Autoformation

Compétence et connaissance

15 mai 2019  Par   Partagez

La compétence n'est pas équivalente à la connaissance loin s'en faut. Être compétent c'est posséder les bonnes connaissances mais c'est aussi et surtout adopter les bonnes attitudes et mettre en pratique les bonnes aptitudes selon les situations. Précisons cette définition pour mieux comprendre.

L'autoformation, ce n'est pas uniquement se former soi-même, c'est aussi être l'acteur de la formation. Philippe Carré.

Qu'est-ce qu'une compétence ?

L'identification des compétences à acquérir est bien la question fondamentale pour démarrer un plan d'autoformation pertinent. Mais avant de commencer, mettons-nous d'accord sur la définition des termes « compétence » et « connaissance ». Le dictionnaire interministériel propose la définition suivante :

La compétence résulte d'une combinaison de savoirs, savoir-faire et savoir-être mobilisés pour agir de manière adaptée, face à une situation professionnelle donnée. Elle est évaluable.

Cette première définition n'est pas très éloignée de celle proposée par l'Afnor (FD X50-183) :

La compétence est la capacité à mettre en œuvre des connaissances, des savoir-faire et comportements en situation d'exécution.
Il manque cependant à cette dernière la notion d'évaluation. Cette notion est fondamentale, nous utiliserons donc la première définition comme référence.

Une compétence s'acquiert par la pratique

Le passage à l'action est une condition essentielle. Une compétence, ce n'est pas que du savoir, c'est aussi de la pratique, du savoir-faire.

Prenons le cas d'un soudeur professionnel. Il maîtrise parfaitement l'usage de ses outils, il sait identifier les matériaux à unir, et choisit la technique la mieux adaptée en tenant compte des risques potentiels.

Un soudeur de l'industrie pétrochimique est confronté au quotidien aux questions de sécurité. Il est compétent, il sait donc aussi évaluer la qualité de son travail.

Qu'est-ce que la connaissance ?

Le dictionnaire interministériel apporte à ce sujet une définition claire et univoque :

La connaissance s'applique aux savoirs théoriques et techniques qui s'acquièrent par formation, expérience professionnelle ou extra-professionnelle. La compétence ajoute une dimension pratique, l'habileté de mise en œuvre des connaissances en une situation bien spécifique.

L'Éducation Nationale résume assez bien le propos. Elle définit l'acquisition d'une compétence ainsi :

  1. La personne compétente possède les indispensables connaissances pour exercer la compétence demandée.
  2. Elle dispose de la capacité pour réaliser les tâches qui lui sont dédiées.
  3. Elle est en mesure d'adopter les attitudes adéquates pour affronter les situations spécifiques.
Cette définition est particulièrement intéressante. Elle dissocie bien la phase théorique de la phase pratique, et précise pour cette dernière l'importance de disposer des bonnes attitudes comportementales lorsqu'il s'agit de passer à l'action.

Être compétent, c'est aussi être capable de s'adapter à de nouvelles situations, de nouveaux contextes pour exercer son talent dans les règles de l'art.

Un exemple concret d'acquisition de compétence

Tout enseignant de l'enseignement supérieur se doit de maitriser l'outil informatique. Le certificat informatique et internet de l'enseignement supérieur, le C2I2 , valide le niveau requis.

Nous allons utiliser cet exemple puisé dans le référentiel de l'éducation nationale pour illustrer la définition précédente.

Maîtriser les technologies de l'information et de la communication »
. Cela peut sembler un vaste programme, mais c'est justement la précision des connaissances, des capacités et des aptitudes qui vont nous permettre de fixer le périmètre de ladite compétence.

1. Les connaissances à maîtriser

  • Les connaissances relatives aux compétences inscrites dans le référentiel du Certificat Informatique & Internet « enseignant » (C2I2).
  • Les droits et devoirs liés aux usages des Technologies de l'Information et de la Communication.

2. Les capacités de l'enseignant

Être capable de :
  • Concevoir, préparer et mettre en œuvre des contenus d'enseignement et des situations d'apprentissage s'appuyant sur les outils et ressources numériques.
  • Participer à l'éducation aux droits et devoirs liés aux usages des technologies de l'information et de la communication.
  • S'impliquer dans l'éducation à un usage civique, éthique et responsable des réseaux numériques ouverts sur l'internet et à leurs risques et dangers éventuels.
  • Utiliser les Tic et les outils de formation ouverte et à distance pour actualiser ses connaissances.
  • Travailler en réseau avec les outils du travail collaboratif.

3. Les attitudes à adopter

Observer une attitude :
  • Critique vis-à-vis de l'information disponible.
  • Réfléchie et responsable dans l'utilisation des outils interactifs exigée des élèves.
  • Il actualise ses connaissances et compétences au cours de son exercice professionnel.

Source : Compétence nº 8 : www.education.gouv.fr

Pour conclure

Même si l'acquisition des connaissances représente une part importante du processus d'autoformation, elles ne sont guère suffisantes pour prétendre à de nouvelles compétences. Encore faut-il savoir les mettre en pratique et disposer de la capacité de jugement adéquate pour affronter les situations inédites.

Les professionnels en exercice ne seront pas surpris de ce constat. Ils savent parfaitement que ce n'est qu'au terme de nombreuses heures de pratique qu'ils pourront exercer leur compétence dans les meilleures conditions.

Un truc utile....

Depuis déjà bien des années, l'outil informatique a poussé la porte de l'entreprise et impose ses règles à la large majorité des métiers. Bien des professionnels, dont l'informatique n'est pas le métier, se contentent de maîtriser quelques fonctions élémentaires de l'outil pour accomplir leur tâche.

Il est bien évident que ce niveau basique de connaissance est totalement insuffisant dans une société informatisée comme la nôtre actuellement. Les plus prévoyants comprendront aisément qu'il est plus qu'utile de se doter de solides compétences dans ce domaine pour mieux maîtriser les technologies de l'information.

Les certificats de type C2I proposés par l'éducation nationale pour ses étudiants et ses enseignants sont particulièrement bien conçus. Je ne saurais que trop inviter le lecteur intéressé par l'acquisition des compétences de ce type, de se procurer le programme de ces certificats afin de préparer le cadre de son autoformation.

A ce sujet, voir aussi

  • J'ai besoin de nouvelles compétences

    Vous désirez acquérir de nouvelles compétences. Le besoin est réel et assurément utile pour faire évoluer votre plan de carrière. Encore faut-il bien identifier les compétences qui vous font défaut ainsi que la difficulté pour les obtenir. Voyons tout cela.
  • Comment développer de nouvelles compétences

    Pourquoi décide-t-on d'entreprendre un programme d'autoformation ? Vraisemblablement parce que l'on se sent dans une situation qui ne nous satisfait pas totalement et l'on souhaite étendre son éventail de compétences. Mais quelles sont celles qui nous font défaut ? Etudions un crible pour répondre à cette question.


Lecture recommandée

7 Habitudes pour se former tout au long de la vie7 Habitudes pour se former tout au long de la vie
La méthode Faraday, une légende de l'autoformation

Alain Fernandez
110 pages Prix : 9,90 Euros
Editions Mimismo

En stock chez : www.amazon.fr
Ebook Kindle
Ebook epub

Téléchargez l'extrait (PDF)


Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du webObjectif : Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du web
Les 7 bonnes pratiques de l'autodidacte 3.0

Alain Fernandez
137 pages Prix : 9,90 Euros
Editions Mimismo

En stock chez : www.amazon.fr
Ebook Kindle
Ebook epub

Téléchargez l'extrait (PDF)

Copyright : © Alain FERNANDEZ 1998-2019 Tous droits réservés

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 145)

Si vous souhaitez partager votre point de vue sur cet article, utilisez désormais Twitter ou votre réseau social favori.