Management de l'entreprise

Les 12 facteurs de réussite de l'entreprise indépendante

Par Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   
.

Qu'est-ce que la réussite ?

Le principe critique n'est autre que de bouger vos fesses et de faire quelque chose. Beaucoup de personnes ont des idées, mais bien peu décident d'en faire quelque chose sans tarder, pas la semaine prochaine, aujourd'hui même. Le véritable entrepreneur est un homme d'action, ce n'est pas un rêveur...Nolan Bushnell, fondateur d'Atari et d'une vingtaine d'autres entreprises
Pour réaliser les livres :
- "À son compte, le guide pratique pour passer de salarié à entrepreneur" et
- "44 astuces pour démarrer votre business", tous deux publiés aux Editions Eyrolles, j'ai suivi dans la durée plusieurs créateurs d'entreprise et j'ai aussi questionné de nombreux entrepreneurs afin d'identifier les paramètres les plus saillants qui leurs ont permis d'accéder à ce que l'on peut appeler "une réussite durable".
Une mise au point avant de commencer : "Réussir", ce n'est pas accumuler des montagnes de lingots. On peut dire que l'on a réussi lorsque l'on ne rechigne pas à se lever le lundi matin et que l'on n'attend pas impatient que le vendredi arrive. Au contraire, on est pleinement heureux d'exécuter les tâches de son métier, de répondre aux besoins de ses clients et d'échanger avec ses partenaires.
On peut aussi dire que l'on a réussi lorsque l'on a l'impression de construire "quelque chose" de satisfaisant pour soi et pour ses proches. Dans tous les cas, en aucune manière on envisage de changer sa situation actuelle si ce n'est pour continuer à progresser dans la même direction.

Résultat de l'étude, les 12 facteurs clés

1 Sans surprise, la volonté d'entreprendre est le tout premier facteur à prendre en considération

On n'entreprend pas par dépit. On ne monte pas une entreprise parce qu'on ne voit pas bien ce que l'on pourrait faire d'autre. Cette attitude est en fait l'un des principaux facteurs d'échec. Le créateur ne croit pas réellement au projet. Il ne trouvera pas l'énergie pour le porter. En revanche, si cette idée vous trotte dans la tête depuis déjà un certain temps, il est peut-être temps de faire quelques efforts pour la concrétiser. Vous avez vraisemblablement toutes les dispositions pour transformer l'aventure en passion.

2 On ne court pas après la fortune

Le gain financier est une conséquence. Ce n'est jamais le but poursuivi. Ce que l'on cherche lorsque l'on entreprend, c'est bien de pouvoir laisser s'exprimer ses talents en toute liberté, sans les contraintes de la hiérarchie ou de la « culture » d'entreprise.

3 On aime ce que l'on fait

C'est là quelque part le secret de toutes les réussites. Les plus chanceux exerceront l'activité qui leur tient à coeur. Les autres auront la sagesse de choisir une activité qu'ils apprendront à aimer. Ce plaisir au quotidien est une ressource d'énergie quasi inépuisable pour affronter en position de force les problèmes rencontrés en cours d'exercice. C'est aussi de ce côté que l'on trouvera les origines de la passion créatrice, véritable pont pour des perspectives de marchés profitables et de nouvelles relations enrichissantes.

4 On travaille la qualité professionnelle

On ne se repose plus sur des procédures et des à-peu-près. Si le travail « bien fait » n'est plus apprécié à sa juste valeur dans l'entreprise, les clients eux sont toujours demandeurs. Sans surprise. C'est d'ailleurs du côté de la qualité du travail fourni que l'on trouvera les premières briques de l'indispensable avantage concurrentiel qui serviront de fondations au business model à bâtir.

5 On cultive le goût et le sens du commerce, et on bâtit un solide business model

C'est un point essentiel. Un entrepreneur vend des produits ou des services. Ses clients sont sa raison d'exister. À de rares exceptions, les primo- entrepreneurs adoptent une attitude bien trop introvertie. Ils se focalisent sur leur modèle d'activité, et oublient un peu facilement les clients. D'expérience, c'est aussi l'une des causes d'échec parmi les plus courantes. Un business model viable crée de la valeur pour les clients et pour soi. Une stratégie commerciale bien préparée servira de support au projet.

6 On se concentre sur un business model personnalisé

Autrement dit, on évite de recopier les modèles d'activité qui sont censés « marcher ». Les « bons plans » sont un piège pour les entrepreneurs peu avertis. Un bon business model est nécessairement original dans le sens où vous avez su y insuffler votre talent, et mis en valeur vos compétences et les qualités que vous souhaitez perfectionner.

7 On ne perd pas trop de temps à réaliser des études de marché trop complexes

Elles sont bien difficiles à conduire, et ne révèlent jamais grand chose de plus que l'on ne savait déjà en se référant à son bon sens. Le mieux, dans la mesure du possible, c'est encore d'essayer, d'observer l'impact et la réaction des clients, et de recommencer

8 On ne voue pas une foi aveugle en son business plan

Un business plan est un instrument utile. Il permet de bien concrétiser son projet. Lors de sa rédaction, l'entrepreneur est en effet tenu de formaliser son activité, et de la confronter à la loi du chiffre. Mais cela reste de la fiction.

9 On évite les apports financiers extérieurs

Moins on s'endette, mieux on se porte. Pour conserver sa liberté de mouvement, il est hautement recommandé de limiter au maximum le recours à un financement extérieur quel qu'il soit (la famille entre-autres). L'entrepreneur averti voit un peu plus loin. Il évite de s'endetter, comble sans hésiter une seconde ses besoins de trésorerie avec ses gains, et joue la carte de la rentabilité à plus long terme.

10 On n'oublie pas pour autant la rentabilité

On évite de vendre ses produits ou prestations à perte ou quasiment. Le bon prix de vente se définit ainsi : le client le trouve tout à fait juste pour la valeur ajoutée fournie. Il vous apporte un gain susceptible de couvrir vos besoins. Sur une niche commerciale, l'entrepreneur dispose de plus de marge de manoeuvre. Mais un prix peut aussi être tiré par le bas par la concurrence. On fuira sans regret les marchés bien trop concurrentiels, ils sont en fin de vie.

11 On ne se fit pas aux images d'Epinal véhiculées par la presse managériale grand public à propos de la lutte concurrentielle

Il faut défendre son créneau commercial. C'est vrai, mais ce n'est pas la préoccupation principale. Il est préférable de consacrer son temps disponible à réaliser de bons produits (ce sont ceux-là qui satisfont les clients), et à innover. Plutôt que de se braquer sur les concurrents les plus directs, on s'intéressera aux possibilités d'intégrer des réseaux professionnels de qualité, et on développera des partenariats avec d'autres entrepreneurs aux compétences complémentaires.

12 On évite de s'embarquer dans l'aventure de l'entreprise avec la famille ou les copains d'enfance, et on choisit bien ses associés le cas échéant

A moins bien sûr qu'ils ne soient dans le même esprit : réussir à tout prix à porter durablement le projet vers la réussite. Ce n'est pas toujours le cas. Nombreux sont ceux qui, dès les premières difficultés, perdent l'enthousiasme exubérant et communicatif qui semblait leur coller au corps au moment du démarrage. Nombreux aussi sont ceux qui ne peuvent imaginer qu'il faudra attendre un peu avant de collecter les premiers fruits de l'activité. Les conflits relationnels conduisent irrémédiablement toute entreprise à l'abîme.

En bonus : On recherche le plaisir, et on apprend à bien gérer son temps pour assurer un juste partage entre sa vie professionnelle et sa vie personnelle

Ce dernier point est bien le plus délicat. Mais c'est aussi cela une carrière bien conduite. Une démarche d'amélioration continue bien conduite permet d'accéder à cet ultime but.

Les guides pratiques pour se lancer

livre créer son entreprise44 Astuces pour Démarrer votre Business
Comment transformer son envie d'émancipation en une activité durablement rentable. Les meilleurs "trucs" des pros de l'entrepreneuriat sont ici mis en forme, structurés et illustrés de témoignages de créateur d'entreprises.
Editions Eyrolles 2014. 160 pages. 15 Euros
Dispo : www.amazon.fr www.eyrolles.com www.fnac.com

À télécharger...

Monter son entreprise À son compte
De salarié à entrepreneur indépendant,
le guide pratique

Sept étapes pour entreprendre en indépendant et réussir son projet de vie professionnelle.
Editions Eyrolles 2012
Collection Emploi & carrière
272 pages 19 Euros
www.fnac.com
www.amazon.fr
www.eyrolles.com
PDF (izibook)     

À télécharger...

Un livre interactif

Ce livre est interactif. Chacun des 22 chapitres est connecté au site éponyme www.piloter.org/asoncompte dédié aux créateurs d'entreprise . Vous pouvez accéder à la page correspondante directement depuis le livre, avec votre ordinateur, votre tablette ou votre mobile soit en saisissant le lien raccourci correspondant du type http://tb2.eu/a, ou plus simple encore en "flashant" le "qrcode" placé à la fin de chaque chapitre.

A titre de complément, je vous propose la liste détaillée des principaux facteurs de réussite pour créer son entreprise.

Extrait en ligne


Points de vue



Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 95)

Pour établir un lien vers cet article depuis votre site recopiez le lien suivant.

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2015- Tous droits réservés


Parcourez le site...

Les 9 verbes du management

10 articles de ce dossier

Entreprendre pour bâtir l'avenir
Les 12 facteurs de réussite de l'entreprise indépendante
Travailler chez soi
Formation gratuite entrepreneur
PDF pour freelance
Le courage d entreprendre
Une étude de marché, pourquoi faire ?
Site pour entreprendre en solo
L'analyse de risques et le Business Plan
L'entrepreneur, ses besoins en fonds et ... son banquier !
Le manager efficace est un entrepreneur
...Tous les articles "Entreprendre"...

Projet Complexe

Manager les projets complexes de l'entreprise



6 Sigma Actualités Autogestion Business Intelligence Conduire le Changement Consultant CRM Data Mining Data Warehouse Décision Développement Durable Economie Entrepreneur ERP ETL Excel Formation Gimsi Gouvernance Humour Management Indicateurs Information Informatique Décisionnelle Intelligence Collective Knowledge Management KPI Livres Management Méthode OLAP Performance Procédures Processus Projet Qualité Reporting Risques Tableau de bord Technologie Tranches de vie Wiki

References du Portail
Glossaire
Sites de reference
Plan du site
Executive dashboard
Cuadro de Mando
Contact
A propos...
Copyright©


Toutes les pages de ce site, textes, graphiques images sont sous Copyright Alain Fernandez 1998-2015. Mentions légales, confidentialité
IDDN Certification IDDN Certification

Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail

»» Toutes les fiches du Blog »»