Autoformation

Devenir influenceur des réseaux sociaux

21 novembre 2019  Par   Partagez

Influenceur des réseaux sociaux

Être influenceur c'est établir des relations solides et profitables pour chacune des parties, c'est construire des ponts plutôt que des murs, c'est aussi mesurer régulièrement la rentabilité du temps passé sur les réseaux sociaux, particulièrement chronophages. Voyons une démarche complète pour assurer solidement sa renommée sur les réseaux sociaux tout en profitant pleinement de l'échange pour s'enrichir intellectuellement.

Rentabilité des réseaux sociaux

Déjà, nous allons lever un quiproquo évident. Les influenceurs dont nous allons parler ici ne sont pas les vendeurs de gadgets et de solutions miracles qui polluent le web à grande échelle. Les influenceurs de ce type profitent de leurs audience savamment construite pour attirer les annonceurs et rentabiliser à moindre effort en exploitant la crédulité de tous ceux qui ont le malheur de les suivre.

Réseaux sociaux=partage

Les réseaux sociaux sont fondés sur le partage. Il s'agit de donner mais aussi de recevoir. L'influenceur dont nous allons parler ici vise plutôt une rentabilité de type "intellectuelle" en instaurant un jeu "gagnant-gagnant" même si l'expression à perdue de sa pertinence à force d'être mise à toutes les sauces.

10 bonnes pratiques pour profiter d'un échange sur les réseaux sociaux

Nous aimerions tous échanger avec des partenaires brillants, généreux et cordiaux. Le meilleur moyen d'y parvenir, c'est d'être soi-même reconnu pour ces mêmes qualités.
  • 1. N'hésitez pas à faire connaître votre niveau de maîtrise

    Principe fondamental : Pour intéresser, encore faut-il être intéressant.

    Construisez une solide réputation prouvant votre maîtrise et votre intérêt pour un sujet donné. Bien entendu, lorsque l'on est en formation, on est plutôt dans la position du questionneur que celle du puits de science. Cela dit, chacun dispose de compétences et de qualités, ne serait que celle de savoir poser les bonnes questions. C'est une qualité inestimable.

  • 2. Publiez sur les bons supports

    Identifiez les supports de publication en phase avec vos centres d'intérêt.

    Tous les supports ne se valent pas. Choisissez bien vos supports d'intérêts pour initier le contact, comme les blogs, forums et groupes de réseaux sociaux. Il est aussi utile de maîtriser Twitter pour mieux identifier les acteurs les plus intéressants et leurs lieux d'actions.

  • 3. Repérez ceux qui pourront devenir vos pairs

    Quelques solides contacts sont préférables à une multitude de relations superficielles.

    Identifiez les membres actifs et suivez-les. Repérez ceux qui savent partager leurs ressources et acceptent l'échange. Il est inutile d'entrer en contact avec une multitude de correspondants. Il est préférable de bien les choisir pour une relation continue.

  • 4. Ne recherchez pas d'entrée de jeu l'utilité dans l'échange

    La richesse de la relation n'est pas perceptible au premier échange.

    Ne sélectionnez pas non plus vos correspondants sous l'unique critère de « l'utilité » que vous pourrez en tirer. Le premier contact n'est pas nécessairement décisif, il faut creuser un peu la relation. Elle sera bien plus riche une fois que vous aurez échangé quelques atomes crochus.

  • 5. Gérez la relation dans la durée

    Il faut du temps pour atteindre la pleine valeur d'une relation.

    N'hésitez pas à donner de votre temps. Être présent sur les réseaux en ligne est chronophage, mais c'est indispensable.

  • 6. équilibrez votre investissement temps

    Cherchez à résoudre vos propres problèmes et prenez le temps d'aider vos correspondants.

    Une caractéristique du temps : il s'écoule sans que l'on s'en rende compte. Assurez-vous de bien équilibrer dans la durée votre temps consacré à traiter vos propres problèmes et le temps dédié à aider vos correspondants.

  • 7. évitez les sujets qui fâchent

    Chacun a son propre système de valeurs, autant éviter les polémiques stériles.

    Les groupes en ligne ne sont pas des lieux où l'on peut se libérer sans retenue. Il est ainsi recommandé de s'en tenir uniquement au thème du groupe de travail et d'éviter les sujets polémiques comme la politique, la religion, les mœurs, tout comme l'évocation des ragots et autres « bruits de couloirs ».

  • 8. Soyez tolérant

    À chacun sa vie. On n'insiste pas, on ne juge pas.

    Tout a une fin. Sur le net, on peut interrompre brutalement un échange, sans pour autant que cela soit considéré comme une incorrection insupportable.

  • 9. évaluez vos contacts

    La politesse et la bienséance ont aussi leurs limites. Ne perdez pas votre temps en conversations oiseuses.

    Il est utile de s'assurer régulièrement de la valeur ajoutée de son réseau. Voir le crible ci-après.

  • 10. On n'est pas obligé de rester

    Il est toujours tentant de s'inventer ses propres chaînes, il vaut mieux ne pas oublier de les rompre de temps à autre.

    Rien ne vous engage à persister à participer au sein d'un groupe de travail qui a fini par vous lasser. Il faut savoir changer d'environnement et de relations en ligne. C'est là l'avantage des contacts immatériels du web. Autant en profiter !

Infographie, Quelle valeur apportez-vous au réseau ?

Infographie, Quelle valeur apportez-vous au réseau ?
Légende : Infographie, cliquez sur l'image pour l'agrandir et améliorer la qualité visuelle...

Infographie, Qu'est-ce qu'un jeu gagnant-gagnant ?

Infographie, u\'est-ce qu\'un jeu gagnant-gagnant ?
Légende : Infographie, cliquez sur l'image pour l'agrandir et améliorer la qualité visuelle...

Quelle valeur recevez-vous du réseau ?

Après un laps de temps raisonnable à être un membre actif au sein d'un groupe relationnel, il est utile d'évaluer ses contacts pour s'assurer que l'on participe bien à un jeu gagnant/gagnant sans perdre son temps.

Comme chacun le sait, les réseaux sociaux sont excessivement chronophages.

Passez chacun de vos contacts au travers de ce crible subjectif et jugez de l'importance de consacrer du temps à chacun d'entre eux. évaluez aussi la nécessité d'être actif au sein de ce groupe. Le temps consacré et l'apport de vos connaissances doivent impérativement se traduire par un gain concret, une valeur ajoutée.

Que m'apporte le correspondant « Lambda » ?

  • Il est habituellement disponible (+)
  • Il répond rapidement (+)
  • Il vous met en contact avec d'autres membres intéressants (+)
  • Il est compétent pour vos thèmes de recherche (+)
  • Il est systématiquement critique (-)
  • Il ne se donne pas la peine d'argumenter ses réponses (-)
  • Ses réponses sont évasives et riches en lieux communs (-)
  • Au contraire, il est constructif (+)
  • Il est ouvert à la critique (+)
  • Vous vous sentez dans un état d'esprit positif après un échange (+)
  • Vous vous sentez motivé pour poursuivre vos recherches (+)
  • Au contraire, vous vous sentez un peu vide avec l'impression d'avoir perdu votre temps (-)
  • Vous avez l'impression d'être considéré (+)

Bilan

Ensuite selon les réponses aux questions positives et négatives, chacun est mieux armé pour juger de l'opportunité de poursuivre la relation avec ce membre. De plus, ce petit questionnaire fonctionne très bien pour des groupes de travail « dans la vraie vie », c'est-à-dire en présentiel, loin du web.

Infographie, Quelle est la valeur du réseau ?

Infographie, Quelle est la valeur du réseau ?
Légende : Infographie, cliquez sur l'image pour l'agrandir et améliorer la qualité visuelle...

Erreur à ne pas commettre

Tomber dans le piège du conformisme
Lorsque l'on est bien intégré au sein d'un groupe, qu'il soit virtuel ou réel, on a tendance à se fondre dans le système de valeurs et de certitudes communément partagé par les membres du groupe et porté par les plus influents. On hésite alors à défendre une thèse en opposition même si, au fond de nous-mêmes, nous sommes persuadés de sa pertinence.

On parle alors de conformisme de groupe ou norme de groupe. C'est un piège connu auquel il est difficile d'échapper.
L'influence du groupe est bien plus forte que l'on ne peut l'imaginer, et il est prudent de connaître ce phénomène pour essayer de s'en préserver et conserver son libre arbitre.

Coup d'œil historique

Michael Faraday conseillait de ne jamais hésiter à partager et à confronter ses idées. C'est d'ailleurs en échangeant leurs pistes, doutes et découvertes que Michael Faraday et André-Marie Ampère sont parvenus à mettre en évidence les liens entre l'électricité et le magnétisme. La thésaurisation d'informations et la culture du secret dans un esprit de compétition ne sont vraiment pas des solutions pour progresser.

A ce sujet, voir aussi

  • Comment profiter des réseaux sociaux
    Les idées ? On en discute ! Les réseau sociaux sont un lieu d'échanges où les idées se partagent, se confrontent et se construisent. Il est particulièrement difficile de travailler isolé de tous, seul dans son coin. Quel que soit le sujet étudié, il gagnera à être confronté et enrichi des idées, points de vue et commentaires de partenaires ayant adopté une approche différente pour le traiter. Mais attention, comme dans la vraie vie, les abrutis de toutes espèces, individus néfastes par définition, pullulent. Voyons un guide de survie sur les réseaux sociaux.
  • Comment éviter les polémiques sur les réseaux sociaux ?
    Au coeur des réseaux sociaux, les rencontres ne se déroulent pas nécessairement comme dans la vraie vie. Les contacts sont plus faciles c'est un fait. Mais on se retrouve parfois pris au piège de l'ardeur de certains correspondants qui profitent de l'éloignement physique pour entrer en polémique bien à l'abri derrière leur écran. C'est une dérive à bien gérer si on souhaite profiter des réseaux sociaux professionnellement sans perdre sa santé ou sa bonne humeur dans des luttes stériles. Voyons comment s'y prendre pour anticiper et bien gérer les polémiques inutiles.
  • Comment utiliser twitter pour se former ?
    Twitter est un outil particulièrement efficace pour compléter ses recherches en ligne, à condition de bien choisir les membres à suivre. L'outil est en effet victime de son succès. La profusion d'utilisateurs sans réel intérêt brouille les pistes. Voyons comment trier les utilisateurs à suivre et ceux à éviter.
  • Comment utiliser Facebook pour se former ?
    Facebook est depuis sa création l'objet de toutes les passions. Les uns le détestent et le chargent de tous les maux de la planète, les autres l'adorent et restent connectés nuit et jour. Facebook est en effet criticable c'est un fait. Cela dit son principe est particulièrement adapté pour accompagner une formation collective, la meilleure manière de se former. Voyons comment.

Ressources web


À lire...

IMPORTANT : Cet article est extrait du guide "7 Habitudes pour se former tout au long de la vie". Voir ci-dessous...

7 Habitudes pour se former tout au long de la vie7 Habitudes pour se former tout au long de la vie
La méthode Faraday, une légende de l'autoformation

Alain Fernandez
110 pages Prix : 4,99 Euros
Editions Mimismo, ISBN : 9782956758815
Ebook Kindle
Ebook epub

Voir la fiche du livre

Un très bon livre de la non moins bonne collection "Repères" des éditions la découverte, un point particulièrement complet sur cette "science" qu'est la sociologie des réseaux sociaux.

Sociologie des réseaux sociaux Sociologie des réseaux sociaux
Collection : Repères
de Pierre MERCKLé
Editeur : La Découverte
128 pages 10 Euros
Libraire en ligne
www.amazon.fr

Cet ouvrage de Antonio Casilli, une référence incontournable de la sociologie du web et des réseaux sociaux, propose un point précis sur la sociabilité sur le web.

Les Liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité? Les Liaisons numériques. Vers une nouvelle sociabilité?
Collection : La Couleur des idées
de Antonio a. Casilli
Editeur : Le Seuil
336 pages 20 Euros
Libraire en ligne
www.amazon.fr

Référence du site

Tableaux de bord du manager innovant, le livreLes Tableaux de bord du Manager Innovant, Une démarche en 7 étapes pour faciliter la prise de décision en équipe
Alain Fernandez
Editeur : Eyrolles
Pages : 320 pages
Prix : 25 Euros

Disponible en librairie
   

Copyright : © Alain FERNANDEZ 1998-2019 Tous droits réservés

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 65)

Si vous souhaitez partager votre point de vue sur cet article, utilisez désormais Twitter ou votre réseau social favori.

           



Tous les articles