Le Portail du Manager Innovant

Le capital immatériel

09 aout 2018  Par                  Partagez

Comment mesurer le capital immatériel de l'entreprise ?

capital immatériel, un coffre
The only real valuable thing is intuition"
Albert Einstein

Evaluer la valeur de l'entreprise

Evaluer le capital d'une entreprise en se limitant à la lecture du bilan financier est aujourd'hui une gageure et une source d'erreur.

L'entreprise capitalise et produit d'autres valeurs qui ne sont pas nécessairement visibles financièrement.

La boucle de retour sur investissement est un cycle long. Il faut donc utiliser d'autres moyens pour s'approcher au plus près d'une évaluation suffisamment pertinente.

5 classes principales

Lors d'une démarche d'évaluation de la valeur réelle de l'entreprise, on retient généralement 5 classes d'actifs intangibles définissant le capital immatériel
  • Le capital client
  • Le capital humain
  • La capacité à innover
  • Le capital développement
  • Le capital organisationnel

Capital Marques

A ces 5 classes principales il conviendra de tenir compte le cas échéant du capital "Marques". Disposer d'une ou plusieurs marques reconnues et appréciées est aussi un bien intangible de premier ordre.

Pilotez donc au lieu de contrôler !

Le Management de la Performance est au service des décideurs, pas des "gendarmes" de l'entreprise ! En première partie, ce livre fondé sur vingt ans de pratique, dépiste les fausses routes du management de la performance avant de développer en deuxième partie une démarche pratique concrète et illustrée.

Tableaux de bord du manager innovant, le livreLes Tableaux de bord du Manager Innovant, Une démarche en 7 étapes pour faciliter la prise de décision en équipe
Alain Fernandez
Editeur : Eyrolles
Pages : 320 pages
Prix : 25 Euros
EAN : 978-2212569285

Pour acheter ce livre :

   

Pourquoi parler de capital ?

Il s'agit en effet d'évaluer tout ce qui n'apparaît pas sur le bilan et pourtant constitue la valeur de l'entreprise.
Mais le terme de capital, plaisant pour les comptables et financiers sensibles à la notion de propriété, est-il approprié pour parler des clients, des femmes et des hommes de l'entreprise ?
Ni les uns ni les autres ne lui appartiennent en propre.

Nous ne saurons que trop recommander au lecteur de ne pas se limiter à une interprétation purement "capitalistique" de l'immatériel. La notion de capital est de toute façon bien trop statique. Il est préférable d'envisager l'entreprise dans une dimension dynamique et d'apprécier le dit capital immatériel, non plus comme un bien définitivement acquis, mais plutôt en terme de valeur dans une recherche d'amélioration permanente.

Ainsi, les "clients" ne sont pas un acquis. Encore faut-il savoir les séduire en continu pour qu'ils ne lorgnent pas trop du côté de la concurrence et ne faussent pas compagnie. En fait c'est surtout cette capacité à capter et à conserver les bons clients qu'il s'agit de savoir évaluer. Mais encore faut-il savoir ce qu'est un bon client.

De même pour les salariés de l'entreprise où il s'agit d'attirer et de conserver les meilleurs talents tout en leur offrant les conditions de travail les plus opportunes pour exprimer ledit talent en toute liberté. Le rôle de la GRH, Gestion des Relations Humaines, ne se limite donc pas à une gestion "comptable" du capital humain. Poursuivons avec ce thème essentiel.

A propos du capital humain

Le capital humain, intégrant non exclusivement les savoir-faire et compétences, est une des formes du capital immatériel qui mérite une attention particulière. La qualité du développement de la coopération entre les hommes est en effet la voie royale pour assurer l'amélioration continue globale. C'est d'ailleurs à l'aune de cette dimension d'intelligence collective que s'apprécie la rentabilité des systèmes de Gestion de la connaissance.

Voir aussi

  • Le navigateur Skandia, conçu par Leif Edvinsson et Michael Malone en 1997, privilégie le pilotage de l'immatériel et plus précisément du capital intellectuel, véritable moteur de la création de valeur. Ce modèle loin d'être récent est une bonne base de réflexion pour construire un système de pilotage centré sur le capital humain.

Goodwill

Un point sur le Goodwill
Dans le sens commun anglo-saxon et maintenant international, le goodwill référence un bien intangible un peu vague, correspondant à peu près à tout ce qui fait la réputation d'une organisation auprès des clients ou plus largement du public.

D'un point de vue comptable, le sens est sensiblement différent. Lorsque le Goodwill est mentionné sur un rapport financier, il correspond à l'excédent payé lors d'un rachat d'entreprise.

Exemple trivial

  • Prix comptable de l'entreprise (biens tangibles - dettes) 600.000 Euros.
  • Prix réellement payé : 1.1 millions d'euros.
  • Goodwill : 500.000 Euros
Bien entendu si l'acheteur est prêt à payer plus cher que ce que laisse apparaître les chiffres c'est bien parce que ceux-ci ne montrent pas tout. (projets, en portefeuille, compétences stratégiques, potentialité clientèle...)

Exemple réel

Les plus anciens se souviennent sûrement de la triste appréciation d'un premier ministre qui, en 1996, s'apprêtait à vendre la branche multimédia de Thomson à Daewoo pour le franc symbolique après recapitalisation.

Cette évaluation exclusivement comptable de ce fleuron de l'industrie de pointe de cette époque faisait totalement l'impasse sur le capital immatériel de l'entreprise. D'ailleurs, peu de temps après, l'entreprise sauvée in extremis par la réaction des salariés soutenus par l'opinion publique, connut un vrai succès lors de son introduction en bourse. Lire ici : La revanche de Thomson Multimédia. Estimée à 1 franc en 1996, la filiale a fait fureur hier à son entrée en Bourse.

Comme quoi les investisseurs de l'époque savaient estimer le capital immatériel. Ensuite cette entreprise vécut une aventure riche en rebondissements fortement influencés par des intérêts politiques, mais là c'est un tout autre sujet...

Ressources web


Lecture recommandée

Valoriser le capital immatériel de l'entreprise Valoriser le capital immatériel de l'entreprise
Alan Fustec, Bernard Marois
Editions d'Organisation
Ce livre s'adresse aux dirigeants et responsables, quelle que soit leur fonction dans l'entreprise. Il présente une méthode de valorisation des actifs immatériels permettant d'apprécier la qualité de tous les actifs immatériels grâce à un système de notation et à un tableau de bord innovants, d'en estimer la valeur financière et de mesurer la valeur créée par un projet et de calculer son "goodwill".
Dispo : www.amazon.fr

Nous sommes tous des décideurs !

La vraie délégation commence par concevoir les bons outils d'aide à la décision pour tous !

Tableaux de bord du manager innovant, le livreLes Tableaux de bord du Manager Innovant, Une démarche en 7 étapes pour faciliter la prise de décision en équipe
Alain Fernandez
Editeur : Eyrolles
Pages : 320 pages
Prix : 25 Euros

Pour acheter ce livre :

   


Tous les articles


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 85)

           

Décidez en équipe...

Les Tableaux de Bord du Manager Innovant Lire la fiche, extrait et commentaires
Pour dynamiser l'innovation »»



Tous les articles


Les formations en ligne

Formation Management
Formations en ligne

Accès direct aux formations gratuites et en ligne...