Le portail du Manager Efficace
»» Tous les articles Piloter.org »»

Quels sont les obstacles qui bloquent vos ambitions ?

Par   Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   

Ce n’est pas parce que les choses sont difficiles que nous n’osons pas les faire, mais c’est parce que nous n’osons pas les faire qu’elles sont difficiles.
Sénèque

Temps 2 (Partie 2)

logo du guide entreprendre Si de nombreux salariés envisagent sérieusement la possibilité de se lancer en solo pour enfin voler de leurs propres ailes, ils sont dans les faits bien peu à passer réellement à l'acte. L'aventure n'est pas aussi aisée qu'il y paraît, chacun en est parfaitement conscient. C'est bien pour cela qu'ils repoussent la décision ultime.

Si on nous cite régulièrement dans les médias des réussites exemplaires, chacun compte aussi parmi ses relations des entrepreneurs qui ont vu l'envers du décor, et ont achevé l'aventure de l'entreprise indépendante avec plus de pertes que de profits. "La prudence" est de rigueur, on ne se lance pas ainsi dans l'inconnu sans une provision de biscuits.

Cela dit, il faut bien à un moment donné cesser de peser le pour et le contre pour délaisser le monde des velléitaires et de la procrastination et passer à l'action. Si "la prudence est mère de sûreté", il est aussi temps d'abandonner les dictons et proverbes pour étudier soigneusement les obstacles qui bloquent notre passage à l'acte, et trier le rationnel de l'irrationnel afin de ne pas rester ad vitam aeternam les deux pieds dans le même sabot.

Les 2 chapitres de ce deuxième temps :

Chapitre 4 : Se lancer en indépendant, quand et comment ?

Page interactivité du chapitre 4 (* Livre "À son compte")

Tu n'es pas fait pour ça ! Lorsque l'on est issu d'un milieu assez distant du monde de l'entrepreneuriat, il n'est pas toujours évident d'admettre qu'il s'agit d'un parcours professionnel au même titre qu'un autre, ni plus ni moins chargé de valeurs de reconnaissance au sein de la société. Une seule chose importe : se réaliser et prendre plaisir à son travail au quotidien, tout en assurant confortablement ses besoins matériels. Voyons quelles sont ces contraintes qui pèsent quelques fois sur la liberté de décision et la capacité à changer en accord avec ses aspirations purement personnelles.
La famille
Dans tous les cas les velléitaires et les défaitistes, toujours prêts à invoquer de multiples excuses pour justifier la procrastination, ne sont pas les relations les plus adéquates pour une vie heureuse et accomplie. La frustration tout comme la jalousie ne favorise pas la sympathie. Piloter.org

Ce quatrième chapitre (page 29) est ainsi structuré :

  • L’envie d’entreprendre et notre environnement familial
    Notre culture et nos traditions familiales nous ont peut-être baliser notre parcours de repères incontournable, dont la liberté d'entreprendre ne fait pas partie. Voyons comment prendre les chemins de traverse, exemples à l'appui.
  • L’envie d’entreprendre et notre éducation
    L'école, c'est bien connu, ne nous apprend pas à prendre des risques. C'est une excellente approche qui nous permet de raisonner avec bon sens, mais qui peut quelquefois devenir un obstacle à la liberté d'agir à notre gré pour exprimer ce qui nous tient à coeur.
  • L’envie d’entreprendre et nos propres contradictions
    La procrastination n'est pas la moindre de ces contradictions. Nous sommes tous soumis à la loi du "on le fera plus tard" et, malgré la meilleure volonté, les projets les mieux conçus restent éternellement à l'état de projet, pour devenir des regrets une fois le temps passé. Voyons comment dépasser cette contradiction pour entreprendre sans tarder.

Compléments

  • Parmi les contes de notre enfance qui ont contribué à forger notre tempérament, on n’oubliera pas non plus la chèvre de Monsieur Séguin qui préféra l’aventure et la liberté à une vie sécurisée, mais bien ennuyeuse, attachée à un piquet. Son bonheur sera de courte de durée. La jolie et pure Blanquette finira, comme chacun s’en souvient, dévorée par l’horrible loup après un long et terrible combat.

    Alfonse Daudet, auteur du recueil "Les lettres de mon moulin" (1869), dédie ce conte, édifiant s’il en est, à un ami, Pierre Gringoire. Il aimerait le convaincre d’abandonner sa vie aventureuse de poète libre (qu’il a lui-même connue) pour choisir la profession bien plus stable de chroniqueur qui, quoiqu’ennuyeuse, lui ouvrirait les plus belles tables et les honneurs de la société. Tout est dit.

Chapitre 5 : Encore un frein à desserrer avant de démarrer...

Page interactivité du chapitre 5 (* Livre "À son compte")


Pour entreprendre en toute liberté, il est indispensable de se poser au préalable les bonnes questions afin de fixer les bons objectifs, et d'orienter soigneusement sa démarche dans le sens de la satisfaction maximale.

Ainsi, on prendra pleinement conscience que le fait de s'enrichir n'est pas un but mais bien une conséquence.

La réussite est bien plus subtile que cela.

Ce cinquième chapitre (page 43) est ainsi structuré :
  • Qu’est-ce que la réussite ?
    C'est bien la première question à régler. Si l'argent est primordial, la valeur du gain est bien rarement le critère retenu par tous ceux qui entreprennent dans le but de trouver une vie plus riche en satisfactions personnelles.
  • Une question de bon sens
    Il s'agit effectivement d'une question de bon sens auquel il ne faut jamais hésiter à se référer.

Compléments

  • Etymologiquement, la fortune c’est la chance. Les tournures de phrase un peu archaïques, comme « Faire contre mauvaise fortune bon cœur » ont survécu jusqu’à nous avec le sens original du terme fortune. L’association entre la chance et la détention de richesse date du XVème siècle selon Le Petit Robert. D’autres langues d’origine latine comme l’espagnol donnent encore la priorité au sens original, la chance.
  • La course à l’argent pour l’argent n’est pas une absurdité propre à notre seule époque. Elle est déjà bien présente dans la mythologie grecque, source de tous nos mythes actuels. Ainsi le roi Midas qui avait obtenu le pouvoir de transformer en or tout ce qu’il touchait dû supplier le dieu Dionysos et en subir les moqueries pour qu’il lui ôte ce don afin de pouvoir enfin vivre de nouveau normalement.
  • À lire...

    Vivre - La psychologie du bonheur Accès librairieVivre (dispo www.amazon.fr)
    Mihaly Csikszentmihalyi
    La psychologie du bonheur. L'auteur est l’un des précurseurs de la psychologie positive. Connu pour ses recherches sur le bonheur, la créativité, il est l'artisan de la théorie du "flow", expérience optimale.
    (Robert Laffont) Titre original : Flow: the psychology of optimal experience

    La psychologie positive est une approche de recherche du bonheur au sein même des situations les plus simples du quotidien. Criticable (et critiquée !) sur bien des points, cette approche de développement personnel n'en est pas moins intéressante pour aller au bout des ses passions.
    Dispo en 24 heures : www.amazon.fr

    Remarque : Comme pour la majorité des ouvrages de ce type, l'erreur serait de considérer cette étude comme un guide de vie idéal à suivre à la lettre. Pour un bon usage, il vaut mieux ne pas s'attendre à une révélation qui nous conduirait tout droit à l'état de plénitude, voire de béatitude, bref le nirvana. Un livre de développement personnel se lit avec un regard critique dans le bon sens du terme, en utilisant son cerveau et sa propre perception de la réalité affinée au fil du temps par le vécu. C'est ainsi que l'on en recueille toute la substance. C'est ainsi que l'on améliore son mode de pensée et de de se comporter sans renier ses fondamentaux. Cette remarque est aussi valable pour l'ouvrage suivant.

    Imparfaits, libres et heureux Accès direct librairieImparfaits, libres et heureux (dispo www.amazon.fr)
    Christophe André
    Pratiques de l'estime de soi. S’accepter est la clé pour réussir sa vie. Un livre basé sur l'expérience de terrain de Christophe André, médecin psychiatre à l'hôpital Sainte-Anne. (Editions Odile Jacob)
    Dispo en 24 heures : www.amazon.fr

    Se reporter à la remarque ci-dessus.


    Partagez cet article...

    Envoyer le lien de cet article par e-mail   
    (total partages cumulés > 125)

    Commentaires lecteurs...


    • Bonjour,
      Pour ma part ce qui me bloque c'est seulement que je n'ai pas d'idée de la manière fe trouver des clients. Comment s'y prendre ? Quelles sont les pistes pour se construire une clientèle lorsque l'on part de rien ou quasiment comme je m'apprête à le faire. Existe-t-il des livres des sites ?
      Si vous pouviez m'éclairer, merci d'avance
      Ecrit par : black micmac
    • Bonjour,
      Avant de tenter de trouver des clients encore faut-il savoir ce que vous comptez vendre. Seule la mise à disposition d' un produit ou un service susceptible d'apporter une valeur aux acheteurs permettra d'initier le processus commercial. Je vous renvoie aux chapitres 4 et 5 du livre pour bâtir votre Business Model.
      Ecrit par : Alain Fdz

Tous les articles de ce thème


Les Références...

Astuces Business Les meilleures astuces des "pros" de l'entrepreuneuriat
Editions Eyrolles

monter une entreprise indépendanteÀ son compte
Guide pour se lancer en indépendant lorsque l'on est salarié.
Editions Eyrolles