Le Portail du Manager Innovant

Qu'est-ce que la méthode des Cinq Pourquoi ?

05 novembre 2019  Par   Partagez
5-pourquoi
La méthode des Cinq Pourquoi est une méthode pratique de résolution de problèmes permettant de remonter à la cause initiale d'un phénomène constaté sans se limiter à la première explication proposée. C'est le meilleur moyen d'éviter de se contenter de poser une simple rustine. Il s'agit de bien identifier et ainsi résoudre la véritable cause du problème afin d'éviter qu'il ne se reproduise. Mais attention l'exercice n'est pas si facile. Voyons tout cela avec un exemple pratique.

La seule question idiote c'est celle que vous n'avez pas osée poser...

Les Cinq Pourquoi est une méthode de résolution de problèmes

Définition
La méthode des 5 pourquoi
C'est une méthode de terrain, aisée à mettre en oeuvre pour résoudre de multiples problèmes. L'objectif étant de remonter à la cause originale d'un phénomène en ne se contentant pas de la première explication venue liée au symptôme, mais en creusant la réflexion avec un questionnement approfondi.

Explication

Généralement on se satisfait d'un seul niveau de questionnement. On constate un phénomène, une panne par exemple mais pas exclusivement, et le premier semblant d'explication nous suffit. On tente alors de résoudre ce que l'on suppose être la cause du problème constaté.

Malheureusement, bien trop souvent ce n'est que la partie visible du problème. Cette solution trouvée sera inefficace à plus long terme. La cause réelle du problème est bien en amont.

Un exemple pour mieux comprendre les Cinq Pourquoi

Situation :
Dans un atelier, un des principaux convoyeurs s'est stoppé sans raison apparente. Ce n'est pas la première fois cette semaine. Nous allons donc utiliser la méthode des 5 pourquoi, afin non pas de réparer ponctuellement, mais bien pour remonter à la cause initiale et tenter de la régler une bonne fois pour toutes. C'est là l'objectif de la méthode.
  • 1er Pourquoi le tapis convoyeur s'est-il arrêté ?

    Réponse : parce que le capteur a détecté une surcharge.

    Commentaire : Peut-on se satisfaire de cette seule réponse et redémarrer le convoyeur comme si de rien n'était ? Bien sûr que non. Le convoyeur s'arrêtera de nouveau et peut-être au pire moment, lorsque l'on aura le plus besoin d'un système opérationnel pour boucler une commande urgente. il faut donc enquêter un peu plus avant pour résoudre ce problème.

  • 2ème Pourquoi le capteur a-t-il détecté une surcharge ?

    Réponse : parce qu'il est mal étalonné.

    Commentaire : Bien souvent, pris par la pression du temps, pris de court par l'avalanche des urgences, on stoppe là l'enquête. C'est une erreur. Il ne suffit pas de régler ponctuellement ce capteur. Il faut en effet remonter à la source du problème pour le régler définitivement.

  • 3ème Pourquoi est-il mal étalonné ?

    Réponse : Parce que l'on a décidé d'espacer les vérifications.

    Commentaire : Est-ce la seule réponse acceptable ? Ne s'agit-il pas plutôt d'un défaut matériel ? C'est à ce stade où il vaut mieux ne pas se contenter d'une seule explication. On en discute en équipe et on choisit une réponse a priori satisfaisante. Poursuivons avec la première réponse en partant du principe qu'elle était consensuelle.

  • 4ème Pourquoi n'a-t-on pas eu le temps de le vérifier ?

    Réponse : Parce que l'on manque de personnel.

    Commentaire :Ne s'agit-il pas plutôt un problème d'affectation, de répartition et d'organisation des tâches ? Le thème mérite d'être exploré. Poursuivons toutefois avec la réponse proposée en supposant qu'elle est jugée comme acceptable par l'équipe en charge de régler le problème.

  • 5ème Pourquoi manque-t-on de personnel ?

    Réponse : Parce que le budget maintenance a été revu à la baisse.

    Commentaire : À ce stade, il serait utile de mettre en balance le gain de la réduction du budget maintenance et la perte de production due aux pannes intempestives. Mais c'est un calcul bien plus difficile qu'il n'y paraît. On peut néanmoins vaticiner les conséquences potentielles. En effet, les pannes successives se matérialisent par des retards de livraison qui entraînent ensuite un mécontentement des clients et peut-être la perte d'un bon client. Bref, ça peut coûter très cher...

Un cas d'école pas trop éloigné de la réalité du terrain...

A ce sujet, voir aussi

  • Le Kaizen et l'amélioration continue
    Le Kaizen, terme que l'on peut traduire en français par Amélioration Continue, est bien plus qu'une simple démarche de changement. Il s'agit à la base d'une véritable philosophie de développement en continu sans brusquerie ni grande réforme radicale, une approche nécessairement coopérative, fondée sur le bon sens commun.
  • Lean management, système d'organisation industrielle
    Le lean management est un système d'organisation industrielle initié dans les usines japonaises du groupe Toyota au tout début des années 70. La démarche ne peut être réduite à sa traduction française de maigre. C'est bien là la principale erreur des concepteurs peu conscients de la complexité d'une véritable démarche de progrès. Il ne s'agit pas d'adopter une vision exclusivement globale centrée sur la réduction des coûts et des délais mais bien de développer une approche depuis le terrain au plus près des vraies difficultés des salariés et collaborateurs de l'entreprise. Mais cela c'est en effet bien plus difficile.
  • Qu'est-ce que les 5 cinq Zéros ?
    Le concept des 5 zéros est quelque part le catalyseur des méthodes du toyotisme, telles que le Juste à temps et Kanban et, par extension des démarches qualité. Il est toutefois prudent d'ajouter un sixième zéro à la liste : Zéro defaut, Zéro papier, Zéro panne, Zéro stock, Zéro delai + le Zéro mépris sans quoi rien n'est possible


Référence du site

la vraie difficulté en entreprise est bien de parvenir à prendre des décisions en équipes, de vraies décisions consensuelles ou tout un chacun adhère. Ça ne s'improvise pas et c'est là le sujet de ce livre.

Tableaux de bord du manager innovant, le livreLes Tableaux de bord du Manager Innovant, Une démarche en 7 étapes pour faciliter la prise de décision en équipe
Alain Fernandez
Editeur : Eyrolles
Pages : 320 pages
Prix : 25 Euros
EAN : 978-2212569285

Disponible en librairie
   

Le grand livre du responsable qualité
Florence Gillet Goinard, Bernard Seno- Eyrolles
Un ouvrage assez complet sur la fonction qualité en entreprise. Ce livre traite notamment des aspects suivants de la fonction : les fondamentaux, les bonnes pratiques, les outils du responsable qualité et le management de la fonction dans la durée.
486 pages - 35,50 Euros
Dispo chez : www.amazon.fr

La boite à outils du responsable qualité
Florence Gillet Goinard, Bernard Seno- Dunod
Des mêmes auteurs que l'ouvrage précédent, 64 outils qualités essentiels présentés sous forme de fiches pratiques.
192 pages - 26,50 Euros
Dispo chez : www.amazon.fr

Hors de la crise, W. Edwards Deming Hors de la crise
W. Edwards Deming - Economica
Cet ouvrage de Edwards Deming présente une réflexion de fond à propos des pratiques managériales et du rôle des démarches qualité.
Cet ouvrage a été tiré a plus de deux millions d'exemplaires pour sa version internationale.
Dispo : www.amazon.fr

Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 65)

           



Tous les articles