, etc.
L'opérateur OR
Cet opérateur permet de lister les documents comportant l'un ou l'autre des termes séparés par l'opérateur OR, ou les deux à la fois :
Comment faire une tarte aux prunes OR pommes
listera ainsi toutes les recettes de tarte aux pommes et de tarte aux prunes.
Le trait d'union -
Indique que les deux mots séparés par le trait d'union sont étroitement liés :
cours-cuisine.
Le moteur de recherche privilégie dans les résultats les documents où les deux termes ainsi connectés ne sont jamais trop éloignés. Attention, ne pas mettre d'espace au risque d'une confusion avec le signe moins.
Le signe moins –
Ce caractère impose l'exclusion d'un terme précis dans les résultats. Imaginons un pâtissier amateur qui (bêtement) n'aimerait pas la cannelle. Il formulera ainsi sa recherche :
Tarte aux pommes -cannelle
Le moteur de recherche a compris la requête et évite les pages contenant le mot « cannelle ». Attention de bien mettre un espace devant le signe – au risque qu'il soit considéré comme un trait d'union.
La commande site :
Pour limiter la recherche à un seul site web bien déterminé, utiliser la commande site : formation site : www.piloter.org. Seules les pages de ce site bien précis correspondant à la requête « formation » seront restituées dans la liste de résultats.
Une synthèse en ligne des limites des moteurs de recherche évoquées dans cette première bonne pratique est disponible ici : https://www.piloter.org/autoformation/web/web-visible.htm

A ce sujet, voir aussi

  • Comment utiliser google pour se former en ligne ?
    Comment dénicher l'information pertinente dans le capharnaüm qu'est devenu le web aujourd'hui ? On y trouve tout et n'importe quoi, l'essentiel côtoie l'insignifiant sans distinction particulière. Alors faut-il faire confiance à Google et aux autres moteurs de recherche pour faire le tri ? Pas si sûr. Voyons pourquoi.
  • google et le ciblage publicitaire
    Il est toujours utile de ne jamais perdre de vue que Google, Bing et les autres moteurs de recherche ne sont pas des organisations philanthropiques mais bien des entreprises commerciales. Sachant qu'elles vivent essentiellement de la publicité, le plus souvent ciblée selon votre profil et judicieusement glissée dans les résultats et au sein des sites à visiter, êtes-vous prêts à cliquer sur la première proposition sans chercher plus avant ? Alors dans quelle mesure peut-on faire confiance aux résultats proposés par les moteurs de recherche et Google en particulier ? Voyons tout cela d'un peu plus près.
  • Évaluer la pertinence des documents
    Recherche Documentaire : Il n'est pas aisé de juger à l'estime la pertinence des documents collectés. C'est là la principale difficulté de la recherche documentaire. Pour ne pas se trouver face à un dilemme dès que l'on déniche un document qui paraît sérieux, il est prudent d'établir un juste barème d'évaluation des sources auquel se référer. C'est grâce à cet outil d'aide à la décision que l'on évalue la qualité de chacune des pièces et que l'on choisit sans (trop de) regret entre je garde et je jette. Voyons comment réaliser ce crible.
  • Q'est-ce que le web visible ?
    En règle générale, la très large majorité des internautes ne s'intéressent qu'à la première page de résultats proposés par le moteur de recherche. De multiples concordances révèlent que neuf internautes sur dix n'ont pas la curiosité de passer à la page suivante, et environ trois internautes sur quatre se contentent des trois premiers résultats présentés en haut de la page. Donc en fait on ne se contente que d'une partie infime des publications du web. Voyons tout cela.


À lire...

IMPORTANT : Cet article est extrait du guide "Objectif : Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du web". Voir ci-dessous...

Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du webObjectif : Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du web
Les 7 bonnes pratiques de l'autodidacte 3.0

Alain Fernandez
137 pages Prix : 4,99 Euros
Editions Mimismo, ISBN : 9782956758839
Disponible :
Format Kindle
Format epub Kobo ou Format epub www.FNAC.com

Voir la fiche du livre

Google-moi : La deuxième mission de AmériqueGoogle-moi : La deuxième mission de l'Amérique
de Barbara Cassin
Albin Michel   258 pages
Prix : 17 Euros
Ce livre, pas très récent il est vrai, est particulièrement passionnant pour mieux comprendre la philosophie et les finalités de Google. À lire.
www.amazon.fr

Nous sommes tous des décideurs !

Tableaux de bord du manager innovant, le livreLes Tableaux de bord du Manager Innovant, Une démarche en 7 étapes pour faciliter la prise de décision en équipe
Alain Fernandez
Editeur : Eyrolles
Pages : 320 pages
Prix : 25 Euros

Disponible en librairie
   


Image Wikipedia : Par Version 1 by Nohat (concept by Paullusmagnus); Wikimedia. — File:Wikipedia-logo.svg as of 14 mai 2010T23:16:42, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=10337301

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 45)

           



Tous les articles