Le Portail du Manager Innovant

Délégation et prise de décision dans l'entreprise

31 aout 2020  Par   Partagez
Relation classique de pouvoir dans l'entreprise
L'entreprise est un lieu d'exercice du pouvoir, c'est une évidence. Mais le pouvoir peut être totalement centralisé ou judicieusement réparti. La manière dont est distribué le pouvoir dans l'entreprise est la signature de la structure organisationnelle et des principes de management pratiqués. Plus en détail, le type de délégation et les modes de contrôle sont révélateurs du fonctionnement global de l'organisation. Ils définissent le processus de prise de décision et cadrent le mode de conception du système décisionnel.
Le fractionnement du pouvoir est la plus sûre manière d'en empêcher l'abus. Maurice Druon "Le pouvoir"

Le concept de délégation est indissociable de la notion de pouvoir

Encore faut-il définir les termes de "pouvoir" et de "délégation.

Qu'est-ce que le pouvoir ?

La notion de pouvoir sur autrui est étroitement liée à celle de hiérarchie. Il existe Il existe pourtant diverses formes de pouvoir. L'autorité officielle n'est qu'une de celles-ci.
Disposer d'un pouvoir sur autrui, c'est être en mesure de faire adopter aux autres un comportement ou un mode de réflexion précis.

Là encore, la contrainte n'est qu'une des formes de l'exercice du pouvoir sur autrui. Le pouvoir d'influence est tout autant significatif. Le pouvoir véritable n'est pas toujours détenu par celui qui officiellement dispose de la charge. Ainsi, les décisions prises peuvent être influencées de différentes façons.

La délégation de pouvoir

La délégation de pouvoir n'est autre que le transfert de l'ensemble ou d'une partie du pouvoir dont dispose une personne ou une organisation pour un évènement ponctuel ou durablement. Le degré d'autonomie d'une unité se mesure au type de délégation dont elle dispose et au mode de contrôle en vigueur. Ainsi, la multiplication des reportings est assez révélateur d'une autonomie très limitée.

Le contrôle de la délégation

William Ouchi, l'inventeur de la "théorie Z", propose un modèle particulièrement clair pour représenter l'étroite relation entre les types de contrôle et la délégation. Selon l'auteur, le principe de contrôle est étroitement lié à la connaissance précise du processus à traiter.

3 cas :

  1. Lorsque le processus est parfaitement connu, il suffit d'affecter les acteurs disposant des bonnes compétences et appliquant correctement les ordres. C'est le contrôle par le comportement.
  2. Lorsqu'il est possible de vérifier les résultats produits, il suffit d'appliquer le contrôle par les résultats.
  3. Mais, lorsque le processus est mal connu a priori et la mesure des résultats incertaine, il n'est d'autre solution que celle d'un contrôle par le "clan", fonctionnant en autonome, dans un climat de confiance réciproque. Le contrôle est effectué en amont, lors de la constitution des équipes, en ne sélectionnant que les acteurs susceptibles d'agir dans le sens de l'organisation, sans pour autant nécessiter un contrôle formel.
Source ; En référence "A conceptual framework for the design of organizational control mechanisms" de William G. Ouchi, publié par : Management Science Sept. 1979.

Consultez aussi l'article à propos du Management autoritaire qui illustre et explore plus avant les différentes théories.

Les modes de coordination et de contrôle définissent l'organisation

La bureaucratie est le moyen le plus rationnel que l'on connaisse pour exercer un contrôle impératif sur des êtres humains. Max Weber

Qu'est-ce qu'une organisation ?

Une organisation est un ensemble de personnes agissant pour une même finalité.
Une organisation est structurée. Elle dispose de règles de fonctionnement afin d'assurer la coordination entre les actions individuelles et collectives. Une entreprise est donc une organisation. Les organisations sont étudiées depuis suffisamment longtemps pour que de solides théories aient émergé et permettent d'analyser le fonctionnement des entreprises.

Modèle organisationnel

Dans la suite de cette étude, nous nous intéresserons principalement au modèle structurant proposé par Henry Mintzberg, il y a déjà quelques années. Ce modèle permet de catégoriser les types d'organisation et d'entreprises selon les principes de partage de responsabilités et les modes de coordination.

Modes de coordination

Henry Mintzberg identifie 5 types de coordination.
Toute organisation adopte un ou plusieurs de ces modes de coordination. Ce sont ceux-ci qui définissent la nature de l'organisation.

Ajustement mutuel

Le mode de fonctionnement des artisans où chacun sait ce qu'il a à faire. Quelques mots suffisent pour synchroniser les tâches.

Supervision directe

Le fondement du système hiérarchique où un supérieur distribue les tâches et en contrôle l'exécution.

Standardisation des procédés

Les procédures définissent à la virgule près les méthodes de travail.

Standardisation des résultats

Fonctionnement par objectifs et contrôle si ceux-ci sont atteints ou pas. Seul le résultat importe.

Standardisation des qualifications

Le spécialiste est autonome, il sait comment exécuter sa tâche et atteindre le meilleur résultat. Il s'auto-contrôle. Il est qualifié pour cela.

À ce sujet, voir aussi

  • Comment déléguer pour gérer son temps plus efficacement
    Déléguer une part de ses tâches auprès de ses collaborateurs est bien le moyen le plus efficace pour augmenter sa productivité tout en se libérant du temps. C'est évident pour tout le monde. Cerise sur le gâteau avec une équipe bien construite, en partageant les tâches et responsabilités, on accroît ainsi une certaine forme d'intelligence collective. Mais êtes-vous prêt à vous défaire d'une partie de votre pouvoir de décision ? C'est cela la vraie question.
  • À quoi peut bien servir un tableau de bord ?
    Un tableau de bord, ce n’est pas un présentoir à ratios de gestion. On le sait depuis déjà bien longtemps ou en tout cas on devrait le savoir. Un tableau de bord ne sert pas non plus à prendre les décisions à votre place. Ça, j’ai comme l’impression qu’on le sait moins. EN fait, c'est simple, un tableau de bord est un instrument pour piloter le progrès. Il sert à mesurer l’amélioration selon un axe de développement choisi. Il permet ainsi de juger la pertinence des actions engagées. C’est à cela que sert un tableau de bord. Précisons maintenant à l’aide d’un exemple concret.
  • Décider en équipe, La Révolution du Management
    Faciliter la prise de décision en équipe, c'est se placer en pole position pour rendre possible l'entreprise du 21ème siècle, coopérative, pro-active, et donc innovante. Toute innovation managériale repose en effet sur une autonomie pleinement assumée par les équipes et les managers de terrain. Mais pour parvenir à cet idéal vertueux, c'est une tout autre philosophie du processus de décision, et donc de la distribution du pouvoir dans l'entreprise, qu'il s'agit d'adopter. C'est à la portée de toutes les entreprises, il ne suffit que d'une vraie volonté d'une direction adulte qui saura résister aux velléités de democraticwashing. Voyons tout cela.

Ressources web

A lire, "The decision driven organization " signé Marcia W. Blenko, Michael C. Mankins, Paul Rogers, un très bon texte paru il y a déjà quelques années dans la version papier de la Harvard Business Review et disponible en téléchargement libre sur le site de la revue.

En substance : la qualité du processus de décision d'une organisation conditionne sa capacité à réagir et à innover. Pourtant cette question fondamentale n'est que trop rarement considérée lors de la remise à plat du schéma organisationnel d'une entreprise ou de tout autre structure. Cet étude propose une démarche concrète en 6 étapes afin de reformer efficacement une organisation.

Pour pousser plus avant, c'est bien la totalité du système décisionnel ou Business Intelligence qu'il s'agit de bâtir afin qu'il colle au plus près avec l'ensemble du processus de décision et qu'il remplisse enfin son office...


À lire

Faciliter la prise de décision par les acteurs de terrain ne se fera pas sans réformer les principes de la mesure de la performance qui, encore aujourd'hui, n'a d'autres finalité que d'ajouter la pression du contrôle permanent et de l'évaluation continue sur les épaules des salariés. Comment faire ? C'est là le sujet de ce livre...

Tableaux de bord du manager innovant, le livreLes Tableaux de bord du Manager Innovant
Une démarche en 7 étapes pour faciliter la prise de décision en équipe

Alain Fernandez
Editeur : Eyrolles
Publication : 12 Avril 2018
Pages : 320 pages
Prix : 25 Euros

Pour acheter ce livre :

   


1. Une réflexion de fond sur la réalité du management en entreprise, les règles du pouvoir et les principes organisationnels. Un état des lieux critique des pratiques suivi de propositions concrètes et réalistes.

Les illusions du managementLes illusions du management
Pour le retour du bon sens
Jean-Pierre Le Goff
La Découverte
163 pages
Prix : 8,20 Euros
Dispo chez :
;www.amazon.fr  

Un ouvrage de référence sur les principes organisationnels des entreprises, proposé ici en version "poche". Les concepts développés dans cet ouvrage sont par nature intemporels. Ce livre n'a pas pris une ride.

Le management
Voyage au centre des organisations

Henry Mintzberg
Editions d'Organisation
703 pages
Prix : 13,69 Euros
Dispo chez :
www.amazon.fr -


Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 145)

           



Tous les articles

Processus de décision
Décider en équipe
Techniques
Risques
Biais Cognitifs
Outils décisionnels

Perfonomique

Un ebook de 200 pages gratuit...
Perfonomique ebook management
Perfonomique Saison 2
32 recommandations pour un management pleinement assumé »»