Mesure de la performance globale des entreprises

Par   Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   

La performance financière n'est pas un bon marqueur

Le propos est désormais bien connu. On ne mesure pas la performance de l'entreprise en se contentant d'étudier les résultats financiers. Les ratios de gestion ne sont pas des indicateurs de pilotage. Ils sont utiles pour s'assurer que l'on a bien respecter les budgets. et que la rentabilité est bien au rendez-vous. On parle alors de constat. Mais la performance est multi-facettes, la mesure financière n'est qu'un aspect, et ce n'est pas la plus utile pour un pilotage actif.



Les 7 axes de mesure de la performance globale

Pour cette étude, nous avons identifié 7 axes principaux qui méritent tous l'attention des concepteurs du système décisionnel de l'entreprise. Un système de pilotage cohérent au niveau global se doit de piloter efficacement les 7 axes identifiés ici.

performance de l'entreprise

  1. Les Clients

    Une entreprise, quel que soit sa taille ou son secteur d'intervention, ne vit que grâce à ses clients. Il s'agit en effet de les satisfaire, c'est-à-dire de leur donner envie de venir acheter chez vous et de ne pas trop regarder du côté de la concurrence qui lui fait des appels du pied. Passer d'une logique produit « On fait ce que l'on sait faire » à une logique client « On fait ce que les clients attendent » est une véritable révolution des principes de l'entreprise.
  2. Le Personnel

    Une entreprise, ce ne sont pas des chiffres, des résultats ou des indicateurs. Une entreprise ce sont des femmes et des hommes. Ce sont eux qui inventent, conçoivent, fabriquent, vendent, livrent, réparent. Il est ainsi essentiel de mesurer la satisfaction au sens du personnel, tout comme sa capacité d'innovation, de travailler en équipe et de coopérer plus largement.
  3. Les Actionnaires

    Pour encore bien trop d'entreprises, cet axe est bien le seul qui mérite l'attention des décideurs et des managers. L'entreprise capitaliste n'a d'autre finalité que de réaliser des profits. C'est vrai. Mais ce sont bien les 6 autres axes de cette liste qui contribuent à la création de la valeur globale. Remarque : au sein d'une coopérative, une SCOP, les salariés sont les actionnaires. Cela change la donne, dans le bon sens de l'expression.
    Lire à ce sujet le dossier « L'autogestion, l'entreprise adulte ».
  4. Les Partenaires

    Plus aucune entreprise ne conçoit et ne produit toute seule dans son coin. À chacun des maillons de la chaîne de conception et de production, interviennent des partenaires (fournisseurs, sous-traitants...) spécialistes d'un aspect ou d'un autre du processus. Il s'agit d'une véritable coopération qui doit être piloter pour garantir la continuité de la chaîne de valeurs ajoutées. La performance globale de l'entreprise « éclatée » est directement dépendante de l'efficacité de la chaîne globale de sous-traitance.
    Voir notamment en complément : le dossier dédié à la performance de la logistique et le tableau de bord de la supply chain.
  5. Le Public

    Le développement durable et la responsabilité sociale des entreprises ne sont pas de vains mots. Même si le "green washing" a encore de beaux jours devant lui, il est désormais certain qu'à l'heure des réseaux sociaux, le public ne restera pas inactif et une mauvaise renommée est vite construite.
    Voir le tableau de bord du développement durable.
  6. Les Processus internes et le système qualité

    Un processus, quel qu'il soit, est toujours d'une certaine manière connecté au client. La performance globale de l'entreprise est bien directement dépendante de l'efficacité et de la qualité de tous les processus en action.
    Voir notamment en complément : Les processus de l'entreprise.
  7. Le Système d'information

    C'est devenu le pivot de toutes entreprises. Il ne s'agit plus de se focaliser sur les traitements sensés rationaliser les procédures de l'entreprise. Aujourd'hui, l'enjeu est à deux niveaux :
    • la capacité de mettre en place des processus originaux
    • la mise à disposition d'un maximum de données de qualité pour faciliter la prise de décision à tous les niveaux de l'entreprise
    Lire à ce sujet le dossier consacré à la gouvernance du système d'information.

A ce sujet, voir aussi

Lecture recommandée

Cet article s'inspire de la méthode Gimsi développée et illustrée dans cet ouvrage de référence :

livre tableau de bordLes nouveaux tableaux de bord des managers
Le projet décisionnel en totalité
Alain Fernandez
Editions Eyrolles

495 pages, 6ème Édition Dispo en stock : www.amazon.fr

Format Ebook PDF ou ePub, Kindle


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 125)

Commentaires lecteurs...

Pour commenter en tant qu'Anonyme, cliquez sur "Commencez la discussion" Puis sur "Nom", tout en bas apparaît alors une case à cocher : "Je préfère publier en tant qu'invité"

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez


Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017- Tous droits réservés


»» Toutes les fiches Piloter.org »»
Management de l'entreprise
  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail