Livre Chef de projet efficace

Les humains avant les méthodes !
Les méthodes sont nécessaires mais inefficaces sans une bonne dose de bon sens pour un management "humain" (voir le livre) »»»

"Le chef de projet efficace, 12 bonnes pratiques pour un management humain" Alain Fernandez, Editions Eyrolles voir la fiche descriptive»»»

Le Portail du Manager Innovant

Syndication, fil RSS du site piloter.org    Je suis aussi  sur facebook    Je suis aussi sur  Linkedin    Actualités Twitter
Syndication, fil RSS du site piloter.org  Je suis aussi  sur facebook  Je suis aussi sur  Linkedin  Actualités Twitter
×
★ TOUS LES ARTICLES ★

Qu'est-ce qu'un bon manager d'équipe ?

Mis à jour le 13 janvier 2022  Par   Partagez
Manager une équipe n'est autre que de parvenir à faire comprendre à chacun de ses membres que son intérêt personnel se retrouve dans la réussite du projet. Le bon chef de projet, c'est aussi celui qui saura insuffler l'envie de participer à une oeuvre dont chacun peut être fier.

Le chemin est long du projet à la chose.
Molière "Tartuffe"

Le Manager d'équipe du 21ème siècle, qui est-il ?

Construire une cathédrale C'est un manager qui a bien compris que tous les autres intervenants, directs et indirects, tout comme lui d'ailleurs, suivaient leur propres objectifs, leur propre carrière.

Les subalternes, les supérieurs, les pairs, les clients, les sous-traitants, les fournisseurs, les responsables de division, les membres des autres services, tous suivent leurs objectifs personnels.
Le bon chef de projet, lui, l'a bien compris.
Il est parfaitement conscient que toutes ces notions de soumission, de dévouement, d'obéissance, de foi en l'entreprise etc., héritées des Fayol et autres apôtres de l'organisation qui régnaient en maîtres du temps où il fallait transformer de braves laboureurs en métallos, c'était du pipeau.

Pour mémoire, Henri Fayol (1841, 1925) avait défini les 5 fonctions du management en une formule : POCCC Planifier, Organiser, Commander, Coordonner, Contrôler.
Ce principe est encore aujourd'hui d'actualité dans la très grande majorité d'entreprises.

L'autorité de fait n'a guère d'utilité pour résoudre les difficultés

Le bon manager d'équipe a bien compris que ce n'est pas parce qu'on lui avait attribué des "galons" que les autres allaient se mettre au "garde à vous", le doigt bien placé sur la couture du pantalon. La difficulté se résout a plusieurs, pas tout seul dans son coin.

Il sait aussi parfaitement que ce ne sera pas avec des gadgets, Baby-foot, massages et tous les jeux ridicules d'intégration d'équipes, que l'on contraindra les femmes et les hommes de l'équipe à se dépasser pour atteindre un but pour lequel ils ne se sentent pas concernés.

Une fois qu'il a bien compris cela, le bon manager va user de tout son talent pour présenter et conduire le projet afin que chacun puisse trouver son intérêt dans la réussite.

Bémol : Ce sera d'autant plus difficile que le manager d'équipe est le plus souvent dans une position "transversale" vis à vis de l'organigramme, et ses galons ne sont que des gommettes vite collées sur son veston. Il lui faudra faire montre d'autres qualités pour assurer la reconnaissance de son rôle et de sa mission.

Construire des cathédrales

Une petite historiette relate bien en peu de mots l'ambition qui caractérise les bons managers d'équipe.

  • Briques Un homme passe devant un chantier et voit un maçon au travail. Il lui demande ce qu'il est en train de faire :
    - Moi ? Je pose des briques, ça se voit non ? Répond le maçon.
  • Mur

    L'homme poursuit sa visite et s'attarde auprès d'un deuxième maçon qui effectue la même tâche que le premier. Il lui pose la même question.
    - Moi ? Ben, je monte un mur ! Répond celui-ci.

  • Cathédrale

    L'homme continue son parcours et questionne alors un troisième maçon qui semble occupé au même travail que les deux précédents.
    - Moi ? Je bâtis une cathédrale ! Répond ce dernier.

Pour conclure, le bon manager d'équipe est non seulement celui qui respecte les ambitions des membres qu'il encadre, mais c'est aussi celui qui saura insuffler l'ambition de bâtir une oeuvre dont on peut être fier d'y avoir participé !

Ressources web

À ce sujet, voir aussi

  • 4 Conseils pour un chef de projet débutant
    4 conseils pour un chef de projet débutant : Lutter contre l'’isolement, Préparer son projet, Communiquer pour mieux anticiper, Vendre son projet. Se retrouver à la tête d'un projet d'importance est sûrement valorisant pour sa carrière. Mais voilà : Être chef de projet, ça ne s'improvise pas. C'est un métier et, comme pour tout métier, on acquiert les compétences avec l'expérience. Voici en tout cas quelques conseils qui vous feront éviter pas mal d'erreurs… et donc gagner quelques précieux mois d'expérience…
  • Pour manager un projet, utilisez votre Bon Sens naturel
    Bien des métiers ne seront jamais automatisables, tel celui de chef de projet. Pourquoi ? Tout simplement parce que conduire un projet, ce n'est pas suivre mécaniquement des indicateurs pour s'assurer que les plans établis au préalable sont bien exécutés. C'est au contraire disposer de suffisamment de bon sens pour savoir faire émerger ce qu'il y a de meilleur chez chacun des membres de l'équipe. C'est aussi établir des ponts, et non des frontières, avec tous les acteurs concernés de près ou de loin. En fait, ce n'est rien d'autre que pratiquer un management humain.
  • Le manager bienveillant, la critique
    Bien évidemment que nous préférons tous avoir affaire à des managers gentils, souriants, attentionnés, bienveillants plutôt qu'à des petits dictateurs en puissance, intolérants, exigeants et méprisants. C'est une évidence qui ne nécessite aucune démonstration. Mais la pratique de la bienveillance est-elle suffisante pour aplanir les relations hiérarchiques et dynamiser une coopération efficace dans le respect mutuel ? Ne s'agit-il pas plutôt d'un nouvel artifice du management pour tout changer sans rien changer ? Personnellement, je vote pour la seconde option et je vous explique pourquoi.

Le livre de référence du site

Pour réussir les projets d'entreprise, adoptez une démarche qui dynamise le relationnel entre les femmes et les hommes…

Le chef de projet efficace
12 bonnes pratiques pour un management humain

Alain Fernandez
Eyrolles 6ème édition
240 pages

Consultez la fiche du livre »»»

Pour acheter ce livre :

   

Format ebook : PDF & ePub, Kindle


Commentaires de lecteurs

Comme c'est bien vrai ! Dommage que ce billet n'ait pas soulevé beaucoup de commentaires. Nota : Le fait de se rencontrer physiquement, autour d'un café, d'un pot, d'un repas évoqué plus loin, est aussi un moyen de mieux comprendre les objectifs et priorités des intervenants du projet.
Écrit par : GBBO


Merci GBBO, pas de commentaires, c'est vrai. À peine plus d'ailleurs sur www.enviedentreprendre.com où ce billet a été cross posté... Il est vrai qu'un petit café pris calmement ou un repas détendu sont en effet des moyens les plus efficaces pour aller au delà des non-dits et tuer les quiproquos dans l'oeuf...
A+
Écrit par : alain

Il est vrai que je filtre aussi les commentaires. J'élimine systématiquement les messages qui se résument ni plus ni moins à un simple mot ou interjection et autres "lol", "mdr" ou bien "Je suis d'accord" ou encore "très juste, visitez aussi mon site..."
Il y a aussi un marrant, qui depuis quelques jours, poste sous différents pseudos des critiques assez prononcées sur le déroulement d'un projet en cours en dénigrant systématiquement un des prestataires. Par curiosité, j'ai jeté un oeil sur son IP... C'est une boîte concurrente dudit prestataire !
Pas vraiment futé ! En tout cas, moi, je ne l'embaucherai pas. Travailler dans la hi tech et poster de soi-disants messages anonymes depuis le boulot, faut pas être doué !
Écrit par : afz

De l'humain, encore de l'humain et toujours de l'humain... Donc des compétences bien sûr, mais aussi de l'humanité nécessaire pour que tout le monde "pousse" dans le même sens ; comme sur un plateau de cinéma. Cet aspect est d'ailleurs un des véritables intérêts de ce métier passionnant. Dans cet esprit, j'ajouterais qu'il est devenu de facto nécessaire de savoir dire "bon travail" ; ce que Fayol n'avait pas compris. Oui, les temps changent. Heureusement disait-il !!!
Écrit par : S.deCampou


Le manager transverse, sans pouvoir hiérarchique, ce qui est souvent le cas du chef de projet, reste un manager qui va établir sa crédibilité en développant les relations humaines. L'écoute, la compréhension des collaborateurs, la communication, le respect sont des atouts de réussite. C'est aussi en affichant son identité, ses valeurs, en faisant preuve d'exemplarité, qu'il est reconnu. Dans la phase de démarrage des projets, il y a inévitablement une période où les acteurs se découvrent, apprennent à s'apprécier et à travailler ensemble. Le chef de projet joue un rôle essentiel de fédérateur à ce moment-là. Les techniques de kick-off ou de séminaire de lancement, voire de communication non violentes en cas de difficultés, sont facilitantes. Le chef de projet, par sa porition transverse, a l'avantage d'avoir une relation authentique, pas polluée par les les effets pervers de la relation hiérarchique. S'il est consulté par les managers hiérarchiques au moment des entretiens individuels, il a aussi une influence sur l'évaluation. Finalement, le chef de projet a un véritable rôle de manager centré sur les hommes.
Ecrit par : Managil


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 85)

Sur le même thème...