Le Portail du Manager Innovant

Syndication, fil RSS du site piloter.org    Je suis aussi  sur facebook    Je suis aussi sur  Linkedin    Actualités Twitter
Syndication, fil RSS du site piloter.org  Je suis aussi  sur facebook  Je suis aussi sur  Linkedin  Actualités Twitter
×

La théorie des parties prenantes, l'autre stratégie

15 avril 2021  Par   Partagez
La stratégie gagnante, ce n'est pas nécessairement une guerre de position. La stratégie, c'est aussi tisser des alliances profitables pour chacune des parties. Une stratégie implique un grand nombre d'acteurs directs ou indirects. Ce sont les parties prenantes. Voyons comment construire une stratégie qui évite de les laisser sur la touche.

La stratégie des partenaires

Fixer un but à long terme et définir les moyens de l'atteindre en parfait accord avec tous les acteurs concernés directement et indirectement, voilà une révolution !

Stratégie d'entreprise, théorie des parties prenantes

Définition

La théorie des parties prenantes, stakeholder theory, propose une approche participative de la conception de la stratégie. Plutôt que de n'envisager la stratégie que dans la dimension unique de lutte contre la concurrence, la théorie des parties prenantes prône l'intégration de l'ensemble des partenaires à la démarche.
C'est une conception fondée sur une négociation constructive où l'on s'arrange pour que chacune des parties prenantes trouve son intérêt à coopérer. C'est un modèle de gouvernance négocié et donc participatif.

Une partie prenante, stakeholder en anglais, peut être définie comme "un porteur d'intérêt", c'est-à-dire n'importe quel acteur qui a un intérêt et donc qui joue un rôle dans la conception stratégique et le modèle de gouvernance. Le terme anglais de stakehokder a été choisi en opposition avec celui de shareholder, c'est-à-dire l'actionnaire. Là, le stakeholder a d'autres intérêts que de suivre uniquement la valeur du cours de l'action et des dividendes annuels.

Le principe

Toutes les approches de la stratégie ne s’inscrivent pas nécessairement dans le registre de la combativité. La théorie des parties prenantes prend le contre-pied des autres approches de la stratégie qui n’envisagent la concurrence qu’en terme de rivalité, et dont l’archétype est peut-être le modèle de l’avantage compétitif de Michael Porter.

La théorie des parties prenantes (stakeholders theory) place au premier plan l’importance de prendre en considération les intérêts spécifiques de l’ensemble des acteurs liés à l’entreprise, et donc au processus de création de valeurs, qu’ils soient salariés, actionnaires, dirigeants, sous-traitants, fournisseurs ou distributeurs, banques, public, environnement, voire concurrents potentiels, mais complémentaires pour l’occasion dans le cas d’une alliance stratégique.

Ainsi, plutôt que de jouer la loi du secret, de placer des verrous et de lancer des déclarations de guerre à-tout-va, on laisse une large place à la négociation pour renforcer les partenariats, et on se préoccupe des impacts de la stratégie sur l’environnement et l’éthique publique.

Quelles parties prenantes sont concernées ?

L'entreprise n'est pas une entité abstraite qui vit en vase clos. Elle partage des intérêts avec maints autres acteurs qui défendent aussi chacun leurs propres intérêts spécifiques. Ce sont les "partie-prenantes". Ils contribuent directement ou indirectement à la création de valeur, ils ont aussi, en tout cas selon la théorie, leur mot à dire sur la stratégie poursuivie et la construction du modèle de gouvernance.

  • 1) Les salariés

    Ce sont eux les créateurs de valeur, ce sont aussi eux qui assurent le succès de l'entreprise, ce sont encore eux qui sont en charge de mettre en oeuvre la stratégie. Il semble évident à toutes personnes étrangères au monde de l'entreprise et à ses rites anachroniques, qu'il importe qu'ils participent au premier plan, que ce soit à la conception de la stratégie comme à la conduite de la gouvernance.
  • 2) Les fournisseurs

    Ils fournissent les matières premières, les sous-ensembles et tous les composants externes intégrés dans le produit fabriqué. Ils font partie de la supply chain et sont intégrés dans le système de Juste À Temps. Ils sont impliqués au premier plan dans la qualité des produits fabriqués, le niveau de fonctionnalité fourni et le respect des délais des commandes et livraisons client.
  • 3) Les sous-traitants

    Tout comme les fournisseurs, ils interviennent au coeur même des processus clés de l'entreprise. La satisfaction de leurs intérêts est donc une clé de la réussite de l'entreprise.
  • 4) Les "spécialistes"

    Ce sont des acteurs qui n'interviennent pas nécessairement au sein du processus, ils sont aussi présents en aval, comme formateur, conseil ou expert. Ils sont parfois indispensables pour construire une stratégie viable.
  • 5) Les clients

    Les clients sont quelque part l'alpha et l'oméga de l'entreprise. Nul besoin de longs discours pour bien comprendre que la satisfaction de leurs attentes, exprimée ou pas (la bonne surprise !), est bien le sujet de la stratégie.
  • 6) Le public

    Une éthique d'entreprise s'impose. Il s'agit d'être responsable des impacts de son action aussi bien sur la société humaine que sur la nature. Les règles établies dans le cadre du développement durable et du RSE sont une base de travail pour justement être en accord avec le public. Dans le cas contraire, avec la puissance des réseaux sociaux d'aujourd'hui, le retour de bâton sera sévère.
  • 7) Les syndicats

    Le meilleur moyen d'être en accord avec les salariés, c'est d'être totalement transparent et de jouer la négociation. Les syndicats sont des partenaires, pas des ennemis.
  • 8) Les investisseurs

    Ils financent, ils sont donc concernés par l'établissement de la stratégie. Attention toutefois de ne pas commettre l'erreur de leur donner la priorité sur les autres partenaires
  • 9) Le gouvernement

    À voir au cas par cas. Selon le secteur d'activité de l'entreprise, il s'agira d'un partenaire neutre, indispensable ou inévitable.
  • 10) Les associations locales

    Une entreprise remplit un rôle social. Être proche des associations, favoriser le tissu économique local est un rôle que bien des coopératives remplissent à merveille. Les entreprises capitalistiques sont un peu à la traîne sur ce sujet.
  • 11) Les alliés

    Les concurrents peuvent aussi être des partenaires à l'occasion. Voir notamment cet article du journal "Les Echos" signé Muriel Jasor Pourquoi collaborer avec ses concurrents devient tendance

Autres acteurs du même secteur économique, partenaires pour l'occasion :

Les parties prenantes
Légende : Les principales parties prenantes de la théorie

En pratique

Comme l’intitulé de la démarche ne le cache pas, il ne s’agit que de théorie. La mise en pratique est loin d’être évidente. Déjà, négocier à deux ce n’est pas simple. On imagine avec un tel nombre de partenaires... Seront-ils tous coopératifs, c'est-à-dire prêts à accepter des concessions sans frustration ? Saura-t-on en finir avec la loi du plus fort, règle fondamentale de la négociation en entreprise pour construire un projet commun ? Là est l’énigme à résoudre.

La théorie non plus n'est pas récente, et bien des études l'ont enrichie. Les positions dominantes de certaines parties prenantes, ou encore la prise de risques vis-à-vis de ceux qui n'en prennent pas, sont aussi considérées au fil des études. C’est en tout cas une bonne référence pour prendre conscience qu’une stratégie n’est pas nécessairement la préparation d’un champ de bataille.

À retenir

Durant de nombreuses années, Michael Porter, gourou entre les gourous, a influencé la démarche stratégique suivie par les entreprises et enseignée dans les écoles de management dans la direction la plus belliqueuse qu'il soit. Une orientation qu'ont tentée de modérer les auteurs du célèbre best-seller Stratégie Océan Bleu.

Cela dit, Michael Porter a, à juste titre, bien mis en évidence l’explosion de la concurrence avec la mondialisation et la fin des rentes de situation. Il a simplement omis dans son schéma que la coopération était aussi une solution. Le marché n’est pas nécessairement du sang et de la douleur.

Commentaire

Bien entendu ce ne sont que des pistes. L'approche est baptisée "théorie" des parties de prenantes à juste titre. Dans la vraie vie, ce n'est pas si simple. La théorie des parties prenantes peut rapidement se transformer en une vaine tentative de résolution de la quadrature du cercle tant la complexité croît exponentiellement et devient rapidement insoluble.

Mais c'est une théorie à bien connaître pour se fixer un but afin de ne léser le moins de personnes possibles. Garder en ligne de mire la satisfaction des acteurs en charge directement et indirectement du déploiement de la stratégie c'est accroître les chances de réussite.

Ressources web


À ce sujet, voir aussi

  • Stratégie d'entreprise
    La stratégie, c'est l'acte de déterminer les finalités et les objectifs fondamentaux à long terme de l'entreprise, de mettre en place les actions et d'allouer les ressources nécessaires pour atteindre lesdites finalités. D'après Alfred Chandler. Une définition plus complète, quelques principes liés à la chaine de valeur et une méthode simple pour les PME. Voyons tout cela.
  • Analyse SWOT, l'outil stratégique
    La matrice SWOT (Strengths, Weaknesses, Opportunities, Threats) est un puissant outil pour évaluer son positionnement stratégique et orienter la démarche de progrès. Bien conduite, cette analyse permet en effet d'évaluer ses forces et ses faiblesses, de lister les menaces et de détecter les opportunités. Nous étudierons la méthode en 7 étapes pour réaliser et réussir une analyse SWOT express et pertinente. Nous nous attarderons sur l'indispensable nécessité d'adopter une démarche coopérative pour la conduire à son terme.
  • Qu'est-ce que la stratégie Ocean Bleu ?
    La Stratégie Ocean Bleu de W. Chan Kim et Renée Mauborgne, nous explique et nous démontre comment dénicher des secteurs de marché vierge de toute concurrence sans que l'on soit obligé de batailler sur des secteurs saturés, les océans rouges...Voyons tout cela.
  • Les enjeux de la gouvernance d'entreprise
    L'instauration de la gouvernance d'entreprise vise à pallier aux défauts des organisations traditionnelles qui pénalisent durablement la performance durable de l'entreprise. La mise en place d'une gouvernance pleinement opérationnelle nécessite l'implication et une étroite coopération de toutes les parties-prenantes. Étudions de plus près son rôle, ses enjeux et ses missions.

À lire...

Un court précis sur la théorie des parties prenantes, plus orienté origine et principe de la démarche que mise en pratique...

La théorie des parties prenantesLa théorie des parties prenantes
Maria BONNAFOUS-BOUCHER et Jacob Dahl RENDTORFF
La Découverte Collection Repère
128 pages

Dispo : www.amazon.fr


La référence la plus complète en matière de stratégie d'entreprise. Cet ouvrage best-seller de sa catégorie est agréable à lire. De nombreux exemples de stratégies en pratique...

Stratégique  Stratégique + MyLab
G. Johnson, R. Whittington, K. Scholes, D. Angwin, P. Regner
Pearson Education
12ème édition Juin 2020
720 pages

Dispo : www.amazon.fr


Un ouvrage de synthèse sur les dix principaux courants de pensée à propos de la stratégie. Gourous, concepts, principes et résultats sont passés au crible de l'analyse et de la critique...

Strategy Safari : l'exploration des grands courants de la pensée stratégique Strategy Safari
L'exploration des grands courants de la pensée stratégique
Henry Mintzberg, Bruce Ahlstrand, Joseph Lampel
Free Press
416 pages (en anglais)

Dispo : www.amazon.fr & Format Kindle

Livre de référence du site

Une démarche concrète de stratégie coopérative pour une prise de décision efficace sur le terrain...

Tableaux de bord du manager innovant, le livreLes tableaux de bord du manager innovant
Une démarche en 7 étapes pour faciliter la prise de décision en équipe

Alain Fernandez
Éditeur : Eyrolles
Pages : 320 pages

Consultez la fiche technique »»»

Pour acheter ce livre :

   

Format ebook : PDF & ePub, Format Kindle


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 45)

Sur le même thème...