Le Portail du Manager Innovant

La Méthode de lecture rapide

Lire plus vite
Apprendre à lire plus rapidement est la seule solution pour conjuguer ses besoins de formation ou plus généralement d'enrichissement culturelle avec une gestion du temps bien conduite. Voyons les techniques et les ressources.
En seconde partie je vous propose ma "méthode personnelle" qui me permet de lire plusieurs dizaines d'ouvrages professionnels chaque année.
Profitez-en, c'est gratuit !
J'ai pris un cours de lecture rapide et j'ai pu lire "Guerre et Paix" en vingt minutes. Ça parle de la Russie. Woody Allen

Comment lire "plus vite"

Le manager responsable est tenu de consacrer un temps significatif à la lecture d'articles et d'ouvrages professionnels. Il ne suffit pas de parcourir quelques pages web comme la Wikipédia pour se sentir pleinement informés ! La lecture d'ouvrages de fond et de revues de références est un passage incontournable pour maintenir son esprit en éveil et se construire par la même occasion un bagage culturel conséquent et bien utile.

Comment ne pas se laisser submerger par l'information ?

Mais dans les faits, l'abondance d'informations est une cause de frustration. Pour bien apprécier un article ou un livre, il faut le lire, et lire prend du temps.
Plutôt que de stresser ou pire encore de repousser aux calendes grecques la lecture des ouvrages fondamentaux en prétextant le manque de temps, il est préférable d'apprendre à lire "plus vite".

Consacrer quelques jours pour apprendre le B.A. BA de la lecture rapide est un investissement dont on ne regrette pas le temps et l'énergie passés à amorcer cet apprentissage.

Les méthodes pour lire plus vite

Il existe différentes méthodes enseignées en formations et à l'aide d'ouvrages de référence. Dans tous les cas, pour lire efficacement, il est essentiel de ne pas se laisser dominer par l'écrit.

Bref, tout ne doit pas être lu.

Tous les textes ne sont pas nécessairement de valeur et d'autre part, dans un texte donnée, toutes les parties ne sont pas d'intérêt égal.
Lorsqu'il ne s'agit pas d'un roman, il n'est pas toujours nécessaire de suivre l'enchaînement proposé par l'auteur.

Lors de la lecture d'une revue, on ne consacrera du temps que pour les articles présentant un intérêt réel selon les préoccupations du moment. Les autres articles de fond seront marqués et classés pour une lecture ultérieure, lorsque la problématique traitée sera d'actualité. D'où l'importance de mettre en place une gestion documentaire personnelle de qualité professionnelle.

Méthode de lecture rapide, (la mienne)

Il est loin d'être évident de construire une carrière sans se remettre à niveau régulièrement. Pour cela il existe une foultitude de bons livres. Mais ce qui nous manque, c'est le temps pour les lire. Je vous propose dans cet article ma méthode personnelle de lecture rapide. je lis ainsi plusieurs dizaines de livres professionnels par an sans que pour autant cela devienne une corvée. je pratique cette technique avec succès depuis plus de vingt ans. je vous la livre in extenso.

Le plus : Cette méthode de lecture rapide dédiée aux livres professionnels fonctionne aussi bien pour des ouvrages rédigés en français ou en anglais.

Les livres vous permettent de vous immerger dans un sujet plus profondément que la plupart des médias aujourd'hui.
Mark Zuckerberg
Mark Zuckerberg, fondateur de Facebook, a pris la résolution de lire des livres, beaucoup de livres, rapportait Le Monde dans son édition du 5 janvier 2015.

Objectifs de cette fiche pratique

Comment choisir les livres d'interêt pour assurer l'entretien de ses connaissances au quotidien dans la masse des publications toujours en croissance exponentielle ? Suivi de : comment lire rapidement pour extraire la substantifique moelle comme disait Rabelais, sans perdre de temps. Autrement dit adopter un mode de lecture active et non passive.
  • Conseil : S'éloigner de toutes les sources de perturbation et redécouvrir les plaisirs de la lecture au calme.
  • Risques d'échec: Ne pas prendre le temps de choisir les bons ouvrages ou les survoler trop rapidement.

Une méthode de lecture rapide simplissime

Bien entendu, pour lire un livre, il faut consacrer bien plus de temps que n'en exige la simple consultation d'une page web.

Postulat de base: On ne peut pas lire tous les livres qui a priori semblent intéressants. Chacun d'entre nous s'est déjà heurté à cet obstacle insurmontable.

Il est donc utile de savoir les trier pour ne conserver que ceux que l'on juge dignes d'intérêt pour son autoformation.
Ensuite, on ne dispose pas d'un temps infini.
Le livre choisi devra être lu rapidement.
La maîtrise de quelques techniques de lecture rapide s'impose. La méthode proposée ici se déroule donc en deux temps.

  • Temps 1 : On prend le temps de choisir le bon livre
  • Temps 2 : On le lit rapidement pour en extraire l'essentiel

Les étapes de la méthode de lecture rapide
Les étapes de la méthode de lecture rapide

Attention !
J'utilise cette méthode uniquement pour les livres professionnels. Lire un roman, c'est au contraire prendre le temps de le savourer, de se laisser porter par la prose de l'auteur. On déguste un roman, on se forme avec un livre pro. Même s'il est vrai que bien des romans sont tout aussi formateurs, mais le message passe différemment.

Premier temps : choisir le bon livre

Je choisis un livre. Mérite-t-il d'être lu ?
Pour un essai, un livre de méthode ou un manuel technique, rien ne vous oblige à adopter une lecture linéaire, ni de lire l'ouvrage en totalité. Sauf bien sûr s'il vous captive dès les premières lignes.

1) Je commence par lire soigneusement l'introduction

  • Question 1 : Les questions à résoudre sont-elles clairement exposées ?
  • Question 2 : Sont-elles en phase avec ma recherche ?

2) Je passe ensuite directement à la conclusion

Un ouvrage technique ou un essai n'est pas un polar, vous ne découvrirez pas l'assassin en commençant par la fin. En revanche, vous pourrez juger de la qualité du développement de l'étude en étudiant la conclusion.
  • Question 3 : Les réponses aux questions de l'introduction semblent-elles avoir été solutionnées ?
  • Question 4 : Le champ d'étude semble-t-il circonscrit ?
  • Question 5 : Ouvre-t-elle de nouvelles perspectives ?

3) Je parcours le sommaire

Je considère la structure du livre, je repère les enchaînements et les points d'articulation de la thèse développée.
  • Question 6: Sont-ils en phase avec mes centres d'intérêt ?

4) Je parcours rapidement le livre

Je feuillette le livre en quête de mots-clés, je lis soigneusement quelques paragraphes (début, milieu et fin du livre) développant les termes du sujet qui me préoccupe et je prends conscience de la qualité du développement.
  • Question 7: Suis-je satisfait ?

5) Bilan

Cette courte grille de critères permet de se construire rapidement une idée assez précise de l'intérêt de l'ouvrage selon ses propres thèmes de recherche. Bien évidemment, si on multiplie les réponses négatives aux quelques questions ici posées, il vaut mieux s'intéresser à un autre livre, mais cela va s'en dire.

Second temps : extraire l'essentiel du livre choisi

C'est là où l'on décrit une méthode de lecture rapide à la portée de tout un chacun sans nécessiter ni exercice ni entrainement préalable. Voyons les 5 points ici présentés comme postulat de cette méthode.

1) Je ne lis que les chapitres qui m'intéressent

  • Je parcours le livre et j'en profite pour identifier les idées-clés de l'auteur.

2) Je fais régulièrement des pauses

  • Je prends un peu de recul et j'intègre ce que je viens de lire dans mon projet global.

3) Je surligne et je commente dans la marge

  • Mon objectif : Retrouver ensuite facilement les passages-clés correspondant à mon étude sans être contraint de relire le livre.

4) Je rédige un compte rendu

  • Je fais l'effort de combattre mon flegme et je rédige un petit compte rendu de lecture.

Le truc : Je reste neutre et je m'en tiens à la thèse de l'auteur. Je note à part les idées et commentaires survenus en cours de lecture.

5) Je partage

  • Si j'ai fait le juste choix de participer à un groupe qui partage les mêmes centres d'intérêts et les même besoins d'acquisition de connaissances, formel ou informel peu importe, je recommande le cas échéant l'ouvrage lu et je compare mes comptes rendus avec les notes et impressions prise par mes pairs.

Précision : Si le temps presse
Même si le livre est globalement intéressant mais que le temps presse, on peut se contenter de ne lire que les seuls chapitres correspondant à notre thème d'étude. Pour repérer les chapitres dignes d'intérêt, il suffit de lire les premières phrases et les dernières. On ne lit le chapitre en totalité seulement s'il répond à nos questions.

Vaincre les obstacles à la concentration

Le principale obstacle à la lecture rapide n'est rien d'autre que le manque de concentration. Si vous n'avez pas pris soin d'éliminer toutes les sources de distraction, vous serez condamnez à relire 15 fois le même passage. C'est une réalité. Pour cela il est prudent de mettre "offline" son smartphone et autres outils du même type afin d'éviter les interruptions intempestives. L'attention est vite perdu et il faut tout de même un temps non négligeable pour la retrouver.

Google nous rend-il idiots ?

Nicholas Carr, démontrait en 2008 que depuis l'expansion du web, l'on peut ne peut plus se concentrer sans se laisser distraire à la moindre occasion. Son article intitulé Is Google Making Us Stupid ? (Google nous rend-il idiots ?) fit grand bruit. L'auteur cherchait à démontrer les effets néfastes de l'usage intensif du web sur notre structure neuronale. Nous n'étions alors plus capables de concentrer notre attention suffisamment longtemps pour lire un livre.

Même s'il est vrai que les habitudes de zapping perturbe un peu notre attention, il y a bien entendu toujours moyen d'éliminer les sources de perturbation pour retrouver le plaisir de lire au calme.

Une solution pour retrouver la quiétude

La meilleure solution reste encore de se déconnecter totalement du web qui ne cesse de nous bombarder de distractions et morcelle notre attention. Il n'est pas réellement indispensable de consulter à tout instant ses mails, ses sites favoris, et il est bon de se souvenir que l'on peut éteindre son smartphone. Avec un peu d'organisation et une gestion précise de son agenda, il est toujours possible de se réserver une plage de temps dans la journée ou dans la semaine pour étudier en toute tranquillité, loin de toutes les formes de distractions.

Evgeny Morozov, chercheur américain, spécialiste des usages des technologies, confiait dans une interview sa technique personnelle : il enferme son portable et son routeur dans un coffre pour résister à la tentation de les consulter à tout instant. Il peut ainsi se concentrer en toute liberté.

A ce sujet, voir aussi

  • Comment mieux gérer son temps
    Mieux gérer son temps est désormais un impératif. Equilibrer judicieusement son quotidien entre le travail proprement dit, la formation, la famille, le social et les loisirs est aujourd'hui la priorité de tout un chacun pour s'assurer une vie plus saine et mieux accomplie. Mais il ne suffit pas de le dire pour que ce soit réalité. Sans une méthode rigoureuse, tout au moins au début, on a vite fait de retomber dans les mêmes travers. Au programme de cet article: la méthode de gestion du temps * No-stress *.
  • Se former : Le web ou un bon livre ?
    Lu récemment sur un forum : Ah bon ? Il y a encore des gens pour acheter des livres et les lire alors que l'on trouve tout sur le web ? Eh bien oui Monsieur! Eût-il fallu lui répondre. Le web ne remplacera jamais un bon livre. Loin s'en faut. Pour écrire um livre l'auteur a enquêté, collecté l'information avant de la confronter à sa propre expérience. Il structure son propos et construit un message cohérent. Et si l'auteur connait bien son métier, il adopte un style didactique sans prétention pour mieux transmettre la connaissance. Cela dit le web et le livre ne s'opposent pas mais se complètent. Voyons tout cela.
  • Évaluer la pertinence des documents
    Recherche Documentaire : Il n'est pas aisé de juger à l'estime la pertinence des documents collectés. C'est là la principale difficulté de la recherche documentaire. Pour ne pas se trouver face à un dilemme dès que l'on déniche un document qui paraît sérieux, il est prudent d'établir un juste barème d'évaluation des sources auquel se référer. C'est grâce à cet outil d'aide à la décision que l'on évalue la qualité de chacune des pièces et que l'on choisit sans (trop de) regret entre je garde et je jette. Voyons comment réaliser ce crible.

Ressources web


Livre de référence

Il existe de nombreuses techniques de lecture rapide. Elles sont de qualité inégale. La méthode proposée par Tony Buzan, l'une des plus utilisée, est particulièrement efficace.

La lecture rapide, Tony BuzanLa lecture rapide
Tony Buzan
Eyrolles
2012 - 244 pages
Prix librairie : 19,20 Euros
Dispo chez :
www.amazon.fr  


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 65)

           



Tous les articles