Management de l'entreprise

La soumission forcée

Par Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   
.

Le pied dans la porte et la  soumission forcée en pratique...

Où l'on commence par une histoire vécue pour présenter une des plus vieilles arnaques du monde : "le pied dans la porte" et où l'on poursuit avec la présentation du best seller "Petit Traité de Manipulation à l'Usage des Honnêtes Gens"
humour manipulation

Je me ballade dans Paris, boulevard de Clichy. Depuis que l'allée centrale est aménagée, le boulevard semble retrouver sa fonction première : un lieu de flânerie. Une bande de jeunes ados, sûrement du lycée Jules Ferry juste en face, glandent sur un banc. Ils me voient arriver.

La plus dégourdie du groupe, vraisemblablement, m'aborde pour me demander l'heure. Ca tombe bien, pour une fois j'ai une montre. Le temps de me rappeler dans quelle poche j'ai bien pu la glisser, elle enchaîne immédiatement : "Et vous n'auriez pas 1 Euro ? "Je regarde le poignet de la copine qui, entre temps, s'était rapprochée : elle portait une montre...

Elles étaient purement et simplement en train de me faire le "coup du pied dans la porte" !
Une technique si bien décrite par Joule et Beauvois dans ce super bouquin  de vulgarisation socio-psy: Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens (si vous ne l'avez pas encore lu, n'hésitez pas toutes les références sont en bas de l'article)

Le principe de l'arnaque

En fait l'idée du "pied dans la porte" est une forme de soumission forcée. Elle se déroule en deux temps.
  • Premier temps : demander quelque chose d'insignifiant que l'on ne peut pas refuser... L'heure, par exemple c'est facile à "donner" puisqu'on ne la perd pas après.
  • Deuxième temps : Le processus de générosité est enclenché. Il est temps alors de demander quelque chose de plus important, qui sera plus difficile à refuser une fois que l'on est pris dans l'engrenage du processus.

Cela dit,  les jeunes de l'aventure ci-dessus ont fait une erreur. ils sont passés trop vite à la deuxième étape. Ils n'ont sûrement pas dû lire ce livre. Il faut en effet savoir attendre, comme je leur ai recommandé (finalement cela sert de lire des livres),  que le premier geste de générosité soit accompli avant de mettre en place la situation de soumission forcée.
  • A noter : Pour certaines situations, le processus est encore plus efficace lorsque la demande s'accompagne du touché de la main. Le contact physique aide grandement à imposer sa volonté.

Ce livre, d'ailleurs un best-seller depuis sa première parution, est intéressant à plus d'un titre. D'une lecture aisée, il est à mon avis particulièrement indiqué pour une meilleure compréhension  des travers du processus de  la prise de décision.

Lecture recommandée

Petit traité de manipulation à l'usage des honnêtes gens
Robert-vincent Joule, Jean-Leon Beauvois
Presse Universitaire de Grenoble (PUG)
Prix libraire : 21 Euros
Les pièges de la décision
Un peu de théorie
Vers des manipulations de plus en plus complexes
La manipulation au quotidien

www.amazon.fr

L'Art d'avoir toujours raison
Arthur Schopenhauer
Mille et une nuits
Prix libraire : 2,60 Euros
Le lecteur intéressé par le processus de la décision et de ses déviances pourra  enchaîner avec la lecture de ce second petit livre à prix modique, tout aussi instructif et distrayant

www.amazon.fr



Points de vue


La pire décision de toutes est celle que l'on n'a pas prise. Non ? Je pense à cet étrange exercice de soumission et de liberté qui consiste à persister de vouloir en sachant qu'on n'est maître ni de soi ni du monde. La vraie générosité est celle que personne ne peut comprendre. Dès que la bonté rentre dans le domaine de l'admirable, elle n'est plus de la bonté... Un jour on m'a dit Apprenez vos théories aussi bien que vous le pouvez, puis mettez-les
Ecrit par : VeRso

...A la poubelle ? Entièrement d'accord. La vie est une pratique pas une théorie. Les théories sont un éclairage minimum complémentaire que l'on prend, que l'on adapte ou que l'on laisse pour tenter de dessiner son propre chemin. Je pense à cet étrange exercice de soumission et de liberté qui consiste à persister de vouloir en sachant qu'on n'est maître ni de soi ni du monde. C'est un peu le thème que Schopenhauer développe mais dans un autre bouquin que celui que je cite ci-dessus: Essai sur le libre arbitre J'aime aussi la phrase : La pire décision de toutes est celle que l'on n'a pas prise Bien vu. Quand sait-on que c'était celle-là qu'il fallait prendre ? Toujours après... Toujours trop tard...
Ecrit par : Le perfologue

Ne confondrez vous pas soumission forcée et soumission sans pression, dont le "pied-dans-la-porte" est une technique? La soumissions sans pression vise à obtenir de quelqu'un un acte, tandis que la soumission forcée, vise à obtenir un changement de "valeurs", me semble-t-il...
Ecrit par : Gui


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 185)

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez



Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017- Tous droits réservés


»» Tous les articles Piloter.org »»