Sans EDI, pas de B2B

Par   Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   

L'EDI est la langue du e-commerce B2B

Communication Vintage

Définition

Pour faciliter les échanges d'informations et, pour être plus précis, les documents commerciaux entre les entreprises, l’EDI définit un ensemble de normes et d’outils bien spécifiques.

Il s'agit en fait d'interconnecter les systèmes d'information des différentes entités partenaires de l'échange commercial, c'est-à-dire les clients, les fournisseurs, les organismes financiers telles que les banques et l'administration.

Il est donc indispensable d'utiliser un langage formaté fondé sur un référentiel universel, le métalangage XML. L’EDI n'est pas figé. Depuis sa création la notion a évolué pour répondre plus précisément aux exigences actuelles des échanges commerciaux.

Pourquoi l'EDI ?

Sans un langage commun, il est impossible de communiquer. C'est une évidence. Cela dit, le langage, c'est bien plus que des mots. Les mots ne sont pas que des assemblages de lettres. Ils portent un sens que chacun des interlocuteurs connaît. Pour communiquer, il faut donc aussi partager un référentiel de définition des principaux concepts. C'est tout à fait le même principe lorsqu'il s'agit de faire communiquer des systèmes informatiques. C'est à cela que s'attachent les travaux autour de l'EDI.

L'e-business qui tend à supplanter le commerce traditionnel ne peut fonctionner sans des échanges fluides et formatés. L'EDI offre l'indispensable définition d’un langage et d’une infrastructure de communication, essentielle au développement du commerce électronique généralisé.

Fluidifier les processus, réduire les erreurs et les temps perdus

Les échanges à l'aide de documents sur support papier, que ce soient bons de commandes, factures, bordereaux de livraison etc. pénalisent les processus de la chaîne logistique. Nul besoin de démonstration, il suffit d'avoir vécu en entreprise pour savoir ce que sont les temps perdus à produire ces documents, à les ressaisir une fois reçus, à corriger les inévitables erreurs, à courir après les documents égarés ou oubliés...

La dématérialisation des documents est une solution impérative pour fluidifier les processus transversaux et automatiser les procédures. Mais à la condition de procéder à des échanges normalisés. C'est à cela que s'attache l'EDI : définir un langage d'échanges universel et standardisé afin que les entreprises puissent commercer en ligne dans le cadre des échanges de type B2B.

De Edifact à ebXML

Edifact

Edifact est une norme de transfert électronique de documents édictée par les Nations Unies. Les 3 lettres finales "ACT" de l'acronyme se traduisent par Administration, Commerce et Transport. Cette norme définit précisément le format et les verbes pour chaque type d’échanges. À partir de cette définition standard, chaque domaine professionnel peut affiner le langage et les procédures de communication spécifiques à ses propres échanges Cette norme a ainsi engendré des déclinaisons sectorielles, telle que "ODETTE", une norme bien connue de l'industrie automobile.

ebXML

Au début des années 2000, le développement du Web a totalement bouleversé la logique d'échanges entre les entreprises. Si la norme Edifact et ses déclinaisons sont efficaces pour échanger avec des partenaires réguliers, l'essor du e-business exige de réformer la logique d'échanges en mettant en place une infrastructure d'échanges standardisés.

C'est ce que proposent UN/CEFACT et OASIS avec ebXML, soit un e-Business utilisant le métalangage XML, une solution aujourd'hui normalisée ISO (ISO15000, libellée "Commerce électronique en langage de balisage extensible"). Cette solution profite des enseignements d’EDIFACT, tout en s’appuyant sur des standards publics bien établis tel que le métalangage XML et UML, langage de modélisation objet. Ainsi, toute entreprise, quelle que soit sa taille, une fois équipée d'une solution de web services adaptée aux échanges ebXML, peut entrer en contact commercial avec l’ensemble des autres acteurs économiques mondiaux.

Ressources web

  • Gs1 Global Language of Business, une organisation mondiale sans but lucratif qui se dédie à créer des standards de communication dans le cadre des échanges B2B.
  • Oasis Open, un consortium sans but lucratif qui se dédie au developement de standards ouverts pour la société de l'information.

Lecture recommandée

E-commerce :
De la stratégie à la mise en oeuvre opérationnelle

de Henri Isaac, Pierre Volle
PEARSON EDUCATION 514 pages 42 Euros
3ème édition
Dispo chez : www.amazon.fr


La logistique globale et le Supply Chain ManagementSupply chain management : Prix du livre qualité et performance 2013, catégorie Référence
Rémy Le Moigne
Dunod 304 pages 33 Euros

Dispo chez : www.amazon.fr


Essentials of supply chain managementEssentials of supply chain management
Michael Hugos
John Wiley & Sons
(Langue anglaise)
3ème édition révisée, 348 pages
Prix librairie : 33,5 Euros
Dispo chez : www.amazon.fr

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 45)

Commentaires lecteurs...

Pour commenter en tant qu'Anonyme, cliquez sur "Commencez la discussion" Puis sur "Nom", tout en bas apparaît alors une case à cocher : "Je préfère publier en tant qu'invité"

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez


Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017- Tous droits réservés


Performance, Management & Décision
»» Tous les articles Piloter.org »»