Autoformation

La Sérendipité, un mythe du web

03 octobre 2019  Par   Partagez

Sérendipité et Web La sérendipité, c'est l'art de découvrir des nouveautés par hasard. Le web et notamment l'hypertexte, c'est à dire les liens au sein des articles en cours de lecture est justement un terrain de choix pour découvrir des pistes originales. Encore faut-il ne pas se laisser abuser par les webmasters et autres éditeurs web qui ont bien d'autres raisons fortes éloignées de l'intérêt des lecteurs pour glisser des liens hypertextes dans leurs articles. Voyons tout cela.

« Le web, c'est le lien hypertexte. »Tim Berners-Lee, promoteur de l'hypertexte et quelque part l'inventeur du web

Objectif de l'article

Tous les liens hypertextes au cœur d'un document ne sont pas nécessairement utiles pour le lecteur.
Conseil: Tant que l'on n'a pas achevé la lecture d'un document, il vaut mieux ne pas cliquer sur les liens, quitte à y revenir ensuite.
Risques d'échec: Ne pas accorder l'importance qu'il se doit à ce thème. L'insertion de liens est aussi une technique pour chercher à tromper les algorithmes de recherche.

Définition de la sérendipité

Sérendipité
Le plaisir de découvrir des documents par « hasard »
Le terme de sérendipité est entré assez récemment dans le vocabulaire du quotidien. La sérendipité n'est autre que l'art de faire des découvertes par hasard. Bien des innovations essentielles à notre vie quotidienne comme la pénicilline, le Viagra, le Velcro, le Post-it ou encore la tarte Tatin pour les plus gourmands ont été des découvertes fortuites, le pur fruit du hasard, en tout cas selon la légende généralement admise.

On peut cependant douter qu'il suffise de courir derrière le moindre micro-signal placé sur notre route, en chasse de l'aubaine, pour parvenir au secret de la création. On ne découvrira pas systématiquement au détour d'une expérience ratée l'innovation qui nous rendra célèbre. Le hasard est facétieux et tout aussi parcimonieux en matière de bonne fortune.

La problématique est assez similaire sur le web. Voleter d'article en article, butiner comme disent les Canadiens francophones, et dénicher tout à fait par hasard des ressources d'exception que l'on aurait jamais dénichées autrement, c'est justement le principe du Web ou plus précisément de l'hypertexte.

Mais découvrira-t-on immanquablement la perle informationnelle ou risque-t-on plutôt de perdre le fil de notre sujet ? Voyons tout cela d'un peu plus près.

Faut-il suivre les liens hypertextes de l'article en cours de lecture ? Non. Enfin pas toujours

Les liens hypertextes parsemant l'article en cours de lecture éveillent notre curiosité. Ils sont bien utiles lorsque l'auteur les a placés au service des lecteurs souhaitant approfondir le sujet traité.

En suivant ce lien, le lecteur trouvera peut-être de précieux compléments pour son étude personnelle. Mais avec la marchandisation du web, le système de liens dans les articles a été dévoyé de son but initial. Subrepticement glissés au cœur du texte, de nombreux liens n'ont qu'une finalité publicitaire. Ils captent notre attention et nous font perdre le fil de notre lecture.

L'algorithme des moteurs de recherche, et notamment celui de Google, juge la pertinence d'un document en se référant au nombre de fois où celui-ci est cité sur le web, de préférence sur des sites de référence, mais pas seulement. C'est le fameux « PageRank ». Ce n'est pas le seul critère mais c'est vraisemblablement l'un des plus importants. Il est assez tentant d'essayer de tromper l'algorithme du moteur de recherche en glissant des liens de complaisance pointant sur d'autres articles de son propre site ou de sites partenaires. Ces liens ne sont pas toujours très utiles pour le lecteur.

S'il n'est pas désagréable de voleter de document en document sur le web, sans jamais prendre le temps de s'attarder à lire un texte dans sa totalité, ce n'est pas vraiment la meilleure méthode pour construire ses connaissances.

Il n'est pas facile de se concentrer et, pour peu que le sujet soit un tant soit peu ardu, l'attention n'attend que la moindre occasion pour s'échapper. Les publicitaires du web l'ont bien compris. C'est pour cela que la publicité envahit la très large majorité des sites web.

Typologie des liens hypertextes glissés dans un article

L'hypertexte est un outil assez fantastique pour éclaircir et enrichir un point précis de l'article au service du lecteur. L'auteur glisse donc des liens au cœur de son article pour mieux informer les lecteurs.

Deux bonnes raisons de cliquer sur le lien

  • L'auteur ne fait qu'effleurer un thème connexe pour ne pas s'éloigner de son sujet.

    Le lecteur qui souhaite justement travailler cet aspect de la thématique dispose ainsi d'une nouvelle ressource.
  • Pour écrire son article, l'auteur s'inspire d'autres sources.

    Il les cite exhaustivement pour que le lecteur puisse, là encore, approfondir le thème s'il le souhaite.

Trois raisons pour ne pas se sentir obligé de cliquer

Mais malheureusement, la volonté de mieux informer le lecteur n'est pas toujours la principale motivation de l'auteur. Il vise quelquefois d'autres fins moins désintéressées lorsqu'il insère des liens dans son article. Passons en revue les trois types les plus courants de liens inutiles pour la bonne compréhension du texte publié.
  • Le lien sert uniquement à améliorer le positionnement de la page dans les résultats des moteurs de recherche.

    L'auteur profite de son article pour soigner le « maillage interne » de son site web. Il multiplie les références à ses propres articles afin d'en améliorer le positionnement dans les résultats du moteur de recherche.
  • L'auteur pratique les échanges croisés de liens avec d'autres auteurs d'articles afin d'améliorer leur positionnement réciproque.

    Le nombre de liens pointant sur un article est l'un des critères utilisés par les moteurs de recherche pour juger de sa pertinence. Bien des auteurs utilisent donc ce principe de liens croisés « amicaux » uniquement pour améliorer la visibilité de leurs articles respectifs.
  • Le lien est utile pour le portefeuille de l'auteur, la publicité camouflée.

    Certains auteurs de blogs peu scrupuleux n'hésitent pas à publier, sans le signaler pour autant, des articles de complaisance rémunérés par un annonceur et truffés de liens commerciaux. Bien qu'illégale, cette pratique perdure encore aujourd'hui.

    La publicité camouflée est l'une des plaies du web. Les moteurs de recherche, Google en tête, combattent difficilement ces pratiques à l'éthique pour le moins douteuse.

Attention à ne pas perdre son fil d'Ariane

Plusieurs expériences se déroulant dans le milieu universitaire ont démontré qu'au bout de quelques clics, on perdait assez rapidement son sujet initial.

À partir du sixième lien cliqué, la très large majorité des étudiants, cobayes de l'expérience, oublient de revenir au texte original en cours d'étude.

Les étudiants ne sont sûrement pas les seuls à tomber dans le piège de l'hypertexte compulsif.

Le test est en effet assez facile à réaliser. Entamez la lecture d'un document d'intérêt et cliquez sur l'un des tout premiers liens que vous rencontrerez. Faites de même avec ce nouveau document et répétez l'opération encore deux, trois ou quatre fois.

Faites une pause et essayez de vous rappeler la teneur du premier document. Comme tout un chacun, vous l'aurez oublié et, de surcroît, vous serez surpris du sujet du dernier document en cours de lecture qui, à coup sûr, n'aura strictement rien à voir avec le thème du document d'origine.

A ce sujet, voir aussi

  • Comment utiliser google pour se former en ligne ?
    Comment dénicher l'information pertinente dans le capharnaüm qu'est devenu le web aujourd'hui ? On y trouve tout et n'importe quoi, l'essentiel côtoie l'insignifiant sans distinction particulière. Alors faut-il faire confiance à Google et aux autres moteurs de recherche pour faire le tri ? Pas si sûr. Voyons pourquoi.
  • Guide pour une bonne utilisation de google 
    Quatre recommandation pour bien exploiter Google et les autres moteurs de recherche. Ces recommandations élémentaires et faciles à mettre en oeuvre n'ont d'autre finalité que d'orienter la prospection selon les réels besoins de l'internaute. Il est en effet préférable de ne pas se laisser abuser par les résultats proposés par le moteur de recherche comme pertinents par principe. C'est le troisième et dernier volet de notre enquête sur l'utilisation des moteurs de recherche et de Google en particulier.
  • Qu'est-ce qu'un moteur de réponse ?
    Jusqu'à présent, nous avions toujours considéré Google comme un moteur de recherche. À une requête donnée, le moteur de recherche délivre les pages des sites qui lui semblent les plus pertinentes au sens de ce qu'il comprend de la question posée et de ce qu'il sait de l'internaute. On observe depuis quelques années une tendance qui présage un changement radical. Google connaitrait la bonne réponse...
  • Comment utiliser Facebook pour se former ?
    Facebook est depuis sa création l'objet de toutes les passions. Les uns le détestent et le chargent de tous les maux de la planète, les autres l'adorent et restent connectés nuit et jour. Facebook est en effet criticable c'est un fait. Cela dit son principe est particulièrement adapté pour accompagner une formation collective, la meilleure manière de se former. Voyons comment.


À lire...

À lire...

IMPORTANT : Cet article est extrait du guide "Objectif : Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du web". Voir ci-dessous...

Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du webObjectif : Débusquer les pépites de connaissance dans le foutoir du web
Les 7 bonnes pratiques de l'autodidacte 3.0

Alain Fernandez
137 pages Prix : 4,99 Euros
Editions Mimismo, ISBN : 9782956758839
Disponible :
Format Kindle
Format epub Kobo ou Format epub www.FNAC.com

Voir la fiche du livre

C'est quoi la Sérendipité ?C'est quoi la Sérendipité ?
de Danièle Bourcier & Van Andel, Pek
COURRIER DU LIVRE   224 pages

Pek van Andel est un spécialiste de la sérendipité.
www.amazon.fr

Nous sommes tous des décideurs !

Tableaux de bord du manager innovant, le livreLes Tableaux de bord du Manager Innovant, Une démarche en 7 étapes pour faciliter la prise de décision en équipe
Alain Fernandez
Editeur : Eyrolles
Pages : 320 pages
Prix : 25 Euros

Disponible en librairie
   


Copyright : © Alain FERNANDEZ 1998-2019 Tous droits réservés

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 105)

Si vous souhaitez partager votre point de vue sur cet article, utilisez désormais Twitter ou votre réseau social favori.

           



Tous les articles