Modélisation de la décision, les fondamentaux

Par   Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   

Comment modéliser le processus de prise de décision en entreprise ?


le simple n'existe pas, il n'y a que du simplifié.
Gaston Bachelard

Concevoir les outils d'aide à la décision

Avant de préciser comment les technologies améliorent le processus décisionnel dans l'entreprise, encore faut-il définir les caractéristiques dudit processus et le contexte de prise de décision. Il existe différentes façons de modéliser la décision en entreprise. Dans la suite de ce chapitre, on étudiera un modèle assez simple mais toutefois suffisamment pertinent pour bien éclairer la réflexion.

Les 4 types d'environnement décisionnel

Ce modèle propose 4 types d'environnement : Simple, Compliqué, Complexe, Chaotique.

Modélisation de la décision

Modèle simple

Le modèle simple correspond à un contexte stable où les changements sont lents ou prévisibles. Les relations sont bien définies, les faits sont clairs, les décisions apportent les résultats attendus. C'est dans ce cadre-ci que l'on peut situer la typologie de l'homo oeconomicus.

La grande majoritité des entreprises bâtissent encore leur système décisionnel en supposant évoluer en un contexte de cet ordre-ci.
Multiplication des systèmes de reporting empilés pour un meilleur contrôle, décisions concentrées en bien peu de mains et croyance excessive dans le pouvoir de "l'information décisive" en sont les caractéristiques les plus courantes.
Les slogans du type "Pour décider, il faut la bonne information" s'inscrivent dans ce modèle autant théorique qu'irréel.

Modèle compliqué

Les liens sont un peu embrouillés, les relations de cause à effet ne sont pas évidentes au premier coup d'oeil. L'objectif est de simplifier le modèle afin d'arriver au modèle simple. C'est un travail de spécialiste, et c'est là en fait la finalité des méthodes de management.
Les méthodes de management sont structurantes. Elles cherchent à réduire la complication afin d'aboutir à un modèle simple.

Le risque à craindre n'est autre que de chercher à trop structurer et de simplifier au delà du raisonnable, bref de délivrer un modèle "simpliste".
D'autre part, considérer le contexte comme compliqué lorsqu'il est plutôt complexe est vraisemblablement le principal défaut de ces méthodes radicales. La complexité ne se simplifie pas. Voir la critique des strategy maps.

Modèles complexe et chaotique

Le modèle "complexe" et le modèle "chaotique" sont traités au chapitre suivant : Modélisation de la décision

Lecture recommandée


L'ouvrage de référence auprès des managers, consultants, chefs de projets décisionnels, formateurs et enseignants.

Nouveaux tableaux de bordLes nouveaux tableaux de bord des managers
Le projet décisionnel en totalité
Eyrolles
6ème édition 2013 - 495 pages
Prix : 35 euros
Dispo chez :
www.amazon.fr
& PDF ou ePub   Format Kindle




Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 125)

Commentaires lecteurs...

Pour commenter en tant qu'Anonyme, cliquez sur "Commencez la discussion" Puis sur "Nom", tout en bas apparaît alors une case à cocher : "Je préfère publier en tant qu'invité"

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017 Tous droits réservés Mentions légales


Performance, Management & Décision
»» Tous les articles Piloter.org »»