La méthode 6 Sigma en pratique

Par   Partagez : Envoyer le lien de cet article par e-mail   

6 Sigma est issue de la démarche qualité


Pour satisfaire les clients, il faut délivrer des produits de qualité.

Six Sigma est un méthode de management industrielle orientée client

homme qualité au travail 6 sigma est une méthode de management du progrès particulièrement efficace. Issue d'une démarche fortement connotée qualité à l'origine, la méthode est relativement simple sur le plan du principe.
Six sigma est en effet fondée sur la règle éternelle, placée en exergue de cet article, qui se vérifie depuis la nuit des temps en tout cas depuis que l'homme commerce.

Peu de monde pourra contredire cette vérité fondamentale.
Pourtant, elle n'est pas si simple à mettre en pratique. Avec la complexité croissante des produits, la régularité de la qualité délivrée est un véritable casse-tête. En effet, les processus de fabrication ont une forte tendance à devenir terriblement complexes.

De plus, il faut noter que les composants de base utilisés pour chaque produit ne sont pas toujours de qualité ou de performance égale. Et si de surcroît, les procédures de fabrication sont difficiles à établir, la dérive sera inévitablement au rendez-vous.

Remarque, nous complèterons d'ailleurs cette règle au chapitre lean Six Sigma: "Pour satisfaire les clients, il faut délivrer des produits de qualité... au juste prix !."

La "normale"

Que ce soit pour l'une ou l'autre raison, au final bon nombre de produits seront en dehors de la "normale" et s'écarteront ainsi de la fourchette correspondant à la qualité acceptable pour le client. Cette dérive est fort coûteuse pour l'entreprise.

La gestion des rebuts, des retouches ou des retours clients pour non-conformité génère des coûts conséquents qui vont amputer sérieusement les bénéfices espérés. N'oublions pas d'ailleurs qu'il faut aussi prendre en compte l'insatisfaction du client.

Même si elle est moins palpable dans l'immédiat, elle est la principale explication de la croissance molle, caractéristique d'une majorité d'entreprises.

Méthode Six Sigma Versus démarche qualité

Dans une démarche qualité classique on pourrait supposer qu'il suffit de s'approcher d'un taux de 99% de résultats corrects pour se sentir satisfait et estimer le devoir accompli.
Que nenni !
Le coût représenté par ce 1% de pertes de production et de manque à gagner fera la différence entre les entreprises qui réussissent et les autres. L'avantage concurrentiel repose sur ce jusqu'au-boutisme de la maîtrise de la variabilité des processus.

Si le principe est assez aisé à comprendre, la mise en oeuvre de la méthode nécessite une mobilisation sans précédent. Là, il s'agit d'attaquer sérieusement et d'investir en conséquence.
On n'est vraiment plus dans la quête de la simple normalisation ISO considérée encore par bon nombre de patrons de PME, malgré la dernière réforme des normes, comme une « formalité » quelque chose de chiant mais par lequel il faut bien passer.

Combien de PME pour limiter au maximum l'investissement et ne pas déranger le fonctionnement de l'entreprise confient cette lourde tâche à un stagiaire ou un débutant payé au SMIC (véridique !)? Combien de ces malheureux se retrouvent ainsi seuls, sans aucun cadre pour les épauler, alors qu'ils découvrent sur le terrain qu'un processus ce n'est pas un beau dessin avec de jolies formes pointues et alignées mais bien des machines, des systèmes et des hommes qui ont autre chose à faire que de s'occuper d'un petit jeune et de répondre à ses questions?

Combien réussissent cette impossible mission? Je ne sais pas. Tout ce que je sais en tout cas c'est que l'esprit qualité n'est pas encore entré dans les moeurs et pratiques des entreprises.
La démarche 6 Sigma c'est vraiment une autre approche. Elle renoue ainsi avec la qualité « à la japonaise » dans toute son efficacité. Réussir la démarche 6 Sigma c'est se placer dans un esprit de coopération. C'est investir dans la formation généralisée. C'est réformer, mais faire aussi partager « le pourquoi » la réforme est essentielle et « le comment » doit-on procéder.

Lecture recommandée

The Lean Six Sigma Pocket Toolbook: A Quick Reference Guide tonearly 100 Tools for Improving Process Quality, Speed, and ComplexityThe Lean Six Sigma Pocket Toolbook
John Maxey, David Rowlands, Michael L. George, Malcolm Upton
McGraw-Hill Professional
A Quick Reference, 100 Tools for Improving Process Quality, Speed
and Complexity.
225 pages - 9,81 Euros
Dispo chez www.amazon.fr



Partagez cet article...

Envoyer le lien de cet article par e-mail   
(total partages cumulés > 85)

Commentaires lecteurs...

Pour commenter en tant qu'Anonyme, cliquez sur "Commencez la discussion" Puis sur "Nom", tout en bas apparaît alors une case à cocher : "Je préfère publier en tant qu'invité"

La reproduction ou la traduction totale ou partielle de ce texte, images et documents est formellement interdite. Voir ici les conditions pour publier un extrait sur votre site ou blog. Ce texte et les images et documents qu'il contient est déposé auprès de l'IDDN

Suivez aussi les news du portail sur Twitter et rejoignez-nous sur Facebook

Google+    Twitter    Facebook

Excel ® est une marque déposée de Microsoft Corp ®
Gimsi ® est une marque déposée de Alain Fernandez


Six Sigma ou 6 Sigma, est une marque déposée de Motorola Corp.
Copyright : Alain FERNANDEZ ©1998-2017- Tous droits réservés
Toutes les marques citées sur cette page sont des marques déposées de leur propriétaire respectif.


Management de l'entreprise
  Suivez-nous :   Google+   twitter+  Facebook  Linkedin    e-mail  
»» Toutes les fiches Piloter.org »»