Management de l'entreprise

Booster l'intelligence collective

Par Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   
...

Le perfologue a lu pour vous : Booster l'intelligence collective de Olivier D'Herbemont (Armand Colin 2012)

Booster l'intelligence collective, couverture du livre De la complexité des projets
L'accroissement de la complexité des projets est quelque part la caractéristique la plus saillante de notre époque, vue en tout cas sous un angle professionnel. C'est par ce juste constat que l'auteur introduit son étude publiée aux éditions Armand Colin. La taille des projets est en effet en continuelle augmentation. La concurrence toujours plus aiguë accroît la pression et impose une accélération de tous les cycles. Le développement technologique continu accentue la dépendance technique de tous les acteurs.

Les méthodes traditionnelles sont inefficaces
Il est évident, en tout cas depuis W.R. Asby, que ce ne sera pas en persistant à cloisonner les acteurs du projet, et en maintenant dans l'isolement les quelques managers autorisés à prendre les décisions d'orientations, que l'on parviendra à réduire un tant soit peu le taux d'échecs des projets engagés. Il n'est que temps d'admettre que les méthodes organisationnelles classiques de management et de conduite des grands projets sont inefficaces. Le taux d'échecs des projets est là pour nous le rappeler.

L'entreprenant, un nouveau métier
Pour l'auteur, il n'existe qu'une seule solution : Booster l'intelligence collective. Autrement dit, faciliter l'émergence de l'intelligence des organisations humaines et dynamiser les capacités d'auto-organisation.
Mais comment faire ?
L'intelligence collective, il ne suffit pas de l'invoquer. Seule une réforme radicale des structures permettra de parvenir à des organisations flexibles et réactives pour ne pas dire auto-adaptatives. Pour conduire ce changement en profondeur, il est indispensable de créer un nouveau métier : "l'entreprenant". Véritable architecte des organisations (d'inspiration de l'architecte des systèmes d'information), il remplacera le mythique leader.

Entreprenant Vs leader
L'entreprenant est un faciliteur. Il dynamise le partage de l'information et instaure la confiance. Il connaît l'importance d'une vision collective pour fédérer les comportements. Il permet ainsi aux organisations de se construire et de se déconstruire d'une manière plus naturelle. Au contraire du traditionnel leader, il ne prend pas de décisions définitives. Il préfère agir pour favoriser l'émergence d'ébauches de solutions sans cesse renouvelées. C'est bien là la seule manière de conduire avec succès un projet complexe à son terme en environnement changeant.

Le coeur du livre, les 4 étapes de la démarche

La méthode est structurée en 4 étapes. Chacune des étapes fait l'objet d'un chapitre spécifique :

  1. Regarder différemment la situation en adoptant le paradigme de l'intelligence collective
    Autrement dit, considérez l'organisation comme une entité intelligente composée d'individus responsables et intelligents pour mieux faire partager l'idée.
  2. Adapter sa stratégie de transformation à la nature intelligente des organisations
    Utilisez l'énergie de l'organisation comme fondamental de votre stratégie de déploiement. Formez-vous aux techniques de storytelling, puis mettez les en action pour mieux faire passer un sens fédérateur et soutenir l'émulation.
  3. Faire de son idée un objet de désir collectif
    Sachez stimuler le désir des acteurs et la volonté d'engagement pour qu'ils puissent agir et atteindre les objectifs.
  4. Accélérer la transformation par la stimulation de l'intelligence collective
    La mise en action proprement dite sur le terrain.
Mon avis : un livre intéressant, bien structuré et richement illustré. Le thème de l'intelligence collective au service des organisations est assez délicat. Il est bien souvent traité à coup de grandes déclarations du type "yaka fokon" et autres formules conjuguées au conditionnel invoquant un futur idéal. Avec cet ouvrage, Olivier D'Herbemont nous propose une réflexion et une démarche construite qui présente l'avantage de bien mettre en évidence la problématique, les avantages et les difficultés.
A propos de la forme, on notera aussi la qualité de la mise en page adoptée par l'éditeur. Soignée et bien aérée, elle facilite la lecture du livre.

Booster l'intelligence collective, couverture du livre
Booster
l'intelligence collective

La stratégie agile de transformation
durable des organisations
Olivier D'Herbemont
Armand Colin 2012
368 pages 26,60 Euros

Lire aussi sur un thème connexe la critique de La sagesse des foules de James Surowiecki,
ou encore l'article : Boîtes à idées et ingéniosité collective.


Points de vue



Remarque personnelle et à titre anecdotique : ce présent livre m'a remis à l'esprit l'excellent ouvrage « Savoir pour agir. Surmonter les obstacles à l'apprentissage organisationnel » de Chris Argyris qui, sur un thème assez connexe, propose aussi une démarche en 4 étapes pour dynamiser l'apprentissage organisationnel (de mémoire, je l'ai lu il y a une bonne quinzaine d'années). De séreuses références donc.
Ecrit par : afz


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 45)

Pour établir un lien vers cet article depuis votre site recopiez le lien suivant.

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2015- Tous droits réservés


Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail

»» Toutes les fiches du Blog »»