Le Portail du Manager Innovant

Définition du développement durable en entreprise

image idyllique de développement durable

Une définition du développement durable en entreprise en se fondant sur le rapport Brundtland de 1987, le pouvoir des ONG et du citoyen responsable. Nous évoquerons les conditions d'une mise en action pour dépasser les blocages inhérents à ce type de démarche.

Le pouvoir des citoyens responsables

La définition du développement durable proposée par le rapport Brundtland de 1987 est la plus souvent retenue :
"Le développement durable (Sustainable development) répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs..." (1)
En français, Sustainable development a été traduit par développement durable.

Les termes développement (sous-entendu économique (2)) et durable ne sont pas vraiment faits pour être rapprochés. Il serait préférable d'utiliser le terme de développement soutenable, traduction plus littérale de l'anglais (en espagnol on parle de Desarollo sustenible).

Les opportunistes sont là...

Malgré la précision du concept (voir la définition complète ci-dessous), les opportunistes n'ont pas hésité à galvauder la notion pour y faire entrer n'importe quoi, du slogan publicitaire à la déclaration politique la plus racoleuse en passant par les gesticulations électorales compassionnelles.

Pourtant, en tout cas en ce domaine, il n'est pas vraiment utile de persister à nous vendre des salades. Pris individuellement, l'homme est raisonnable. A part quelques hurluberlus pseudo-scientifiques, nous sommes quasiment tous convaincus de l'épuisement des ressources (3), du réchauffement planétaire et de l'accélération de la pauvreté des pays du sud. Nul besoin de nouvelles démonstrations. Le stade de la prise de conscience est déjà atteint.

Les notes

(1) Définition officielle : "Le développement durable répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs.
Deux concepts sont inhérents à cette notion :
  • le concept de « besoins », et plus particulièrement des besoins essentiels des plus démunis, à qui il convient d'accorder la plus grande priorité,
  • et l'idée des "limitations" que l'état de nos techniques et de notre organisation sociale impose sur la capacité de l'environnement à répondre aux besoins actuels et à venir.
Au sens plus large, le développement durable vise à favoriser un état d'harmonie entre les êtres humains et entre l'homme et la nature". Rapport Brundtland.

2) Qui se résume à la marchandisation systématique et à la maximisation des profits. Bien peu compatible avec les enjeux d'amélioration du bien être généralisé et de la préservation des ressources. Doit-on pour cela attendre encore la nouvelle définition du PIB Produit Intérieur Brut qui intégrerait d'autres paramètres de progrès ? Lire l'excellent petit livre de Jean Gadrey :Les nouveaux indicateurs de richesse.

(3) L'entrée prochaine dans la cour des grands des pays du sud comme la Chine, l'Inde ou encore le Brésil (plus de 2,5 Milliards d'habitants) est aussi quelque part le déclencheur de la prise de conscience écologique. Tant que l'Occident étendu au Japon était seul à profiter des ressources, tout allait pour le mieux.

Développement durable et croissance durable, comment agir ?

le paradoxe de la croissance...

Nul besoin de nouvelles démonstrations. Le stade de la prise de conscience est déjà atteint. Mais seulement voilà.

Il y a le sacro-saint taux de croissance. 2,2% au minimum selon les experts. C'est en effet la valeur retenue pour garantir la réduction du chômage. Paraît-il en tout cas. Alors comment faire ? Ce ne sont pas les vernis de type "pacte écologiste" ou "engagement pour l'environnement" qui seront susceptibles de provoquer un passage à l'acte généralisé et significatif.

La raison économique...

Ne nous méprenons pas. Un industriel pourra ainsi être tout à fait d'accord avec le constat écologiste. Seulement il vous dira oui, moi je veux bien, mais je fais comment avec la concurrence si mes coûts de production augmentent ? On fait comment avec l'emploi dans la région si je dois licencier ? J'ai une entreprise à gérer ! Toujours l'éternel chantage au chômage.

Qui sont les acteurs du Développement Durable ?

Le changement est plutôt à chercher du côté des nouveaux acteurs, le public lui-même. À travers des ONG (Rio 1992), actions citoyennes et class actions (affaire Kasky vs Nike) ou actions spontanées et systématiques (OGM), le public prend position et exprime son désaccord avec une culture du profit faisant fi des valeurs morales, sociales ou écologiques. Ce type d'action collective et massive est bien plus à même de faire sérieusement bouger les choses.

En effet, le public, ce sont aussi les clients. Et c'est bien la question économique qu'il s'agit de pointer là. Le boycott ou la perte de notoriété avec la dégradation d'une image de marque chèrement acquise sont autant d'outils infaillibles à la disposition des citoyens responsables et pleinement informés.

Mais le public ne fait pas tout. Les grandes décisions d'investissement, telle que le développement de l'énergie renouvelable par exemple, ou encore les plans d'économies d'énergie de l'habitat pour ne citer que ces deux cas, dépendent des pouvoirs publics. Au delà des grandes paroles et des constats à répétition sans prise de décision, c'est tout une démarche stratégique et budgétaire qu'il s'agit d'établir à sa juste valeur.

Réformer la notion de performance

Du point de vue de l'entreprise, il est urgent de réviser la définition de la performance et de rompre l'équation simpliste :

"améliorer la performance, c'est augmenter la productivité".

La performance peut être et doit être envisagée différemment. C'est en fait cette réforme de la notion de performance qui pourra servir "d'indicateur" de la réalité du développement durable en entreprise comme dans la société. Pour bien comprendre le principe lire aussi Développement durable et pêche à l'anchois

Croissance verte

Quant à la "croissance verte", riche de promesses selon le gouvernement, des emplois à foison et un retour à la stabilité budgétaire, ne serait-elle pas un nouveau leurre ? La question mériterait d'être traitée un peu plus à fond qu'elle ne l'est actuellement. Quelques chiffres qui ne sortent pas d'un chapeau de prestidigitateur seraient les bienvenus. Ce serait de la prospective certes, mais étayée concrètement afin que tout un chacun puisse se forger un avis. Bref on attend.

A ce sujet, voir aussi

  • Le tableau de bord du développement durable
    Une démarche de progrès, qu'elle soit ponctuelle ou dans la durée comme la recherche du développement durable, n'est guère concevable sans mettre en place une solution de mesure de la performance efficace et adaptée. Voyons comment construire le tableau de bord du développement durable, le modèle triple bottom line et comment choisir les indicateurs de performance.
  • Gouvernance d'entreprise
    L'instauration dans les règles de l'art d'une gouvernance d'entreprise est désormais une exigence. Il s'agit en effet de garantir un pilotage de l'entreprise moins sensible aux ambitions personnelles individuelles ainsi qu'aux puissances financières. La clé ultime étant de parvenir à un pilotage orientée stratégie en accord avec les parties prenantes. Autant de thèmes qui exigent des réponses précises.
  • Le projet développement durable en entreprise
    Gestion du projet développement durable en entreprise. Comment le réussir ? La gouvernance , la gestion des risques, la cooperativité. Une bonne gouvernance et les outils de pilotage adaptés, la maîtrise complète de la gestion des risques, la volonté de développer les démarches Quels en sont les gains?

Ressources web

Quelques ressources et sites Web pour mieux saisir la problématique du développement durable et de la responsabilité sociale des entreprises.

Ressources développement durable et RSE

  • SDNU
    Le site de la Division for Sustainable Development des Nations Unis
  • UNEP
    Le site du Programme des Nations Unies pour l'Environnement (PNUE) United Nations Environment Programme (UNEP)
  • Novethic
    Le site de Novethic, le media en ligne du Développement durable

Croissance verte ou décroissance ?

  • Green growth
    Sustainable economic growth, climate change, environment
  • Decroissance.org
    Institut d'Etudes Economiques et Sociales pour la Décroissance Soutenable
  • SNDD
    Le site de la SNDD. La Stratégie Nationale de Développement Durable, "la France s'est engagée à définir et à mettre en oeuvre une Stratégie Nationale du Développement Durable."
  • IIDD
    Le site de l'Institut International du Développement Durable. "L'IIDD soutient le développement durable dans le monde entier au moyen de l'innovation, de partenariats, de la recherche et des communications"
  • Agenda 21
    Le site francophone de Agenda 21

Les livres du développement durable

1. Une synthèse de la question du développement durable. Cet ouvrage propose une grille de lecture critique dans le sens du terme afin d'en dégager les ambiguïtés. La vocation de l'ouvrage est de former à ces questions les étudiants, les acteurs de l'aménagement et de l'urbanisme et tous ceux qui sont confrontés à ces questions dans leur vie quotidienne.

Le développement durable  Le développement durable
François Mancebo
Armand Colin
320 pages
Prix : 30,50 Euros
Dispo chez :
www.amazon.fr  

2. Une lecture indispensable pour bien prendre en compte la finalité du Développement Durable ou ce qu'elle devrait être. Pierre Rhabi a opéré, il y a déjà bien des années, un retour à la nature et nous incite à retrouver la place de l'humain au sein d'une nature respectée pour notre plus grand contentement.

Vers la sobriété heureuse
Pierre Rahbi  Actes Sud  
163 pages
Prix : 6,70 Euros
Dispo chez :
www.amazon.fr
& Format Kindle

3. Quel est le rôle et l'impact sur l'organisation et le management de la "responsabilité sociale d'entreprise" (RSE) ? Pourquoi et Comment compléter les objectifs économiques d'objectifs environnementaux et sociaux ? Les auteurs proposent un point précis sur les différentes approches du concept de RSE mettent en lumière les dilemmes et les limites de la RSE par rapport aux enjeux du développement durable.

L'entreprise dans la sociétéL'entreprise dans la société
Michel Capron, Françoise Quairel-Lanoizelée
La Découverte Collection "Grands Repères"
Édition Janvier 2015
240 pages
Prix : 23,50 Euros
Dispo chez :
www.amazon.fr

4. Quels indicateurs pour mesurer la richesse ? Le PIB, on le sait, n'est pas la panacée, loin s'en faut. Cet ouvrage présente les principaux indicateurs susceptibles de mieux mesurer la véritable richesse. L'approche est méthodologique, indispensable pour traiter ce sujet.

Les nouveaux indicateurs de richesse   Les nouveaux indicateurs de richesse
Jean Gadrey, Florence Jany-Catrice
La Découverte   Collection "Repères"
3ème édition
126 pages
Prix : 10 Euros
Dispo chez :
www.amazon.fr



Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 85)

           



Tous les articles