Le cloud computing pour le SI de l'entreprise

20 aout 2018 Par     Partagez
Exploiter le système d'information, stockage des données et traitements, en terme "d'usage" c'est ce que propose le cloud computing. C'est à dire plutôt que d'investir dans une infrastructure figée pour bâtir votre système d'information d'entreprise, il est peut être plus judicieux d'exploiter les capacités des réseaux pour louer des services à un fournisseur spécialisé et gagner ainsi en souplesse et en flexibilité. Au programme, une définition suivie d'un gros plan sur le SaaS et enfin pour finir un retour sur le principe du cloud computing expliqué en termes simples.

Cloud computing pour l'entreprise, le SI

humour cloud computing
Après avoir dépenser des millions de dollars dans des datas centers "maison", les entreprises vont rapidement se rendre compte qu'il est temps d'arrêter les frais. Désormais, les Technologies de l'Information ne sont plus un bien à posséder en propre mais un service à acheter à l'usage. Nicholas G. Carr

Définition Cloud computing et le système d'information d'entreprise

Le cloud computing est un concept récent aux frontières encore un peu floues. Rien de plus normal pour un nuage. En fait le cloud computing correspond peu ou prou à la mise à disposition d'une capacité de calcul et de stockage évolutifs depuis des ressources accessibles par internet.

Utility computing

Par extension, On peut caractériser le concept par l'offre de services informatiques depuis internet, facturés selon un principe de "Utility computing", avec paiement à la consommation.

Principe du Cloud computing

Le cloud, le nuage, symbolise la multitude d'unités informatiques de traitement et de stockage disponibles et accessibles depuis l'internet. L'utilisateur n'a pas à savoir précisément où le traitement demandé sera effectué. Il n'a pas non plus à se préoccuper des capacités de traitement si ce n'est pour gérer ses factures de fin de mois et contracter l'abonnement ad-hoc.

Comme lorsque l'on branche un appareil électrique, on ne se préoccupe pas de savoir de quelle centrale provient l'énergie consommée en reprenant la métaphore de Nicholas Carr avec son excellent ouvrage "The Big Switch" référencé en bas de page. Cette quête de souplesse et de disponibilité absolue en passe d'aboutir va révolutionner non seulement les usages de l'outil informatique mais bien la conception des systèmes d'information.

Le cloud computing au service des utilisateurs

Avec le cloud computing, idéalement, l'informatique ne s'envisage plus au niveau de l'unité de traitement, le PC et ses progiciels, mais bien sur le plan de l'usage. Le cloud computing est centré utilisateur.

Lorsque l'utilisateur se connecte, quel que soit le lieu, il retrouve immédiatement son environnement de travail, dossiers, documents, mails correspondants. De la même façon, on peut préciser que le cloud computing est aussi centré sur la tâche à accomplir. L'utilisateur ne se préoccupe plus des types d'applications à utiliser, mais bien de la tâche à réaliser.

Cloud public, Cloud privé, Cloud hybride

  • Le cloud public est le cloud computing au sens pur, disponible sur l'internet, en fait tel qu'il a été précisé ci-dessus, en tête de cet article.
  • Le cloud privé est une manière d'émuler un "cloud" sur réseau interne en exploitant les fonctions de virtualisation des serveurs.
  • Le cloud hybride est une combinaison des deux. Le réseau ou nuage externe complète le réseau ou nuage interne. Vraisemblablement la solution la plus optimale. Le cloud hybride permet en effet de pallier aux légitimes préoccupations de sécurité et de confidentialité des données gérées, échangées et stockées.

Utility Computing

Utility computing, terme anglo-saxon pour désigner le principe de location étendue des ressources informatiques où l'on facture à l'usage, à la manière d'un contrat de fourniture de "fluides" comme l'eau, le gaz ou l'électricité.

Les applications pratiques du Cloud Computing

IaaS

IaaS, Infrastructure as a Service, n'est rien d'autre que la délocalisation de l'infrastructure, du hardware. Le fournisseur met à la disposition le matériel. Le client utilisateur gère lui-même tous les logiciels. Voir à titre d'exemple les solutions "cloud" de amazon.com, Amazon Elastic Compute Cloud (Amazon EC2) . Un concept étroitement lié à la virtualisation.

PaaS

PaaS, Platform as a Service, toujours dans la dynamique du Cloud Computing, est une plate-forme de développement comportant l'ensemble des outils nécessaires tels les logiciels systèmes. Le client ne gère que ses logiciels applicatifs. A titre d'exemples explicatifs, attardez-vous sur la gamme force.com de salesforce.com, toujours précurseur en ce domaine applicatif.

SaaS et les applications informatiques de l'entreprise

Pour une solution de type SaaS (Software as a Service), le matériel, les logiciels systèmes et les logiciels applicatifs sont gérés par le fournisseur de services. Les applications informatiques, anciennement les progiciels, ne sont plus achetées en unique package d'un seul tenant et installées sur les machines du client.

C'est une offre modulaire. Seuls les modules nécessaires sont loués. Le client n’est plus tenu d’acheter les licences et de gérer les mises à jour. Les modules sont résidents chez le ou les fournisseurs et le client paie un abonnement proportionnel aux ressources consommées.

Les solutions de SaaS, Software as a Service, se greffent quasi naturellement sur le principe de Cloud Computing afin d'offrir une variété de services accessibles depuis le poste utilisateur. Pour mémoire, SaaS, Software as a Service, est une évolution majeure de l'utilisation des applications d'informatique d'entreprise. Développons encore un peu ce concept majeur pour la conception des systèmes d'information actuels.

Définition : SaaS, Software As A Service

Software as a Service est un modèle de déploiement informatique où les applications ne sont plus achetées et résidentes chez le client mais louées en tant que services auprès d'un ou plusieurs fournisseurs spécialisés.

Dans le cas le plus courant, les logiciels sont mutualisés et hébergés chez le fournisseur. Les "services" sont délivrés chez le client par un accès Internet. Les dits "services" sont personnalisables à la carte.

SaaS Vs ASP

Externaliser le progiciel de l'entreprise pour n'en conserver que l'usage n'est pas aussi récent que l'engouement pour SaaS pourrait le laisser supposer. L'ASP, Application Services Provider ou FAH, Fournisseur d'Applications Hebergées proposait déjà une solution de ce type.

Cependant le SaaS, en plaçant la notion de "Services" au premier plan, va bien plus avant. Plus orienté module métier que progiciel, il permet de mixer les applications et ainsi de disposer de services en provenance de plusieurs fournisseurs.

Pour mieux comprendre cet aspect essentiel, n'hésitez pas à jeter un oeil sur "appexchange", la place de marché du >"Cloud Computing" proposée par saleforce.com, un acteur leader du CRM sous SaaS. Les solutions SaaS sont aussi à rapprocher des solutions de type mashup en ce qui concerne le poste utilisateur.

SaaS et SOA

Un service SaaS peut très bien échanger avec d'autres applications ou services. Pour cela, il peut aussi exploiter les solutions de type SOA, Service Oriented Architecture.

A titre d'exemple, la solution SaaS de SAP AG Business ByDesign ® est basée sur une architecture orientée services de type SOA afin d'offrir une approche modulaire pour des applications dites "sur mesure".

SaaS et Cloud Computing

SaaS Software as a Service et Cloud Computing sont devenus rapidement indissociables tout au moins au sens du Système d'Information d'entreprise. C'est sous cet éclairage, bien plus en phase avec les attentes des utilisateurs, qu'il convient de réviser en profondeur la conception des Systèmes d'Information d'Entreprise.

Le principe du Cloud Computing

Le pourquoi et le comment du cloud computing s'expliquent simplement...

Pour utiliser un grille-pain, un rasoir électrique ou un ordinateur personnel, il suffit simplement de brancher l'appareil dans une prise électrique connectée au secteur.
Dans l'industrie, c'est un peu la même chose. Les machines et systèmes sont connectés au réseau de distribution électrique pour y puiser l'énergie nécessaire.

Ce ne fut pas toujours le cas. Au siècle dernier, les industriels devaient aussi générer l'énergie consommée. Une machine à vapeur trônait au coeur de l'atelier. Un jeu complexe (et dangereux!) de courroies distribuait l'énergie aux différentes unités de production.

Par analogie, le "Cloud Computing" suit un peu le même raisonnement. Plutôt que de maintenir en local sa propre capacité de traitement informatique, ne serait-il pas plus pratique de la louer auprès d'un fournisseur spécialisé ? Il suffirait alors de se connecter à volonté depuis le réseau, en fait l'Internet.

Du Grid Computing au Cloud computing

Le cloud Computing n'est pas l'élucubration d'un chercheur mal réveillé, mais bien l'orientation de l'évolution des services informatiques actuels. Gérer un système informatique en local est particulièrement contraignant et fort coûteux. Depuis une bonne dizaine d'années, on a vu poindre l'essor de la location d'applications en ligne comme l'ASP (Application Service Provider) puis le SaaS.

D'autre part les expériences de type Grid Computing ont démontré la faisabilité de la mutualisation massive des ressources de traitement. Si le Cloud Computing se place dans la continuité de cette tendance, il propose aussi une rupture plus radicale.

L'ensemble du système informatique d'entreprise et la DSI sont désormais sur la sellette. Le DSI finira-t-il comme le chef mécanicien de la machine à vapeur de grand-papa ?

Le cloud Computing, un enjeu majeur

Bien sûr derrière le Cloud Computing on retrouve les acteurs économiques majeurs particulièrement bien placés sur le créneau des technologies réseaux comme Google.com (Google App Engine) ou Amazon.com (Amazon Web Services).

Microsoft (une mise au point de David Chappell et Azure Services Platform) tout comme IBM (blue cloud), toujours en reconversion continue, essaient aussi de ne pas manquer le coche.
Sans surprise, les acteurs traditionnels des bases de données et des solutions d'entreprise ne voient pas d'avenir à ce type de solutions. Pour Larry Ellison de Oracle, ce ne serait qu'une nouvelle mode parmi tant d'autres ...

Cela dit Richard Sallman de la Free Software Foundation soulève la question essentielle de l'extension du pouvoir des fournisseurs et de la perte de liberté conséquente. Les utilisateurs risquent de se retrouver pris au piège au sein d'un système propriétaire et de subir, contraints et forcés, les règles de fonctionnement et les augmentations de tarifs.

Nicholas Carr a écrit un livre majeur sur ce thème : le Big Switch
Nicholas Carr est un journaliste spécialiste de la high tech et de l'informatique. Il avait déjà bien présenté la problématique dans un article paru au printemps 2005 dans la Sloan Management Review.

Il a aussi fait sensation avec un article particulièrement pertinent : Est-ce que Google nous rend idiot ? Il s'était ainsi rendu compte qu'il ne pouvait plus accorder son attention plus de quelques minutes à un texte écrit sans zapper involontairement sur autre chose.
Cela ne l'a pourtant pas empêché d'écrire un livre à succès sur la question du Cloud Computing ou plutôt le "World Wide Computer" : The Big Switch, Rewiring the world from Edison to Google.

Ressources web


Lectures recommandées

Cloud computing
Sécurité, gouvernance du SI hybride et panorama du marché
Guillaume Plouin
Editions Dunod

288 pages, 4ème Édition Dispo en stock : www.amazon.fr

Format Ebook Kindle


The Big Switch: Rewiring the World, from Edison to GoogleThe Big Switch   Rewiring the World, from Edison to Google
Nicholas Carr - WW Norton & Co
Le livre de référence sur le cloud computing. Best seller, Nicholas Carr repositionne avec un véritable talent la technologie de rupture qu'est le cloud computing dans une évolution plus globale. A lire donc.

Dispo chez www.amazon.fr
Edition 2009
304 pages
Prix librairie : 11,69 Euros



Cloud Computing: Web-Based Applications That Change the Way You Work and Collaborate OnlineCloud Computing - Web-Based Applications That Change the Way You Work and Collaborate Online
Michael Miller - Que Corporation, U.S
Une explication aussi complète que concrète du cloud computing et de ses applications de terrain.
(Langue anglaise)
Dispo chez www.amazon.fr
Août 2008
312 pages
Prix librairie : 17,23 Euros



Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 165)

Si vous souhaitez partager votre point de vue sur cet article, utilisez désormais Twitter ou votre réseau social favori.

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez



Piloter.org le portail francophone du pilotage de la performance
Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2018 Tous droits réservés Mentions légales


Le Portail du Manager Innovant
Le portail du Manager Efficace Piloter.org