Le portail du Manager Efficace
»» Tous les articles Piloter.org »»

Choisir une marque pour ses réalisations

Par   Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   

Un nom pour chaque chose

Choisir sa marque

Comment choisir un nom de marque ?

Tout nouveau produit, qu'il soit matériel ou intellectuel comme une méthode, doit porter un nom original. C'est par ce nom de marque que les acteurs du marché, clients, prospects, partenaires et concurrents, pourront le distinguer des autres produits de la même famille.

Nom : mot servant à désigner les êtres, les choses qui appartiennent à une même catégorie logique. Le Petit Robert
Le nom doit être bien choisi. On évitera autant que faire se peut les sigles comme "TPE", que l'on est obligé d'épeler "Té-Pé-Heu", pour privilégier les acronymes qui se prononcent comme un nom : "BAL" (Boîte Aux Lettres) ou encore les mots-valises qui sont la combinaison de deux partie de mots existants :"MOTEL", "PROGICIEL".

Est-il préférable que la marque fasse nécessairement référence à l'activité pratiquée ?

En d'autres termes est-il plus opportun de choisir un nom de marque du type "instant-depann" ou "IDF-demenag" qui, pour ce second cas, précise aussi la région (Île de France) ? Sans vouloir proposer une réponse de normand, il est vrai qu'il est difficile de trancher sur cette question et les avis sont partagés.

Tout dépend du produit ou du service à nommer. Dans le monde de la hitech et du management, les concepteurs préfèrent bien souvent les termes anglo-saxons. Cela dit on retrouve ce goût de la langue anglaise dans bien des domaines ("Carrefour Drive", "Simply Market", carte "Happy")...

Dans tous les cas, un bon nom de marque sonne bien à l'oreille, se prononce simplement et se mémorise facilement. N'hésitez pas à faire preuve d'originalité, à surprendre vos interlocuteurs, c'est bien là le meilleur moyen de se démarquer de la concurrence. Pensez à "La vache qui rit". Seth Godin vous recommande de proposer purement et simplement "une vache de couleur pourpre". Il est sûr que personne ne l'oubliera ! Voir la bibliographie ci-après.

On prendra un soin méticuleux à bien vérifier que le nom choisi n'évoque pas une marque déjà existante.

On vérifie aussi la sonorité dans les principales langues étrangères

Il est recommandé de vérifier les sonorités phonétiques du nom de marque choisi dans les langues les plus courantes, comme l'anglais, l'espagnol, l'allemand ou l'italien, si on envisage un futur déploiement international.

A titre d'anecdote : si Audi et Mazda, deux marques automobiles de renommée mondiale, avaient pris ce soin préalable, elles auraient vraisemblablement évité de baptiser respectivement leurs modèles "E-tron" et "Laputa". Bien que "Laputa" soit une référence aux voyages de Gulliver, le produit est impossible à commercialiser dans les pays latins. Chevrolet avait déjà ouvert la voie, si l'on peut dire, avec le modèle "Nova", "no va" signifie "ne marche pas, ne fonctionne pas" en espagnol, pas très judicieux pour une voiture. Les exemples de ce type ne manquent pas, et le domaine de l'industrie automobile n'est pas le seul concerné par des erreurs de ce type.

Une marque se protège

Un nom de marque se dépose. L'INPI, Institut National de la Propriété Industrielle, se charge de cet enregistrement, et offre des outils de recherche d'antériorité pour bien choisir son nom, sans risquer le conflit avec d'autres marques à la consonance similaire. La langue française offre suffisamment de possibilité d'invention de nouveaux mots pour satisfaire les besoins du créateur le plus exigeant.

On assure la présence sur le Web

La marque doit aussi être présente sur le web. Il est alors indispensable de s'assurer que les noms de domaines sont bien disponibles dans la catégorie commerciale internationale avec l'extension ".com" et dans celle du pays d'activité (.fr pour la France) avant de choisir le nom de la marque. Ces noms de domaines seront réservés au plus vite.

Deux ou trois pages web avec quelques textes comportant les principaux mots clés permettront d'occuper le terrain virtuel, en attendant de développer un peu plus avant un site web digne de ce nom. Ces recommandations sont aussi valables pour le nom d'enseigne de l'entreprise.

Cela dit, il ne faut pas trop tarder à bâtir un site web parfaitement orienté sur la marque à promouvoir. Les prospects et éventuels partenaires ont désormais le réflexe de googleliser systématiquement les noms de personnes comme les noms de marques. Vous n'y couperez pas, et gare à vous si vous n'avez pas pris le temps de bâtir un solide site informatif pour vous contenter d'un simple site vitrine.

On protège aussi le logo

Le logo original de l'entreprise se dépose de la même manière auprès de l'INPI.

Toutes les marques citées sont des marques déposées par leurs propriétaires respectifs.

À lire...


Livre monter son entrepriseLe livre "À son compte" associé à ce site expose une méthode complète pour entreprendre en indépendant, lancer le projet, le faire vivre pour en profiter pleinement.
Editions Eyrolles 2012
272 pages, 20 Euros
Dispo : www.amazon.fr

Le livre de Seth Godin "La vache Pourpre" : Rendez votre marque, vos produits, votre entreprise remarquables ! développe ainsi l'importance de se faire remarquer pour stimuler l'intérêt des partenaires et clients afin qu'ils en parlent autour d'eux.
Editions Maxima 2011, 177 pages, 17,86 Euros
Dispo : www.amazon.fr

livre créer son entreprise44 Astuces pour Démarrer votre Business
Comment transformer son envie d'émancipation en une activité durablement rentable. Les meilleurs "trucs" des pros de l'entrepreneuriat sont ici mis en forme, structurés et illustrés de témoignages de créateur d'entreprises.
Editions Eyrolles 2014. 160 pages. 16 Euros
Dispo : www.amazon.fr

Ressources web...


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 185)

Tous les articles de ce thème


Les Références...

Astuces Business Les meilleures astuces des "pros" de l'entrepreuneuriat
Editions Eyrolles

monter une entreprise indépendanteÀ son compte
Guide pour se lancer en indépendant lorsque l'on est salarié.
Editions Eyrolles