Lorsque le décideur fait face à un dilemme

12 juin 2018 Par Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   

En univers hyperconcurrentiel, la prise de décision n'est pas toujours un acte de tout repos. Quel que soit son poste dans l'entreprise, il ne s'agira pas de se contenter de décision dite "procédurale" telle l'application scrupuleuse des instructions du "mode d'emploi". Les décisions type "ad hoc", c'est-à-dire originales et sans aucune garantie de réussite, sont désormais le quotidien du manager. Mais comment choisir entre une ou plusieurs alternatives lorsqu'aucune ne se dégage franchement ? Suivons la réflexion du décideur face au dilemme.

Décider, ce n'est pas facile !

décideur en action Il n'est pas toujours aisé de décider lorsqu'il faut choisir entre une ou plusieurs alternatives et qu'aucune d'entre elles ne se distinguent franchement.

C'est pourtant le cas courant de ce que l'on appeler une décision "difficile". On est toujours seul pour résorber une situation délicate. Pénétrons en catimini dans le "cerveau" d'un décideur en action et suivons le cheminement de sa réflexion...

Temps 1 : Le décideur étudie la problématique

"Bon ! Voyons un peu les données.
En fait, une fois éliminer les possibilités inutiles ou aberrantes, il ne reste que deux choix possibles : soit je prends l'option "A" soit je prends l'option "B"
Voilà où j'en suis.
Maintenant il faut que je décide, je ne peux plus repousser, le temps presse. Il n'y a pas à tortiller plus longtemps. De toutes façons je suis (une femme/un homme) d'action et ça ne va pas traîner, je ne suis pas manage pour rien.

Temps 2 : Le décideur opte pour un premier choix...

Et lorsque je regarde bien, que je me concentre, oui ! Bien sûr ! il est évident que "A" est la meilleure solution ! Pourquoi hésiter plus longtemps ? Je pèse le pour et le contre et Allez hop ! C'est fait j'ai choisi "A"... Ah! Ah! Ce n'est pas compliqué de décider ! Ah mais !
Je ne suis pas du genre à hésiter pendant des heures moi !
Cela dit, entre nous, je ne vois pas qui aurait choisi l'option"B". Un inconscient peut-être... Comme mon collègue Bertrand !
"B"! Mais quelle idée! Ah! il est vrai qu"un novice se serait laissé abuser par "B". Mais pas un "vieux de vieille" comme moi. On ne me la fait pas !
(...Un instant de silence...)

Mais ce choix est rapidement remis en question....

décision_1" Certes, l'option "B" n'est pas si mal en soi. Et puis par rapport à "A", "B" présente quand même les avantages "x", "y" et même "z" qui ne sont pas négligeables, loin s'en faut....
Tout bien réfléchi, je me demande si finalement, ce n'était pas l'option "B" qu'il faut choisir.

Temps 3: Le décideur renverse son choix initial

En fait c'est "B" qu'il faut choisir !
OK! OK! Je n'ai rien dit jusqu'à maintenant, j'annule tout ! Et Je choisis "B"! Ah! Il faut savoir reconnaître ses erreurs ! C'est à cela que l'on reconnait un décideur efficace ! J'admets, il est vrai, que dans un premier temps, je me suis laissé abuser par la solution "A"...

Temps 4: le doute persiste....

Cela dit, les caractéristiques "u", "v" et "t" propres à l'option "A" sont, il est vrai, incontournables et l'option "B" n'en dispose pas. Et puis en fait "A" est quand même plus intéressante que "B"....

Quittons le cerveau de ce manager au prise avec son dilemme insoluble en apparence mais qu'il faudra bien solutionner sans délai, le temps presse toujours.

Analyse : Le décideur en plein doute...

Et voilà, et plus ça dure, plus ça tergiverse et on n'en voit pas l'issue. Pas facile de décider ! Qui ne s'est jamais retrouvé dans cette spirale ? La solution n'est pas toujours évidente. En tout cas, elle n'est pas inscrite dans l'énoncé. Pourtant il faut bien s'engager.

... est prêt à croire n'importe qui...

On comprend un peu mieux, lorsque l'on se retrouve dans cette situation, l'apport des conseillers de toutes qualités et origines. Les experts, bien sûr, et n'oublions pas, les amis, les collègues, la famille, toujours de bons conseils surtout lorsqu'ils ne sont pas concernés.
Les conseilleurs ne sont pas les payeurs
Pour les gamins il n'y a pas de problème. Ils ont la "plouf" (plouf, plouf, une poule en or c'est toi qui sort). Les rois, eux, avaient des astrologues (Ah bon ? Mitterrand aussi ? ).

Connaissez-vous la loi des prévisionnistes ? Statistiquement un bon prévisionniste ne devrait se tromper qu'une fois sur deux. Mais en fait tout l'art de métier de prévisioniste consiste à toujours retomber sur ses pattes quel que soit le résultat du conseil donné. Pour cela, il apprend rapidement à expliquer pourquoi il avait tout à fait prévu que les faits ne se dérouleraient pas comme prévu...

... ou n'importe quoi !

Et bien figurez-vous que certains managers sont des adeptes du Yi Jing. Véridique ! J'ai croisé une ancienne collègue qui s'est spécialisée dans l'enseignement du Yi Jing. Elle organise des séminaires pour managers. C'est vous dire.
Yi king : Le Livre des transformations texte completVous connaissez pas le Yi Jing (on dit aussi Yi King) ? The Book of Changes, le livre des transformations ? Bon je ne vais pas vous l'expliquer d'autant plus que je suis loin d'être un amateur. Pour faire rapide, le principe est fondé sur un tirage aléatoire. Le résultat de ce tirage pointe une parabole bien précise du livre qu'il s'agit d'interpréter.

Il faut bien finir par s'engager

Pourquoi un tel intérêt ? Tout simplement par besoin de provoquer d'une manière ou d'une autre l'acte de la prise de décision et ne pas rester dans le monde des velléitaires. L'engagement est le moment le plus difficile et le plus délicat. mais c'est seulement à ce moment que la décision devient effective, qu'elle prend vie. Jusqu'à ce instant ce n'était que des plans sur la comète...

Piloter l'Entreprise Collaborative

Pour dynamiser l'innovation, redéfinissons la conception du pilotage d'entreprise en déléguant la prise de décision auprès des acteurs de terrain et des équipes autonomes.

Les Tableaux de Bord du Manager Innovant Lire la fiche, extrait et commentairesLes Tableaux de Bord du Manager Innovant
Une démarche en 7 étapes pour faciliter la prise de décision en équipe

Auteur : Alain Fernandez
Éditeur : Eyrolles
Date de publication : 12 avril 2018

Une démarche pratique et illustrée de cas concrets pour faciliter la prise de décision en équipe afin de dynamiser l'esprit d'innovation dans l'entreprise d'aujourd'hui.
Lire la fiche détaillée  »»»
Se procurer ce livre :

         

A ce sujet, voir aussi



Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 145)

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2018- Tous droits réservés


Le Portail du Manager Innovant
Le portail du Manager Efficace Piloter.org